Vous êtes ici : Accueil / À consulter également

À consulter également

11 ressources contiennent le mot-clé sociolinguistique.

Rechercher aussi dans titre et résumé (recherche structurée).

English for all ? Idéologies linguistiques et langue anglaise en France

par Adam Wilson, publié le 29/03/2023

type-video.png conference.png Pour beaucoup, l’anglais est de plus en plus (omni)présent dans divers aspects de la vie. Dans cette présentation, nous explorerons les dynamiques idéologiques qui entourent l’enseignement, l’apprentissage et l’usage de l’anglais en France. Quelles sont les idéologies mobilisées afin de justifier et rationaliser la place importante qui lui est accordée ? Quels sont les fondements idéologiques de l’élaboration, et la valorisation, des variétés de référence de la langue anglaise utilisées en France ? Quels sont les effets sociolinguistiques engendrés par ces différentes dynamiques ?

Éléments d'une sociolinguistique critique, 20 ans plus tard : chronique d'une réédition

par Marion Coste, publié le 11/10/2020

son.png conference.png Pourquoi, au début du 21e siècle, consacrer un ouvrage au rôle du langage dans la construction des différences et des inégalités sociales ? Pourquoi, vingt ans plus tard, ce thème demeure-t-il pertinent ? Monica Heller présente dans cette communication les éléments contextuels qui ont motivé, et continuent à motiver, une intervention sous forme de livre : l'expérience canadienne du terrain langagier comme terrain de lutte sociale, politique et économique confrontée au désengagement social de la linguistique dans le contexte de l'après-Deuxième guerre mondiale et la Guerre froide. Aujourd'hui, les débats sociaux autour du langage et du pouvoir n'ont rien perdu de leur pertinence, qu'il s'agisse des questions d'État-nation, de citoyenneté, de genre, d'orientation sexuelle, de race ou de religion. Ce livre propose une approche pour saisir les enjeux, leurs causes et leurs conséquences sur des terrains concrets, quotidiens autant qu'historiques.

Ecriture inclusive et autres trucs orthographiques dans le collimateur d'une sociolinguiste

par Marinette Matthey, publié le 29/11/2018

type-video.png conference.png Les papiers chocs sur l'orthographe (qui baisse ou qui se réforme) et l'écriture inclusive (qui progresse malgré les mises en garde de l'Académie) sont devenus des marronniers dans la presse francophone en période de rentrée scolaire. Ces papiers renouvèlent constamment le corpus des idées sur la langue, dont Saussure disait déjà qu'« il n'y a pas de domaine où aient germé plus d'idées absurdes, de préjugés, de mirages, de fictions » et que « la tâche du linguiste est avant tout de les dénoncer, et de les dissiper aussi complètement que possible » (CLG, fin du deuxième chapitre). On verra la persistance de certaines représentations des langues, et on se demandera ce qu'elles manifestent et à qui elles profitent.

“De la bouche même des indigènes” : Faire de la sociolinguistique dans les archives coloniales

par Cécile Van Den Avenne, publié le 25/11/2017

type-video.png conference.png Cécile Van Den Avenne présente son dernier ouvrage, "De la bouche même des indigènes, Échanges linguistiques en Afrique coloniale".

L'exploitation argumentative de la règle de justice dans des réactions aux attentats de 2015 en France

par Marianne Doury, publié le 03/04/2017

type-video.png texte.png conference.png En argumentation, la règle de justice est un principe fondamental, selon lequel les cas relevant d'une même catégorie doivent être traités de façon similaire. L'appel à la règle de justice se retrouve de manière massive dans les commentaires qui ont fait suite aux attentats en France depuis janvier 2015 : « si ça avait été le siège de Valeurs actuelles qui avait été attaqué plutôt que celui de Charlie Hebdo, on n'aurait pas autant protesté ! » [http://lesalonbeige.blogs.com] ou encore, dans les demandes adressées à la communauté musulmane de se désolidariser officiellement des attentats : « quand le Ku Klux Klan agresse des Noirs, on ne demande pas à tous les blancs de se désolidariser » [Facebook]. Ces argumentations, quoi qu'adossées à un principe commun, se distinguent tant par les groupes de locuteurs qui les mobilisent que par les conclusions qu'elles visent. Il s'agira de clarifier les critères qui permettent de déterminer le type d'argument dont relève l'appel à la règle de justice, et de réfléchir à ce que la prolifération de ce type d'arguments nous dit des tensions qui traversent actuellement la société française.

