Vous êtes ici : Accueil / Dernières publications

Dernières publications

Clifford Armion - publié le 13/05/2014

Après ((Frances Ha)) (Noah Baumbach, 2013), voici une nouvelle comédie New Yorkaise rafraîchissante. Production franco-américaine de Ruben Amar et Lola Bessis, ((Swim Little Fish Swim)) nous plonge dans l’univers de la colocation assumée. Une jeune artiste française, Lilas, squatte le canapé d’un couple que tout semble séparer. Leeward, musicien qui n’a jamais enregistré un disque, croit en l’idéologie contestataire des années 60 et refuse de compromettre son ‘intégrité (...)

Clifford Armion - publié le 25/04/2014

Cet article se propose d’étudier les rapports dialectiques qui unissent la violence représentée à la parole dans le théâtre de Shakespeare. Nous verrons que le langage immédiat de la blessure physique peut prendre le pas sur le texte prononcé par les acteurs. La crainte de la mort et de la dissolution du corps, exprimée par la blessure, est associée dans le texte shakespearien à l’économie et à l’extinction du langage. Le silence, corrélat de la mort, peut ainsi être lu (...)

Keith Scribner - publié le 15/04/2014

Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "ghosts", défini par l'auteur américain Keith Scribner.

Kate O’Riordan - publié le 15/04/2014

Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "wave", défini par l'auteure irlandaise Kate O'Riordan.

Hugo Hamilton - publié le 15/04/2014

Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "home", défini par l'auteur irlandais Hugo Hamilton.

Goldie Goldbloom - publié le 15/04/2014

Chaque année les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "absence", défini par l'auteure australienne Goldie Goldbloom.

Craig Bourne - publié le 15/04/2014

Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "presentism", défini par l'auteur anglais Craig Bourne.

Nicholson Baker - publié le 08/04/2014

Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "embrace", défini par l'auteur américain Nicholson Baker.

Nick Flynn - publié le 08/04/2014

Chaque année les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "word", défini par l'auteur américain Nick Flynn.

Francisco Goldman - publié le 08/04/2014

Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "aura", défini par l'auteur américain Francisco Goldman.

Kate Colquhoun - publié le 08/04/2014

Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "why", défini par l'auteure anglaise Kate Colquhoun.

R.J. Ellory - publié le 08/04/2014

Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "book", défini par l'auteur anglais R.J. Ellory.

James B. Jacobs, Claire Richard - publié le 08/04/2014

"I consider myself a gun control skeptic. I do not believe, at this point in our history, with 300 millions firearms in private hands, and a constitutional right to keep and bear arms, and a political situation in which there is a very very small number of politicians who are willing to take a strong position on firearms, that there is a serious potential for regulatory controls. I don’t think that will happen. There is no magic bullet, if you can excuse the phrase, that will change American (...)

Helen Oyeyemi - publié le 04/04/2014

Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "Unruhe", défini par l'auteure anglaise Helen Oyeyemi.

Zoya Pirzad - publié le 04/04/2014

Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "story", défini par l'auteure iranienne Zoyâ Pirzâd.

William T. Vollmann - publié le 04/04/2014

Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "empathy", défini par l'auteur américain William T. Vollmann.

David Vann - publié le 04/04/2014

Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "landscape", défini par l'auteur américain David Vann.

Jonathan Dee - publié le 04/04/2014

Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "judgement", défini par l'auteur américain Jonathan Dee.

Susan Neiman - publié le 01/04/2014

"It’s not an accident that the term role model was invented in 1957 as a substitute, for the first half of the 20th century provided one long assault on the very idea of heroism. The courage once exemplified by military service was first undermined by the changing nature of warfare; it was hard to view the business of cowering in cold, stinking trenches with the same elan that surrounded hand to hand sword-fighting."

