Vous êtes ici : Accueil / Dernières publications

Dernières publications

Amélie Aubert-Noël - publié le 19/11/2016

((Il pianeta irritabile)) (Einaudi, 1978), tout en présentant d’évidentes continuités thématiques et stylistiques avec les œuvres précédentes de Volponi, et en particulier avec ((Corporale)), se détache par son appartenance à un genre littéraire inattendu, celui de l’anticipation. Dès les premières pages, le lecteur est en effet propulsé dans un monde dévasté par une série de guerres nucléaires et parcouru par de très rares survivants.

Lionel Gerin - publié le 14/11/2016

Bernardo Bertolucci, qui n'a alors que 22 ans, réalise son très autobiographique deuxième film, qui raconte les affres de Fabrizio, un jeune bourgeois, pris dans la contradiction de ses origines et de ses aspirations communistes, ainsi que dans une relation amoureuse, quasi incestueuse. Fabrice, Parme (car l'histoire s'y déroule), cela évoque des souvenirs stendahliens.

Aurélien Ferenczi - publié le 03/11/2016

A l'occasion du Festival Lumière 2016 de Lyon, Aurélien Ferenczi a présenté le 16 octobre à l'Institut Lumière le film Io la conoscevo bene (Je la connaissais bien pour la version française), d'Antonio Pietrangeli. Ce texte est une retranscription de cette présentation qui a été par endroits modifiée pour l'adapter au format écrit.

Alison Carton-Vincent - publié le 24/10/2016

Le réalisateur Paolo Sorrentino était présent à Lyon le 15 octobre 2016 à l'Institut Lumière dans le cadre du Festival Lumière pour présenter sa nouvelle série ((The Young Pope)) qui sera diffusée en France à partir du 24 octobre 2016. Ce texte est une retranscription de l'échange entre Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes et directeur de l’Institut Lumière et le réalisateur Paolo Sorrentino. Elle a été par endroits modifiée pour l'adapter au format (...)

Amélie Aubert-Noël - publié le 03/10/2016

((Il re del magazzino)) (Lampi di stampa, 2008 - première édition Mondadori 1978), même s'il est présenté comme un «roman», est un produit typique du processus d'hybridation qui se trouve au cœur de la création portienne. Il prend avant tout la forme d'un journal, celui d'un intellectuel qui se retrouve absolument isolé à la suite d'une série de catastrophes qui ont conduit à l'effondrement de la société humaine, en Italie et vraisemblablement sur l'ensemble de la planète.

Amélie Aubert-Noël - publié le 29/09/2016

((Sirene)) (Einaudi, 2007) est un roman très court mais très sombre, dont l’histoire se déroule dans un monde futur dystopique (presque post-apocalyptique). On peut d’ailleurs estimer que, comme c’est souvent le cas en science-fiction, l’objet principal du livre est moins le déroulement de l’intrigue et le destin des personnages principaux que l’univers imaginé par l’auteure, décrit progressivement, à travers de nombreuses incises et analepses.

Alison Carton-Vincent - publié le 13/05/2016

Alors que le féminisme italien bat son plein, Einaudi publie en 1975 le cinquième roman de Dacia Maraini. Il relate sous forme de journal intime quatre mois et demi dans la vie d’une femme en 1970, le temps d’un été et d’une rentrée scolaire. La protagoniste-narratrice est une maîtresse d’école, Giovanna, qu’on appelle Vannina. Elle est mariée à Giacinto, un mécanicien romain. Tous deux passent leurs vacances à Addis, une île des environs de Naples.

Marie Fabre - publié le 28/04/2016

Dans ce texte, Marie Fabre tente une lecture de ((Ecrire, traduire, en métamorphose)) de Bernard Simeone à l’aune de sa propre expérience de traduction, concentrée sur la poésie d’Amelia Rosselli. Elle interroge ainsi le miroir que lui tendent les écrits de Simeone, retraçant les différentes étapes du processus de traduction telles qu’elles y apparaissent. Elle s’attache d’abord à la question de l’identité du traducteur et de la définition du désir qui sous-tend toute (...)

Charlotte Moge - publié le 11/02/2016

Si la mafia est un objet d’étude, certes récent, l’antimafia reste en revanche un trou noir de l’historiographie du Mezzogiorno alors que les assasssinats des représentants de l’État sont des moments de tensions dans l’histoire de l’Italie républicaine. Charlotte Moge a choisi de se concentrer sur quatre figures emblématiques assassinées au cours des crises de violence mafieuse de 1982 et 1992 : Pio La Torre (député et secrétaire régional du PCI) ; Carlo Alberto dalla (...)

