Vous êtes ici : Accueil / Arts / Cinéma

Cinéma

Esther Hallé - publié le 05/02/2018

Esther Hallé propose une chronique cinéma consacrée au film le plus célèbre d'Antonio Pietrangeli, Io la conoscevo bene. Elle propose une lecture qui met en regard le dernier film du réalisateur romain avec le reste de sa production, notamment autour de la question de la représentation de la condition féminine.

Esther Hallé - publié le 25/01/2018

Adua e le compagne est un film d'Antonio Pietrangeli de 1960. Alors que la Loi Merlin impose la fermeture de toutes les maisons closes d’Italie, quatre prostituées tentent de s’établir à leur compte en ouvrant ce qui s’appparenterait à un simple restaurant. Mais pour mener à bien leur projet, elles doivent solliciter l’aide d’un ancien homme du milieu qui menace leur tentative d’émancipation…

Susanna Gambino-Longo - publié le 05/03/2017

A l'occasion des Rencontres autour du cinéma italien d'aujourd'hui, organisées par l'Université Lyon 3 en collaboration avec le cinéma Le Comoedia de Lyon et avec le soutien de l'Institut Culturel italien de Lyon, Susanna Longo, MCF d'Etudes Italiennes, a présenté le 3 février 2017 le film Il ragazzo invisibile de Gabriele Salvatores (2015) à un public de collégiens. Nous retranscrivons ici son intervention, modifiée par endroits pour l'adapter au format écrit.

Raphaëlle Meuge-Monville, Héloïse Faucherre-Buresi - publié le 06/01/2017

Lionel Gerin - publié le 14/11/2016

Bernardo Bertolucci, qui n'a alors que 22 ans, réalise son très autobiographique deuxième film, qui raconte les affres de Fabrizio, un jeune bourgeois, pris dans la contradiction de ses origines et de ses aspirations communistes, ainsi que dans une relation amoureuse, quasi incestueuse. Fabrice, Parme (car l'histoire s'y déroule), cela évoque des souvenirs stendahliens.

Alison Carton-Vincent - publié le 24/10/2016

Le réalisateur Paolo Sorrentino était présent à Lyon le 15 octobre 2016 à l'Institut Lumière dans le cadre du Festival Lumière pour présenter sa nouvelle série The Young Pope qui sera diffusée en France à partir du 24 octobre 2016. Ce texte est une retranscription de l'échange entre Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes et directeur de l’Institut Lumière et le réalisateur Paolo Sorrentino. Elle a été par endroits modifiée pour l'adapter au format écrit.

Aurélien Ferenczi - publié le 11/03/2016

A l'occasion du Festival Lumière 2016 de Lyon, Aurélien Ferenczi a présenté le 16 octobre à l'Institut Lumière le film Io la conoscevo bene (Je la connaissais bien pour la version française), d'Antonio Pietrangeli. Ce texte est une retranscription de cette présentation qui a été par endroits modifiée pour l'adapter au format écrit.

Lionel Gerin - publié le 22/12/2015

Stefano (Jacques Perrin) veut rentrer dans les ordres, au sortir de ses études. Son père (Alain Cuny), entrepreneur et jouisseur sans scrupule, essaie de l'en dissuader à coup de croisière, soirée et séduction. Il entraîne son fils sur son yacht, avec sa maîtresse (Rosanna Schiaffino) qui s'offrira à lui. Stefano, en bon idéaliste, est désorienté, dégoûté face à ce monde de l'artifice et de la satisfaction immédiate et matérielle.

François Albertini - publié le 12/10/2015

Guido Massacesi, employé de banque romain, dont la vie familiale est des plus routinières et aporétiques, reçoit un matin, de fort bonne heure, un coup de téléphone de sa sœur lui apprenant que leur père est en train de mourir. Il décide alors de partir immédiatement pour Rosignano Solvay, son pays natal, où la famille se trouve, mais, bien décidé à ne pas faire la route seul, celui-ci passe voir une ancienne petite amie qu’il n’a pas vue depuis quelques mois afin de lui ...

Salvo Cuccia - publié le 21/05/2014

Créé le 06/04/2017, kjsp:339733, Page libre

Marco Tullio Giordana - publié le 21/05/2014

Créé le 31/03/2017, kjsp:338959, Page libre

Alessio Librizzi - publié le 21/05/2014

Créé le 09/02/2017, kjsp:333638, Page libre

Maurizia Morini - publié le 06/05/2014

Ci troviamo in una stretta via della periferia di Palermo, con la montagna incombente sullo sfondo, e su cui si affacciano casupole “tirate su” abusivamente con materiali edilizi di vario genere. In questa strettoia si incrociano due auto, una Fiat Punto guidata da Samira (Elena Cotta) proveniente da Piana degli Albanesi, con la numerosa famiglia, di ritorno dal mare e che vive in Via Castellana Bandiera e una Fiat Multipla, guidata da Rosa (Emma Dante) palermitana, che vive a Milano, ...

