Vous êtes ici : Accueil / Recherche multi-critères

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 274 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
“Il ponte fra quelle idee giovani e la saggezza della vecchia sinistra”. Le projet politique et journalistique du Manifesto durant les années 1970 par Noemi Magerand, publié le 23/01/2024
L’intervention présente le parcours politique du mouvement et journal il manifesto, fondé en 1969 en Italie par un groupe de militants communistes radiés du PCI. Les fondateurs souhaitaient alors se positionner entre d’une part la longue et riche tradition dont ils sont issus, celle du Parti communiste italien, et d’autre part les nouveautés qui ont émergé avec les luttes étudiantes de 1968 et les luttes ouvrières de 1969 (dit "autunno caldo"). Comment il Manifesto essaye-t-il d’incarner, d’un point de vue théorique et pratique, un pont entre ces deux cultures politiques tout au long des années 1970 ? Cette intervention est le résultat du travail mené dans le cadre d'un doctorat de recherche. Elle a été présentée le 20 décembre 2023 dans le cadre du Séminaire d'Etudes Italiennes (ENS de Lyon-Lyon 3).
son.png conference.png
Incontro con Nicola Lagioia par Florence Courriol, Nicola Lagioia, publié le 15/05/2023
Intervista allo scrittore Nicola Lagioia (1973) in occasione della traduzione francese del suo romanzo La Ville des vivants (Flammarion, 2022) (La città dei vivi, Einaudi, 2020), tradotto da Laura Brignon. Direttore del Salone Internazionale del Libro di Torino, Nicola Lagioia ha vinto il Premio Strega per il romanzo La Ferocia nel 2015. L'intervista è stata realizzata a Roma il 27 ottobre 2022 da Florence Courriol. Nell'ultimo suo romanzo, lo scrittore originario di Bari, ora residente a Roma, rievoca l'omicidio nel 2016 a Roma di Luca Varani da parte di altri due giovani del tutto ordinari e senza un movente ben preciso. Nicola Lagioia procede a una ricostruzione meticolosa del dramma perché vuole capirne le ragioni profonde, indagare la normalità di personaggi che sembrano presi in un ingranaggio più grande di loro, ed esplorare la solitudine di una gioventù smarrita in una città alla deriva. Emerge una Roma ambivalente, "città morta abitata da vivi".
son.png entretien.png
Le fascisme et le corps des Italiens et des Italiennes par Clément Luy, Sofia Iguelouzene, publié le 05/01/2023
Dès sa prise de pouvoir, le régime fasciste crée un culte du corps des Italiens et des Italiennes. Basé sur le traumatisme de la Première Guerre mondiale et sur la nécessité de rebâtir une Nation guerrière, ce culte du corps concerne tant les hommes que les femmes, quoique de manières différentes. Cet article, issu de la séance du 25 novembre 2021 du séminaire "Culture et fascisme" du département des langues de l’ENS de Lyon et du laboratoire Triangle, présente différentes caractéristiques de ce culte du corps.
texte.png dossier.png
Adapter et traduire un classique de la littérature. La traduction en italien de la bande dessinée tirée de Le Rouge et le Noir de Stendhal par Martina Gazzola, publié le 21/10/2022
Dans cette communication, il sera question d’analyser d’une part le transfert entre médias du roman à la bande dessinée, et d’autre part le transfert entre langues, notamment sous forme de traduction du français vers l’italien, dans le cas de la bande dessinée Il Rosso e il Nero, tirée du roman stendhalien Le Rouge et le Noir de 1830.
type-video.png conference.png
Le mythe de Médée entre média et intermédialité, de la pièce From Medea de Grazia Verasani au film Maternity Blues de Fabrizio Cattani par Francesca Chiara Guglielmino, publié le 21/10/2022
Cette communication analyse les réécritures du mythe de Médée, en particulier dans la pièce From Medea de Grazia Verasani et dans l'adaptation cinématographique de cette pièce portée à l’écran par Fabrizio Cattani, dont le scénario a été écrit en collaboration avec Grazia Verasani elle-même. Il s'agit d'analyser l’opération de transfert de ce récit d’un médium à l’autre.
type-video.png conference.png
Être italien : voyage dans l’imaginaire national des Italiens par Giovanni Stranieri, publié le 10/10/2022
La construction de l’État italien à partir de 1861 a été accompagnée et justifiée par la fixation progressive d’un roman national. Cette narration sera poussée jusqu’à la caricature et à l’imposture par le fascisme tout-puissant, ce qui explique la longue phase de mise en sommeil des thèmes de la patrie, de la nation et de l’identité nationale, qui coïncide avec les quatre premières décennies de l’après-guerre. Puis, au début des années 1990, la réflexion sur ce qu'"être italien" signifie est devenue un sujet de discussion et de clivage à tous les niveaux de la société.
article.png
Les banderoles des supporters ultras de Rome par Bernadette Tinti, publié le 14/04/2022
Ce qui se joue dans le stade de football n’est pas qu’un sport. Les striscioni affichés par les ultras dans les stades de calcio sont un moyen privilégié d’étudier le phénomène social et culturel du tifo en Italie. Cette entrée thématique permet de réfléchir aux spécificités culturelles italiennes : l’ancrage d’une identité plurielle dans des territoires et des langues multiples, des logiques symboliques de représentation de soi et d’autrui, l’importance d’appartenir au groupe, et l’art de jouer avec les mots.
article.png
Les Fragmenta de Pétrarque sous le regard de Méduse par Anne-Marie Telesinski, publié le 26/01/2022
Cette communication propose une lecture du Canzoniere - dans sa synchronie et sa diachronie - au prisme du mythe de Méduse. Ce mythe, qui fait partie des mythes fondateurs de la poétique de Pétrarque, comme celui de Daphné et Apollon, illustre et confirme la façon dont Pétrarque renouvelle les topoi de la poésie lyrique précédente (en particulier la donna petra et l'amant transformé en statue), en faisant de la métamorphose en pierre par Laure-Méduse l'une des caractéristiques du je lyrique de sa fabula. Au gré des vicissitudes du récit de l'histoire d'amour et de la construction progressive du livre-canzoniere, le poète introduit des variations lexicales et interprétatives qui s'inscrivent dans un réseau intertextuel. Ces dernières contribuent à la richesse polysémique de l'usage poétique du mythe, pour aboutir à l'allégorie morale dans le dernier texte, la chanson à la Vierge, où l'état de pierre représente un obstacle - surmonté ou sur le point de l'être - à la mutatio animi.
son.png conference.png
Esperimenti di mise en page. La sequenza 70-75 du Canzoniere di Petrarca par Sabrina Stroppa, publié le 26/01/2022
L’intervento analizza la collocazione della sequenza Rvf 70-75 tra le carte del codice Vaticano latino 3195, estendendo il ragionamento alla più ampia sequenza di fragmenta compresa tra le sestine 66 e 80, per mostrare come le connessioni tra i vari componimenti diano luogo a un tessuto composito, complesso, nel quale la diacronia della loro composizione si realizza in un discorso sincronico. La seconda parte dell’intervento mette in rilievo alcuni tra i temi portanti delle Canzoni degli occhi, sempre traguardati attraverso la connessione con i numeri circostanti, fino a risalire alla canzone 23.
son.png conference.png
La sextine 142 du Canzoniere : un Pétrarque "médiéval"? par Philippe Guérin, publié le 25/01/2022
L’analyse de la sextine 142 du Canzoniere ("A la dolce ombra de le belle frondi") est envisagée selon trois axes : 1) son inscription (évolutive) dans le macro-texte (dialectique du proche et du lointain) ; 2) l’analyse sémantique des mots rime selon le principe de la retrogradatio cruciata, selon les indicateurs temporels et selon l’adjectivation, avec une attention particulière portée à l’adjectif "altro" ; 3) la mise en lumière d’un possible hypotexte médiéval négligé (l’Ovidius moralizatus de l’ami Pierre Bersuire) et son importance pour l’appréciation de la sextine, comme pour l’appréhension globale du Canzoniere.
son.png conference.png
"Di pensier in pensier, di monte in monte" di Petrarca: il poeta nel paesaggio par Natascia Tonelli, publié le 25/01/2022
La lettura proposta per la canzone 129 dei Rerum vulgarium fragmenta la colloca da un lato in relazione ad altri testi petrarcheschi "montanini", dalla lettera del Ventoso all'epistola metrica dal Monginevro rivolta all'Italia a quella a Barbato dedicata a Selvapiana (lo stesso luogo dove quasi sicuramente anche la canzone 129 dei Rerum vulgarium fragmenta fu scritta), sottolineando la sua primazia cronologica rispetto a una certa idea di paesaggio; dall'altro ne illustra i contenuti propriamente amorosi. Si tratta di un amore passionale che tipicamente viene denunciato nei termini fisiologici e psicologici della tradizione cavalcantiano-dantesca dell'amore doloroso. Il delirio d'amore, strettamente legato e funzionale alla creatività poetica - come è in questa canzone - rappresenta un'ulteriore, straordinaria testimonianza di quella personalità malinconica che Petrarca fa sua nel Canzoniere a partire dal sonetto "Solo e pensoso".
son.png conference.png
Petrarca e la musica, tra Francia e Italia par Maria Sofia Lannutti, publié le 25/01/2022
Il contributo descrive a grandi linee il ruolo che la musica ricoprì negli ambienti che Petrarca frequentò, tenendo conto delle informazioni che si ricavano da testi poetici di autori contemporanei. Propone inoltre una riflessione sulle opere in cui Petrarca parla della musica (Epystole metrice III 15 e 16; De remediis utriusque fortune I 23 De dulcedine musica) e sul ruolo che i generi per musica, la ballata e il madrigale, ricoprono nell’economia del Canzoniere, a partire dall’analisi del gruppo di otto testi delimitati dal madrigale "Non al suo amante più Dïana piacque" (Rvf 52) e dalla ballata "Perché quel che mi trasse ad amar prima" (Rvf 59).
