Vous êtes ici : Accueil / Littérature / Contemporaine

Contemporaine

Imane Boulkroun - publié le 06/01/2018

Inaam Kachachi - publié le 06/01/2018

Découvrez la traduction du texte inédit de l'auteure iraquienne Inaam Kachachi invitées aux Assise du Roman 2017.

publié le 06/01/2018

Inaam Kachachi est la lauréate 2016, pour son roman "Dispersés", du quatrième Prix de la littérature arabe créé par l’Institut du monde arabe et la Fondation Jean-Luc Lagardère. Elle a dirigé une anthologie de littérature et de poésie féminine irakienne, Paroles d’irakiennes : le drame irakien écrit par des femmes (le serpent à plumes 2003). Nous avons pu la rencontrer et l'interviewer à l'occasion de sa présence pour la 11e édition des Assises Internationales du Roman.

publié le 06/01/2018

Lors de la 11e éditions des Assises Internationales du Roman, nous avons eu l'occasion de discuter avec le linguiste et lexicographe et rédacteur en chef des éditions Le Robert, Alain Rey autour de son ouvrage Le voyage des mots. de l’Orient arabe et persan vers la langue française qui dessine, au côté des entrelacs des calligraphies de l'artiste Lassaäd Metoui, un panorama des emprunts français aux langues du Proche et du Moyen Orient.

publié le 30/01/2017

Lors des Assises Internationales du Roman, nous avons voulu interroger l'écrivain algérien de langue française B. Sansal sur la littérature et sa capacité à créer du lien entre les peuples. Nous vous laissons découvrir le point de vue de l'auteur sur la question.

publié le 05/01/2017

Lors des Assises Internationales du Roman, nous avons eu l'occasion de rencontrer l'auteur soudanais Mansour El Souwaim qui y présentait son dernier roman Souvenirs d'un enfant des rues, dont la traduction française est parue aux éditions Phébus en janvier 2012. Voici le texte inédit de son allocution lors des AIR.

publié le 05/01/2017

Mansour El Souwaim est un romancier nouvelliste soudanais, né en 1970 au Darfour. Il a publié deux romans Frontières de cendre en 2001 (non traduit) puis Souvenirs d'un enfant des rues en 2005. Ce dernier a obtenu le prix Tayyeb Saleh, sa traduction en français est publiée aux éditions Phébus. Son troisième roman est en cours de parution.

publié le 27/11/2016

À l'occasion des Assises Internationales du Roman, nous avons pu rencontrer Mathias Enard, lauréat du prix Goncourt 2015 pour son roman Boussole, paru aux éditions Actes Sud. Dans la première partie de notre interview, l'auteur a bien voulu revêtir à nouveau son vêtement d'arabophone pour répondre à notre curiosité concernant son parcours d'arabisant et sa première rencontre avec la langue arabe.

publié le 21/09/2016

A l'occasion de sa présence aux Assises Internationales du Roman , nous avons eu l'occasion de rencontrer la romancière syrienne Samar Yazbek. Dans cette interview qu'elle nous a accordée, l'auteur nous présente son dernier ouvrage Les portes du néant, paru aux édition Stock. Elle aborde aussi, avec beaucoup de sensibilité et de finesse, la tragédie que vit son peuple ainsi que l'impact que cela a eu sur son parcours d'écrivain et les répercussions que cela aura sur sa production à ...

Elena Chiti - publié le 01/08/2015

Vu comme la composante de rupture qui émerge dans tout événement révolutionnaire, l’inattendu peut être appréhendé dans la scène culturelle syrienne à travers deux axes fondamentaux. Le premier porte sur la remise en question des légitimités. A l’heure de la contestation politique, une contestation culturelle se fait jour, qui remet en cause le prestige littéraire sur la base de positions prises à l’égard du pouvoir. Le second concerne le statut même de la fiction. A ...

publié le 19/06/2015

Texte original de l'allocution de l'auteur lors de la table ronde intitulée Au coeur des émotions.

publié le 19/06/2015

Le "mot clé" qui a inspiré à l'auteur ce texte dont vous trouverez la traduction dans le Lexique Nomade de cette 9ème édition des AIR.

publié le 06/03/2015

Interview de l'auteur autour de son livre Le Castor.

Rabâa Abdelkefi - Ben Achour - publié le 03/09/2014

La révolution tunisienne qui a permis aux courants religieux d’accéder au pouvoir politique et de développer un discours identitaire fondé sur l’arabité et l’Islam, a paradoxalement libéré une expression artistique qui ne se réclame d’aucun courant littéraire, qui mélange les langues, les registres de langues et même les graphies. Ce nouvel art semble s’être débarrassé de ce que l’on pourrait appeler « le complexe du colonisé ». L’étude d’un corpus composé de ...

