Vous êtes ici : Accueil / Se former / Programmes d'enseignement / Une sélection de ressources de La Clé anglaise pour le cycle terminal

Une sélection de ressources de La Clé anglaise pour le cycle terminal

Publié par Marion Coste le 03/06/2019
La Clé anglaise vous propose sur cette page une sélection de ressources en lien avec le programme du cycle terminal. Vous trouverez les huit thématiques suivies du texte de cadrage d'Éduscol (en italique). Les axes de réflexion proposés (en gras) sont établis à partir des ressources disponibles sur La Clé anglaise ; ils ne constituent en aucun cas des recommandations officielles. Les ressources indiquées ici ont pour but d'apporter une connaissance scientifique en lien avec les thématiques, et non de fournir des pistes d'exploitation pédagogiques.

Le programme de langues vivantes de première et terminale générales et technologiques, enseignements commun et optionnel est paru au Bulletin officiel spécial n° 1 du 22 janvier 2019.

Identités et échanges

Quel rôle joue la mondialisation dans le dynamisme de la vie sociale, culturelle et économique dans chaque aire géographique ? Favorise-t-elle la diversité ou la menace-telle ? Entraîne-t-elle une affirmation de la particularité ? Modifie-t-elle la particularité locale ou individuelle au profit d'une « citoyenneté mondiale » ? La mobilité (intellectuelle, physique…) caractérise le monde actuel et implique la multiplication des contacts, des échanges, des partenariats tout en posant les questions de l’acculturation, de l'intégration, de l'adaptation, de l’inclusion, etc. Cette mobilité suppose le franchissement de frontières géographiques et politiques. Les questions liées à l’ouverture et à la fermeture des frontières sont à la source de nombreuses tensions qui sont traitées différemment selon l’histoire et la culture des zones géographiques concernées. Le terme de frontière est appréhendé dans ses différentes acceptions (frontière historique, culturelle, linguistique, etc.). Les élèves réfléchissent en particulier aux frontières qui existent au sein d'une société entre des groupes différents (entre générations, groupes sociaux, quartiers, clans…). La perception de la mondialisation comme le sentiment de frontière, la réalité des échanges et de la mobilité dépendent de la culture et de l’aire géographique étudiées et il conviendra de les aborder dans ce cadre spécifique. 

Mots-clés : frontières / conflits / contacts / ghettos / migrations / exils / hospitalité / droit d’asile / choc des cultures / incompréhension culturelle et-ou linguistique / frontières invisibles / solidarité / transgression / protectionnisme / mobilité / déclassement social / ascension sociale / voyages / dépaysement / tourisme / accueil / médiation / dialogue / mixité / partage

Migrations

Ces ressources permettent de s'interroger sur le sentiment de déracinement des immigrés et sur leur accueil et intégration, particulièrement aux Etats-Unis.

Divisions du territoire

La question de la frontière, et la dichotomie cloisonnement / ouverture, peut être étudiée à travers deux études de cas :

  • (Irlande) Alors que l’intégration européenne avait joué un rôle important pour atténuer les effets de frontière avec la République d’Irlande, dans le contexte d’une réconciliation symbolique après un conflit armé, les négociations du Brexit posent une question insoluble : une frontière peut-elle être à la fois ouverte et fermée ? Brexit and the challenges of the Irish border (article de Fabien Jeannier, 14/02/2019)
  • (Afrique du Sud) Cette conférence propose une étude de l'espace sud-africain post-apartheid par l’intermédiaire de films. Après quelques rappels sur l’histoire de la ségrégation en Afrique du Sud et une brève introduction au cinéma sud-africain, elle évoque la problématique de l’espace, à l’échelle nationale et urbaine, dans la réinvention de la nation sud-africaine après la fin de l’apartheid. L’espace post-apartheid dans les longs métrages de fiction sud-africains, une étude panoramique (conférence d'Annael Le Poullenec, 11/06/2014)

 

Espace privé et espace public

Comment la frontière entre espace public et espace privé est-elle tracée en fonction des cultures, des croyances, des traditions et comment évolue-t-elle dans le temps dans chaque aire géographique étudiée ? L’espace privé (l’habitation) prend des formes et des dimensions variables et s’ouvre sur l’extérieur (la rue, les regards, les invités…) selon des modalités multiples. Étudier les différentes configurations d’espaces privés et publics, leur fréquentation et leurs transformations permet de mieux comprendre comment est structurée une société. Par exemple, les femmes ont longtemps été, ou sont encore, cantonnées à la sphère privée ; leur accès à la sphère publique (politique, professionnelle, médiatique, sociale) est un mouvement général qui reste d’actualité. La redistribution des rôles au sein de la famille est une conséquence de cette émancipation. Comment s’opèrent les mutations au sein de ces deux espaces privé et public (famille, espaces de sociabilité, travail…) ? Les langues elles-mêmes, dans leur usage, sont conditionnées par cette distinction (argots, registres…) et les cultures étudiées laissent apparaître des variations qu’il convient de relever.

