Vous êtes ici : Accueil / Dernières publications

Dernières publications

Samar Yazbek - publié le 21/09/2016

A l'occasion de sa présence aux Assises Internationales du Roman, nous avons eu l'occasion de rencontrer la romancière syrienne Samar Yazbek. Dans cette interview qu'elle nous a accordée, l'auteur nous présente son dernier ouvrage ((Les portes du néant)), paru aux éditions Stock. Elle aborde aussi, avec beaucoup de sensibilité et de finesse, la tragédie que vit son peuple ainsi que l'impact que cela a eu sur son parcours d'écrivain et les répercussions que cela aura sur sa production (...)

Hamit Bozarslan - publié le 01/07/2016

Les violences et les soulèvements dans le monde arabe sont-ils un prélude à la chute d’une civilisation vieillissante ou le prémisse de la naissance de nouvelles nations ? En relisant l’actualité du monde arabe par le prisme de l’œuvre d’Ibn Khaldoun, Hamit Bozarslan tente d’esquisser une réponse à cette question. Le théoricien de la civilisation et historien du XIVe siècle, nous parait alors d’une actualité saisissante.

Jim House - publié le 06/06/2016

Dans cette intervention, Jim House nous propose une histoire comparative de deux bidonvilles centraux : Mahieddine à Alger, et Carrières centrales à Casablanca. Il Interroge le processus de visibilisation ou d’invisibilisation de ces deux quartiers, de leur patrimonialisation ou non, nous plongeant ainsi dans leur l’histoire sociale avant et après l’indépendance. Il nous montre aussi à travers cette étude des bidonvilles comment le colonialisme et l’anti colonialisme se sont (...)

Noah Gamal Said - publié le 07/05/2016

Comment peut-on décrire l’évolution de l’ambiance d’un espace ? Partant de la notion de palimpseste des ambiances, Noha Said, plonge dans les strates temporelles à la recherche de traces appartenant à un ailleurs temporel du quartier de Choubra pour redescendre dans le passé de ce lieu et cerner son héritage sensoriel.

Augustin Jomier - publié le 08/04/2016

Dans cette intervention, Augustin Jomier présente l’objet de sa thèse en histoire. Suivant dans sa présentation son itinéraire de recherche, il nous expliquera l’évolution de sa problématique, les démarches suivies et les résultats auxquels il a abouti. Nous montrant de la sorte, comment les oulémas ibadites se sont inscrits dans un mouvement réformiste dépassant de loin leur contexte, pour intégrer une sphère pan-arabique, voir pan-islamique.

Yousef Taharraoui - publié le 07/03/2016

La bataille de Badr a fait l’objet, dès les débuts de l’historiographie musulmane, de trois récits importants : Ibn Isḥāq (m. 150/767), Wāqidī (m. 207/823) et Ibn Sa ‘d (m. 230/845). Cette communication traite succinctement, dans la version la plus riche, à savoir celle de Wāqidī, des points suivants : les grandes articulations du récit, ses éléments constitutifs, les rêves prémonitoires, le commandement militaire et quelques scènes de batailles. Cette étude d’un récit (...)

Brahim Jadla - publié le 07/03/2016

Dans les ((Maġāzī)) d’Ibn Isḥāq (m. 151 / 768 ), le récit se rapportant à Salmān al-Fārissī, avec l’aspect légendaire qui s’en dégage, fut transmis de la même manière par au moins trois de ses disciples. Ces trois transmetteurs vivaient à Kūfa : al-Bakkāʾī (m. 183 / 799), ʿAbdullāh b. Idrīs (m. 192 / 807) et Ibn Bukayr (m. 199 / 814). D’après les sources, il s’agissait de trois transmissions écrites. En tenant compte des polémiques du début du IIe (...)

Slimane Lamnaoui - publié le 07/03/2016

La Sīra Nabawiyya, récit de vie du prophète de l’islam, est une narration inspirée du fond commun de la culture et de l’histoire des mentalités et croyances, s’autorisant du Musée imaginaire de l’Arabie. À partir des premiers textes d’((Ibn Ishāq)) et ((Ibn Hišām)), mais aussi des œuvres épigones, l’auteur s’interroge sur la construction du récit et la forme narrative à travers laquelle se justifie une typologie de la Nativité conforme au topos de la naissance (...)

