Vous êtes ici : Accueil / Littérature / Littérature latino-américaine / Bibliothèque / « Produit du hasard » de Julio Cortázar

« Produit du hasard » de Julio Cortázar

Publié par Elodie Pietriga le 24/04/2020
Présentation d'un recueil de plusieurs essais et de poèmes de Julio Cortázar.

 

Produit du hasard de Julio Cortázar, première partie en français traduit de l’espagnol par Sylvie Protin, deuxième partie : texte original en espagnol et traduction française par Sylvie Protin et Jacques Jouet, Presses universitaires de Lyon, collection Ida y vuelta/Aller-retour, 2019, 189 pages.

ISBN : 978-2-7297-0954-9

 

Produit du hasard est un ouvrage composé de deux parties. Tout d’abord quatre essais inédits en langue française sur la littérature, puis une série de poèmes publiés en édition bilingue espagnol/français.

Les essais, écrits entre 1947 et 1954, abordent la place du livre en tant qu’objet, les courants littéraires en vogue à cette époque, comme le surréalisme et l’existentialisme, les genres littéraires tels que roman et poésie.

Ces textes théoriques nous livrent les réflexions de l’écrivain sur les mouvements littéraires et les auteurs qui l’inspirent, les genres qu’il pratique. En effet, Julio Cortázar lit abondamment, aussi bien des œuvres classiques que contemporaines puisque, comme le souligne Sylvie Protin « il cite ainsi des textes parus en France l’année précédente » (p.15). Et ces lectures, en nourrissant sa réflexion, vont lui permettre de construire sa propre poétique fondée sur la déconstruction des codes, la complicité avec le lecteur et le langage poétique.

 « L’étape destructrice s’impose au rebelle comme une nécessité morale - rupture des cant, des formalismes qui sont la contrepartie de tous les nombres d’or – et comme chemin vers une reconquête de son instrument. » (p.57)

La deuxième partie propose une série de poèmes, datant de 1967, accompagnés de textes liminaires, choisis pour « faire sentir de façon concrète les jeux attentionnels que réclame Cortázar à son lecteur (…) » (p.25). Ces poèmes illustrent à merveille les théories énoncées dans les essais et le goût de l'écrivain pour les jeux. Pour lui, " toute poésie digne de ce nom est un jeu" (p.169) car contrairement à ce que l'on pourrait penser il n'y a  "rien de plus rigoureux qu'un jeu" (p.169).

De fait, Cortázar pratique une poésie combinatoire, c’est-à-dire que chaque poème offre plusieurs lectures possibles car les vers ou les strophes peuvent être permutés, déplacés à l’intérieur du poème. Cette écriture, apparemment très ludique, demande réflexion et rigueur afin que les multiples poèmes proposés soient de qualité comparable.

La mise en page proposée, un dépliant en édition bilingue imprimé recto-verso et inséré à l'intérieur du livre, propose un jeu, ou plutôt des jeux, supplémentaire(s) et rappelle le souhait de Cortázar de voir ses poèmes publiés sur des "pages volantes [car] le lecteur pourrait alors les battre comme des cartes pour que le hasard ourdisse les multiples métamorphoses possibles de ces textes" (p.173). Elle permet de renverser les codes de l’objet-livre traditionnel ainsi que ceux de l'édition bilingue et offre ainsi un livre original qui correspond au refus de l'écrivain des formes conventionnelles.

 

 

Pour citer cette ressource :

"« Produit du hasard » de Julio Cortázar", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), avril 2020. Consulté le 04/08/2020. URL: http://cle.ens-lyon.fr/espagnol/litterature/litterature-latino-americaine/bibliotheque/produit-du-hasard-de-julio-cortazar