Mots-clés : égalité homme-femme / parité / machisme / féminisme / droit de la famille / éducation / liberté de mouvement / émancipation / mixité / émancipation / télétravail / lieux de convivialité / type d’habitat / espaces publics / espaces religieux

Définir l'espace privé

Comment peut-on définir le concept de home, qui recouvre plusieurs acceptions en français (la maison, le domicile, le foyer, le pays natal, la patrie et la famille) ?

  • Hugo Hamilton explique pourquoi la notion de "home" ne peut avoir de sens figé. Home, Hugo Hamilton (texte de Hugo Hamilton, 15/04/2014)
  • Taiye Selasi interroge le lien qui unit les descendants d'immigrés à leur pays d'origine. Home, Taiye Selasi (texte de Taiye Selasi, 26/08/2015)

Internet

L'avènement d'internet nous a forcé à repenser la dichotomie privé/public.

  • Le degré de surveillance auquel les Etats occidentaux astreignent leurs citoyens a considérablement augmenté au cours des dernières années, que ce soit dans les espaces publics ou sur internet. The end of privacy: the state and surveillance (débat entre Jeffrey Rosen et Didier Bigo, 22/09/2011)

Emancipation des femmes

Longtemps cantonnées à la sphère privée, l'émancipation progressive des femmes leur a permis d'investir l'espace public.

 

Art et pouvoir

Comment le rapport entre art et pouvoir définit-il les caractéristiques de chaque aire géographique étudiée à différentes époques ? Le pouvoir s’est toujours appuyé sur l’art et les artistes pour être célébré, légitimé ou renforcé. Lorsque l’artiste dépend du pouvoir politique ou économique, son œuvre peut-elle prendre la forme d’une contestation de celui-ci ? Le rapport entre art et pouvoir donne lieu à diverses interrogations : l’art est-il au service du pouvoir ? Le pouvoir sert-il l’art ? L’art peut-il être un contre-pouvoir ? L’art est-il une forme d’expression politique ? Peut-on concilier liberté de création et contraintes diverses ? Il conviendra d’étudier comment ce rapport à l’art a évolué dans l’histoire pour chaque culture étudiée.

Mots-clés : architecture (résidences, édifices institutionnels…) / peinture (portraits, art religieux…) / musique (opéras, hymnes, chants…) / littérature (apologies, satires, dédicaces…) / cinéma (films de propagande, films patriotiques…) / art officiel / contre-culture / underground / art engagé / résistance / avant-garde / affiches / caricatures / street art / censure

Propagande

La publicité peut être utilisée comme arme de propagande : pendant la Première Guerre mondiale, les affiches servent à recruter et soulever des fonds pour soutenir l'effort de guerre ; aujourd'hui, la publicité est au service d'un modèle néo-libéral.

L'incarnation du pouvoir

Portraits et films biographiques permettent d'étudier le traitement des personnes incarnant un pouvoir (politique, religieux ou royal).

 

Citoyenneté et mondes virtuels

Comment, au sein de chaque aire géographique étudiée, les rapports du citoyen au pouvoir sont-ils organisés et comment ces relations sont-elles modifiées par le développement du numérique ? Dans un monde numérisé et ultra-connecté qui a profondément changé la nature des rapports humains, comment évoluent les relations entre le citoyen et le pouvoir ? Restent-elles identiques quelle que soit l’aire culturelle portée par la langue étudiée ? Les nouveaux espaces virtuels semblent représenter un progrès dans le partage de l’information, l’accès au savoir et la libre expression de chacun. Le recours massif aux médias numériques conduit cependant à s’interroger sur ses conséquences, tantôt sur le plan individuel (difficulté à hiérarchiser l’information et à démêler le vrai du faux, réduction de l’engagement réel au profit de l’engagement virtuel, permanence des traces numériques avec atteinte éventuelle à la vie privée, repli sur soi, nouveaux repères sociaux), tantôt sur le plan collectif : les intelligences collectives développent des espaces collaboratifs (encyclopédies collaboratives, wikis, moocs, webinaires, réseaux sociaux…) qui refondent, au moins en apparence, la nature des relations sociales. 