son.png conference.png
L’affaire Gino Bartali par Clément Luy, publié le 10/01/2022
Gino Bartali, double vainqueur du Tour de France et triple vainqueur du Tour d’Italie, est aussi considéré comme un héros de la Seconde Guerre mondiale pour avoir sauvé des centaines de Juifs italiens entre 1943 et 1944. Pourtant, cette thèse fait l’objet depuis quelques années d’une remise en cause de la part de plusieurs historiens de la Shoah et du sport. La controverse a notamment fait grand bruit en 2021, lors de la sortie d’un ouvrage de Marco et Stefano Pivato, L’ossessione della memoria. Bartali e il salvataggio degli ebrei: una storia inventata. Au-delà de l’épineuse question du rôle du champion dans la Résistance, l’affaire Bartali interroge les historiens sur leur rapport à la preuve, au témoignage, et, dans le cas précis de l’histoire du sport, sur la tentation de faire de certains grands champions des mythes et des héros politiques.
article.png
La Cène de Véronèse ou l’éloge de la folie par Dominique Fratani, publié le 09/12/2021
Cette communication porte sur le tableau de Paul Véronèse Le festin chez Lévi, qui a valu à son auteur une convocation de la part du Saint Office en 1573. En examinant le procès-verbal du tribunal et les particularités iconographiques de cette représentation, Dominique Fratani essaye de démontrer d’abord qu’il s’agit bien d’un dernier repas du Christ et non pas de l’un des banquets auxquels il a participé d’après les Évangiles, ensuite que les éléments constitutifs de cette toile revêtent effectivement un caractère scandaleux et enfin que le Véronèse a donné le change en se faisant passer pour un benêt auprès de l’Inquisition, laissant à penser que le peintre était conscient de la portée subversive de son œuvre). L'intervention a été enregistrée à l'occasion du colloque "Esclandre" qui s'est tenu du 15 au 17 avril 2021, organisé par l'Université Clermont Auvergne et l'IHRIM.
type-video.png conference.png
Lorenzo Valla e lo scandalo alla corte aragonese di Napoli nel 1444. par Cai Jin, publié le 09/12/2021
Le but de cette communication, au-delà de l'énonciation des faits, est la réflexion minutieuse sur les stratégies mises en œuvre par les deux parties dans le procès pour hérésie auquel Lorenzo Valla fut soumis en 1444 à Naples devant le Tribunal de l'Inquisition, afin de procéder à une reproduction fidèle du déroulement de ce procès et de ses conséquences sur la carrière politique de Valla. L’humaniste est le seul à parler de ce procès à travers ses deux écrits : Apologia pro se et contra caluminiatores ad Eugenium IV et Antidotum in Pogium (IV). Dans ses écrits, on trouve toujours la prise de conscience de sa compétence particulière en matière linguistique et la conviction que la maîtrise de l'"art" de la langue est un élément suffisant pour surmonter toute frontière culturelle, y compris la frontière religieuse, dans la mesure où elle apporte la précision linguistique dans la défense de la vérité avec la tâche de la purifier des conditionnements du pouvoir. Valla a toujours su adopter des expressions linguistiques d'« autodéfense » dans ses écrits, car il était conscient des risques qu'il courait. Il fait entièrement confiance dans la liberté de manifestation de la pensée ou de la liberté de conscience, lorsqu'elle est soutenue par une conscience saine, honnête et authentique. L'intervention a été enregistrée à l'occasion du colloque "Esclandre" qui s'est tenu du 15 au 17 avril 2021, organisé par l'Université Clermont Auvergne et l'IHRIM.
type-video.png conference.png
Ferocità, atrocità e malinconie: il racconto della contemporaneità secondo gli scrittori Cannibali par Irene Cacopardi, publié le 06/12/2021
Dans cette communication, Irene Cacopardi propose une analyse du phénomène littéraire-éditorial des auteurs Cannibali. Né au milieu des années 1990 en Italie, ce groupe d’écrivains se distingue pour un style typiquement cinématographique, fait d’une violence extrême, d’un langage cru et d’histoires cruelles. Ils décrivent la folie humaine et sociétale sans filtres et font de la rupture des tabous, de la provocation, de la remise en question des conventions le rempart de leur parole littéraire, la marque de fabrique de leur production. Ils brisent ainsi la tradition italienne du roman qui semble avoir privilégié la clé interprétative du réalisme plutôt qu’une narration purement déviante. S'il est certain que ces auteurs écrivent au delà des conventions littéraires, qu’ils bouleversent les règles et les codes d’écriture, aussi bien langagiers que de contenu, arrivent-il vraiment à remettre en question les stéréotypes qu’ils décrivent ? Cette représentation de l’obscénité reste-t-elle une fin en soi stérile ? Joue-t-elle le jeu d’une culture du scandale ou devient-elle une expérience cathartique, un moteur pour une réflexion sur la contemporanéité ? En prenant en considération aussi bien l’usage non conventionnel de la langue que la représentation de la réalité contemporaine de la péninsule, le but de sa réflexion est de comprendre les finalités de cette écriture littéraire. L'intervention a été enregistrée à l'occasion du colloque "Esclandre" qui s'est tenu du 15 au 17 avril 2021, organisé par l'Université Clermont Auvergne et l'IHRIM.
type-video.png conference.png
Una gran voglia di litigare : Il Gruppo 63, Bassani et alii... par Elisabeth Kertesz-Vial, publié le 06/12/2021
En octobre 1963, lors d’un premier congrès, un groupe d’intellectuels se réunit dans le but avoué de confronter les travaux des uns et des autres. Ce groupe se définit autour de la notion d'avant-garde, en se réclamant à la fois de la nouveauté créatrice et d’un héritage, celui des révolutions littéraires qui les précédaient. La polémique – envisagée comme une vertu – constitue la base de cette session de travaux. Certains jeunes écrivains se lancent dans une violente attaque contre les valeurs littéraires établies. Un trait d’esprit est alors lancé contre les deux auteurs de romans parmi les plus célèbres de leur temps : Giorgio Bassani et Vasco Pratolini, accusés d’être les "Lialà de leur temps" et de verser dans le sentimentalisme, alors que les néo-avant-gardistes prônent la déconstruction du langage et privilégient la forme plutôt que le contenu. La communication veut approfondir ce que venait de révéler cette attaque brutale et cette accusation de la part des membres du "Gruppo 63" et la confronter à la défense de Giorgio Bassani. L'intervention a été enregistrée à l'occasion du colloque "Esclandre" qui s'est tenu du 15 au 17 avril 2021, organisé par l'Université Clermont Auvergne et l'IHRIM.
type-video.png conference.png
Leon Battista Alberti et le Certame coronario : comment faire de la grammaire une arme politique par Donatella Bisconti, publié le 02/12/2021
La Protesta de Leon Battista Alberti, écrite à l’issue du Certame coronario, témoigne à la fois de la difficulté à promouvoir l’italien en tant que langue savante et du débat acharné des humanistes sur la question de la langue latine par rapport aux langues dites “vulgaires”. La polémique d’Alberti à la suite de l’échec du Certame coronario de 1441 contre le jury chargé de récompenser les participants à la compétition fait certes état de la frustration du promoteur du concours face à l’obstructionnisme des secrétaires apostoliques constituant le jury, mais comporte aussi un côté sociologique non négligeable. En d’autres termes, Alberti, lui aussi fin humaniste en langue latine et très probablement connaisseur de la langue grecque, se veut cependant le porte-parole d’une bourgeoisie qui n’a pas forcément fait ses classes en langue latine ou alors dans une moindre mesure, mais qui est tout de même cultivée et joue un rôle essentiel dans la vie économique et politique de la péninsule italienne. L’esclandre est ici examiné dans ses aspects à la fois actif et passif, les juges se scandalisant de la prétention du vulgaire d’aborder des sujets et des genres considérés comme l’apanage de la littérature en langue latine, Alberti, lui, polémiquant contre l’hypocrisie d’un milieu fermé simulant l’indignation pour mieux resserrer ses rangs. L'intervention a été enregistrée à l'occasion du colloque "Esclandre" qui s'est tenu du 15 au 17 avril 2021, organisé par l'Université Clermont Auvergne et l'IHRIM.
type-video.png conference.png
Lo scandalo del “cross-dressing”: la letteratura italiana tra gli anni Settanta e gli anni Ottanta par Maria De Capua, publié le 01/12/2021
La communication de Maria De Capua traite de la représentation du cross-dressing dans plusieurs textes de la littérature italienne écrits entre 1975 et 1986, à savoir Scende giù per Toledo de Giuseppe Patroni Griffi (1975), La maschia de Vittorio Pescatori (1979) et Il risveglio dei faraoni di Mario Mieli (1994, publication posthume, Mieli étant décedé en 1983). Elle aborde les différentes façons dont les personnages de ces trois romans se situent par rapport aux groupes sociaux dont ils font partie, dans quelle mesure ces personnages provoquent un scandale, jusqu’à quel point la volonté de scandaliser visant à s’opposer aux mœurs dominantes est présente, et, inversement, dans quelle mesure faire l’objet d’un scandale peut être une expérience dévastatrice. Elle s'interroge sur la question de la présence ou l’absence, ainsi que sur la typologie des espaces où ces personnages trouvent une légitimation. Elle propose enfin de mettre en parallèle la façon dont le cross-dressing est interprété dans ces textes avec l’évolution culturelle en Italie vis-à-vis des identités de genre non conformes. L'intervention a été enregistrée à l'occasion du colloque "Esclandre" qui s'est tenu du 15 au 17 avril 2021, organisé par l'Université Clermont Auvergne et l'IHRIM.