Lionel Gerin - publié le 11/03/2014

Cette page propose une critique du film "Otto e mezzo", réalisé par Federico Fellini en 1963.

publié le 01/11/2013

Lionel Gerin - publié le 01/11/2013

Cette page propose une critique du film "I Mostri", réalisé par Dino Risi sur un scénario de Valério Zurlini.

Maurizia Morini - publié le 06/07/2013

L'Istituto italiano di cultura di Lione ha invitato il 5 aprile 2013 all'Università Lyon 3 il Maestro del cinema Giuliano Montaldo. Il regista, sceneggiatore, attore, da oltre sessanta anni, si occupa di cinema ed è considerato uno dei maggiori realizzatori italiani; era accompagnato “dalla compagna di una vita” Vera Pescarolo, soggettista, produttrice e figlia dell'attrice pirandelliana Vera Vergani.

Lionel Gerin - publié le 14/06/2013

Cette page propose une critique du film "I soliti ignoti", comédie réalisée par Mario Monicelli.

Alberto Barbera, Damien Prévost - publié le 10/07/2011

Alberto Barbera risponde alle domande della Clé des Langues nell'ambito del Festival Lumière 2011 di Lione nel quadro eccezionale della casa-museo dei fratelli Lumière. Ci parla della nascita e dello sviluppo del Museo del cinema nella Mole Antonelliana a Torino, della realtà e prospettive del cinema italiano oggi ed infine del Festival di retrospettiva lionese.

publié le 29/11/2009

Iniziamo la nostra trattazione con alcune citazioni dantesche per ricordare, semmai ce ne fosse bisogno, che l'insulto ha origini antiche nella tradizione letteraria italiana e sottolineare come, già nell'opera fondante della lingua, si rinvengano esempi di quelle divisioni campaniliste per cui la nazione sarà ancora famosa nei secoli a seguire. Su questo carattere italiano di frammentazione localistica si può citare anche un'ultima invettiva dantesca proferita in Purgatorio da Beatrice.

Maurizia Morini - publié le 10/07/2008

Regista e sceneggiatore de "Il Divo", Il regista Paolo Sorrentino, in occasione dell'uscita in Francia del suo film "Il Divo", incontra la stampa, a Lione il 26 settembre 2008.

Maurizia Morini - publié le 29/04/2008

"L'idea è venuta inizialmente a Belpoliti pensando al viaggio di PrimoLevi dopo la liberazione da Auschwitz verso Torino; poi vedendo altri film è venuta l'idea del film..."

Dora D'Errico - publié le 20/05/2007

Le cinéma entretient un rapport particulier et privilégié avec la mémoire, il a la capacité de forger des images perçues par le spectateur comme des images qui lui appartiennent, celles d'événements qu'il n'a jamais vécus en propre mais qu'il fait siennes. Que se passe-t-il cependant quand ces images devenues des « souvenirs empruntés », si aisées à lui communiquer, sont celles d'événements de l'histoire, et d'une histoire difficile et violente ? L'appropriation du passé à ...

Dora D'Errico - publié le 20/05/2007

Sur les lieux du crime, les jeunes brigadistes de "Buongiorno notte" s'agitent comme des animaux machines, ils exécutent un scénario inéluctable dont toute logique politique leur échappe. On assiste au déroulement d'un drame assez commun, semblable à tous ceux rejoués dans ce nouveau cinéma dit politique jusqu'à ce que, du cliquetis de cette mécanique infaillible, surgissent des envolées d'un imaginaire imprévisible. S'ouvre alors la possibilité d'un « récit pas comme les autres ...

publié le 19/05/2007

Ce dossier propose quatre articles de Dora D'Errico sur le thème du cinéma et des années de plomb : 1. Comment s'est écrite et continue de s'écrire l'histoire des Années de Plomb. / 2. Le nouveau cinéma italien, lieu de la mémoire ou de l'oubli ? / 3. "Buongiorno notte", le film d'une mécanique et d'un imaginaire / 4. La construction du terroriste au cinéma, une lecture de "La Meglio Gioventù"