Mots-clés : fausses informations / réseaux sociaux / éducation aux médias / paiements virtuels / données personnelles / intelligence artificielle / wikis / démocratie participative / censure et contrôle d’internet / cyber-harcèlement / liberté d’expression / usurpation d’identité / manipulation / blogs / forums / télétravail / lanceur d’alerte

Nouvelles formes de sociabilités

Une réflexion sur l'utilisation des réseaux sociaux peut amener à s'interroger sur son rapport aux autres et sur l'émergence de nouvelles formes de sociabilité.

Citoyenneté et pouvoir

Les nouvelles technologies ont donné une fonction politique au web, véritable laboratoire d'expériences démocratiques qui élargit l'espace public et renouvelle les possibilités de critique et d'action.

  • Ce texte de Jeffrey Rosen propose de réfléchir au degré de surveillance auquel les États occidentaux astreignent leurs citoyens a considérablement augmenté au cours des dernières années, que ce soit dans les espaces publics ou sur internet. The End of Forgetting (texte de Jeffery Rosen, 22/09/2011)
  • Cette rencontre entre Jeffrey Rosen et Didier Bigo complète la ressource précédente et s'interroge sur le degré de liberté que nous sommes prêt à sacrifier au nom de la sécurité. The end of privacy: the state and surveillance (débat entre Jeffrey Rosen et Didier Bigo, 22/09/2011)

Fausses informations

  • Une ressource sur les différents types d'images de presse et sur les images photoshoppées. Analysing press images (par Clifford Armion, 13/01/2015)

 

Fictions et réalités

Quels sont les modèles historiques, sociaux ou artistiques dont chaque population a hérité et quels sont ceux qu’elle recherche ? Pourquoi se reconnaît-on dans une telle représentation et comment reconstruit-on son propre modèle éthique, esthétique, politique ? Les récits, qu’ils soient réels ou fictifs, écrits ou oraux, sont à la base du patrimoine culturel des individus et nourrissent l’imaginaire collectif. Comment sont véhiculés les croyances, mythes, légendes qui constituent le fondement des civilisations et transcendent parfois les cultures ? Les figures du passé demeurent-elles des sources d’inspiration et de création ? Comment les icônes modernes deviennent-elles l’incarnation de nouvelles valeurs ? Les mondes imaginaires offrent à chacun l’occasion de s’évader de la réalité tout en invitant à une réflexion sur le monde réel : comment la réalité nourrit-elle la fiction et comment, à son tour, la fiction éclaire-t-elle ou fait-elle évoluer la réalité dans une aire culturelle donnée ?

Mots-clés : utopies / dystopies / littérature / mythologie / légendes / croyances / science-fiction / héros / sentiment national / super-héros / figures tutélaires / monuments

La non-fiction

La non-fiction regroupe les écrits qui ne sont pas basés sur l'imagination. La Clé propose deux ressources en anglais pour définir la non-fiction et interroger le lien entre fiction et réalité :

  • La romancière Kate Colquhoun s'interroge sur ce qui distingue la fiction de la non-fiction : les romanciers seraient capables d'exprimer les pensées et émotions de leurs personnages, tandis que la non-fiction serait basée exclusivement sur des preuves et des témoignages. Kate Colquhoun on the blurred boundaries between fiction and non-fiction (texte de Kate Colquhoun, 09/11/2012)
  • William Finnegan revient sur le concept de "non-fiction" et le manque de fiabilité de la mémoire. William Finnegan on Memory and Non-Fiction (texte de William Finnegan, 09/10/2017)

Mémoire et fiction

Les ressources ci-dessous permettent de réfléchir au lien entre la fiction et la mémoire : la mémoire et le vécu sont-ils les matières premières des romanciers ?

