Vous êtes ici : Accueil / Civilisation / XXe - XXIe / Les années de la contestation / Conclusion de la journée "Le memorie dei figli"

Conclusion de la journée "Le memorie dei figli"

Par Jean-Claude Zancarini : Professeur - ENS de Lyon (laboratoire TRIANGLE) , Boris Gobille : Maître de Conférences en science politique - ENS de Lyon
Publié par Damien Prévost le 26/11/2010
Jean-Claude Zancarini et Boris Gobille concluent cette journée en synthétisant les différences et les points de convergence des trois expériences retenues. Il apparaît donc, qu'il n'y a pas un héritage mais bien des héritages de ces années-là. Par ailleurs, Boris Gobille tient à insister sur le caractère particulier du registre de l'intime qui est souvent l'élément central de ces narrations : un intime souvent dépolitisé, désociologisé et déshistoricisé. Jean-Claude Zancarini finira en évoquant les vertus de la fusion de l'histoire et de la littérature.

http://video.ens-lyon.fr/eduscol-cdl/2010/2010-05-21_ITA_Zancarini_Conclusion.mp4

Télécharger la vidéo en haute définition

memorie figli bandeau.jpg
Intervention issue de la journée d'étude intitulée Le memorie dei figli - eredità rivelate nella narrazione presente degli anni '70,
organisée à l'ENS de Lyon le 21 mai 2010.

 

Pour citer cette ressource :

Jean-Claude Zancarini, Boris Gobille, "Conclusion de la journée "Le memorie dei figli"", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), novembre 2010. Consulté le 21/10/2020. URL: http://cle.ens-lyon.fr/italien/civilisation/xxe-xxie/les-annees-de-la-contestation/conclusion-de-la-journee-le-memorie-dei-figli-