type-video.png conference.png
Atelier de la SIES sur les Nouvelles de l’Ottocento par Edwige Fusaro, publié le 29/06/2021
Dans le cadre des Ateliers Concours de la SIES qui se sont tenus le 19 juin 2021, Edwige Fusaro a présenté les principaux enjeux des nouvelles italiennes de l'Ottocento, au programme de l'agrégation 2021, avant de participer à un riche échange avec les participant.e.s à l’atelier.
type-video.png conference.png
Atelier de la SIES le Canzoniere de Petrarca par Philippe Guérin, publié le 29/06/2021
Dans le cadre des Ateliers Concours de la SIES qui se sont tenus le 19 juin 2021, Philippe Guérin a présenté les principaux enjeux du Chansonnier de Pétrarque, au programme de l'agrégation et du CAPES 2021, avant de participer à un riche échange avec les participant.e.s à l’atelier.
type-video.png conference.png
Cantami, o Diva. Personaggi mitologici nella canzone italiana par Laura Nieddu, publié le 27/04/2021
Il presente contributo ha come obiettivo quello di mostrare quale sia il compromesso, tematico e linguistico, adottato dai cantautori italiani per riproporre, nella modernità della loro canzone, personaggi favolosi quanto misteriosi, antichi nella loro concezione, ma ancora profondamente attuali: Icaro, Orfeo, Narciso, Medusa o ancora Ulisse e Penelope, diventano, in musica, emblemi di fenomeni individuali e sociali contemporanei. Ci si interroga qui, in particolare, sulle modalità di rivisitazione di varie figure mitologiche, per comprendere quale aspetto delle storie da cui tali personaggi sono tratti venga valorizzato e quale immagine emerga dalle scelte narrative degli autori.
son.png article.png
À la "Cour" d’Isabella Andreini, actrice Gelosa et académicienne Intenta : les "nobil donne" dédicataires des Rime (Milano, Bordoni, 1601) par Cécile Berger, publié le 19/03/2021
Figure de proue de l’avènement des femmes dans le théâtre professionnel italien, la comédienne des Gelosi et femme de lettres académicienne (Intenti, Pavie) Isabella Andreini publie en 1601 à Milan un recueil de Rime, dont près de 200 sonnets. La plupart sont des éloges dédiés aux nobles dames italiennes les plus en vue des Cours de Mantoue, Ferrare ou Florence. L’analyse de ces sonnets permet aussi bien de dresser une galerie de portraits historiques que d’ébaucher les fondements d’une matrice culturelle commune où les codes du féminin de Cour en Italie rejoignent étonnamment les qualités d’actrices d’Isabella Andreini.
article.png
Il rapporto tra letteratura e cinema oggi. Riflessioni sull’intermedialità delle scritture di Giancarlo De Cataldo e Roberto Saviano par Ketty Zanforlini, publié le 01/03/2021
Vous êtes ici : Accueil / Italien / Littérature / Période contemporaine / Il rapporto tra letteratura e cinema oggi. Riflessioni sull’intermedialità delle scritture di Giancarlo De Cataldo e Roberto Saviano Voir Modifier Partage État : Publié ▼ Actions ▼ Il rapporto tra letteratura e cinema oggi. Riflessioni sull’intermedialità delle scritture di Giancarlo De Cataldo e Roberto Saviano Par Alison Carton-Kozak Dernière modification 05/03/2021 14:30 Historique Par Ketty Zanforlini : Professeure agrégée d’italien, doctorante - Université Sorbonne Nouvelle Publié par Alison Carton-Kozak le 01/03/2021 Se la letteratura oggi sembra essere stata soppiantata dalle produzioni cinematografiche, il cinema italiano è stato, negli ultimi dieci anni, decisamente rilanciato non da due cineasti ma da due scrittori, Giancarlo De Cataldo e Roberto Saviano. Come la loro scrittura si adatta alle modalità narrative cinematografiche? Come leggere la loro produzione non solo come una serie di prodotti derivati interscambiabili? La cultura visuale, l’intermedialità e la transmedialità saranno concetti utili da interrogare per analizzare le loro opere letterarie e per, a partire da queste, misurarne la distanza dalle loro trasposizioni filmiche. Questo saggio è la versione redatta di una relazione orale tenuta durante la giornata "Rapporto tra letteratura e cinema" organizzata all’Istituto Italiano di Cultura di Parigi il 9 aprile 2018.
article.png
Qualité des temps et diplomatie au XVIe siècle. La république florentine et Louis XII par Alessia Loiacono, publié le 14/01/2021
Machiavel se rend à quatre reprises en légation en France durant les premières guerres d’Italie (1494-1515) : en 1500, 1504, 1510 et 1511. Dans leur ensemble, ces missions reflètent les problématiques hétérogènes inhérentes à l’état d’urgence. La notion de temps revêt, par exemple, une importance significative au sein de la correspondance officielle et des œuvres les plus connues du Secrétaire florentin. Tout au long de leur expérience politique et scripturaire, Machiavel et ses contemporains représentent et interprètent l’histoire de leur temps présent, cherchant entre autres à paver la voie à une action politique efficace. Ces questions seront abordées à partir d’un cas d’étude particulier.
article.png
Atelier de la SIES sur Gesualdo Bufalino par Alessandro Martini, publié le 17/12/2020
Dans le cadre des Ateliers Concours de la SIES qui se sont tenus le 17 octobre 2020, Alessandro Martini a proposé une longue introduction à l’œuvre de Gesualdo Bufalino, suivie d’un riche échange avec les participant.e.s à l’atelier.
type-video.png conference.png
Atelier de la SIES sur les comédies italiennes de la Renaissance par Raffaele Ruggiero, publié le 11/11/2020
Dans le cadre des Ateliers Concours de la SIES qui se sont tenus le 17 octobre 2020, Raffaele Ruggiero a présenté les principaux enjeux des comédies italiennes de la Renaissance, avant de participer à un riche échange avec les participant.e.s à l’atelier.
type-video.png conference.png
La Scuola di mistica fascista : une jeunesse fasciste face au choix du mysticisme par Claire Lorenzelli, publié le 11/05/2020
La Scuola di mistica fascista, fondée à Milan en 1931, est une institution destinée à la formation politique et intellectuelle de la future classe dirigeante fasciste. Créée, composée et dirigée presque exclusivement par des jeunes, cette École se présente comme une exception dans le panorama des organisations pour l’encadrement de la jeunesse de l’époque. D’autre part, cette institution qui met au centre de son nom et de son enseignement la notion de "mystique", fait de ces jeunes non seulement des ambassadeurs de l’Idée fasciste, mais aussi des missionnaires d’un fascisme interprété et vécu comme "religion politique". C’est donc cette tension entre jeunesse et mysticisme, ses enjeux et ses conséquences, que l’on interrogera à travers cet article.
article.png
Infiltrazioni mafiose e impegno civile: Prodigi di mafia. Come la ‘ndrangheta conquista le nazioni par Nando Dalla Chiesa, publié le 17/02/2020
Dans le cadre de la journée d'études Infiltrazioni mafiose e impegno civile: Nuove prospettive di ricerca qui s'est tenue le 17 octobre 2019 à l'Université Lyon 3, Nando dalla Chiesa se penche sur le "mystère sociologique" du développement international des mafias italiennes. Dans une perspective historique et sociologique, il fait émerger les différentes modalités d’infiltration de chaque mafia, en insistant plus particulièrement sur la ‘ndrangheta. Il analyse les mécanismes de "la colonisation mafieuse" du nord de l’Italie mais aussi d’autres pays comme l’Allemagne, le Canada et l’Australie.
type-video.png conference.png
Rome, ville ouverte ? Errance urbaine et condition féminine dans le cinéma d’Antonio Pietrangeli par Esther Hallé-Saito, publié le 23/01/2020
Antonio Pietrangeli (1919-1968), critique engagé dans le combat réaliste tout au long des années 1940, puis réalisateur à partir de 1953, a proposé une filmographie caractérisée par un regard particulièrement inquiet porté sur la condition féminine dans l’Italie d’après-guerre. Rome, où se situe la majorité de ses films, est le lieu privilégié de ce que nous pourrions qualifier de réalisme moral : le rapport des personnages féminins à l’espace romain dessine une phénoménologie sceptique d’après laquelle le réel, devenu objet de doute, est placé sous le signe de la perte et de l’inachèvement.
article.png
Antonio Gramsci et la question religieuse (2e partie) par Marie Lucas, publié le 13/01/2020
Captation audio du cours donné le 6 janvier 2020 par Marie Lucas sur Antonio Gramsci dans le cadre de la préparation à l’agrégation d’italien.
son.png article.png conference.png
Antonio Gramsci et la littérature populaire (1e partie) par Marie Lucas, publié le 09/12/2019
Captation audio du cours donné le 14 octobre 2019 par Marie Lucas sur Antonio Gramsci dans le cadre de la préparation à l’agrégation d’italien.
son.png article.png conference.png
Antonio Gramsci et la littérature populaire (2e partie) par Marie Lucas, publié le 09/12/2019
Captation audio du cours donné le 21 octobre 2019 par Marie Lucas sur Antonio Gramsci dans le cadre de la préparation à l’agrégation d’italien.