  • Dans cet entretien, l'auteure Siri Hustvedt et le neurobiologiste Lionel Naccache s'interrogent sur la notion de narration, qui est profondément ancrée dans l'esprit humain. Les fictions créées par le cerveau humain sont-elles différentes de celles inventées par les romanciers ? Conscious and Unconscious Narrative Literature, Psychoanalysis and Neuroscience (débat entre Siri Hustvedt et Lionel Naccache, 20/01/2012)
  • Pour Hugo Hamilton, l'écriture est profondément ancrée dans le réel : "We write in order to find out where we are and what our story is. It is clear to me as a writer that nothing is made up. There is no such thing really as fiction, only events that have already happened in one way or another happening again in more and more fantastic ways through the imagination." Hugo Hamilton on memory and fiction (texte de Hugo Hamilton, 24/06/2013)
  • Marie Thévenon analyse le mélange du genre autobiographique et fictionnel - l'autofiction - dans Brooklyn Follies de Paul Auster. A reading of The Brooklyn Follies through the lens of autofiction (article de Marie Thévenon, 08/10/2009)
  • Philippe Lejeune distingue trois régimes différents de l'autobiographie. L’autobiographie et les nouveaux outils de communication (article de Philippe Lejeune, 18/09/2014)

Dystopies

Si les dystopies mettent en scène des sociétés imaginaires, elles peuvent faire écho aux sociétés dans lesquelles nous vivons.

 

Innovations scientifiques et responsabilité

Quelles réponses chaque aire géographique étudiée apporte-t-elle aux bouleversements technologiques et scientifiques actuels ? Le progrès scientifique est à l’origine d’avancées très positives pour l’humanité, mais donne également lieu à de nombreuses interrogations sur certains effets induits concernant, en particulier, le réchauffement climatique, la réduction de la biodiversité, ou encore l’épuisement des ressources naturelles dans de nombreuses zones de la planète. La prise de conscience des dangers éventuels liés à ces innovations scientifiques nourrit une réflexion sur l’éthique du progrès dans une aire culturelle donnée. Le savant est-il responsable des usages de ses découvertes ? Doit-il s’impliquer dans la sphère publique pour peser sur les décisions politiques ? Quelle marge de manœuvre possède le citoyen pour faire entendre sa voix ? Comment les sociétés peuvent-elles prévenir les dérives liées aux innovations technologiques ? Les citoyens tentent d’apporter des réponses au quotidien, en adoptant de nouveaux modes de consommation. Les scientifiques, de leur côté, peuvent proposer des solutions qui donnent lieu à diverses formes de coopération. L’axe invite à observer ces aspects de la question dans l’aire culturelle concernée et d’explorer les similitudes ou les singularités avec d’autres cultures.

Mots-clés : recherche génétique / vaccins / robots / clonage / OGM / nanotechnologies / énergies renouvelables / transport / éco-citoyen / ONG / conquête spatiale / recyclage / covoiturage / surpopulation / aliénation au travail / biodiversité / circuit court / bio / croissance verte / pollution / dérives sectaires / course à l’armement / mobilisation

Développement durable

Dossier Darwin

La question de l'innovation scientifique peut être traitée à travers l'exemple de la théorie de l'évolution de Darwin : la publication de L'Origine des Espèces en 1859 officialise l'émergence d'un nouveau cadre théorique en sciences naturelles. Dieu n'est plus l'origine de l'adéquation parfaite des espèces à leur milieu : c'est l'évolution par la sélection naturelle au fil du temps qui explique l'adaptation à l'environnement.

 

Diversité et inclusion

Quelles sont, dans chaque aire géographique étudiée, les réponses apportées aux questions posées par l’évolution des sociétés de plus en plus diverses et ouvertes ? Les langues vivantes jouent un rôle fondamental pour l’insertion et la cohésion sociales dans des sociétés de plus en plus cosmopolites. L’étude de la diversité culturelle au sein d’une aire linguistique donnée ou de la variété linguistique au sein d’une aire culturelle favorise une réflexion sur le rapport à l’Autre et permet la mise en place de projets interculturels et plurilingues. D’autres formes de diversité peuvent être explorées : comment évoluent les relations intergénérationnelles ? L’inclusion de personnes handicapées est-elle effective ? Quels éléments culturels conditionnent les relations entre les catégories sociales ? Les questions de la diversité et de l’inclusion gagnent à être abordées ensemble, à travers les arts, les sciences, le droit, la géopolitique, la sociologie, etc. 

Mots-clés : handicap / intégration / liberté de mouvement / discriminations / générations / minorités / langues officielles et langues non reconnues / idiolectes / égalité / émancipation

Définitions

Plusieurs textes d'auteurs permettent de définir des concept-clés tels que la tolérance, la discrimination positive, la tolérance et les minorités.

