Vous êtes ici : Accueil / Littérature / Littérature britannique / John Keats - Bibliographie critique

John Keats - Bibliographie critique

Par Caroline Bertonèche : Maître de conférences - Université Stendhal - Grenoble III
Publié par Clifford Armion le 24/10/2008
En ouverture de notre dossier sur John Keats, Caroline Bertonèche nous propose une bibliographie assez complète. La première partie de la bibliographie (Editions des poèmes et lettres et Bibliographies) est commentée, afin d'aider l'enseignant à faire son choix.

Traductions des œuvres de Keats

Bensimon, P., Brugière, B., Piquet, F., & Rémy, M., ed., Anthologie bilingue de la poésie anglaise (Paris : Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2005)

Keats, J., Keats en bilingue : Poèmes choisis, traduits par Albert Laffay (Paris : Aubier Flammarion, 1968)

Keats, J., John Keats : Poèmes et Poésies, traduit par Paul Gallimard et présentée par Marc Porée (Paris : Gallimard, 1996)

Keats, J., Poèmes, traduits et présentés par Robert Ellrodt (Paris : Imprimerie Nationale, 2000)

Keats, J., Sur l'aile du phénix, traduit et présenté par Claude Dandréa (Paris : José Corti, 1996)

Keats, J., Lettres de John Keats, traduites par Robert Davreu (Paris : Belin, Littérature et Politique, 1993)

La critique anglaise sur Keats

Aske, M., Keats and Hellenism : An Essay  (Cambridge : Cambridge University Press, 1985)

Bennett, A., Keats, Narrative and Audience : The Posthumous Life of Writing (Cambridge : Cambridge University Press, 1994)

Bloom, H., « Keats and the Embarrassments of Poetic Tradition », in The Ringers of the Tower: Studies in Romantic Tradition (Chicago : University of Chicago Press, 1971), 131-42

Brugière, B., « Keats and Proust : A study in affinities », History of European Ideas, vol. 1, 2 (1981), 143-60

Butler M., Romantics, Rebels and Reactionaries : English Literature and its Background 1760-1830 (Oxford : Oxford University Press, 1981)

Cox, J.N., Poetry and Politics in the Cockney School : Keats, Shelley, Hunt and their Circle (Cambridge : Cambridge University Press, 1998)

Curran, S., Poetic Form and British Romanticism (Oxford : Oxford University Press, 1986)

D'Avanzo, M., Keats's Metaphors for the Poetic Imagination (Durham, N.C. : Duke University Press, 1967)

DeAlmeida, H., Romantic Medicine and John Keats (New York : Oxford University Press, 1991)

Ende, S., Keats and the Sublime (New Haven : Yale University Press, 1976)

Evert, W.H., Approaches to Teaching Keats's Poetry (New York : Modern Language Association Press, 1991)

Finney, C.L., The Evolution of Keats's Poetry, 2 vols (Cambridge, MA. : Harvard University Press, 1936)

Ford, G.H., Keats and the Victorians : A Study of His Influence and Rise to Fame 1821-1895 (London : Archon Books, 1962)

Frye, N., A Study of English Romanticism (Brighton : Harvester, 1983)

Gittings, R., The Mask of Keats : A Study of Problems (Cambridge, MA. : Harvard University Press, 1956)

Goellnicht, D., The Poet-Physician : Keats and Medical Science (Pittsburgh, PA. : University of Pittsburgh Press, 1984)

Heffernan, J.A.W., Museum of Words : The Poetics of Ekphrasis from Homer to Ashbery (London: The University of Chicago Press, 1993)

Hilton, T., Keats and His World (New York : Viking, 1971)

Jack, I., Keats and the Mirror of Art (Oxford : Clarendon Press, 1967)

Kitson, P.J., ed., Coleridge, Keats and Shelley : Contemporary Critical Essays (London : Macmillan Press, 1996)

Levinson, M., Keats's Life of Allegory : The Origins of A Style (Oxford : Oxford University Press, 1988)

Little, J., Keats as a Narrative Poet : a Test of Invention (Lincoln : University of Nebraska Press, 1975)

MacGillivray, J.R., Keats : A Bibliography and Reference Guide with an Essay on Keats's Reputation (Toronto : University of Toronto Press, 1949)