son.png article.png conference.png
Il teatro di Eduardo De Filippo, tra adesione al reale e intrusione del soprannaturale par Margherita Pastore, publié le 18/10/2019
Questo articolo intende mettere in luce un aspetto particolare dell’opera di Eduardo De Filippo (Napoli, 1900 – Roma, 1984), ovverosia l’intrusione del soprannaturale nella produzione teatrale dell’autore-attore-regista napoletano. Tale aspetto è analizzato in questa sede nell’ambito del tema della guerra che Eduardo affronta immediatamente dopo il secondo conflitto mondiale attraverso approcci diversi. Questo testo è stato elaborato in occasione della giornata di formazione“Che cosa ci dicono del reale le opere di finzione e la produzione artistica?”, organizzata dal Consolato Generale d’Italia, l’Istituto Italiano di Cultura, il Ministère de l’Education nationale (Région académique Ile-de-France), all’Istituto Italiano di Cultura di Parigi il 5 aprile 2019.
article.png
Malaparte e Dante par Marie Lucas, publié le 07/02/2019
L’opera malapartiana propone lo spettacolo infernale di un mondo annientato dal furore degli uomini. Scritto in prima persona, questo progetto si riallaccia alla traversata sotterranea narrata nella prima cantica della Commedia. Ma il riferimento a Dante non impregna soltanto l’estetica di Kaputt e La pelle, contribuisce anche a determinare l’orientamento problematico del loro significato morale. Tra distacco fatalista e disposizione alla pietà, attualizza infatti l’interrogazione dantesca sul confine tra umanità e bestialità. Come per Dante, l’inferno di Malaparte invita quindi a riconoscere nella crudeltà di alcuni una tendenza propriamente umana al male. Dinanzi a una malvagità storicamente situata, lo spettatore proverà pietà sia per la vittima sia per il carnefice perché saprà di poter diventare entrambi.
article.png
Antonio Gramsci et la notion d'hégémonie (1e partie) par Jean-Claude Zancarini, Romain Descendre, publié le 10/01/2019
Captation audio du cours donné le 9 novembre par Romain Descendre et Jean-Claude Zancarini sur Antonio Gramsci dans le cadre de la préparation à l'Agrégation à l'ENS de Lyon.
son.png conference.png
Antonio Gramsci et la notion d'hégémonie (2e partie) par Romain Descendre, Jean-Claude Zancarini, publié le 10/01/2019
Captation audio du cours donné le 9 novembre par Romain Descendre et Jean-Claude Zancarini sur Antonio Gramsci dans le cadre de la préparation à l'Agrégation à l'ENS de Lyon.
son.png conference.png
Antonio Gramsci : lecture des Lettere dal carcere (3e partie) par Romain Descendre, Jean-Claude Zancarini, publié le 13/12/2018
Captation audio du cours donné le 8 novembre 2018 par Romain Descendre et Jean-Claude Zancarini sur Antonio Gramsci dans le cadre de la préparation à l'Agrégation à l'ENS de Lyon.
son.png conference.png
Antonio Gramsci : lecture des Lettere dal carcere (2e partie) par Romain Descendre, Jean-Claude Zancarini, publié le 07/12/2018
Captation audio du cours donné le 8 novembre 2018 par Romain Descendre et Jean-Claude Zancarini sur Antonio Gramsci dans le cadre de la préparation à l'Agrégation à l'ENS de Lyon.
son.png conference.png
Antonio Gramsci : lecture des Lettere dal carcere (1e partie) par Zancarini Jean-Claude, Descendre Romain, publié le 29/11/2018
Captation audio du cours donné le 25 octobre 2018 par Romain Descendre et Jean-Claude Zancarini sur Antonio Gramsci dans le cadre de la préparation à l'Agrégation à l'ENS de Lyon.
son.png conference.png
Antonio Gramsci : biographie intellectuelle et politique (6e partie) par Zancarini Jean-Claude, Descendre Romain, publié le 26/11/2018
Captation audio du cours donné le 18 octobre 2018 par Romain Descendre et Jean-Claude Zancarini sur Antonio Gramsci dans le cadre de la préparation à l'Agrégation à l'ENS de Lyon.
son.png conference.png
Antonio Gramsci : biographie intellectuelle et politique (5e partie) par Romain Descendre, Jean-Claude Zancarini, publié le 19/11/2018
Captation audio du cours donné le 18 octobre 2018 par Romain Descendre et Jean-Claude Zancarini sur Antonio Gramsci dans le cadre de la préparation à l'Agrégation à l'ENS de Lyon.
son.png conference.png
Antonio Gramsci : biographie intellectuelle et politique (4e partie) par Romain Descendre, Jean-Claude Zancarini, publié le 15/11/2018
Captation audio du cours donné le 12 octobre 2018 par Romain Descendre et Jean-Claude Zancarini sur Antonio Gramsci dans le cadre de la préparation à l'Agrégation à l'ENS de Lyon.
son.png conference.png
Antonio Gramsci : biographie intellectuelle et politique (3e partie) par Jean-Claude Zancarini, Romain Descendre, publié le 12/11/2018
Captation audio du cours donné le 4 octobre 2018 par Romain Descendre et Jean-Claude Zancarini sur Antonio Gramsci dans le cadre de la préparation à l'Agrégation à l'ENS de Lyon.
son.png conference.png
Antonio Gramsci : biographie intellectuelle et politique (2e partie) par Romain Descendre, Jean-Claude Zancarini, publié le 19/10/2018
Captation audio du cours donné le 4 octobre 2018 par Romain Descendre et Jean-Claude Zancarini sur Antonio Gramsci dans le cadre de la préparation à l'Agrégation à l'ENS de Lyon.
son.png conference.png
Antonio Gramsci : biographie intellectuelle et politique (1e partie) par Jean-Claude Zancarini, Romain Descendre, publié le 17/10/2018
Captation audio du cours donné le 5 octobre 2018 par Jean-Claude Zancarini sur Antonio Gramsci dans le cadre de la préparation à l'Agrégation à l'ENS de Lyon.
son.png conference.png
Lire des romans dans une maison d'édition : la modélisation des rapports de lecture chez Einaudi par Laura Antonietti, publié le 10/12/2017
L'objectif de cette communication est de mettre en lumière l'activité de l'éditeur Einaudi dans la période de l'après-guerre, en accordant une attention particulière au processus de lecture éditoriale des œuvres narratives. Cette lecture a été menée au sein de la maison d'édition ou à l'extérieur par des consultants pour vérifier la « publiabilité » d'une œuvre : cette activité se traduisait dans la rédaction de documents qu'on appelle « rapports de lecture », dans lesquels le manuscrit était présenté et évalué. Produit d'une écriture professionnelle qui se caractérise par sa destination et sa circulation internes, le rapport de lecture représente une étape fondamentale dans le processus décisionnel qui conduit à la publication d'une œuvre et, par conséquent, à la construction du catalogue d'une maison d'édition : nous n'exagérons pas si nous définissons l'ensemble des rapports de lecture comme une partie fondamentale du patrimoine historique de l'éditeur.
type-video.png conference.png
Les mots du droit, les choses de la politique : Machiavel et le travail de la langue par Giorgio Bottini, publié le 30/11/2017
Cette communication a pour ambition d’éclairer la nature du concept d’amitié politique dont Machiavel se sert dans son système d’écriture. Le but est de retracer la trajectoire de pensée et d’expérience qui mène progressivement Machiavel à laisser de côté l’idée d’amitié politique héritée de la tradition précédente au profit du développement d’une catégorie tout à fait inédite. Au modèle d’amitié forgé par Aristote et les Stoïciens, qui se fondait sur le respect des pactes et sur la gratitude pour les bénéfices reçus, Machiavel oppose une notion d’amitié qui repose sur la seule supériorité des armes et sur l’impuissance de l’ami. À contre-courant d’une culture raffinée, que l’ensemble du personnel politique employé par les États italiens du Quattrocento partage, Machiavel propose une nouvelle configuration de l’amitié permettant de penser et d’agir dans la conjoncture brûlante du nouveau siècle : celle de l’amitié en temps de guerre.
type-video.png conference.png
Du socialisme au fascisme : littérature et politique dans les œuvres de Mussolini par Elise Varcin, publié le 05/10/2017
Partant de l’idée que Benito Mussolini a été un intellectuel autodidacte avant d’être la figure politique que l’on connaît, cette intervention se propose d’ouvrir des pistes de réflexion sur le rapport du « duce » à la littérature. Après avoir retracé le parcours intellectuel de Mussolini, depuis ses années de formation et jusqu’à son arrivée au pouvoir, il s’agira de dégager certaines des principales lignes directrices de sa conception de la littérature pendant les années du régime. En particulier, la définition du poète comme interprète privilégié de la réalité de son temps – en l’occurrence celui de la révolution fasciste – et donc la fonction fondamentalement politique que le chef du régime attribue à la poésie semblent puiser leur source dans une conception romantique de la littérature, qui était déjà la sienne pendant ses années socialistes.
type-video.png conference.png
L'expertise artistique à Rome (XVIe-XVIIe s.) : Valoriser une compétence, institutionnaliser un savoir, constituer une discipline par Julia Castiglione, publié le 29/09/2017
Objet complexe et fluctuant, l'expertise artistique s'affirme progressivement comme pratique autonome et valorisée socialement à Rome entre les années 1603 et 1630. Cette communication entend interroger le statut des experts en partant de l'analyse sociale de la pratique de l'expertise mais en s'attachant plus particulièrement à son expression sémantique et littéraire. Il s'agit d'analyser la façon dont le phénomène est exprimé et se donne à lire, comment l'expression du jugement inclut aussi une réflexion en partie philosophique et une reformulation des catégories de pensée. Il s'agit donc d'une histoire littéraire ancrée dans l'attention à une histoire sociale et culturelle qui entend souligner la présence embryonnaire de certains mécanismes modernes du jugement dès les premières décennies du XVIIe siècle.
type-video.png conference.png
Machiavel et les tumultes par Gabriele Pedullà, publié le 26/06/2017
Intervention de Gabriele Pedullà, historien de la littérature(Università Roma 3), critique littéraire, écrivain et éditeur, invité à l'ENS de Lyon (Triangle et Département LLCE).
