Vous êtes ici : Accueil / Littérature / Moyen-âge

Moyen-âge

Giulia Puma - publié le 30/01/2015

Cécile Le Lay - publié le 30/01/2015

Christophe Libaude - publié le 23/01/2015

Guido Castelnuovo - publié le 26/09/2014

Comment, pourquoi, où et quand Dante a-t-il parlé de la noblesse ? Multiforme et éclectique, l’œuvre dantesque permet une réflexion à 360 degrés sur l’état et les enjeux de la problématique nobiliaire dans l’Italie communale à l’aube du XIVe siècle et bien plus encore. Poésie et théologie, ((ars dictandi)) et disputes universitaires, latin et langue vernaculaire, vers et prose, philosophie et politique, conseils juridiques et idéologie courtoise, ((auctoritates)) antiques ...

Guido Castelnuovo - publié le 26/09/2014

Introduction à la 2e journée d'étude sur Dante Alighieri et le XIVe siècle dans les études médiévales en France (Lyon 3, 5 juin 2014).

Sabrina Ferrara - publié le 10/01/2014

Le sujet que cette communication aborde concerne d’une façon assez large la stratégie de communication dans l’œuvre de Dante après son exil. Cette stratégie étant évolutive tant du point de vue de l’auteur que du lectorat, Sabrina Ferrara a suivi pour l’analyse la succession chronologique des textes, témoins de cette évolution. L’œuvre majeure du poète florentin, la ((Comédie)), reste en partie en dehors du plan chronologique car, s’étalant pendant tout l’espace ...

Alessandro Benucci - publié le 27/09/2013

Le but de notre intervention est d’examiner les stratégies que Dante met en place afin de préparer son lecteur au perfectionnement moral qu’il a conçu pour lui dans la ((Divine Comédie)). La représentation de l’Au-delà qui connaît une évolution considérable dans le poème (de la ((selva oscura)) jusqu’à l’Empyrée) nous demande en effet, de repenser l’agencement entre la matière même du poème et l’édification du public sans nous limiter aux seules indications que ...

Anna Pia Filotico - publié le 27/09/2013

L’étude vise à souligner le rôle fondateur de la mémoire dans le dialogue qui s’établit entre Dante et son lecteur. Le texte choisi pour montrer cette relation comprend la série des chants X-XIV du ((Paradis)), les chants du ((Ciel du Soleil)). La séquence narrative, dans sa section centrale, les chants XI et XII, célèbre la gloire de François d’Assise et Dominique de Guzmán, et déplore les dégénérescences des deux ordres fondés par les Saints. Une symétrie indiscutable, ...

Véronique Rouchon - publié le 27/09/2013

Par le biais de quelques vers célèbres extraits du ((Purgatoire)) XI (79-99), Dante a été retenu comme le chantre des arts picturaux des années 1300. Sous son influence, la figure du peintre s'est détachée de celle du simple ((artifex)), de celui qui travaille la matière, et elle est venue cheminer auprès de celui qui travaille la langue. La capacité créatrice du poète entraînait avec elle celle de l'artiste, qui lui est comparé. Ainsi exstirpé du domaine des seuls arts manuels, ...

Raffaella Zanni - publié le 20/09/2013

Dans cette présentation, on cherchera à faire le point sur ce qu’a pu contenir la bibliothèque de Dante. Il s’agit bien sûr d’un sujet éminemment virtuel, vu la perte matérielle de tous les livres que Dante a pu à la fois lire et étudier, éventuellement apostiller, et bien évidemment posséder. Son statut d’exilé rend encore plus virtuelle l’existence d’une bibliothèque personnelle qui aurait pu l’accompagner pendant ses déplacements. Compte tenu de toutes ces ...

Antonio Montefusco - publié le 20/09/2013

L’intervention a porté sur une nouvelle interprétation du poemetto intitulé Il Fiore et consideré par Contini « attribuable » à Dante ; comme le débat sur l’attribution a quasiment hégémonisé la littérature sur le texte, Antonio Montefusco se propose de renoncer momentanément à la question en se penchant plutôt sur la lecture approfondie des 232 sonnets qui constituent cette traduction originale (il faut plutôt parler de rifacimento) du Roman de la Rose. Finalement, si on ...