Marquess, W.H., Lives of the Poet : The First Century of Keats Biography (University Park : Pennsylvania State University Press, 1985)

Matthews, G.M. ed., Keats : The Critical Heritage (London : Routledge and Kegan Paul, 1971)

McFarland, T., The Masks of Keats : The Endeavour of a Poet (Oxford : Oxford University Press, 2000)

Mellor, A.K., English Romantic Irony (Cambridge, MA. : Harvard University Press, 1980)

Mellor, A.K., Romanticism and Gender (New York : Oxford University Press, 1993)

Muir, K., ed., John Keats : A Reassessment (Liverpool : Liverpool University Press, 1959)

O'Neill, M., ed., Literature of the Romantic Period : A Bibliographical Guide (Oxford : Clarendon Press, 1998)

Patterson, C.I., The Daemonic in the Poetry of John Keats (Urbana : University of Illinois Press, 1970)

Praz, M., The Romantic Agony, translated from the Italian by Angus Davidson (New York : Meridian Books, 1956)

Redpath, T., The Young Romantics and Critical Opinion, 1807-1824 : Poetry of Byron, Shelley, and Keats as Seen by Their Contemporary Critics (London : Harrap, 1973)

Rhodes, J.W., Keats's Major Odes : An Annotated Bibliography of the Criticism (London : Greenwood Press, 1984)

Richardson, J., Keats and his Circle : an Album of Portraits Collected and Presented (London Cassell, 1980)

Ricks, C., Keats and Embarrassment (Oxford : Oxford University Press, 1974)

Roe, N., John Keats and the Culture of Dissent (New York : Clarendon Press, 1997)

Roe, N., ed., Keats and History (Cambridge : Cambridge University Press, 1995)

Scott, G.F., The Sculpted Word : Keats, Ekphrasis, and the Visual Arts (Hanover : University Press of New England, 1994)

Sperry, S.M., Keats the Poet (Princeton : Princeton University Press, 1974)

Spurgeon, C., Keats's Shakespeare : A Descriptive Study Based on New Material (London : Oxford University Press, 1929)

Stillinger, J., ed., Twentieth Century Interpretation of Keats's Odes (Englewood Cliffs : Prentice-Hall, 1968)

Strachan, J.R., A Routledge Literary Sourcebook on the Poems of John Keats (London : Routledge, 2003)

Thorpe, C.D., The Mind of John Keats (Oxford : Oxford University Press, 1926)

Vendler, H., The Odes of John Keats (Cambridge, MA. : Harvard University Press, 1998)

Ward, A., John Keats : The Making of a Poet (London : Secker & Warburg, 1963)

Wasserman, E.R., The Finer Tone : Keats's Major Poems (Baltimore : Johns Hopkins Press, 1953)

Wolfson, S.J., Formal Charges : The Shaping of Poetry in British Romanticism (Stanford, CA : Stanford University Press, 1997)

Wolfson, S.J., ed., The Cambridge Companion to Keats (Cambridge : Cambridge University Press, 2001)

Wootton, S., Consuming Keats : Nineteenth-Century Representations in Art and Literature (London : Palgrave Macmillan, 2005)

La critique française sur Keats

Bonnecase, D., ed., Création et re-création dans le romantisme anglais, Idéologies dans le monde anglo-saxon (Grenoble : Université Stendhal-Grenoble 3, 2001), 87-100

Crinquand, S., Lettres et poèmes de John Keats : portrait de l'artiste (Toulouse : Presses Universitaires de Mirail, 2000)

Davreu, R., « La correspondance de Keats et le sens de l'œuvre poétique », dans Ecriture poétique moderne (Université de Blaise Pascal, Clermont-Ferrand II, 1994)

Gallet, R., Romantisme et postromantisme : De Coleridge à Hardy (Paris : L'Harmattan, 1996)

Gallet, R., Romantisme et postromantisme : De Wordsworth à Pater (Paris : L'Harmattan, 2004)

La Cassagnère, C., « Dire le désir, ou le récit poétique selon Keats : Une lecture de Lamia », dans Du romantisme au surréalisme : statut et enjeux du récit poétique (Université Blaise Pascal, Clermont II : Centre de recherches sur les littératures modernes et contemporaines, 1998), 29-40