Les langues et leurs usages comme facteur de discrimination

par Cyril Trimaille, publié le 21/03/2017

type-video.png telechargement.png conference.png La société française contemporaine a été fondée et continue d'être définie et pensée comme un espace de promotion et de réalisation de l'égalité entre citoyens et citoyennes : dans ce cadre social et juridique, il semble aller de soi que les discriminations sont illégitimes et illégales, comme l'atteste l'existence d'une institution telle que le Défenseur des droits qui a remplacé la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité. Pourtant, il est un domaine au sein duquel le principe fondamental d'égalité se trouve quotidiennement mis à mal : celui des langues et de leurs usages, où ont cours des discriminations que Philippe Blanchet (2016) a proposé de regrouper sous le vocable de glottophobie. En effet, comme la plupart des attributs ou des pratiques sociales, les langues et les façons de parler sont l'objet d'images, de préjugés et de stéréotypes qui donnent souvent lieu à des discriminations dont les formes peuvent être frontales ou au contraire plus insidieuses. Au cours de cette présentation, différentes formes et manifestations de discriminations langagières seront identifiées, et l'on s'interrogera sur les ressorts (sociaux et idéologiques) de ces discriminations, ainsi que sur les conséquences qu'elles peuvent revêtir dans différents domaines tels que l'éducation ou l'accès à certains emplois.

Les arts et le langage au prisme de la performance: quelles questions pour la sociolinguistique ?

par Luca Greco, publié le 16/01/2017

type-video.png conference.png L'objectif de cette conférence sera de reconstruire, d'une part, la généalogie du concept de performance dans les arts plastiques et dans les sciences sociales et de montrer, d'autre part, comment, à la fin des années 50 et au début des années 60, aux Etats-Unis, les questionnements autour d'une nouvelle conception praxéologique de l'art croisent d'une façon intéressante et surprenante une vision dramaturgique de l'action sociale en tant que performance.

La Sociolinguistique au risque de l’interdisciplinarité : le cas des sciences cognitives et des STIC

par Jean-Pierre Chevrot, publié le 11/08/2016

type-video.png conference.png La sociolinguistique explore depuis cinq décennies les interactions entre langage et société. Intrinsèquement interdisciplinaire, elle entretient depuis sa fondation des relations avec d’autres champs des SHS, tels que l’anthropologie, la dialectologie et la sociologie. Depuis moins d’une décennie, certains courants de la sociolinguistique se sont rapprochés de disciplines plus éloignées du cadre épistémique initial du domaine. Premièrement, ces nouveaux travaux interdisciplinaires impliquent plusieurs secteurs des sciences cognitives, tels les neurosciences et la psycholinguistique cognitive, qui sont fortement ancrés dans les sciences de la vie. Deuxièmement, ils mettent à contribution plusieurs secteurs des Sciences et technologies de l'information et de la communication, tels que les Sciences des réseaux, le Data sciences, les méthodes de modélisation.

La représentation de l’écriture SMS

par Claudine Moïse , publié le 18/12/2012

conference.png type-video.png Cette communication retrace l'organisation, le déroulement de la collecte de SMS «isolés» et l'analyse du questionnaire rattaché à cette collecte dans le cadre du projet sud4science Languedoc-Roussillon, lui-même intégré dans le projet international sms4science.

Diglossie et interlecte : créoles et français aujourd'hui dans les quatre départements français d'outre-mer

par Lambert-Félix Prudent, publié le 01/02/2011

conference.png type-video.png Malgré de longs débats en cours sur le sujet, les créoles ne constituent pas à proprement parler un type linguistique spécifique. Ces langues sont dites créoles pour deux séries de raisons, l'une historique et l'autre sociolinguistique. D'une part, elles sont nées d'une histoire coloniale qui voit les Européens au XVIIème siècle fonder avec leurs esclaves venus d'Afrique ou de l'Océan indien une nouvelle unité sociale et anthropologique, l'habitation ; d'autre part, leur niche écologique les inscrit dans un système duel, où placées sous tutelle de la langue coloniale, elles sont affectées d'un coefficient de minoration symbolique que l'on a arbitrairement appelé après 1959, la diglossie.

Introduction à la sociolinguistique

par Emilie L'Hôte, publié le 25/04/2007

article.png La sociolinguistique étudie la diversité et les variations (changement) dans une langue, selon des facteurs sociaux, culturels, géographiques, et donne l'état du langage dans la société.