Isabelle Abramé-Battesti - publié le 20/09/2013

Dans la ((Comédie)), la prophétie est fonctionnelle à un projet auctorial d'une ambition inouïe : réunir les conditions qui confèrent au discours une autorité maximale, proche de celle de la Bible. On examine d'abord le rôle et la fonction du futur dans le régime d'historicité très singulier qui est celui de la ((Comédie)) et entre autres l'artifice, lourd de conséquences, de la prophétie ((post factum)). On évoque ensuite les problèmes doctrinaux soulevés par l'usage dantesque ...

Irène Rosier-Catach - publié le 13/09/2013

L’on a souvent opposé la noblesse du latin, affirmée dans le Convivio, et la noblesse du vulgaire, vantée dans le ((De vulgari eloquentia)). Cette contradiction n’est qu’apparente, et repose sur deux acceptions de la noblesse différentes. Plus important, la noblesse du vulgaire naturel est bien différente de la noblesse du vulgaire illustre, exposée surtout dans le 2e livre. Et cette dernière correspond par contre à la noblesse définie dans le ((Convivio IV)). A partir de ce ...

Claude Perrus - publié le 06/09/2013

L’histoire de la dantologie française coïncide, à ses débuts, avec l’apparition de la littérature italienne dans les programmes de l’enseignement supérieur. De Claude Fauriel et Frédéric Ozanam jusqu’aux chercheurs d’aujourd’hui, on voit se dessiner les grandes lignes de l’interprétation de l’œuvre de Dante, avec le concours de la philologie romane, de la philosophie et de l’histoire médiévale. Les sources et les modèles de Dante ont fait l’objet, au XXème ...

Marco Santagata - publié le 04/05/2012

Marco Santagata revient, à la fin de la journée d’étude, sur un thème qui lui est cher : le/les Dante. En effet, il explique brièvement la construction complexe des personnages dantesques : le Dante biographique, le Dante fictif, le Dante narrateur, le Dante personnage central d’une œuvre… Ces personnages constituent une particularité fascinante et permettent une approche différente des textes écrits par Dante.

Claudia Di Fonzo - publié le 04/05/2012

Au cours de cette intervention, Claudia Di Fonzo nous offre une lecture serrée du dernier livre de Marco Santagata - ((L’io e il mondo. Un’interpretazione di Dante)) - publié chez Il Mulino à Bologne en 2011. Autour de citations du livre commentées, Claudia di Fonzo nous présente les grands thèmes abordés par Marco Santagata dans cet ouvrage.

Marco Santagata - publié le 04/05/2012

À travers deux exemples tirés de la ((Vita Nova)) et de l’((Epistola ai Cardinali)), Marco Santaga démontre combien il est essentiel de considérer le lien fort – et trop souvent négligé – entre le contexte historique et biographique dans lequel l’auteur écrit et les écrits eux-mêmes pour mieux comprendre la ((Commedia)) qui devient, dès lors, un vrai texte « d’actualité »…

Alberto Casadei - publié le 29/04/2012

Alberto Casadei aborde ici la question de l'authenticité de la fameuse ((Epistola a Cangrande)). Il montre comment au moins une partie de cette épître ne peut être attibuée à Dante à travers l'analyse comparée de la théologie de la lumière et de la "((Gloria Domini))" dans le Paradis et l'((Epître à Cangrande)). Cette approche a le mérite de retrouver le texte abstraction faite des diverses "incrustations" que des siècles de critique ont recouverts.

Diego Quaglioni - publié le 16/03/2012

Au cours de son intervention, Diego Quaglioni - éditeur du texte pour le prochain volume des (Opere)) chez Mondadori - nous offre non seulement une analyse de l'appareil critique et philologique de la ((Monarchia)) de Dante mais aussi une étude des différents manuscrits permettant d'établir du texte actuel. Par ailleurs, il analyse la récente édition de la ((Monarchia)) publiée dans le cadre de l'((edizione nazionale)) des oeuvres de Dante et montre comment - grâce à l'exploitation ...

publié le 16/03/2012

Vidéos des communications de la journée d'étude organisée par le laboratoire Triangle UMR 5206 et le département LLCE (études italiennes) de l'ENS de Lyon qui s'est déroulée à l'ENS de Lyon le 2 mars 2012.