La Cassagnère, C., « Le voyage imaginaire et ses écritures dans la poésie de Keats », dans Le voyage romantique et ses réécritures (Publications de la Faculté des Lettres de Clermont II, 1987), 97-117

La Cassagnère, C., « L'Eros et le temps dans la poésie de Keats : étude sur le discours amoureux », in Romantisme Anglais et Eros (Clermont-Ferrrand  : Université Blaise-Pascal, Centre du Romantisme anglais, 1987), 97-118

La Cassagnère, C., ed., Keats ou le sortilège des mots (Lyon : Presses Universitaires de Lyon, Collectif, 2003) lire le compte-rendu qu'en propose Joanny Moulin dans E-rea

La Cassagnère, C., John Keats. Les terres perdues, coll. « Le Cercle des poètes disparus » (Aden, 2008)

Porée, M., « La diététique de Keats », dans Po&sie, 74 (1995), 79-86

Porée, M., « Le visage de Moneta : un autre regard sur la vie de Keats », dans Etudes anglaises (Paris : Didier Erudition, 1988)

Raimond, J., « Keats ou l'éternité immobile », Visages du romantisme anglais (Paris : Bordas Études, 1977), 131-46

Références d'articles internet

La revue électronique  E-rea propose de nombreux articles sur consacrés à Keats :

Editions des poèmes et lettres de Keats

  • Cook, E., ed., John Keats: A Critical Edition of the Major Works (Oxford : Oxford University Press, 1990)

Une des meilleures sélections critiques des œuvres de Keats, qui, dans une édition aussi complète qu'abordable, tant par la taille de l'ouvrage que par son prix, inclut ses poèmes les plus connus -  Endymion, les deux Hypérions, les Odes -  ainsi que les extraits de lettres les plus marquants dans lesquels Keats digresse à foison sur sa « negative capability » ou sur son « vale of soul-making ». A noter, en fin de lecture, certains écrits (en) annexes du poète sur Shakespeare, Milton ; la place des aînés menant au rôle des contemporains, Shelley, Coleridge, figures rivales et maîtresses du romantisme anglais.

  • Gittings, R., ed., The Letters of John Keats: A Selection (Oxford : Oxford University Press, 1970)

À défaut de pouvoir ou vouloir travailler sur la base monumentale du double volume des lettres royalement éditées par Hyder Edward Rollins, cette sélection, qui fait également œuvre de collection, épistolaire, nous la recommandons pour ses choix instruits, l'abondance de ses notes précises et souvent pertinentes ainsi que pour l'indéniable culture keatsienne de l'éditeur.

  • Keats, J., Letters of John Keats to Fanny Brawne : 1819-1820 (New York : G. Broughton & B. Dunham, 1901)

Il s'agit là de l'unique recueil de ces fameuses lettres d'amour entre le poète et sa bien-aimée, que certains diront trop brûlantes, indécentes même, pour leur accorder le privilège d'une publication posthume ; une édition donc suffisamment sujette à controverse lors de sa première parution pour susciter la curiosité, attisée par d'autres perversions, des lecteurs et biographes assidus de Keats.

  • Milnes, R.M., ed., Life, Letters and Literary Remains of John Keats, 1st edn (New York : G.P. Putnam, 1848)

Pour les quelques reliques et manuscrits keatsiens qui sont restés en marge des éditions canoniques de ses écrits, nous conseillons cette édition de Milnes, proche du poète et méticuleux conservateur de son musée posthume et des vestiges qu'il recèle. Cette œuvre, fruit à nouveau des querelles et incompatibilités entre chacun des membres du « Keats Circle », se veut néanmoins le porte-parole de toute une génération d'homme de lettres qui a nourri autant qu'elle s'est nourrie de l'éclat d'une personnalité unique et de la précocité de son génie.

