Vous êtes ici : Accueil / Civilisation / XVIe - XIXe / Les Lumières / Le royaume de Naples et la modernité politique, des révolutions à l'Unité italienne

Le royaume de Naples et la modernité politique, des révolutions à l'Unité italienne

Par Pierre-Marie Delpu
Publié par Alison Carton-Vincent le 19/11/2015
À partir d'un bilan historiographique, l'intervention illustrera le rapport paradoxal du royaume de Naples, souvent érigé en symbole du mauvais gouvernement par les observateurs étrangers, à la modernité politique qu'entendent construire des acteurs spécifiques, qualifiés d'abord de "patriotti" puis de "liberali". L'attention sera portée aux acteurs et aux stratégies de la politisation libérale, aux révoltes et révolutions politiques, réalité mobile à la chronologie complexe (1820-21 et 1848-49 essentiellement, outre des insurrections plus ponctuelles dans les provinces périphériques du royaume).


daumier_1447942173886-jpg

 Pierre-Marie Delpu, doctorant à Paris 1, ATER à l'Université de Toulouse 2 Jean Jaurès.

À partir d'un bilan historiographique, l'intervention illustrera le rapport paradoxal du royaume de Naples, souvent érigé en symbole du mauvais gouvernement par les observateurs étrangers, à la modernité politique qu'entendent construire des acteurs spécifiques, qualifiés d'abord de "patriotti" puis de "liberali". L'attention sera portée aux acteurs et aux stratégies de la politisation libérale, aux révoltes et révolutions politiques, réalité mobile à la chronologie complexe (1820-21 et 1848-49 essentiellement, outre des insurrections plus ponctuelles dans les provinces périphériques du royaume).

Pour citer cette ressource :

Pierre-Marie Delpu, "Le royaume de Naples et la modernité politique, des révolutions à l'Unité italienne", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), novembre 2015. Consulté le 27/04/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/italien/civilisation/xvie-xixe/les-lumieres/le-royaume-de-naples-et-la-modernite-politique-des-revolutions-a-l-unite-italienne