Vous êtes ici : Accueil / Civilisation / Domaine américain / L'architecture organique de Frank Lloyd Wright au prisme de la philosophie américaine

L'architecture organique de Frank Lloyd Wright au prisme de la philosophie américaine

Par Céline Bonicco-Donato : Professeure en sciences humaines et sociales - ENSAG
Publié par Marion Coste le 18/01/2024
[Conférence] À travers trois réalisations de l'architecte américain Frank Lloyd Wright (1867-1959), Céline Bonicco-Donato analyse la manière dont celui-ci s'est inspiré de plusieurs courants de la philosophie américaine (notamment le transcendantalisme de Ralph Waldo Emerson et le pragmatisme de John Dewey) afin de développer sa propre philosophie architecturale et urbaine, travaillée par deux grands principes : "l'intérieur est un dehors, l'extérieur est un dedans" et "la partie est à la partie ce que la partie est au tout".

Cette conférence a été organisée par Klaus Benesch (LMU-Université de Münich) et François Specq (ENS de Lyon) dans le cadre d'une série de conférences intitulée "Building, Dwelling, Thinking. A Lecture Series on Architecture and Philosophy" à l'ENS de Lyon.

Céline Bonicco-Donato se propose d'examiner le dialogue noué par Frank Lloyd Wright avec le transcendantalisme d'Emerson et le pragmatisme de Dewey. Il ne s'agira pas d'éclairer son architecture « du dehors » en lui conférant une conceptualité qu'elle ne possèderait pas par elle-même mais de montrer comment son caractère organique, à l'échelle de l'édifice et du territoire, constitue une interprétation spatiale de schèmes philosophiques. Tout en précisant la singularité de Wright au sein du mouvement moderne, cette mise à l'épreuve donnera à comprendre l'effort à l'œuvre dans une certaine philosophie américaine pour dépasser le dualisme entre nature et culture d'un côté, individu et collectif de l'autre.

audio_chapitre

audio_chapitre  
Introduction : une certaine conception philosophique de l'architecture 00:00:00
  • Le dialogue entre philosophie et architecture comme épreuve de la rencontre
00:04:33
  • Accomplir cette démarche avec Wright : une philosophie organique
00:08:45
1er principe spatial : "l'intérieur est un dehors, l'extérieur est un dedans" 00:11:56
2ème principe spatial : "la partie est à la partie ce que la partie est au tout" 00:12:38
1. L'architecture organique comme architecture naturelle : la matrice emersonienne 00:15:42
1.1 Les ambiguïtés du terme de nature chez Frank Lloyd Wright 00:16:00
1.2 "L'intérieur est un dehors, l'extérieur est un dedans", ou les effets propres de la spatialisation du transcendantalisme 00:24:42
1.3 Trois réalisations exemplaires de Wright : enjeux ontologiques et éthiques de l'habiter 00:31:40
  • La maison sur la cascade
00:32:52
  • Taliesin I
00:36:34
  • Les maisons dites "usoniennes"
00:39:12
1.4 Écart ou ajout par rapport à la perspective d'Emerson 00:45:32
2. L'architecture organique comme forme de la démocratie : la matrice de John Dewey et de Walt Whitman  00:48:44
  • Le projet de Broadacre comme spatialisation d'une certaine pensée politique démocratique, avec une tonalité libérale spécifique
00:53:11
2.1 Démocratie, nature humaine et individualité : l'importance de la pensée de John Dewey 00:56:47
2.2 "La partie est à la partie ce que la partie est au tout" : Broadacre City comme forme organique de la démocratie 00:59:25
Conclusion 01:09:25

 

La maison sur la cascade (1936)

Extérieur de la maison sur la cascade. Source : Wikipedia © Daderot, Licence CC0.
Extérieur de la maison sur la cascade. Source : Wikipedia © Brian W. Schaller, Licence Art Libre.
Intérieur de la maison sur la cascade. Source : Wikipedia © Lykantrop, Licence Creative Commons.
Intérieur de la maison sur la cascade. Source : Wikipedia © Jeffrey Neal, Licence GNU Free Documentation License.
Miniature de la maison sur la cascade au Miniature Railroad & Vilage de Pittsburgh. Source : Wikipedia © Raunaq Gupta, Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported.

 

Taliesin I (1911)

La cour de Taliesin I après son achèvement en 1912. Source : Wikipedia © Wisconsin Historical Society, Domaine public.

 

Les maisons dites "usoniennes"

Extérieur de la maison Weltzheimer Johnson à Oberlin dans l'Ohio (1949). Source : Wikipedia © Dirk Bakker, Licence CC-BY-SA. 
Extérieur de la maison Herbert and Katherine Jacobs First, communément appelée Jacobs I (1937). Source : Wikipedia © James Steakley, Licence Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International.

 

Le projet urbain de Broadacre City

Ébauche du projet de Broadacre City par Frank Lloyd Wright. Source : Wikipedia © Kjell Olsen, Licence CC BY-SA 2.0.
Maquette de Broadacre City au Museum of Modern Art (MoMA). Source : Flickr © Austin Jain-Conti, Licence 
CC BY-NC-SA 2.0 DEED.

Pour aller plus loin

Pour citer cette ressource :

Céline Bonicco-Donato, "L'architecture organique de Frank Lloyd Wright au prisme de la philosophie américaine", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), janvier 2024. Consulté le 02/03/2024. URL: https://cle.ens-lyon.fr/anglais/civilisation/domaine-americain/larchitecture-organique-de-frank-lloyd-wright-au-prisme-de-la-philosophie-americaine