Lahjomri Abdeljalil - publié le 29/08/2014

Ali Bader - publié le 14/06/2014

الاستعادة تنشأ من شك على الدوام بالحاضر. التفكير بالماضي، التفكير داخل الماضي، إعادة التفكير بالماضي. يفصح هذا النوع من الأدب عن شكوكه إزاء الحياة السياسية الحالية. كتبت روايتي في العام 2001 وكانت الخطابات الفلسفية والسياسية، وجميع السرديات التي تشتمل وظيفتها على شرعنة ...

Ali Bader - publié le 14/06/2014

Mot clé de l'auteur lors des Assises internationales du roman.

publié le 06/06/2014

A l’occasion des Assises Internationales du Roman, nous avons eu l’occasion de réunir deux romanciers arabes, le premier, Ali Bader, invité des AIR, est un jeune auteur iraquien au parcours atypique, exilé à Bruxelles. Le second Moustafa Khalifé, auteur de La Coquille, éd. Actes Sud, est un ancien prisonnier politique syrien, exilé en France depuis le début de la révolution.

Gharraa Mehanna - publié le 01/05/2014

Comment écrire l’évènement ? Quelle langue, quelle forme, et quel genre les écrivains maghrébins et égyptiens choisissent-ils pour écrire leurs témoignages sur le Printemps arabe, exprimer leurs sentiments et leurs pensées ? Cette production littéraire, née dans une période de révolution, de révolte et de tension, tissée d’une autre chair, lourde de sang et de violence, n’est que le reflet de la violence extérieure de la société qui les entoure. Est-elle rupture, ...

publié le 01/04/2014

Page de présentation du colloque international "L’inattendu dans la création littéraire et artistique à la lumière du Printemps arabe", né d’une réflexion en cours sur les événements qui traversent le monde arabe depuis 2010. La littérature et les arts nous invitent à les interroger à travers des formes nouvelles qui déjouent les stéréotypes. Cette page donne accès au discours d'accueil et à l'ouverture du colloque, et permet d'accéder aux contenus des différents ateliers ...

Assia Belhabib - publié le 31/01/2014

La production romanesque de ces dernières années aborde de plus en plus les sujets qui agitent les sociétés arabes : la liberté politique, la révolution sexuelle, les droits des femmes, la religion, l’intégrisme, les effets oppressants de la tradition, de la famille et des préjugés. Le roman est-il pour quelque chose dans le mouvement pour la liberté et le changement ? L’a-t-il devancé ? est-il un facteur d’avant-garde de ce qu’on appelle désormais le printemps arabe ou la ...

publié le 31/01/2014

L’inattendu est souvent prévisible. Ainsi le « printemps arabe », loin d’être parachuté de nulle part, a été annoncé par un ensemble d’indices historiques, politiques, socio-économiques… mais aussi littéraires. Ces derniers sont notamment perceptibles dans les œuvres désormais classés sous l’étiquette « littérature carcérale ». C’est une production centrée sur le dévoilement et la dénonciation tout en inscrivant en filigrane une certaine espérance. Par ...

publié le 31/01/2014

Page d'accueil du deuxième atelier du colloque "L'inattendu dans l'écriture littéraire", permettant d'accéder aux six interventions : 1. Dicible / indicible en lien avec les tentatives de coups d'Etat ratés au Maroc / 2. Les prémices d'un "printemps" : la fonction augurale de la littérature carcérale / 3. Le printemps arabe du texte romanesque / 4. Voyage littéraire dans un inattendu poético-politique / 5. Histoire occultée, histoire assumée : les paradoxes de la ...

Jeanne Fouet-Fauvernier - publié le 31/01/2014

Les bouleversements sociaux et politiques ont-ils un effet direct sur les créations esthétiques, effet qui se manifesterait sur le mode de la surprise, de l’effraction quant à ce qui appartient au domaine du prévisible, de l’attendu, du répétable ? Nous nous proposons d’aborder cette question par l’étude du surgissement d’un nouveau genre littéraire au Maroc, et la constitution d’un nouveau corpus dont les critères de définition et de classement demeurent à affiner : la ...

Hoda Barakat - publié le 20/09/2013

C’est parce qu’un conflit ne peut être que la conséquence d’une tension, due logiquement à une proximité, que nous nous sentons aussi proches dans nos désamours.

Hoda Barakat, Nada Issa - publié le 20/09/2013

Lors de la 7ème édition des Assises Internationales du Roman, nous avons eu l'occasion de rencontrer l'auteur Hoda Barakat qui nous a parlé de son dernier roman Le royaume de cette terre (éditions Actes Sud, 2012). A travers cet entretien, nous avons pu aborder avec l'auteure des questions aussi vastes que variées allant de la définition du soi par l'individu confronté à l'autre, "l'étranger", au sentiment de l'inévitabilité du cheminement du liban vers la guerre civile.

publié le 01/06/2013