Accès par volet
Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

    Suivez-nous sur
  • icone-facebook
  • icone-twitter

Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / Dernières publications

Dernières publications

Marie Fabre - publié le 07/02/2018

Ce texte est une transcription d'une présentation proposée par Marie Fabre à la Quinzaine du Cinéma Italien de Chambéry le 19 novembre 2016 à l'occasion de la projection du film ((La macchinazione)) de David Grieco, retraçant la vie de Pier Paolo Pasolini. Intellectuel éclectique et engagé, Pasolini a marqué profondément la culture italienne de l’après- guerre, et ce, jusqu’à sa mort survenue en 1975 dans des conditions mystérieuses.

Esther Hallé-Saito - publié le 05/02/2018

Esther Hallé propose une chronique cinéma consacrée au film le plus célèbre d'Antonio Pietrangeli, Io la conoscevo bene. Elle propose une lecture qui met en regard le dernier film du réalisateur romain avec le reste de sa production, notamment autour de la question de la représentation de la condition féminine.

Esther Hallé-Saito - publié le 25/01/2018

((Adua e le compagne)) est un film d'Antonio Pietrangeli de 1960. Alors que la Loi Merlin impose la fermeture de toutes les maisons closes d’Italie, quatre prostituées tentent de s’établir à leur compte en ouvrant ce qui s’appparenterait à un simple restaurant. Mais pour mener à bien leur projet, elles doivent solliciter l’aide d’un ancien homme du milieu qui menace leur tentative d’émancipation…

Laura Antonietti - publié le 10/12/2017

L'objectif de cette communication est de mettre en lumière l'activité de l'éditeur Einaudi dans la période de l'après-guerre, en accordant une attention particulière au processus de lecture éditoriale des œuvres narratives. Cette lecture a été menée au sein de la maison d'édition ou à l'extérieur par des consultants pour vérifier la « publiabilité » d'une œuvre : cette activité se traduisait dans la rédaction de documents qu'on appelle « rapports de lecture », dans (...)

Giorgio Bottini - publié le 30/11/2017

Cette communication a pour ambition d’éclairer la nature du concept d’amitié politique dont Machiavel se sert dans son système d’écriture. Le but est de retracer la trajectoire de pensée et d’expérience qui mène progressivement Machiavel à laisser de côté l’idée d’amitié politique héritée de la tradition précédente au profit du développement d’une catégorie tout à fait inédite. Au modèle d’amitié forgé par Aristote et les Stoïciens, qui se fondait sur le (...)

Giorgio Bottini - publié le 29/11/2017

Cette communication a pour but d’éclairer les raisons pour lesquelles on peut lire dans le chapitre conclusif des ((Discorsi sopra la prima deca di Tito Livio)) (III, 49) un éloge manifeste de la décimation en tant que pratique punitive adoptée par les Romains en temps de guerre. Inscrivant sa propre réflexion dans une tradition ancienne, dont les origines remontent à l’historiographie antique (Polybe, Suétone, Dion Cassius), Machiavel s’appuie sur l’exemple fourni par la coutume (...)

Letizia Giugliarelli - publié le 12/10/2017

L'emploi de slogans dans les romans du collectif d’écrivains italiens Wu Ming se fonde sur une réflexion théorique constante, d’autant plus importante qu’il ne s’agit pas simplement d’un élément linguistique de la narration, mais d'un "outil" que l’on peut utiliser dans différentes situations de la vie réelle, ayant trait aussi bien à la politique qu’aux problématiques sociétales et culturelles. Dans le cadre de la narration, le slogan devient alors l’un des éléments (...)

Elise Varcin - publié le 05/10/2017

Partant de l’idée que Benito Mussolini a été un intellectuel autodidacte avant d’être la figure politique que l’on connaît, cette intervention se propose d’ouvrir des pistes de réflexion sur le rapport du « ((duce)) » à la littérature. Après avoir retracé le parcours intellectuel de Mussolini, depuis ses années de formation et jusqu’à son arrivée au pouvoir, il s’agira de dégager certaines des principales lignes directrices de sa conception de la littérature pendant (...)

Virginie Vallet - publié le 02/10/2017

L’année 1945, marquée par une crise des intellectuels italiens qui s’étend à l’Europe, suscite une vraie interrogation sur le statut de l’Italie et sur sa vocation à exister d’un point de vue historique. La saison des revues culturelles à Naples commence dès 1944, avec ((Latitudine)) et dure jusqu’en 1961, avec ((Le Ragioni narrative)). Un nouveau concept d’une culture aux valeurs humanistes, tournée vers l’Europe et le monde, se voit alors proposé au lecteur. (...)