  • Randall Kennedy, professeur de droit à l'université d'Harvard, propose dans ce texte des arguments en faveur de la discrimination positive. In Support of Affirmative Action (texte de Randall Kennedy, 06/02/2014)
  • Karen Barkey définit dans ce texte la notion de tolérance, et étudie l'exemple de l'Empire Ottoman. Outline for a Discussion on Toleration (texte de Karen Barkey, 01/09/2015)
  • Siddhartha Deb nous invite à penser les minorités comme la base de la démocratie. Minorities and democracy (texte de Siddhartha Deb, 17/01/2014)

 

Minorités

L'étude du traitement des minorités dans plusieurs permet de s'interroger sur des formes d'inclusion et d'exclusion.

 

Pour aller plus loin :

Sur le volet Plurilangues, deux ConfApéros en lien avec les thématiques de diversité et d'inclusion.

  • La toile superpose aujourd'hui les discours normatifs, dans toute leur violence, avec ses trolls et ses "grammar nazis", les réflexions métalinguistiques, les défenseur.e.s du subjonctif imparfait, les opposant.e.s à la féminisation et à la variation orthographique, le mélange des registres... Les représentations de la langue et du discours sur la toile (conférence de Laurence Rosier, 23/03/2018)
  • Dans cette présentation, différentes formes et manifestations de discriminations langagières sont identifiées, et l'on s'interroger sur les ressorts (sociaux et idéologiques) de ces discriminations, ainsi que sur les conséquences qu'elles peuvent revêtir dans différents domaines tels que l'éducation ou l'accès à certains emplois. Les langues et leurs usages comme facteur de discrimination (conférence de Cyril Trimaille, 21/03/2017)

 

Territoires et mémoires

Comment s’est construit et se transmet l’héritage collectif dans une aire géographique donnée ? Les espaces régionaux, nationaux et transnationaux offrent des repères marquants (dates, périodes, lieux, événements, espaces saisis dans leur évolution temporelle, figures emblématiques, personnages historiques, etc.) et permettent de s’interroger sur la manière dont se construit et se transmet un héritage collectif. Les commémorations traduisent un besoin d’élaborer et d’exprimer des mémoires individuelles et collectives. La multiplication des lieux de mémoire pose la question de la relation complexe entre histoire et mémoires. La mémoire d’un individu ou d’un peuple trouve son reflet dans le patrimoine ; héritage dont l’évolution dans le temps témoigne de la relation que chaque peuple entretient avec son passé et, par extension, la manière dont il se projette dans l’avenir. À travers la notion d’héritage, les histoires individuelles se confondent avec le destin collectif ; ces points de rencontre et de tension entre les histoires personnelles et l'histoire sont à l’origine de nombreux récits (du témoignage au roman historique).

Mots-clés : espaces frontaliers / monuments aux morts / mémoriaux / traces de l’histoire / histoire officielle / devoir de mémoire / amnistie / amnésie / quartier historique / patrimoine bâti

États-Unis

  • Cynthia Carr s'interroge sur le rôle de son grand-père dans le lynchage de deux hommes noirs dans l'Indiana en 1930. Dans son livre Our Town: A Heartland Lynching, A Haunted Town and the Hidden History of White America, elle revient sur ce triste héritage. Taking History Personnally (texte de Cynthia Carr, 12/12/2013)
  • Cet article, tiré d'une intervention dans le cadre du Plan Académique de Formation de l'académie de Lyon, donne un aperçu des trois grandes phases de la Révolution américaine ainsi que leur impact sur la géographie des Etats-Unis. Race and the three phases of the American Revolution (article d'Olivier Richomme, 25/03/2019)
  • Cet article analyse la double perception de la nature sauvage du territoire américain à partir du 17ème siècle, comme une menace ou un jardin d'Eden. The cultural perception of the American land: a short history (article de Mireille Chambon-Pernet, 20/11/2012)
  • La Clé propose deux ressources sur le mémorial du 11 Septembre : "Remembering 9/11 - Politics of Memory" (entretien avec Claire Richard, 31/03/2014) interroge l'identité nationale américaine au lendemain du 11 septembre, et The 9/11 memorial - Interview and footage of the WTC site (entretien avec Clifford Chanin, 30/10/2012) revient sur la conception du mémorial.

 

Nouvelle-Zélande et Australie

Pour citer cette ressource :

"Une sélection de ressources de La Clé anglaise pour le cycle terminal", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), juin 2019. Consulté le 09/08/2020. URL: http://cle.ens-lyon.fr/anglais/se-former/programmes-denseignement/selection-de-ressources-pour-le-cycle-terminal