Vous êtes ici : Accueil / Langue(s) / Phonologie et Phonétique / Les Cas de Palatalisation Contemporaine (CPC) en anglais

Les Cas de Palatalisation Contemporaine (CPC) en anglais

Par Olivier Glain : Maître de conférences - Université Jean Monnet de Saint-Étienne
Publié par Clifford Armion le 23/03/2012
Cet article a pour but d’introduire le phénomène phonétique que nous qualifions de Palatalisation Contemporaine et, par extension, de présenter les Cas de Palatisation Contemporaine (CPC) qui en résultent. Nous définissons comme CPC des manifestations de fricatives et d’affriquées palato-alvéolaires /ʃ, ʒ, tʃ, dʒ/ dans des items lexicaux où elles n’apparaissaient pas par le passé. Il s’agit de variantes palatalisées qui semblent principalement associées aux locuteurs les plus jeunes. Elles sont fréquemment considérées comme « incorrectes » par les locuteurs les plus conservateurs et le grand public. Sur ce sujet, les points de vue des linguistes spécialistes divergent. Certains se refusent (ou se sont refusés) à considérer ces variantes palatalisées comme faisant partie de la langue standard. La question de leur acceptabilité en anglais standard est en tout cas sujette à controverse.
Olivier Glain
Professeur agrégé d’anglais à l’Université de Saint-Etienne, IUT de Roanne
Doctorant en phonologie à l’Université Jean Moulin - Lyon 3
Diplômé de l’Association Phonétique Internationale
(Certificate of Proficiency in the Phonetics of English)

Cet article a pour but d’introduire le phénomène phonétique que nous qualifions de Palatalisation Contemporaine et, par extension, de présenter les Cas de Palatisation Contemporaine (CPC) qui en résultent. Nous définissons comme CPC des manifestations de  fricatives et d’affriquées palato-alvéolaires /ʃ, ʒ, tʃ, dʒ/ dans des items lexicaux où elles  n’apparaissaient pas par le passé. Il s’agit de variantes palatalisées qui semblent principalement associées aux locuteurs les plus jeunes. Elles sont fréquemment considérées comme « incorrectes » par les locuteurs les plus conservateurs et le grand public. Sur ce sujet, les points de vue des linguistes spécialistes divergent. Certains se refusent (ou se sont refusés) à considérer ces variantes palatalisées comme faisant partie de la langue standard. La question de leur acceptabilité en anglais standard est en tout cas sujette à controverse.

Pour citer cette ressource :

Olivier Glain, "Les Cas de Palatalisation Contemporaine (CPC) en anglais ", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), mars 2012. Consulté le 21/11/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/anglais/langue/phono-phonetique/les-cas-de-palatalisation-contemporaine-cpc-en-anglais-