type-video.png conference.png
Culture de la légalité et mouvements antimafia par Charlotte Moge, publié le 22/05/2017
L'héritage mémoriel de l’antimafia a donné vie à une culture de la légalité qui nourrit une nouvelle approche de la citoyenneté, développée notamment dans les écoles. Les assassinats de Pio La Torre (député et secrétaire régional du PCI), de Carlo Alberto dalla Chiesa (assassiné alors qu’il était préfet de Palerme en 1982, trois mois après Pio La Torre), de Giovanni Falcone et de Paolo Borsellino (magistrats, tués dans des attentats spectaculaires en mai et juillet 1992) sont vécus comme des traumatismes par une partie de la société et sont à l'origine d’un mouvement antimafia civil, qui se construit en dehors du politique. Charlotte Moge retrace l'expérience de Libera. Elle analyse ensuite le rôle des cérémonies de commémorations, avant de montrer que cette nouvelle approche de la citoyenneté aspire à un renouvellement identitaire. Cet article a été rédigé à l'occasion de la Journée académique des langues organisée par la Clé des langues en novembre 2016.
article.png
Naissance d’une science controversée : la "psychologie des foules" par Elena Bovo, publié le 06/03/2017
"La psychologie des foules" est née à la fin du XIXe siècle. Souvent associée au nom de Gustave Le Bon, qui s’en est abusivement auto-proclamé l’inventeur, elle a été pendant longtemps disqualifiée en raison du caractère raciste et élitiste de ce dernier. Dans cette étude il s’agira, d’une part, d’analyser les sources dont il s’est largement inspiré et, d’autre part, le cadre idéologique – très différent de celui de Le Bon – dans lequel la « psychologie des foules » s’est constituée comme science et a pu trouver une application concrète en Italie.
article.png
Paolo Volponi, Il pianeta irritabile (1978) par Amélie Aubert-Noël, publié le 19/11/2016
Il pianeta irritabile (Einaudi, 1978), tout en présentant d’évidentes continuités thématiques et stylistiques avec les œuvres précédentes de Volponi, et en particulier avec Corporale, se détache par son appartenance à un genre littéraire inattendu, celui de l’anticipation. Dès les premières pages, le lecteur est en effet propulsé dans un monde dévasté par une série de guerres nucléaires et parcouru par de très rares survivants.
article.png
Paolo Sorrentino présente sa nouvelle série The Young Pope par Paolo Sorrentino, Thierry Frémaux, publié le 24/10/2016
Le réalisateur Paolo Sorrentino était présent à Lyon le 15 octobre 2016 à l'Institut Lumière dans le cadre du Festival Lumière pour présenter sa nouvelle série The Young Pope qui sera diffusée en France à partir du 24 octobre 2016. Ce texte est une retranscription de l'échange entre Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes et directeur de l’Institut Lumière et le réalisateur Paolo Sorrentino. Elle a été par endroits modifiée pour l'adapter au format écrit.
type-image.png type-video.png article.png entretien.png
Mario Monicelli, "Viaggio con Anita" par François Albertini, publié le 10/12/2015
Guido Massacesi, employé de banque romain, dont la vie familiale est des plus routinières et aporétiques, reçoit un matin, de fort bonne heure, un coup de téléphone de sa sœur lui apprenant que leur père est en train de mourir. Il décide alors de partir immédiatement pour Rosignano Solvay, son pays natal, où la famille se trouve, mais, bien décidé à ne pas faire la route seul, celui-ci passe voir une ancienne petite amie qu’il n’a pas vue depuis quelques mois afin de lui proposer de l’accompagner. Essuyant un sévère refus de sa part, il propose à l’amie de celle-ci, Anita, une Américaine en Italie depuis quelques jours, et qui se trouve dans l’appartement, de faire un bout de chemin avec lui, tout en lui cachant la véritable raison de son voyage.
article.png
Le royaume de Naples et la modernité politique, des révolutions à l'Unité italienne par Pierre-Marie Delpu, publié le 19/11/2015
À partir d'un bilan historiographique, l'intervention illustrera le rapport paradoxal du royaume de Naples, souvent érigé en symbole du mauvais gouvernement par les observateurs étrangers, à la modernité politique qu'entendent construire des acteurs spécifiques, qualifiés d'abord de "patriotti" puis de "liberali". L'attention sera portée aux acteurs et aux stratégies de la politisation libérale, aux révoltes et révolutions politiques, réalité mobile à la chronologie complexe (1820-21 et 1848-49 essentiellement, outre des insurrections plus ponctuelles dans les provinces périphériques du royaume).
type-video.png article.png
L'apprentissage de Johnny : aux sources du "libro grosso" de Beppe Fenoglio par Alessandro Martini, publié le 06/11/2015
L’étude des huit premiers chapitres de Primavera di bellezza, abandonnés lors de la publication du roman en 1959, permet d’analyser le type particulier de roman historique qu’écrit Beppe Fenoglio. Les faits de la Deuxième Guerre mondiale offrent au romancier une série de « matériaux » à employer sous forme narrative ; en même temps, leur mise en récit propose une interprétation critique de la période, qui est historicisée, reliée au temps long de l’histoire et à un contexte plus large, dans un but éthique et militant.
type-video.png article.png
Dietro le Cosmicomiche, gli altri mondi di Italo Calvino par Rosanna Maggiore, publié le 24/09/2015
Dans cet article, Rosanna Maggiore approfondit l’étude que Sergio Cappello a consacrée aux sources des Cosmicomiche, évoquées par Italo Calvino dans une note de 1964. Elle entre dans le laboratoire de l’écrivain et s’attache à comprendre quand, comment et pour quelles raisons Calvino s’approche des artistes mentionnés. En effet, les auteurs cités révèlent un choix très hétéroclite de la part de Calvino. L’écrivain semble vouloir dérouter son lecteur ; en réalité, il fait référence aux œuvres qu’il lit ou qu’il redécouvre pendant la seconde moitié des années 1950 ou au début des années 1960. Aussi la note de 1964 décrit-elle quelques aspects du contexte culturel de l’époque et reflète-t-elle l’exigence d’une littérature qui met en question toute vision anthropocentrique de l’histoire ainsi que tout système d’interprétation rigide ou définitif. Calvino vise une littérature ouverte au possible, et pourtant (ou par conséquent) réflexive, repliée sur elle-même, attentive à ses propres mécanismes internes.
article.png
Benedetta Tobagi, Una stella incoronata di buio. Storia di una strage impunita par Maurizia Morini, publié le 20/05/2015
Benedetta Tobagi ha scritto un saggio in forma narrativa imperdibile, tanto è carico di sentimento e di lucida documentazione; un incrocio fra la storia della bomba a Piazza Loggia a Brescia e le vite. Le vite di chi è rimasto ucciso, in particolare di Livia, la moglie di Milani (Presidente della Casa della memoria di Brescia) e di coloro che sono sopravvissuti. Ed anche un incrocio, un incontro che continua fra Manlio Milani, lo zio acquisito, e la scrittrice, l'io narrante, accomunati da una data e da una storia dai tratti simili. Il 28 maggio 1974 : strage a Brescia; il 28 maggio 1980 : Walter Tobagi fu ucciso.
article.png
Il nuovo movimento antimafia in Italia par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 13/03/2015
Comme l’écrit Nando dalla Chiesa dans son dernier livre, Manifeste de l’Antimafia (Einaudi 2014), comprendre que la vraie force de la mafia se trouve hors d’elle-même, dans les alliances et les services qui lui viennent d’une zone grise protéiforme, ainsi que dans de multiples formes de négligence et de paresse culturelle, conduit aussi à repenser radicalement les façons de s’opposer à la mafia. Depuis les nombreuses actions et activités de formation de Libera, la loi sur la confiscation des biens des mafieux, les coopératives nées sur les terrains confisqués, le soutien aux familles des victimes de la mafia, jusqu’aux nouveaux filons de recherche et de réflexion sur le mouvement antimafia. Cette conférence organisée par le Département Littératures et civilisations étrangères de l'ENS de Lyon, l'UMR Triangle 5206 et Maurizia Morini est précédée d'une communication de Charlotte Moge sur les mafias en Italie.
type-video.png
Paolo Uccello, San Giorgio e il drago par Sarah Vandamme, publié le 23/02/2015
Le tableau qui nous intéresse plus particulièrement, et peut facilement être exploité au collège, représente la légende de Saint Georges, rapportée par la Légende Dorée de Jacques de Voragine.
article.png
Les enluminures de l'Enfer au XIVe siècle par Giulia Puma, publié le 30/01/2015
Après une présentation générale de la tradition d’illustration de la Divine Comédie telle qu’elle s’établit puis se développe dans l’enluminure italienne du Trecento, il s’agira de se pencher plus spécifiquement sur un cycle de l’Enfer, à savoir celui du manuscrit Egerton 943 (Londres, British Museum), datant de 1325-1350 environ. Au sein des nombreuses illustrations des chants qui composent la première cantica, on s’attardera en particulier sur deux enluminures, celle de la rencontre avec les luxurieux emportés par l’ouragan infernal (fol. 10v) et celle avec les traîtres pris dans la glace, Bocca degli Abbati au premier chef (fol. 58r). Ces deux rencontres adviennent juste avant deux autres rencontres encore plus célèbres, respectivement Paolo et Francesca au chant V et Ugolino au chant XXXII, et leur étude permettra de s’interroger sur les choix opérés par l’enlumineur, pour illustrer des chants qui contiennent toujours bien plus qu’un seul épisode, mais dont la traduction figurative implique, si ce n’est une censure ou des oublis, du moins une sélection, forcément partiale vis-à-vis du texte dantesque.