Julia Castiglione - publié le 29/09/2017

Objet complexe et fluctuant, l'expertise artistique s'affirme progressivement comme pratique autonome et valorisée socialement à Rome entre les années 1603 et 1630. Cette communication entend interroger le statut des experts en partant de l'analyse sociale de la pratique de l'expertise mais en s'attachant plus particulièrement à son expression sémantique et littéraire. Il s'agit d'analyser la façon dont le phénomène est exprimé et se donne à lire, comment l'expression du jugement (...)

Clémence Jeannin - publié le 29/09/2017

Cette communication a été présentée à l'Université Lyon 3 dans le cadre de la Journée Jeunes Chercheurs de la SIES du Congrès de la SIES le 22 juin 2017.

Armelle Girinon - publié le 29/09/2017

Les recherches d'Armelle Girinon, qui utilisent comme premiers matériaux les récits nés de voyages ou de séjours prolongés en Orient, visent à analyser les procédés des représentations italiennes de Constantinople / Istanbul au XIXe siècle et au début du XXe siècle. Pour ce faire, elle analyse les différentes étapes du processus de construction des représentations d’Istanbul : des perceptions préalables (idées construites a priori sur la base de lectures, de discours (...)

Marie Lucas - publié le 21/09/2017

L’opera malapartiana propone lo spettacolo infernale di un mondo annientato dal furore degli uomini. Scritto in prima persona, questo progetto si riallaccia alla traversata sotterranea narrata nella prima cantica della Commedia. Ma il riferimento a Dante non impregna soltanto l’estetica di Kaputt e La pelle, contribuisce anche a determinare l’orientamento problematico del loro significato morale. Tra distacco fatalista e disposizione alla pietà, attualizza infatti l’interrogazione (...)

Eleonora Galloni - publié le 09/07/2017

Questo articolo si pone l’obiettivo di analizzare il tema della specularità in tre opere della maturità calviniana: Le città invisibili (1972), Se una notte d’inverno un viaggiatore (1979) e il postumo Lezioni americane (1988). Con le sue parole leggere, lo “scoiattolo della penna” esplora ogni sfumatura dell’azione riflettente: essa riproduce insensibilmente, moltiplica le immagini, si fa strumento di mediazione. Il tutto nel quadro delle secolari opposizioni tra essenza e (...)

Gabriele Pedullà - publié le 26/06/2017

Intervention de Gabriele Pedullà, historien de la littérature(Università Roma 3), critique littéraire, écrivain et éditeur, invité à l'ENS de Lyon (Triangle et Département LLCE).

Gabriele Pedullà - publié le 26/06/2017

Conférence donnée le 4 mai 2017 à l'ENS de Lyon.

Raphaëlle Meuge-Monville, Héloïse Faucherre-Buresi - publié le 01/06/2017

Cette page propose une critique du film ((Il divo)), réalisé par Paolo Sorrentino en 2008. Il s'agit d'une retranscription de la présentation du film par Héloïse Faucherre-Buresi et Raphaëlle Meuge-Monville, à l'occasion d'une projection organisée à l'ENS de Lyon le 16 mai 2017.

Charlotte Moge - publié le 22/05/2017

L'héritage mémoriel de l’antimafia a donné vie à une culture de la légalité qui nourrit une nouvelle approche de la citoyenneté, développée notamment dans les écoles. Les assassinats de Pio La Torre (député et secrétaire régional du PCI), de Carlo Alberto dalla Chiesa (assassiné alors qu’il était préfet de Palerme en 1982, trois mois après Pio La Torre), de Giovanni Falcone et de Paolo Borsellino (magistrats, tués dans des attentats spectaculaires en mai et juillet 1992) (...)

Gabriele Pedullà - publié le 16/05/2017

Gabriele Pedullà ha curato il ((Libro di Johnny)) di Beppe Fenoglio (Torino, Einaudi, 2015). Presenta le diverse versioni editoriali degli scritti di Fenoglio (((Primavera di bellezza, Il partigiano Johnny…))) e la propria scelta di ricostruire il « libro grosso » concepito all’inizio da Fenoglio.

Salvo Cuccia, Susanna Longo, Dario Marchiori - publié le 06/04/2017

A l'occasion des ((Rencontres autour du cinéma italien d'aujourd'hui)), organisées par l'Université Lyon 3 en collaboration avec le cinéma Le Comoedia de Lyon et avec le soutien de l'Institut Culturel italien de Lyon, Susanna Longo et Dario Marchiori ont présenté le film ((Lo scambio)) (2015) de Salvo Cuccia en présence du réalisateur le 2 février 2017. La projection a été suivie d'un échange avec la salle que nous retranscrivons ici, modifié par endroits pour l'adapter au format (...)

