Vous êtes ici : Accueil / Civilisation / XXe - XXIe / Les années de la contestation / Hériter d'un père maoïste. À propos de «Le jour où mon père s'est tu» de Virginie Linhart

Hériter d'un père maoïste. À propos de «Le jour où mon père s'est tu» de Virginie Linhart

Par Xavier Vigna : Maître de Conférences en histoire contemporaine - Université de Bourgogne
Publié par Damien Prévost le 19/11/2010
Au cours de son intervention, Xavier Vigna nous offre un regard piquant sur l'ouvrage de Virginie Linhart. En effet, il montre comment ce livre qui se propose - sans le dire - de donner une réponse à la question de l'héritage de 68 chez les enfants des acteurs de ces années-là se perd entre la question privée et la volonté de recherche sociologique. En réalité, ce livre relève bien plus de la réflexion personnelle dans un cadre familial et privé (les relations entre Virginie Linhart et son père - Robert Linhart) que d'une histoire commune fondée sur l'analyse sociologique - à laquelle Virginie Linhart ne se réfère pas - mais qui transparaît dans sa démarche.
Cette présentation a pour objectif d'offrir un contrepoint à la réalité italienne des années 1970.

http://video.ens-lyon.fr/eduscol-cdl/2010/2010-05-21_ITA_Vigna.mp4

Télécharger la vidéo en haute définition

memorie figli bandeau.jpg
Intervention issue de la journée d'étude intitulée Le memorie dei figli - eredità rivelate nella narrazione presente degli anni '70,
organisée à l'ENS de Lyon le 21 mai 2010.

 

Pour citer cette ressource :

Xavier Vigna, "Hériter d'un père maoïste. À propos de «Le jour où mon père s'est tu» de Virginie Linhart", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), novembre 2010. Consulté le 26/08/2019. URL: http://cle.ens-lyon.fr/italien/civilisation/xxe-xxie/les-annees-de-la-contestation/heriter-d-un-pere-maoiste-a-propos-de-le-jour-ou-mon-pere-s-est-tu-de-virginie-linhart