Vous êtes ici : Accueil / Arts / Théâtre

Théâtre

Amélie Djondo - publié le 26/02/2018

Le thème des femmes de pouvoir dans le théâtre du Siècle d'Or s'articule autour de la présence incontournable du genre féminin : les personnages féminins réussissent à prendre le pouvoir efficacement au point de devenir des éléments indispensables de la création théâtrale et les femmes qui les incarnent parviennent progressivement à s'installer dans le monde professionnel du théâtre de façon durable et légale. Parmi le répertoire théâtral de l'époque deux typologies de ...

Sylvie Imparato-Prieur - publié le 05/03/2017

Conférence sur le thème de la femme et de l'amour dans 2 pièces de théâtre espagnoles du XVIIIème siècle.

Jesús Pérez Magallón - publié le 05/03/2017

Conférence sur le théâtre espagnol du XVIIIème siècle.

Marie Du Crest - publié le 02/11/2015

Girafes est donc le dernier volet de la trilogie de Pau Miró, pièce écrite en 2009, à la suite de Buffles et Lions. Elle constitue en vérité, une fin paradoxale puisqu’elle marque un retour, un point originel : son action se déroule dans les années cinquante alors que l’œuvre précédente se situait à « l’époque actuelle » et que la première s’inscrivait dans une chronologie indéfinie. Il s’agit peut-être même d’une matrice, celle qui augure de la naissance de Max, ...

Marie Du Crest - publié le 02/11/2015

Lions est une pièce « d’après ». Elle succède à Buffles et précède le dernier volet de la trilogie animale, Girafes. Le texte renvoie aux évènements évoqués dans la pièce précédente. L’action se déroule « dix ans plus tard. » (p 86). Cinq personnages dont trois figuraient déjà dans Buffles (la mère, le père et la fille) se retrouvent dans cette ville sans nom, dans le décor de la blanchisserie, de l’atelier du père.

Marie Du Crest - publié le 02/11/2015

Comme souvent, les trilogies littéraires, musicales, théâtrales nous invitent à découvrir les œuvres à la fois comme uniques et chorales. L’œuvre de Pau Miró n’échappe pas à ces découvertes subtiles, à ce va-et-vient du sens. Buffles est le commencement. Le commencement de la fable urbaine, celle de l’incertitude entre la figure animale, promise par le titre et la figure humaine, que le premier mot « Max » entérine.

Marie Du Crest - publié le 02/11/2015

Dossier proposé par Marie du Crest. Pau Miró naît à Barcelone en 1974. Il se forme d’abord en tant qu’acteur avant de devenir également dramaturge et auteur. En 2008-09, il écrit la trilogie animale autour des pièces Buffles (2008), Lions (2009) et Girafes (2009), récompensée par le prix de la critique du meilleur texte théâtral. Les œuvres de Pau Miró sont traduites et montées dans le monde entier. La trilogie, traduite en français a fait l’objet de lectures en mai 2013 au ...

Marie Du Crest - publié le 28/07/2015

Il s'agit d'une présentation du livre d'Angélica Liddell intitulé Belgrade et d'une représentation théâtrale inspirée de ce texte ainsi que d'autres textes d'autres écrivains sur le même thème.

Marie Du Crest - publié le 15/06/2015

Présentation de la pièce d'Angélica Liddell et d'une de ses représentations. Le thème : la guerre des Balkans.

Marie Du Crest - publié le 30/04/2015

Barullo comme le dit lui-même R. García, dans sa présentation du volume, est « un cocktail de textes théâtraux, radiophoniques, théoriques conçus à diverses époques » (p 14). Son titre espagnol met en exergue l’idée d’une confusion sonore, comme un vacarme mais aussi sans doute comme un surgissement créatif semblable au tohu-bohu de la Genèse. Le sous-titre et surtout le mot « dodécaphonique » nourrissent le rapport à une musique, en rupture avec le système tonal, à ...

Marie Du Crest - publié le 27/12/2014

Présentation d'une trilogie d'Angélica Liddell.

Marie Du Crest - publié le 12/11/2014

Présentation de la pièce d'Angélica Liddell, adaptation contemporaine du Viol de Lucrèce.

Marie Du Crest - publié le 09/10/2014

Ximena Escalante dans sa pièce Moi aussi je veux un prophète, comme dans son triptyque grec consacré à Phèdre, Andromaque et Electre, travaille la matière tragique comme un sculpteur, la terre. Elle lui donne forme à nouveau. La source littéraire de cette pièce est multiple : Flavius Josèphe, les récits des évangélistes Matthieu et Marc, celui de Flaubert ou bien plus près de nous, la pièce en un acte de Wilde notamment.

Marie Du Crest - publié le 03/08/2014

Cette troisième pièce est directement liée à Andrómaca puisque le personnage d’Oreste revient. Nous sommes en outre dans le souvenir du cycle des Atrides, au cœur de l’écriture des tragiques grecs : l’Orestie d’Eschyle, Electre de Sophocle, Electre, Iphigénie en Tauride, Iphigénie en Aulis, Hélène, Oreste d’Euripide. Le temps accordé aux personnages désacralisés s’écoule avec le lever du jour (incipit), de la nuit qui tombe (p 109) et du jour qui à nouveau se lève ...

Marie Du Crest - publié le 03/08/2014

L’Andromaque de X.Escalante est réelle (real), elle n’est pas héritière de récits mythiques : le premier volet de la pièce s’intitule, d’ailleurs, La réalité. Les évènements qui font suite à la guerre de Troie, à la mort d’Hector, à sa condition de prisonnière, et qui nourrissent les textes d’Euripide ou de Racine n’ont pas leur place dans la pièce mexicaine. La question centrale du devenir de ses fils, Astyanax ou Molossos ne représente ici aucun enjeu. Andrómaca ...