Elena Bovo - publié le 06/03/2017

"La psychologie des foules" est née à la fin du XIXe siècle. Souvent associée au nom de Gustave Le Bon, qui s’en est abusivement auto-proclamé l’inventeur, elle a été pendant longtemps disqualifiée en raison du caractère raciste et élitiste de ce dernier. Dans cette étude il s’agira, d’une part, d’analyser les sources dont il s’est largement inspiré et, d’autre part, le cadre idéologique – très différent de celui de Le Bon – dans lequel la « psychologie des (...)

Susanna Longo - publié le 05/03/2017

A l'occasion des ((Rencontres autour du cinéma italien d'aujourd'hui)), organisées par l'Université Lyon 3 en collaboration avec le cinéma Le Comoedia de Lyon et avec le soutien de l'Institut Culturel italien de Lyon, Susanna Longo, MCF d'Etudes Italiennes, a présenté le 3 février 2017 le film ((Il ragazzo invisibile)) de Gabriele Salvatores (2015) à un public de collégiens. Nous retranscrivons ici son intervention, modifiée par endroits pour l'adapter au format écrit.

Marco Tullio Giordana, Susanna Longo - publié le 05/03/2017

A l'occasion des ((Rencontres autour du cinéma italien d'aujourd'hui)), organisées par l'Université Lyon 3 en collaboration avec le cinéma Le Comoedia de Lyon et avec le soutien de l'Institut Culturel italien de Lyon, Susanna Longo, MCF d'Etudes Italiennes, a présenté le film ((Lea)) (2016) de Marco Tullio Giordana en présence du réalisateur le 1er février 2017. La projection a été suivie d'un échange avec la salle que nous retranscrivons ici, modifié par endroits pour l'adapter (...)

Alessio Librizzi - publié le 09/02/2017

A l'occasion d'une projection organisée à l'ENS de Lyon le 31 janvier 2017 par Champs Libres, Alessio Librizzi a présenté au public les films ((La Ricotta)) de Pier Paolo Pasolini et ((Bellissima)) de Luchino Visconti. Nous vous proposons une version retranscrite de son intervention.

Amélie Aubert-Noël - publié le 05/01/2017

Dans cet article, qui est une synthèse de son mémoire de Master 2, Amélie Aubert-Noël tente d'analyser au sein de quatre romans contemporains (Il pianeta irritabile de Paolo Volponi, Il re del magazzino d'Antonio Porta, Sirene de Laura Pugno et Guerra agli umani de Wu Ming 2) les rapports possibles entre une narration apocalyptique mettant en scène l'élimination concrète (voire désirée) de l'humanité et la persistance d'un élan utopique, d'un espoir en l'avènement d'un monde nouveau (...)

Amélie Aubert-Noël - publié le 19/11/2016

((Il pianeta irritabile)) (Einaudi, 1978), tout en présentant d’évidentes continuités thématiques et stylistiques avec les œuvres précédentes de Volponi, et en particulier avec ((Corporale)), se détache par son appartenance à un genre littéraire inattendu, celui de l’anticipation. Dès les premières pages, le lecteur est en effet propulsé dans un monde dévasté par une série de guerres nucléaires et parcouru par de très rares survivants.

Lionel Gerin - publié le 14/11/2016

Bernardo Bertolucci, qui n'a alors que 22 ans, réalise son très autobiographique deuxième film, qui raconte les affres de Fabrizio, un jeune bourgeois, pris dans la contradiction de ses origines et de ses aspirations communistes, ainsi que dans une relation amoureuse, quasi incestueuse. Fabrice, Parme (car l'histoire s'y déroule), cela évoque des souvenirs stendahliens.

Aurélien Ferenczi - publié le 03/11/2016

A l'occasion du Festival Lumière 2016 de Lyon, Aurélien Ferenczi a présenté le 16 octobre à l'Institut Lumière le film Io la conoscevo bene (Je la connaissais bien pour la version française), d'Antonio Pietrangeli. Ce texte est une retranscription de cette présentation qui a été par endroits modifiée pour l'adapter au format écrit.

Alison Carton-Vincent - publié le 24/10/2016

Le réalisateur Paolo Sorrentino était présent à Lyon le 15 octobre 2016 à l'Institut Lumière dans le cadre du Festival Lumière pour présenter sa nouvelle série ((The Young Pope)) qui sera diffusée en France à partir du 24 octobre 2016. Ce texte est une retranscription de l'échange entre Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes et directeur de l’Institut Lumière et le réalisateur Paolo Sorrentino. Elle a été par endroits modifiée pour l'adapter au format (...)