type-video.png conference.png
Béatrice et Marie : de la "Vie nouvelle" à la "Comédie" par Cécile Le Lay, publié le 23/01/2015
De nombreux passages de la "Vie nouvelle" de Dante Alighieri montrent l’influence du modèle marial sur la description de sa bien-aimée. Sans pour autant assimiler le "libello" à une "Legenda sancte Beatricis" qui, dans le sillage de celle de sainte Claire, proposerait une nouvelle figure de Marie à la dévotion des « fidèles » (comme une partie de la critique l’a suggéré autrefois), ni chercher seulement à contrebalancer le modèle christique qui s’est imposé pour Béatrice depuis les recherches de Charles S. Singleton (portant à la fois sur l’œuvre de jeunesse et la "Comédie"), il nous semble intéressant de reprendre et de comparer certaines allusions mariales significatives qui sont proposées au début, au cœur et à la fin des deux récits, pour mieux comprendre les fonctions respectives attribuées aux deux femmes qui ont guidé le parcours du protagoniste (sachant que la troisième, Lucie, n’intervient pas dans le "libello").
type-video.png conference.png
Poésie du repentir et repentir de la poésie dans le "Purgatoire" par Massimo Lucarelli, publié le 23/01/2015
Dans l’étape intermédiaire de son voyage, le héros de la Comédie parcourt un itinéraire de pénitence qui se dessine de deux manières complémentaires : d’une part, il grimpe la montagne du purgatoire en participant ou en assistant à des rites d’expiation qui atteignent leur point culminant dans sa confession avec Béatrice ; d’autre part, il revient d’une façon autocritique, voire palinodique, sur quelques étapes de sa précédente production poétique pour mieux s’en éloigner. Massimo Lucarelli propose donc une lecture du Purgatoire en misant sur les liens complexes entre poésie, repentir et réécriture chez Dante.
type-video.png conference.png
La pétrification et la descente en Enfer par Christophe Libaude, publié le 23/01/2015
La question de la pétrification chez Dante est abordée en partant du vers « fatto di pietra e, impetrato, tinto » (Purg XXXIII, 74). Après avoir discuté de la difficulté de ce vers, qu’on ne peut réduire à un reproche concernant l’“obscurcissement” de l’esprit du poète, on revient sur l’opposition classique entre Méduse / Petra et Béatrice (et donc sur le lien entre les “Petrose” et le chant IX de l’Enfer). On cherche à montrer que la pétrification ne doit pas être considérée simplement comme une “erreur” de Dante, mais comme un stade essentiel dans le parcours qui mène au centre de l’Enfer puis jusqu'à Béatrice.
type-video.png conference.png
Chiara Saraceno, Eredità par Maurizia Morini, publié le 03/11/2014
Il libretto-saggio della sociologa Chiara Saraceno fa parte della nuova collana “Gemme” che intende essere un dialogo attorno al linguaggio che usiamo, per riscoprire la forza delle parole che aiutano a capire il mondo.
article.png
Dante dans la pensée républicaine florentine (Coluccio Salutati, Leonardo Bruni) par Laurent Baggioni, publié le 13/10/2014
Il s’agit d’analyser les différentes formes de présence de Dante dans les écrits de Salutati (surtout dans les écrits de la fin de sa vie 1378-1406) et dans les écrits de son disciple Leonardo Bruni (surtout au début de sa carrière, dans les premières années du XVe siècle). On essaie de voir quelle est la place de la lecture de Dante dans leur redéfinition de l’éthique républicaine, à une époque de profonde transformation du gouvernement florentin, qui évolue vers une forme oligarchique. Il s’agit de vérifier quel est le Dante qui apparaît, et d’évaluer les différences de perception entre un homme du XIVe siècle (Salutati) et un homme né au XIVe siècle mais qui appartient à une autre période de l’histoire de la culture florentine, celle de l’humanisme triomphant du XVe (Bruni).
type-video.png conference.png
La stratégie de communication entre Dante et ses lecteurs après l'exil par Sabrina Ferrara, publié le 01/10/2014
Le sujet que cette communication aborde concerne d’une façon assez large la stratégie de communication dans l’œuvre de Dante après son exil. Cette stratégie étant évolutive tant du point de vue de l’auteur que du lectorat, Sabrina Ferrara a suivi pour l’analyse la succession chronologique des textes, témoins de cette évolution. L’œuvre majeure du poète florentin, la Comédie, reste en partie en dehors du plan chronologique car, s’étalant pendant tout l’espace temporel de l’exil, elle demeure la somme de la pensée de son auteur. L'analyse s’est orientée autant, sinon davantage, en direction du lecteur que de l’auteur, élément déterminant de toute lecture possible. Profondément meurtri par l’exil, pour le transcender ontologiquement et socialement, Dante manœuvre sa parole de sorte qu’elle devienne une glose par elle–même et qu’elle oriente la lecture de son œuvre. Le lecteur perd ainsi son autonomie d’interprétation pour suivre une direction herméneutique qui tient compte des desseins optatifs de l’auteur. Une construction de soi, intentionnelle et réfléchie, tant sur le plan existentiel que sur le plan littéraire ou professionnel, organise la parole du poète dans une antinomie volontaire par rapport à sa figure d’exilé déprécié. Le lecteur est alors amené à suivre cette nouvelle construction et à en être le témoin, passif comme lecteur, mais actif comme facteur de transmission du message.
type-video.png conference.png
Emma Dante, Via Castellana Bandiera par Maurizia Morini, publié le 05/06/2014
Ci troviamo in una stretta via della periferia di Palermo, con la montagna incombente sullo sfondo, e su cui si affacciano casupole “tirate su” abusivamente con materiali edilizi di vario genere. In questa strettoia si incrociano due auto, una Fiat Punto guidata da Samira (Elena Cotta) proveniente da Piana degli Albanesi, con la numerosa famiglia, di ritorno dal mare e che vive in Via Castellana Bandiera e una Fiat Multipla, guidata da Rosa (Emma Dante) palermitana, che vive a Milano, tornata con la giovane compagna Clara (Alba Rohwacher) per partecipare ad un matrimonio. Nella strettoia le due macchine si fronteggiano, le due guidatrici non intendono cedere il passo e caparbiamente aspettano... a motore spento.
article.png
Les sources de l'Italie savante : Lodovico Antonio Muratori et les manuscrits du XVIe siècle par Manuela Bragagnolo, publié le 16/05/2014
Cette séance est consacrée à la pensée politique et juridique de Lodovico Antonio Muratori. Dans une première partie, Manuela Bragagnolo esquisse rapidement un portait de l’auteur dans le cadre des premières Lumières italiennes. Puis elle rentre dans le laboratoire de l’historien, pour analyser l’usage des sources dans sa production politique et juridique, notamment des sources du XVIe siècle.
conference.png type-video.png
Franca Rame à l'oeuvre : bibliographie par Laetitia Dumont-Lewi, publié le 18/04/2014
Une sélection d'ouvrages et de ressources en ligne à propos de Franca Rame (dans le cadre de la journée d'étude "Franca Rame à l'oeuvre").
conference.png bibliographie.png
Franca Rame à l'oeuvre : conclusion par Brigitte Poitrenaud-Lamesi, publié le 11/04/2014
À l'occasion de cette conclusion de la journée d'étude "Franca Rame à l'oeuvre", Brigitte Poitrenaud-Lamesi nous propose une synthèse des récations et commentaires consacrés à la disparition de Franca Rame dans la presse italienne. Cette revue de presse nous montre combien, même à l'oaccsion de ces hommages, nombre d'articles se contentent de n'en faire (au mieux) que la compagne de son mari prix Nobel laissant de côté ses nombreux combats féministes, politiques et artistiques.
conference.png type-video.png
Lecture : extrait de "Sesso? Grazie tanto per gradire" par Christophe Mileschi, Laetitia Dumont-Lewi, publié le 11/04/2014
Lecture d'un extrait de la pièce de Franca Rame "Sesso? Grazie tanto per gradire", dans le cadre de la journée d'étude "Franca Rame à l'oeuvre".
type-video.png
La Donna entre tragique et comique par Elise Montel-Hurlin, publié le 11/04/2014
Dans le cadre de la journée d'étude "Franca Rame à l'oeuvre", Elise Montel-Hurlin interroge la "comi-tragédie" dans le jeu, la voix et l'écriture de Franca Rame.
conference.png type-video.png
Franca Rame, auteur de l’œuvre de Dario Fo par Laetitia Dumont-Lewi, publié le 28/02/2014
Dans le cadre de la journée d'étude "Franca Rame à l'oeuvre", Laetitia Dumont-Lewi revient sur le rôle d'auteur de Franca Rame, dans le sens de créatrice de textes de théâtre, mais aussi en tant que responsable de la fixation éditoriale de l'ensemble de l'œuvre de Dario Fo.
conference.png type-video.png
Franca Rame militante : l’engagement au sein du Soccorso Rosso par Guillaume Guidon, publié le 28/02/2014
Dans le cadre de la journée d'étude "Franca Rame à l'oeuvre", Guillaume Guidon expose un des nombreux engagements de Franca Rame, celui du Soccorso Rosso : organisme destiné à venir en aide aux militants de gauche détenus dans les prisons italiennes à partir du début des années 70. Il s’agit à la fois pour elle de dénoncer les conditions de vie des détenus que de soutenir, hors des prisons, l’engagement des militants à travers la promotion de ses propres idéaux politiques.
conference.png type-video.png
Lecture : présentation de "Ulrike grido" et "Accade domani" par Christophe Mileschi, publié le 21/02/2014
Dans le cadre de la journée d'étude "Franca Rame à l'oeuvre", Christophe Mileschi nous offre une lecture d'un texte de Franca Rame en version française (trad. Valeria Tasca) : Io Ulrike grido et Accadde domani.