Marie Du Crest - publié le 03/08/2014

En décembre 2012, je revenais au texte de S. Kane : L’amour de Phèdre, tranchant, sexuel et désespérant. Phèdre en vérité, ne nous lâche pas, nous ramène toujours à elle, à d’autres incarnations théâtrales : ainsi Fedra dont le prénom lui semble étrange parce qu’étranger, voudrait s’appeler comme d’autres filles au Mexique, Pilar, ou mieux Margarita (p 24). X. Escalante, à la différence de la dramaturge britannique, donne à son héroïne le temps de grandir, de ...

Marie Du Crest - publié le 03/08/2014

Dossier sur Ximena Escalante, dramaturge mexicaine. Lectures et retours sur les trois pièces grecques de Ximena Escalante : Phèdre, Andromaque et Electre.

Manuel Ulloa-Colonia, Marie Du Crest - publié le 13/03/2014

Manuel Ulloa-Colonia est un comédien et metteur en scène mexicain. Il arrive en France en 2000, poursuivant à la fois un travail d’éditeur et de metteur en scène de spectacles en français et en espagnol. Sa maison d’édition « Le miroir qui fume » est installée à Aubervilliers.

Marie Du Crest - publié le 28/02/2014

Présentation de la pièce d'Angélica Liddell qui évoque les Africains qui cherchent à traverser la Méditerranée pour aller en Espagne, au péril de leur vie.

Marie Du Crest - publié le 15/01/2014

En 2011, Maldito sea el hombra que confía en el hombre : un projet d’alphabétisation, après le choc que représenta La casa de la fuerza, bouleversa à son tour le festival d’Avignon. Spectacle de plus de trois heures, avec ses petites filles en robe dorée arpentant le théâtre du monde dans u décor d’arbres en carton et d’animaux empaillés. D’une certaine façon, Liddell revint au commencement de tout : premier volet de la trilogie chinoise et surtout chant rageur de ...

Marie Du Crest - publié le 15/01/2014

Présentation de la pièce de la dramaturge Angélica Liddell.

Marie Du Crest - publié le 15/01/2014

Angélica Liddell dans ce texte politique et poétique travaille sur le foisonnement des genres : le théâtre, le théâtre dans le théâtre, l’autobiographie, l’interrogatoire, l’entretien, la comédie musicale, l’opéra. Les langues aussi se multiplient, l’espagnol traduit ici en français, l’italien et le mandarin. La souffrance de la Chine ne peut sans doute être dite qu’à travers ces échanges rapides comme ceux de deux joueurs de ping-pong véloces.

publié le 15/01/2014

Née en 1966 en Espagne, Angélica Liddell depuis son enfance est habitée par des personnages, des dialogues. Plutôt que de s’engager dans un apprentissage conventionnel du théâtre, elle se construit dans les rencontres. La vie et le théâtre ne font qu’un. Elle écrit, elle met en scène, elle est sur le plateau : elle se mutile, boit de l’alcool, elle dit toutes les horreurs des êtres et du monde.

publié le 15/01/2014

El año de Ricardo es, sin duda, una de las primeras obras que despertó en la crítica y en el mundo universitario el repentino y fuerte interés por Angélica Liddell. Sin embargo, es necesario señalar que la artista empezó su trabajo dramático hace ya 20 años. Al ver esta obra nos encontramos en la embarazosa situación de no poder definirla. Se puede leer fácilmente, en la prensa o en internet, que se trata de una obra que tiene como eje central la crítica contra el Estado, la ...

Marie Du Crest - publié le 15/11/2013

Une analyse du texte de la pièce du dramaturge mexicain Edgar Chías, et un article sur la générale de la représentation, avec un hommage particulier à la comédienne.

Christine Bini - publié le 24/01/2012

Dans la pièce de Ximena Escalante, Clytemnestre est simplement nommée « mère », par antonomase. Mère non aimante et non aimée, soucieuse de ses bijoux et de « son » mari, le nouveau. Cette scène, saisissante, est le « cœur » de la pièce. Car il s'agit, chez Escalante, avant tout, d'aimer et d'être aimé(e). Il n'est jamais question de l'assassinat du père, du premier mari de la mère. Si le mot « vengeance » est prononcé, il n'est qu'un rappel ténu au mythe, et non un mobile.

Christine Bini - publié le 18/12/2011

Présentation de la pièce de théâtre de Lope de Vega intitulée ((Le chien du jardinier)). Il s'agit d'une pièce en vers du Siècle d'Or.

Évelyne Coutel - publié le 17/04/2010

Presentación de ((Sacrilegio)) una de las cinco obras que componen el ((Retablo de la Avaricia, la Lujuria y la Muerte)), publicado en 1927.

Evelio Miñano Martínez - publié le 29/03/2010

Louise Doutreligne, dramaturge contemporaine, a récemment réédité une partie de ses œuvres avec le titre de ((Séductions espagnoles)). Six œuvres, avec une septième annoncée (((La novice et le jésuite))) révèlent son intérêt pour la culture espagnole et montrent ses différentes modalités d'inspiration et d'écriture : à partir du théâtre classique espagnol, du roman contemporain espagnol ou de la littérature française de thème espagnol.

Christine Bini - publié le 16/11/2008

Présentation de la célèbre pièce de théâtre de Calderón de la Barca. Il s'agit d'une oeuvre religieuse.