Vous êtes ici : Accueil / Littérature / Littérature espagnole / Poésie / L'écriture du stigmate dans «Poeta en Nueva York» de Federico García Lorca : aux origines du mythe lorquien

L'écriture du stigmate dans «Poeta en Nueva York» de Federico García Lorca : aux origines du mythe lorquien

Par Adrien Raoult : Agrégé d'espagnol - ENS de Lyon
Publié par Elodie Pietriga le 21/09/2022
Podcast d'une communication sur le motif du stigmate dans le recueil ((Poeta en Nueva York)) de Federico García Lorca.

Couverture du recueil Poeta en Nueva York de F. García Lorca

Couverture du recueil de poèmes
Poeta en Nueva York de Federico García Lorca, Barcelone, Galaxia Gutenberg, 2015.
ISBN 10 : 8416252734.

Introduction

Le 3 juin 2022, le laboratoire junior iSilencio! a tenu son séminaire de recherche "Silence et corps", qui s'est déroulé dans le cadre de son troisième axe de recherche "Rupture du silence". La question du silence et du corps a été abordée à travers différents supports artistiques : la poésie de Federico García Lorca et la photographie de Graciela Iturbide.

Lors de ce séminaire, Adrien Raoult est intervenu pour parler de la poésie de Federico García Lorca (1898 - 1936) dans le recueil Poeta en Nueva York qui marque un changement radical de son écriture. Cette communication donnera lieu à une publication dans la revue Crisol.

Résumé

Assassiné le 18 janvier 1936, Federico García Lorca est une figure qui convoque d’emblée un complexe imaginaire de l’écrivain maudit (Brissette, 2005). Dès lors, dans quelle mesure les écrits du poète ont-ils pu constituer un terreau fertile au renforcement de ce mythe ? L'intervention a permis d'analyser le motif du stigmate dans le recueil Poeta en Nueva York. En effet, le stigmate, que le locuteur poétique suggère tant à travers ses prises de parole que ses silences, marque l’intégralité des êtres qui peuplent le paysage newyorkais, jusqu’à atteindre l’écriture elle-même. L'étude a ensuite montré comment l’omniprésence de ce motif – placé tout entier sous le signe duel d’une infamie et d’une élection (Goffman, 1963) – permet au locuteur lorquien d’élaborer une véritable pensée du fait social et du travail poétique (Thélot, 2013) qui dépasse le simple cadre d’une esthétique de la déviance ou d’une mise en scène du soi. L'objectif est finalement de faire apparaître les complexes relations qui se nouent dans la production lorquienne entre parole, silence et corporéité.

Télécharger les diapositives de la communication

Podcast

audio_chapitre

 

audio_chapitre  
Éléments d'introduction 00:00
  • 1. Le mythe lorquien
00:19
  • 2. Une explication socio-littéraire : la figure du maudit
02:00
  • 3. Quelques précisions sur le cas lorquien : vers une analyse du stigmate
04:20
I. Du stigmate comme horizon : écriture et réécriture d'un motif corporel 06:00
  • 1. Le stigmate comme plaie mystique
06:24
  • 2. Le stigmate comme blessure charnelle
09:09
  • 3. Le stigmate comme trouble corporel
11:51
II. Au-delà des images : dire l'insoutenable déviance de l'être 15:11
  • 1. Le stigmate comme apparente fatalité
16:14
  • 2. Les stratégies d'occultation du stigmate
19:14
  • 3. La révolte contre le stigmate
23:15
III. Vers une parole-stigmate : le singulier aux prises avec l'universel 27:24
  • 1. L'excision de la parole dans le langage
28:38
  • 2. Le sacrifice expiatoire du poète
31:10
  • 3. L'exhibition des stigmates dans l'écriture
34:50
Éléments de conclusion 38:41
  • 1. Le stigmate comme réflexion
39:07
  • 2. Le stigmate comme vérité anthropologique
39:50
  • 3. Le stigmate comme voie d'une libération
40:42

 

Références bibliographiques

Source primaire

García Lorca, Federico, Poeta en Nueva York, Barcelone, Galaxia Gutenberg, 2015 [1936].

Références spécialisées

Cañas, Dionisio, El poeta y la ciudad: Nueva York y los escritores hispanos, Madrid, Cátedra, 1994.

Carandell, Zoraida, Lecture de Poeta en Nueva York : García Lorca ou la déréliction lyrique, Presses universitaires de Rennes, 2020.

Debicki, Andrew Peter, Historia de la poesía española del siglo XX: desde la modernidad hasta el presente, Madrid, Gredos, 1997.

García-Posada, Miguel, Lorca: interpretación de Poeta en Nueva York, Madrid, Akal, 1982.

Lecointre, Melissa, « Federico García Lorca : le crime introuvable, entre droit de la guerre et fait divers », dans Marie Franco, Lire et écrire le crime en Espagne, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, Publications du CREC, 2015, p. 229-251.

Llera, José Antonio, Lorca en Nueva York: una poética del grito, Kassel, Reichenberger, 2013.

Marcilly, Charles, Ronde et fable de la solitude à New York : prélude à Poeta en Nueva York de Federico García Lorca, Paris, Ediciones Hispano-Americanas, 1962.

Zimmermann, Marie-Claire, Poésie espagnole moderne et contemporaine, Paris, France, Armand Colin, 2005.

Références générales

Brissette, Pascal, La malédiction littéraire : du poète crotté au génie malheureux, Les Presses de l’Université de Montréal, 2005.

Diaz, José-Luis, L’écrivain imaginaire : scénographies auctoriales à l’époque romantique, Paris, Honoré Champion, 2007.

Goffman, Erving, Stigmate : les usages sociaux des handicaps, Paris, Les Éditions de Minuit, 1975 [1963].

—, La mise en scène de la vie quotidienne : la présentation de soi, Paris, Les Éditions de Minuit, 1973 [1956].

—, La mise en scène de la vie quotidienne : les relations en public, Paris, Les Éditions de Minuit, 1973 [1956]

Meizoz, Jérôme, La littérature « en personne » : scène médiatique et formes d’incarnation, Genève, Slatkine, 2016.

—, Postures littéraires : mises en scène modernes de l’auteur, Genève, Slatkine, 2007.

Thélot, Jérôme, Un caillou dans un creux : notes sur le poétique, Paris, Éditions Manucius, 2016.

Pour citer cette ressource :

Adrien Raoult, "L'écriture du stigmate dans «Poeta en Nueva York» de Federico García Lorca : aux origines du mythe lorquien", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), septembre 2022. Consulté le 25/09/2022. URL: https://cle.ens-lyon.fr/espagnol/litterature/litterature-espagnole/poesie/lecriture-du-stigmate-dans-poeta-en-nueva-york-de-federico-garcia-lorca-aux-origines-du-mythe-lorquien