type-video.png
Les familles et la cité : vie et mort du guelfisme (Florence, XIVe-XVe siècle) par Elise Leclerc, publié le 14/02/2014
Au cours de cette séance, Élise Leclerc analyse la notion de «guelfisme», telle qu’elle se présente dans les livres de famille florentins des XIVe et XVe siècles. De par sa fréquence et ses usages, ce terme apparaît en effet comme l’une des clefs de lecture employées par les Florentins pour interpréter la vie de leur cité. Comment expliquer son succès, particulièrement remarquable durant le dernier quart du XIVe siècle (alors que les conflits entre Guelfes et Gibelins n’étaient théoriquement plus d’actualité depuis longtemps), puis son déclin à partir des années 1420 ? Il semble que cela ait à voir avec l’évolution de la définition de l’identité politique de la cité, mais aussi et surtout avec celle des familles qui composaient sa classe dirigeante.
conference.png type-video.png
Franca Rame à l'oeuvre : introduction par Eva Susenna, publié le 07/02/2014
Dans le cadre de la jounrée d'étude "Franca Rame à l'oeuvre", Eva Susenna présente la figure de Franca Rame, femme de théâtre milanaise à l'engagement politique permanent.
conference.png type-video.png
Storia di una strage - Terza parte: l'impegno personale par Manlio Milani, publié le 24/01/2014
Manlio Milani ci spiega adesso quali sono le origni del suo impegno personale e come e come si è tradotto nel tempo in azioni concrete.
conference.png type-video.png
Storia di una strage - Quinta parte: La Casa della Memoria par Manlio Milani, Pauline Picco, publié le 24/01/2014
Manlio Milani rispondendo a diverse domande evoca le vicende giudiziarie che riguardano la strage di Piazza della Loggia fino ad oggi facendoci capire com'è complesso il percorso non verso la verità storica (ormai dimostrata e indiscussa) ma verso la condanna dei colpevoli. Più largamente, parla poi della loro utilità nella costruzione e la salvaguardia della memoria.
conference.png type-video.png
Storia di una strage - Quarta parte: vicende giudiziarie e lavoro dello storico par Manlio Milani, publié le 17/01/2014
Manlio Milani rispondendo a diverse domande evoca le vicende giudiziarie che riguardano la strage di Piazza della Loggia fino ad oggi facendoci capire com'è complesso il percorso non verso la verità storica (ormai dimostrata e indiscussa) ma verso la condanna dei colpevoli. Più largamente, parla poi della loro utilità nella costruzione e la salvaguardia della memoria.
conference.png type-video.png
Storia di una strage - Seconda parte : interpretazioni della strage par Manlio Milani, publié le 17/01/2014
Il nostro percorso prosegue attraverso l'analisi dell'accaduto, delle sue origini e del suo significato. Milani mostra come Piazza della Loggia sia una strage terroristica "remunerativa" attraverso la soppressione di "vittime consapevoli" in quanto partecipanti ad una cosiddetta manifestazione anti-fascista. Inoltre, Milani evoca pure come il dramma del maggio '74 dimostri, se non l'implicazione diretta di alcune sfere istituzionali, almeno la loro partecipazione alla cosiddetta "strategia della tensione".
conference.png type-video.png
Storia di una strage - Prima parte : contesto storico par Manlio Milani, Maurizia Morini, publié le 17/01/2014
Per iniziare questa giornata di seminario, Maurizia Morini accenna alla storia dell'Italia che precede gli anni '70 per capire come vi si arriva, spiegando come pesa sulla società italiana l'ombra del fascismo durante quel periodo. Dopodiché, Manlio Milani - marito di Liva Bottardi, una tra le vittime della bomba nera di Piazza della Loggia - nonché Presidente dell'Associazione Familiari Vittime strage di Piazza Loggia, introduce un filmato di Silvano Agosti sulla strage di Brescia che ci è stato gentilmente concesso di riprodurre.
conference.png type-video.png
Réflexions sur la légende noire italienne : le Mezzogiorno sous domination étrangère (XV° siècle) par Roxane Chilà, publié le 10/01/2014
Cette intervention fait le compte-rendu de difficultés méthodologiques dans le cadre de la préparation d'une thèse d'histoire médiévale portant sur la cour de Naples au milieu du XVe siècle. Il s'agit de la difficulté à situer ce travail par rapport à une une tradition historiographique particulière à l'Italie, la légende noire de la présence espagnole à l'époque moderne. Pour Roxane Chilà, l'objet de cette thèse, la période de la première implantation dans la péninsule des Trastamare, suite à la conquête du royaume de Naples par Alphonse le Magnanime en 1442, n'est généralement pas intégrée à ce lieu commun de l'histoire italienne, dont la force d'attraction n'a cependant cessé de la préoccuper, et même de l'induire en erreur. En cherchant dans la tradition historiographique moderne et contemporaine des points de repères pour mettre en perspective l'histoire du Mezzogiorno médiéval, elle a longtemps négligé d'examiner la période antérieure au XVe siècle. Maintenant que cette erreur est réparée, Roxane Chilà est désormais d'une grande prudence avec cette tradition historiographique protéiforme et parfois contradictoire, qui constituerait d'ailleurs un passionnant objet d'étude.
conference.png type-video.png
Naples ou l'impossible pureté. Un parcours littéraire dans l'après-guerre par Marc Lesage, publié le 13/12/2013
Au cours de cette séance du séminaire d'études italiennes, Marc Lesage nous présente sa réflexion sur l'image de la ville de Naples dans la littérature napolitaine de l'après-guerre à travers Giuseppe Marotta, Anna Maria Ortese et Raffaele La Capria. Il nous montre comment ces auteurs de l'après guerre se confrontent à l'image réelle, mythifiée ou idéalisée de la ville parthénopéenne. Face aux transformations récentes, les choix sont multiples : nier le réel, le reposétiser ou tenter une approche médiane.
type-video.png conference.png
La lutte syndicale et la communauté italienne à Lyon par François Alloisio, Madeleine Alloisio, Jean-Luc de Ochandiano, publié le 22/11/2013
Au cours de cet entretien réalisé par Jean-Luc de Ochandiano, vous découvrirez deux figures ouvrières italiennes et lyonnaises de l'après-guerre. François Alloisio, membre actif de l'Inca (Istituto Nazionale Confederale di Assistenza) qui s'est battu pour la défense des droits des travailleurs immigrés et particulièrement des Italiens. Madeleine Alloisio, membre active de la CGT à Lyon. Tous deux nous parlent de la lutte syndicale, de l'antifascisme, de leurs victoires et du temps de la dernière grande vague d'immigration italienne.
article.png
Dante et les artistes par Véronique Rouchon, publié le 27/09/2013
Par le biais de quelques vers célèbres extraits du Purgatoire XI (79-99), Dante a été retenu comme le chantre des arts picturaux des années 1300. Sous son influence, la figure du peintre s'est détachée de celle du simple artifex, de celui qui travaille la matière, et elle est venue cheminer auprès de celui qui travaille la langue. La capacité créatrice du poète entraînait avec elle celle de l'artiste, qui lui est comparé. Ainsi exstirpé du domaine des seuls arts manuels, l'artisan-artiste s'est élevé vers les arts libéraux – selon une nouvelle configuration dans laquelle on a accordé à l'intervention de Dante un rôle décisif. Pourtant à la lumière de quatre moments choisis dans la quatrième décennie du XIVe siècle, un toilettage de Purgatoire XI semble nécessaire pour l'alléger de toute surcharge interprétative. Car la frontière entre arts de la main et arts de l'esprit ne s'est sans doute considérablement assouplie, jusqu'à une certaine perméabilité, qu'à partir des années 1330, soit à une génération de distance de l'écriture du Purgatoire.
type-video.png conference.png
Le pèlerin en cours de route : le dynamisme de la lumière et son salut par Alessandro Benucci, publié le 27/09/2013
Le but de notre intervention est d’examiner les stratégies que Dante met en place afin de préparer son lecteur au perfectionnement moral qu’il a conçu pour lui dans la Divine Comédie. La représentation de l’Au-delà qui connaît une évolution considérable dans le poème (de la selva oscura jusqu’à l’Empyrée) nous demande en effet, de repenser l’agencement entre la matière même du poème et l’édification du public sans nous limiter aux seules indications que l’on trouve dans l’épître à Cangrande à propos de la mission moralisatrice du subiectum operis. Les solutions que Dante auteur adopte et que Dante personnage met à profit pour rendre « exemplaire » son expérience nous invitent à interpréter l’éducation du lecteur en fonction des enseignements dont bénéficie le pèlerin en cours de route. Une place primordiale sera accordée au paradigme lumineux évoqué dans le colle au premier chant de l’Enfer et qui s’incarne dans la montagne du purgatoire. Figuré par le disque solaire, il imprime ainsi à tout le trajet sa dynamique verticale tout en dévoilant la relation intime qui s’installe entre, d’un côté, la maîtrise graduelle de l’espace qui entoure le viator et, de l’autre, sa propre régénération personnelle. Témoignant de la dimension ésotérique que le texte recèle, la vocation salvatrice que l’auteur attribue au principe lumineux nous offre une nouvelle perspective sur le sens du récit de Dante.