Bruno Nassim Aboudrar - publié le 03/02/2016

Pourquoi le port du voile blesse-t-il à ce point le regard des Européens? Dans cette conférence, B. N. Aboudrar, propose une lecture inédite sur la question et interroge notre perception du visible et de l'invisible.

Elena Chiti, Touriya Fili-Tullon, Blandine Valfort - publié le 21/01/2016

L'ouvrage collectif ((Ecrire l'inattendu. Les "Printemps arabes" entre fiction et histoire)) est sorti en décembre 2015 aux éditions Académia. A cette occasion, nous avons rassemblé dans cette page les titres des différents chapitres du livre en les mettant en lien avec ce que nous avons publié du colloque international ((L'inattendu dans la création littéraire et artistique à la lumière des printemps arabes)), qui a eu lieu en novembre 2013 à l'université Lyon 2 Lumière, et auquel (...)

Daniel Rivet - publié le 07/01/2016

A l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage ((Le général Edouard Méric, un acteur incompris de la décolonisation)), éd. Bouchène, D. Rivet a été invité à inaugurer la session 2015- 2016 du séminaire "Écrire les Modernités arabes" de l’ENS-Lyon.

Haoues Seniguer, Omar Benlaala - publié le 02/12/2015

Le séminaire interdisciplinaire de l'ENS-Lyon ((Ecrire les modernités arabes)) nous propose ici de confronter deux visions de l'islam politique : l'une intimiste, basée sur une expérience vécue dont nous fait part le romancier Omar Benlaala, et celle d'un chercheur politiste, Haoues Seniguer.

Touriya Fili-Tullon, Samia Kassab, Mazen Mohamad, Juliette Ponce, Emmanuelle Varlet - publié le 04/10/2015

Cette table ronde soulève la question de la sous–représentation des ouvrages en langue arabe traduits vers le français (moins de 1% de tout ce qui est traduit en France).

Ghada Mourad, Hubert Tullon - publié le 02/09/2015

Si, dans l’optique de Derrida, on ne peut s’approprier une langue et que la pureté de celle-ci est chimérique, comment des théoriciens tels que Frantz Fanon ou Ngũgĩ wa Thiong'o peuvent-ils discuter du rôle que joue la langue maternelle dans l’émancipation des gens, alors que Derrida met en question la validité du terme lui-même ? Et que signifie cette discussion pour les traducteurs littéraires exerçant à partir de l’arabe ou en direction de lui ?

Mohammed Hasan Alwan - publié le 19/06/2015

Texte original de l'allocution de l'auteur lors de la table ronde intitulée "Au coeur des émotions".

Mohammed Hasan Alwan - publié le 19/06/2015

Le "mot clé" qui a inspiré à l'auteur ce texte dont vous trouverez la traduction dans le Lexique Nomade de cette 9ème édition des AIR.

Mohammed Hasan Alwan, Nada Issa - publié le 03/06/2015

Interview de l'auteur autour de son livre ((Le Castor)).

Kmar Bendana - publié le 05/05/2015

Kmar Bendana nous dresse un tableau de la production cinématographique en Tunisie de ces dernières années. Elle en expose les différentes mutations et constate que le cinéma tunisien, considéré jusque là comme un cinéma de festivals et de films d'auteurs est en train de devenir un moyen d'expression plus direct sur l'état général de la société tunisienne. A la faveur de l'explosion de la parole et de l'image, le cinéma tunisien participe d'une mue. Le phénomène, à peine (...)

Cécile Boëx - publié le 05/05/2015

Cécile Boëx se propose d’analyser les effets de la révolution syrienne sur la production cinématographique.

Ramla Ayari - publié le 01/04/2015

De l’écriture – réécriture de l’inattendu des Révolutions tunisienne et égyptienne dans le documentaire. Nous tenterons d’examiner le traitement par l’image des spécificités des deux Révolutions et nous essayerons d’analyser les différentes approches en fonction du fait que le réalisateur soit tunisien, égyptien ou étranger. Nous analyserons, entre autres, le film documentaire d’Elyes Baccar « Rouge Parole » ainsi que celui de Mohammad Zran « Dégage » pour ce qui (...)

Rym Taga Gabsi - publié le 01/04/2015

Tour d’horizons de quelques films tournés avant, pendant et après les Révolutions des pays arabes. Nous analyserons quelques extraits de films afin de montrer les différences avant et après la Révolution, surtout du point de vue de la liberté d’expression. Enfin, nous nous intéresserons aux changements remarqués « grâce » ou « à cause » de la Révolution. Mais peut-on réellement parler de changements ?