Donato Pirovano - publié le 21/01/2016

Dans le cadre de la préparation à l'agrégation, Donato Pirovano (Université de Turin) propose une lecture critique des textes de Cavalcanti et de Guinizelli. Organisée par Laurent Baggioni et Sylvain Trousselard, cette conférence a eu lieu à l'ENS de Lyon le 12 janvier 2016.

Lionel Gerin - publié le 22/12/2015

Stefano (Jacques Perrin) veut rentrer dans les ordres, au sortir de ses études. Son père (Alain Cuny), entrepreneur et jouisseur sans scrupule, essaie de l'en dissuader à coup de croisière, soirée et séduction. Il entraîne son fils sur son yacht, avec sa maîtresse (Rosanna Schiaffino) qui s'offrira à lui. Stefano, en bon idéaliste, est désorienté, dégoûté face à ce monde de l'artifice et de la satisfaction immédiate et matérielle.

François Albertini - publié le 10/12/2015

Guido Massacesi, employé de banque romain, dont la vie familiale est des plus routinières et aporétiques, reçoit un matin, de fort bonne heure, un coup de téléphone de sa sœur lui apprenant que leur père est en train de mourir. Il décide alors de partir immédiatement pour Rosignano Solvay, son pays natal, où la famille se trouve, mais, bien décidé à ne pas faire la route seul, celui-ci passe voir une ancienne petite amie qu’il n’a pas vue depuis quelques mois afin de lui (...)

Pierre-Marie Delpu - publié le 19/11/2015

À partir d'un bilan historiographique, l'intervention illustrera le rapport paradoxal du royaume de Naples, souvent érigé en symbole du mauvais gouvernement par les observateurs étrangers, à la modernité politique qu'entendent construire des acteurs spécifiques, qualifiés d'abord de "patriotti" puis de "liberali". L'attention sera portée aux acteurs et aux stratégies de la politisation libérale, aux révoltes et révolutions politiques, réalité mobile à la chronologie complexe (...)

Alessandro Martini - publié le 06/11/2015

L’étude des huit premiers chapitres de ((Primavera di bellezza)), abandonnés lors de la publication du roman en 1959, permet d’analyser le type particulier de roman historique qu’écrit Beppe Fenoglio. Les faits de la Deuxième Guerre mondiale offrent au romancier une série de « matériaux » à employer sous forme narrative ; en même temps, leur mise en récit propose une interprétation critique de la période, qui est historicisée, reliée au temps long de l’histoire et à un (...)

Rosanna Maggiore - publié le 24/09/2015

Dans cet article, Rosanna Maggiore approfondit l’étude que Sergio Cappello a consacrée aux sources des Cosmicomiche, évoquées par Italo Calvino dans une note de 1964. Elle entre dans le laboratoire de l’écrivain et s’attache à comprendre quand, comment et pour quelles raisons Calvino s’approche des artistes mentionnés. En effet, les auteurs cités révèlent un choix très hétéroclite de la part de Calvino. L’écrivain semble vouloir dérouter son lecteur ; en réalité, il (...)

Rosanna Maggiore - publié le 24/09/2015

Dans cet article, Rosanna Maggiore s’interroge sur le rapport entre Italo Calvino et Tommaso Landolfi au fil des années 1960, à la lumière de leur intérêt pour une littérature aux perspectives cosmiques et de leur prédilection pour l’œuvre de Giacomo Leopardi.

Rosanna Maggiore - publié le 11/09/2015

Dans cet article, Rosanna Maggiore montre de quelle manière le rapport entre le poète lunaire par excellence, Giacomo Leopardi, et les écrivains du XXe siècle change face à une nouvelle phase historique qui voit, entre autres, l’exploration de l’espace et la conquête de la lune. En littérature, on passe du mythe de la lune à sa parodie, du voyage imaginaire à la science-fiction. Les écrivains ne sauraient évoquer la lune chère à Leopardi, "vergine", "candida", "intatta", que de (...)

Maurizia Morini - publié le 10/09/2015

Sono stati recentemente pubblicati due libri, diversi come impostazione ma accomunati dalla medesima scelta tematica: ricordare, nel 70° della ricorrenza (1945-2015), la Resistenza e la Liberazione dal nazifascismo in Italia.

Filippo d'Angelo - publié le 03/06/2015

In occasione delle 9e ((Assises Internationales du Roman 2015)) tenutesi a Lione, scrittore Filippo d'Angelo ci propone un testo inedito sul tema della scrittura come vandalismo.

