Vous êtes ici : Accueil / Littérature / Moyen-âge / L'incipit del Paradiso : un'esegesi contro l'Epistola a Cangrande

L'incipit del Paradiso : un'esegesi contro l'Epistola a Cangrande

Par Alberto Casadei : Professore - Università di Pisa
Publié par Damien Prévost le 29/04/2012
Alberto Casadei aborde ici la question de l'authenticité de la fameuse Epistola a Cangrande. Il montre comment au moins une partie de cette épître ne peut être attibuée à Dante à travers l'analyse comparée de la théologie de la lumière et de la "Gloria Domini" dans le Paradis et l'Epître à Cangrande. Cette approche a le mérite de retrouver le texte abstraction faite des diverses "incrustations" que des siècles de critique ont recouverts.

Alberto Casadei, Professore all'Università di Pisa

Alberto Casadei aborde ici la question de l'authenticité de la fameuse Epistola a Cangrande. Il montre comment au moins une partie de cette épître ne peut être attibuée à Dante à travers l'analyse comparée de la théologie de la lumière et de la "Gloria Domini" dans le Paradis et l'Epître à Cangrande. Cette approche a le mérite de retrouver le texte abstraction faite des diverses "incrustations" que des siècles de critique ont recouverts.

Contribution


Alberto Casadei
 

Les autres communications

 
Pour citer cette ressource :

Alberto Casadei, "L'incipit del Paradiso : un'esegesi contro l'Epistola a Cangrande", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), avril 2012. Consulté le 24/05/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/italien/litterature/moyen-age/l-incipit-del-paradiso-un-esegesi-contro-l-epistola-a-cangrande