type-video.png conference.png
La Rota Vergilii dans le "Paradis" par Anna Pia Filotico, publié le 27/09/2013
L’étude vise à souligner le rôle fondateur de la mémoire dans le dialogue qui s’établit entre Dante et son lecteur. Le texte choisi pour montrer cette relation comprend la série des chants X-XIV du Paradis, les chants du Ciel du Soleil. La séquence narrative, dans sa section centrale, les chants XI et XII, célèbre la gloire de François d’Assise et Dominique de Guzmán, et déplore les dégénérescences des deux ordres fondés par les Saints. Une symétrie indiscutable, clairement construite et signalée, relie les deux chants. Elle cache néanmoins un autre chemin aussi bien balisé que le premier : un parcours qui s’étend pour la totalité des vers relatifs au Ciel du Soleil, avec une marque trinitaire très forte qui donne unité et mouvement cohérents à la narration jusqu’au passage au Ciel de Mars (XIV, 82). Encadré et présenté par ce schéma, le ciel est construit par Dante sur la base ternaire de la progression, aussi bien thématique que stylistique, que tout lecteur averti contemporain de Dante aurait aisément pu reconnaître, celui que la doctrine des trois styles résumait par la Rota Vergilii. Les finalités poétiques d’une telle construction sont très importantes car si d’un côté elles reproduisent dans le ciel charnière des sept visibles du Paradis la macrostructure trinitaire du poème, de l’autre côté elles produisent aussi un écart à mettre en valeur à propos de la notion de style généralement acquise à propos de la Comédie de Dante.
type-video.png conference.png
Un texte entre deux générations : remarques sur "Il Fiore" par Antonio Montefusco, publié le 20/09/2013
L’intervention a porté sur une nouvelle interprétation du poemetto intitulé Il Fiore et consideré par Contini « attribuable » à Dante ; comme le débat sur l’attribution a quasiment hégémonisé la littérature sur le texte, Antonio Montefusco se propose de renoncer momentanément à la question en se penchant plutôt sur la lecture approfondie des 232 sonnets qui constituent cette traduction originale (il faut plutôt parler de rifacimento) du Roman de la Rose. Finalement, si on considère que ce rifacimento a été réalisé à Florence dans les années ’90 du Duecento, il faut souligner que ce texte peut être considéré comme un passage fondamentale entre la culture de la génération de Brunetto Latini, et celle de Dante et Cavalcanti, en se situant d'une façon très originale dans l’émergence et l’affirmation du Stil novo.
type-video.png conference.png
Voir l’avenir dans la "Comédie" : Enf. XX et Par. XVII par Isabelle Abramé-Battesti, publié le 20/09/2013
"Dans la Comédie, la prophétie est fonctionnelle à un projet auctorial d'une ambition inouïe : réunir les conditions qui confèrent au discours une autorité maximale, proche de celle de la Bible. On examine d'abord le rôle et la fonction du futur dans le régime d'historicité très singulier qui est celui de la Comédie et entre autres l'artifice, lourd de conséquences, de la prophétie post factum. On évoque ensuite les problèmes doctrinaux soulevés par l'usage dantesque de la prophétie : ainsi la question de l'autorisation prophétique, inscrite dans le système pénal de l'au-delà (Enf. XX) et réactivée au coeur même du paradis. On s'interroge enfin sur l'expression romanesque de la prophétie, en particulier sur la tension très vive, au chant XVII du Paradis, entre d'une part le modèle biblique de la prophétie politico-eschatologique, et d'autre part les matrices romanesques d'ascendance classique (Virgile, Ovide, Lucain...). Lorsque le discours sur l'avenir emprunte le schéma actanciel de l'oracle païen en le christianisant, quelles sont les conséquences, littéraires et doctrinales, d'une telle option ?
type-video.png conference.png
La bibliothèque de Dante : questions méthodologiques par Raffaella Zanni, publié le 20/09/2013
Dans cette présentation, on cherchera à faire le point sur ce qu’a pu contenir la bibliothèque de Dante. Il s’agit bien sûr d’un sujet éminemment virtuel, vu la perte matérielle de tous les livres que Dante a pu à la fois lire et étudier, éventuellement apostiller, et bien évidemment posséder. Son statut d’exilé rend encore plus virtuelle l’existence d’une bibliothèque personnelle qui aurait pu l’accompagner pendant ses déplacements. Compte tenu de toutes ces restrictions documentaires, on essaye de reconstruire les étapes de la formation intellectuelle de Dante, à partir de sa jeunesse mais surtout pendant la maturité, lors des années d’exil qui ont malgré tout donné à Dante la possibilité de se déplacer et d’avoir accès à plusieurs lieux du savoir de son époque (entre autres les bibliothèques des religieux mais surtout des laïcs). En particulier, on se concentre sur la ville de Bologne, où Dante a pu résider à diverses reprises, notamment pendant son exil. C’est là que Dante a certainement eu accès à des textes importants pour sa formation, en particulier les ouvrages de maîtres bannis de la faculté de Théologie de Paris (y compris ceux de Sigier de Brabant et de Boèce de Dacie), comme le montre l’étude des inventaires des bibliothèques personnelles de maîtres ès arts du Studium, à la fois logiciens, grammairiens ou encore médecins, qui ont vécu entre le XIIIème et le XIVème siècles. Le travail sur les archives des maîtres bolonais offre ainsi des résultats fructueux permettant de renforcer la consistance de la bibliothèque matérielle de Dante ; une possibilité qui permet ainsi de faire face au manque de documents concernant sa formation intellectuelle. D’autre part, cela permet aussi de mieux comprendre son atelier d’écriture, avec la conviction que la Quellenforschungen dans l’œuvre de n’importe quel auteur doit obligatoirement passer par la recherche de tout ce qui a circulé réellement à son époque.
type-video.png conference.png
"De Vulgari Eloquentia" et "Convivio" par Irène Rosier-Catach, publié le 13/09/2013
L’on a souvent opposé la noblesse du latin, affirmée dans le Convivio, et la noblesse du vulgaire, vantée dans le De vulgari eloquentia. Cette contradiction n’est qu’apparente, et repose sur deux acceptions de la noblesse différentes. Plus important, la noblesse du vulgaire naturel est bien différente de la noblesse du vulgaire illustre, exposée surtout dans le 2e livre. Et cette dernière correspond par contre à la noblesse définie dans le Convivio IV. A partir de ce constat, on peut mettre en parallèle la construction de l’homme noble et du vulgaire illustre, du Convivio et du De vulgari eloquentia : désir de savoir et désir de bien parler, constat que tous les hommes ne le réalisent pas également, inégalité expliquée par une grâce particulière, devoir qui incombe à ceux qui la possèdent de guider et régir les autres, nécessité pour ceux qui sont dotés de cette grâce de la « cultiver » afin qu’elle donne ses fruits, et responsabilité prise par Dante de le leur enseigner.
type-video.png conference.png
Les études dantesques en France, de Claude Fauriel à nos jours par Claude Perrus, publié le 06/09/2013
L’histoire de la dantologie française coïncide, à ses débuts, avec l’apparition de la littérature italienne dans les programmes de l’enseignement supérieur. De Claude Fauriel et Frédéric Ozanam jusqu’aux chercheurs d’aujourd’hui, on voit se dessiner les grandes lignes de l’interprétation de l’œuvre de Dante, avec le concours de la philologie romane, de la philosophie et de l’histoire médiévale. Les sources et les modèles de Dante ont fait l’objet, au XXème siècle, d’études approfondies. Mais le champ de la recherche linguistique et celui de la stylistique sont encore loin d’être épuisés.
type-video.png conference.png
Erudition et fiction, autorité et auctorialité : stratégies de la note en bas de page des Lumières à nos jours par Aurélie Gendrat, publié le 08/07/2013
Cette page propose une conférence d'Aurélie Gendrat sur les différentes stratégies et modes d'expression liés à la note en bas de page. Élement d'érudition, partie du discours annexe ou essentielle, crées par l'auteur ou par d'autres, elles sont là mais on n'en perçoit pas toujours le caractère parfois polémique ou essentiel...
conference.png type-video.png
Le palimpseste révolutionnaire et la révolution napolitaine de 1647-1648 par Alain Hugon, publié le 10/05/2013
Dans le cadre du séminaire d'études italiennes organisé par l'ENS de Lyon et l'Université Lyon 3, Alain Hugon vient parler des 9 mois de révolution napolitaine entre 1647-1648 souvent associés à un des protagonistes de ses tout débuts, Masaniello. Son analyse permet de remettre en perpective certaines interprétations téléologiques souvent fondées au moment du Risorgimento tendant à présenter cette révolution comme une révolte anti-espagnole. Il montre plutôt comment ces mois insurrectionnels ont été l'occasion de poser la question de la représentation politique du popolo face à l'aristocratie.
conference.png type-video.png
Entre vie privée et vie publique : les "fanciulle" dans les sermons de Savonarole par Cécile Terreaux-Scotto, publié le 19/04/2013
Dans le cadre du séminaire d'études italiennes organisé par l'ENS de Lyon et l'Université Lyon 3, Cécile Terreaux-Scotto nous parle de la place et du rôle confié aux "fanciulle" par Savonarole dans ses sermons. À la différence des "fanciulli", ce groupe marginal de la cité florentine semble ignoré par la critique probablement à cause de son statut doublement subalterne (les "fanciulle" sont à la fois femmes et enfants). Cependant, il s'avère bel et bien que Savonarole leur confie un rôle car tous sont utiles pour la réalisation du projet du prédicateur qui ne s'articule pas seulement autour de la répression mais qui propose également une réforme politique fondée sur la simplicité dont les "fanciulles" sont peut-être les représentantes.
conference.png type-video.png
Migranti con la memoria: Casi di studio tra Italia, Francia, Belgio, Argentina par Antonio Canovi, publié le 09/04/2013
Nell'ambito di due giornate di seminario tenutesi all'ENS di Lione, Antonio Canovi affronta il tema dei migranti italiani in Francia, Belgio e Argentina. L'arco di tempo considerato (dal secondo Ottocento alla prima metà del Novecento) permette di confrontare i diversi tipi d'emigrazione dall'Italia, i fenomeni delle catene migratorie, la costituzione in diversi paesi di "piccole Italie", il ruolo dello Stato italiano e degli Stati d'accoglienza durante quel periodo.
dossier.png