Sarah Vandamme - publié le 02/06/2015

Il s’agit d’une pièce du château San Giorgio, entièrement recouverte de fresques virtuoses, mirant à l’autocélébration de la famille Gonzaga. Elles mettent en scène les membres de la famille, vivants et morts, au cours de plusieurs scènes évoquant des événements fondateurs et soulignant les vertus de Ludovico, ainsi que les effets de son bon gouvernement.

Maurizia Morini - publié le 20/05/2015

Benedetta Tobagi ha scritto un saggio in forma narrativa imperdibile, tanto è carico di sentimento e di lucida documentazione; un incrocio fra la storia della bomba a Piazza Loggia a Brescia e le vite. Le vite di chi è rimasto ucciso, in particolare di Livia, la moglie di Milani (Presidente della Casa della memoria di Brescia) e di coloro che sono sopravvissuti. Ed anche un incrocio, un incontro che continua fra Manlio Milani, lo zio acquisito, e la scrittrice, l'io narrante, accomunati da una (...)

Pierre Musitelli - publié le 04/05/2015

Après avoir rappelé brièvement les nouvelles perspectives de recherches qu’a pu ouvrir le genre biographique en matière d’histoire sociale et des pratiques culturelles (avec les "cas-limites" de la microstoria et les pistes qu’elle a explorées pour construire une histoire qui ne fût ni une histoire des masses, ni une histoire-panthéon), cet article s’intéresse à la façon dont la biographie historique a été utilisée en Italie, depuis les travaux de Franco Venturi, comme un (...)

Fiona Lejosne - publié le 27/04/2015

Fiona Lejosne présente les recherches qu’elle effectue dans le cadre de son travail de thèse. Celles-ci portent sur le géographe vénitien de la Renaissance Giovanni Battista Ramusio, auteur du recueil des Navigationi et viaggi publié en trois volumes entre 1550 et 1559. Ramusio ayant également été secrétaire de Chancellerie de la République de Venise pendant plus de cinquante ans, elle s’attache à identifier les liens entre ses fonctions professionnelles et son activité (...)

Maurizia Morini - publié le 10/04/2015

È la storia di due ragazzi – Guido e Costantino – dall'età dell'adolescenza fino alla piena maturità. Due luoghi principali: Roma e Londra.

Luca Salza - publié le 25/03/2015

Viviamo in un mondo in cui le merci circolano liberamente oltre tutti i confini. In letteratura, invece, le parole sembrano malinconicamente ancorate alle diverse tradizioni nazionali. Le lettere non migrano. La letteratura postnazionale di cui Luca Salza parla in questo seminario è innanzitutto la macchina di espressione di queste nuove esperienze politiche, linguistiche, esistenziali. Vuole analizzare una tendenza della letteratura italiana, e più generalmente caratteristica della sua storia (...)

Nando dalla Chiesa, Romain Descendre, Charlotte Moge, Maurizia Morini - publié le 13/03/2015

Comme l’écrit Nando dalla Chiesa dans son dernier livre, Manifeste de l’Antimafia (Einaudi 2014), comprendre que la vraie force de la mafia se trouve hors d’elle-même, dans les alliances et les services qui lui viennent d’une zone grise protéiforme, ainsi que dans de multiples formes de négligence et de paresse culturelle, conduit aussi à repenser radicalement les façons de s’opposer à la mafia. Depuis les nombreuses actions et activités de formation de Libera, la loi sur la (...)

Maurizia Morini - publié le 26/02/2015

Lo storico e opinionista Guido Crainz dopo la pubblicazione della trilogia sull'Italia repubblicana (((Storia del miracolo italiano, Il paese mancato, Il paese reale))) e ((Autobiografia di una Repubblica)), tutti presso l'editore Donzelli, sviluppa in questo suo ultimo testo una nuova modalità narrativa. Sotto forma di diario ripercorre gli avvenimenti anno per anno lungo il corso di un decennio.

Sarah Vandamme - publié le 23/02/2015

Le tableau qui nous intéresse plus particulièrement, et peut facilement être exploité au collège, représente la légende de Saint Georges, rapportée par la Légende Dorée de Jacques de Voragine.

Giulia Puma - publié le 30/01/2015

Après une présentation générale de la tradition d’illustration de la ((Divine Comédie)) telle qu’elle s’établit puis se développe dans l’enluminure italienne du Trecento, il s’agira de se pencher plus spécifiquement sur un cycle de l’((Enfer)), à savoir celui du manuscrit Egerton 943 (Londres, British Museum), datant de 1325-1350 environ. Au sein des nombreuses illustrations des chants qui composent la première ((cantica)), on s’attardera en particulier sur deux (...)