  • Rollins, H.E., ed., More Letters and Poems of the Keats Circle (Cambridge, MA. : Harvard University Press, 1955)
  • Rollins, H.E., ed., The Keats Circle : Letters and Papers, and more Letters and Poems of the Keats Circle: 1816-1878, 2 vols (Cambridge, MA. : Harvard University Press, 1948)
  • Rollins, H.E., ed., The Letters of John Keats : 1814-1821, 2 vols (Cambridge, MA. : Harvard University Press, 1958)

Ce triptyque rollinsien est incontournable en matière d'études keatsiennes et il mérite, sinon d'être bien connu, d'être au moins consulté. Bien qu'intimidante pour le néophyte, la richesse de son contenu est inépuisable et met en parallèle, mieux qu'aucun autre support, la naissance des œuvres du poète, les propos théoriques de sa correspondance ainsi que les repères biographiques qui ont marqué un quart de siècle tiraillé par ses heurts et ses contradictions : de la chirurgie (re)naissante au lyrisme antiquisant, des beaux jours sur les hauteurs de Hampstead Heath, bercé par le chant du rossignol, aux exhalaisons tuberculeuses de la Piazza di Spagna, autrement dit d'une anglicité jouissive à un exil malheureux.

  • Stillinger, J., ed., John Keats : Complete Poems (Cambridge, MA. : Harvard University Press, 1978)

Nous concluons ici par l'édition de référence des poèmes de Keats, la plus complète, certes, mais surtout la plus annotée et la plus érudite ; celle qu'utilisent les spécialistes du poète et celle que l'on se doit d'étudier, sinon de posséder, si l'on veut prétendre à une connaissance sûre et exhaustive des œuvres de Keats et de toute la palette des modes, formes et styles poétiques qui ont fait émerger l'originalité de son écriture.

Biographies du poète

  • Bate, W.J, John Keats (Cambridge, MA. : Belknap Press of Harvard University Press, 1963)

De ses quarante ans passés d'existence, cette belle biographie sur Keats n'a pas pris une ride ! Toujours bien orchestrés et intelligents dans leurs propos et leurs structures, les travaux de Bate sont souvent sans défauts apparents ou alors ils sont bien masqués. Les chapitres défilent ici au rythme des étapes marquantes de l'existence du poète, du chapitre médical à l'ultime chapitre italien et présente, en sus, ce petit supplément d'analyse critique, œuvre du théoricien d'expérience, de l'universitaire instruit. –

  • Colvin, S.S., Keats (London : Macmillan, 1957)

Un des premiers grands biographes de Keats, Sydney Colvin fournit toujours un travail en substance sur le sujet Keats ; travail qui passe, avant tout, par la qualité de ses récits. Si vous êtes donc avides d'anecdotes, de ces quelques détails passés sous silence ou de ces fresques à l'anglaise qui déploient toutes les couleurs de la contextualisation, lisez Colvin qui, pour tous ses talents, raconte les histoires (sur Keats) mieux que quiconque !

  • Coote, S., John Keats : A Life (Reading : Cox & Wyman, 1995)

Des plus récents, ce travail biographique est également un des plus documentés. Coote fait dans la concision et dans l'efficacité du propos, en ne sacrifiant rien de son désir d'exactitude et d'authenticité. La vie du poète y est fidèlement retracée, illustrée, commentée, avec respect. Imperméable à la fièvre, pourtant infectieuse, des mauvais mythes, ce biographe, digne dans sa démarche, ne se laisse aller à aucun sentimentalisme aveuglant, et nous permet d'y voir clair ; Keats sous un nouveau jour, ou plutôt mis à jour au fil de ses plus audacieuses vérités. Son humour, sa clairvoyance, sa modernité, sa scientificité mais aussi sa misogynie, son impatience, son irritabilité et tous les excès de son intempérance jusqu'à la mort.

  • Motion, A., Keats (London : Faber and Faber, 1997)

Plus massive et donc plus ambitieuse en taille comme en conception, cette biographie déçoit pourtant par une certaine absence de rigueur, par des erreurs surtout, de détails parfois mais également de fond. La montagne d'informations y est certes sacrée, mais à l'image de la prétention de son poète lauréat d'auteur, cette œuvre pèche par un certain manque de consistance et donc d'humanité.

Pour citer cette ressource :

Caroline Bertonèche, "John Keats - Bibliographie critique", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), octobre 2008. Consulté le 19/09/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/anglais/litterature/litterature-britannique/john-keats-bibliographie-critique