Véronique Corinus - publié le 01/04/2015

Page d'accueil du quatrième atelier du colloque "L'inattendu dans la création littéraire et artistique, à la lumière du Printemps arabe", permettant d'accéder à deux interventions : 2. Le traitement de l'inattendu des révolutions arabes dans le documentaire égyptiens et tunisiens. / 3. Printemps du cinéma arabe : une identité à retrouver, entre désir de créations originales et dérives inattendues...

Sophie Bessis - publié le 02/02/2015

Partant du constat que la crise du monde contemporain remet en question l’universalisme produit par la modernité, elle devient de fait, une crise de la modernité, celle du socle des principes universels. L’auteure pose alors une question essentielle à laquelle elle va tenter de répondre : L’universalisme, qui n’est plus l’apanage de l’Occident, et qui est issu des lumières, a-t-il définitivement laissé la place à d’autres constructions qui structurent les évolutions (...)

Souleymane Bachir Diagne - publié le 12/01/2015

The belief in certain supernatural realities is an essential dimension of faith. And, by definition, they are that because we do not comprehend them in the same way as we comprehend objects and beings which we are capable of experiencing with our senses or those mathematic idealities that we understand. Faith therefore allows us to perceive the realities of God, His attributes, His angels and other entities and qualities of the same kind. It equally convinces us that, as human beings, we have (...)

Elena Chiti - publié le 08/01/2015

Vu comme la composante de rupture qui émerge dans tout événement révolutionnaire, l’inattendu peut être appréhendé dans la scène culturelle syrienne à travers deux axes fondamentaux. Le premier porte sur la remise en question des légitimités. A l’heure de la contestation politique, une contestation culturelle se fait jour, qui remet en cause le prestige littéraire sur la base de positions prises à l’égard du pouvoir. Le second concerne le statut même de la fiction. A (...)

Bruno Gelas - publié le 08/01/2015

Page d'accueil du colloque numéro 2b "L'inattendu dans l'écriture littéraire", permettant d'accéder à l'une des interventions : 2. La légitimité à l'épreuve de la révolution, la fiction à l'épreuve de l'actualité. Un regard aux écrivains de Syrie.

Florent Chossiere - publié le 03/01/2015

L'homosexualité est un fait social qui ne peut pas être ignoré dans la compréhension des sociétés arabes. Mais le traitement de cette question s'avère complexe dans la mesure où elle relève à la fois de logiques locales et de logique mondiales, de dynamiques endogènes et de dynamiques exogènes aux pays arabes. De plus, le sujet peut rapidement glisser vers des débats polémiques, à propos des limites du relativisme culturel et de la possibilité d'établir des principes universels, (...)

Meriem Bousselmi - publié le 30/11/2014

Les slogans avec Ben Ali n’étaient que des slogans imposés. On peut citer par exemple une grande redondance du chiffre 7, en 23 ans de règne, le 7 s’était installé partout : Place du 7 novembre, rue du 7, Avenue du 7, Boulevard du 7, Aéroport du 7, Université du 7, Epicerie du 7, Pharmacie du 7, Stade du 7, Café du 7… ».

Meriem Guellouz - publié le 30/11/2014

Le 14 janvier 2011, des milliers de tunisiens clamaient « dégage », et plus précisément « digage » dans l’avenue Habib Bourguiba en face du ministère de l’intérieur. Depuis, Ben Ali est parti et un début de démocratie s’est instauré avec une sémantique nouvelle. Laïcité, modernité, francophonie sont les mots qui contribuent à la polémique actuelle postrévolutionnaire et qui envahissent les multimédias (ondes, débats télévisés, facebook, twitter…).Dégage, mot de (...)

Jacqueline Jondot - publié le 03/11/2014

Lors de plusieurs séjours au Caire entre janvier 2011 et février 2012, J. Jondot a pu constater l’apparition de graffiti et peintures murales sur les murs du Caire. Qu’il s’agisse d’une expression spontanée ou de commande, on a pu noter, dans les premiers temps, un certain nombre de points communs. Je me propose de montrer, à partir de deux sites (le mur de l’Université américaine près de la place Tahrir et l’école des Beaux-arts à Zamalek) comment certains motifs issus des (...)