Marita Sturken, Claire Richard - publié le 31/03/2014

One of the reasons I was interested in trying to unpack the meanings of kitsch memory culture, say for instance in relationship to 9/11, is precisely the ways in which it creates this culture of comfort, that allows us to feel reassured. And that allows us to not confront the larger questions, about the project of American empire, about the project of national identity, about our priorities and our values as a nation, and about the kind of sacrifices that we have demanded on those serving in the (...)

Douglas Kennedy - publié le 25/03/2014

Chaque année, les invités des Assises Internationales du Roman rédigent la définition d'un mot de leur choix : il s'agit ici du mot "on verra", défini par l'auteur américain Douglas Kennedy.

Gunnar Olsson - publié le 17/03/2014

Gunnar Olsson explore l'influence du vocabulaire et des méthodes des géographes sur la pensée, la création littéraire, la religion et les arts. "How do I find my way in the power-filled world of hopes and fears, truths and lies, love and hate, freedom and repression? By approaching it as if it was made of sticks and stones, mountains and rivers, as if it could be captured in a coordinate net of up and down, front and back, left and right."

Will Self - publié le 07/03/2014

Masha Gessen - publié le 21/02/2014

A great work of art is also often not immediately recognizable. Five young women entered the enormous Cathedral of Christ the Savior early in the morning on February 21, 2012, took off their overcoats to expose differently colored dresses and neon-colored tights, pulled on similarly neon-colored balaclavas, climbed up on the soleas (having lost one of their number in the process—she had been grabbed by a security guard), and proceeded to dance, play air guitar, and sing a song they called a (...)

Clifford Armion, Jonathan Coe - publié le 18/02/2014

Jonathan Coe was born in Birmingham in 1961. His novels include ((The Rotters' Club)), ((The Accidental Woman)), ((A Touch of Love)), ((The Dwarves of Death)), ((What a Carve Up!)), which won the 1995 John Llewellyn Rhys Prize and the French Prix du Meilleur Livre Étranger and ((The Rain Before it Falls)). His latest novel is ((Expo 58)).

Tim Ingold - publié le 11/02/2014

"Anthropology, for me, is philosophy with the people in. It is philosophy, because its concern is with the conditions and possibilities of human being and knowing in the one world we all inhabit."

Randall Kennedy - publié le 06/02/2014

There are several good justifications for racial affirmative action in a society that has long been a pigmentocracy in which white people have been privileged and people of color oppressed. Affirmative action can ameliorate debilitating scars left by past racial mistreatment – scars (such as educational deprivation) that handicap racial minorities as they seek to compete with whites who have been free of racial subordination. Affirmative action can also counter racially prejudiced misconduct. (...)

Barbie Zelizer - publié le 24/01/2014

For as long as pictures have been among us, they have generated an uneasy mix of suspicion and awe. Perhaps nowhere is that as much the case as with journalism, where pictures are implicated in the larger truth-claims associated with the news. Aligned with a certain version of modernity, pictures are expected to establish and maintain journalism as the legitimate platform for giving shape to events of the real world. Consider how public response to acts of terror, war and natural disaster is (...)

Clifford Armion - publié le 20/01/2014

En adaptant cette comédie de Shakespeare, Joss Whedon marche dans les pas de l’illustre Kenneth Branagh qui avait fait de ((Much Ado)) un film remarqué en 1993. Le pari pouvait sembler ambitieux, même prétentieux, et pourtant le résultat est une comédie de mœurs toute en finesse qui respecte et met en valeur l’œuvre du dramaturge élisabéthain.

Clifford Armion, Susan Neiman - publié le 20/01/2014

I think we’re very confused about the subject of heroism. I began to get interested in the subject when I realised that we are actually at a historical cesure since the end of the Second World War. It used to be the case although there were many different conceptions of heroism. It used to be unquestioned that everyone wanted to be a hero, and everybody wanted to be a better hero than the next person. What has happened in the last fifty years or so is that the notion of the hero has in many (...)