Vous êtes ici : Accueil / Arts / Cinéma / Paolo Sorrentino présente sa nouvelle série The Young Pope

Paolo Sorrentino présente sa nouvelle série The Young Pope

Par Alison Carton-Vincent : Agrégée d'italien, docteure en Etudes romanes - Aix Marseille Université
Publié par Alison Carton-Vincent le 24/10/2016
Le réalisateur Paolo Sorrentino était présent à Lyon le 15 octobre 2016 à l'Institut Lumière dans le cadre du Festival Lumière pour présenter sa nouvelle série The Young Pope qui sera diffusée en France à partir du 24 octobre 2016. Ce texte est une retranscription de l'échange entre Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes et directeur de l’Institut Lumière et le réalisateur Paolo Sorrentino. Elle a été par endroits modifiée pour l'adapter au format écrit.

Thierry Frémaux

Nous sfilm-sorrentino-3-l-uomo-in-piu_1477311022791-jpgommes heureux à chaque fois d’accueillir Paolo Sorrentino ici. Paolo est souvent venu montrer ses films ici. C’est quelqu’un qui compte énormément dans le cinéma mondial. Je l’avais découvert avec son premier film, Un homme en trop (et pas Un homme de trop qui est le titre du deuxième film de Costa Gavras) au festival d’Annecy et ça parlait déjà un peu de foot.

grande-bellezza_1477311105944-jpgVous savez qu’il y a eu deux grandes déclarations formidables quand des gens ont reçu l’Oscar du Meilleur Film étranger. Il y a eu Fernando Trueba qui avait dit « je ne crois pas en Dieu, je ne crois qu’en Billy Wilder donc je remercie Billy Wilder » et il y a eu Paolo Sorrentino, qui, quand il a reçu l’Oscar du Meilleur film étranger pour la Grande Bellezza a dédié son prix à Diego Maradona.
Et ensuite, j’étais à Rome lorsque j’ai découvert un film absolument sublime qui n’était pas complétement terminé, qui s’appelait Les Conséquences de l’amour, qui était en compétition à Cannes. Et depuis chacun de ses films est venu à Cannes en recevant des prix, par exemple pour Il divo, ou en ne recevant pas de prix comme pour La Grande Bellezza alors que le film gagne l’Oscar du Meilleur film étranger.
conseguenze-amore_1477311364413-jpg divo_1477311387937-jpg

C'est un homme qui ne suscite toujours pas d’emblée une adhésion consensuelle. Mais chacun s’accorde à reconnaître que la voix très singulière de Sorrentino, son style visuel, son inventivité, compte dans le cinéma mondial et est quelque chose d’extrêmement neuf dans l’histoire du cinéma tout court. Il y a des gens qui résistent encore un peu mais qui peu à peu se laissent faire parce que, quand même, l’évidence d’un talent est là, l’évidence d’un travail, d’une conviction, de quelque chose qui fait qu’on attend avec beaucoup d’impatience chaque nouveau film de Paolo Sorrentino.

Mais The Young Pope, ce n’est pas un film, c’est une série, et en même temps, lui dit « non mais moi j’ai fait un film de dix heures ! ». Lorsque je l’ai croisé à Los Angeles, il y a quelques mois, je lui ait dit « c’est vrai que tu as dit que tu aimais mieux faire des séries que du cinéma ? », et il m’a dit « pas du tout, je n’ai pas du tout dit ça ».  Donc on peut être sûr qu’on reverra des films de cinéma de Paolo Sorrentino.

Accueillons chaleureusement Paolo Sorrentino !

young-pope_1477312044539-jpgThierry Frémaux :

C’est la deuxième avant-première, puisque la première était au Festival de Venise mais c’est une avant-première un peu secrète parce que la première avant-première officielle aura lieu à la Cinémathèque française. Alors est-ce que c’est un film ou une série ?

Paolo Sorrentino :

Una serie però dato che non avevo mai fatto una serie ho detto faccio un film di 10 ore. Però poi strada facendo ho anche imparato dei trucchetti che si usano per le serie quindi è una serie.

Thierry Frémaux : 

Est-ce que tu as travaillé un sujet comme pour un film de cinéma ? Comment est né le sujet ?

Paolo Sorrentino : 

Da sempre volevo fare… era un vecchio soggetto per un film sul Vaticano che avevo da tanti anni e che poi studiando un po’ il Vaticano visto che il materiale è enorme ho pensato che un film non riuscisse a contenerlo e che era l’occasione giusta per provare a fare questo argomento in televisione.

Thierry Frémaux : 

Et y a-t-il une différence d’écriture ? Parce que maintenant ça commence à nous intéresser l’équilibre et les différences et les rapprochements qu’il peut y avoir entre l’écriture de cinéma et l’écriture des séries télévisées puisque de plus en plus des cinéastes (Martin Scorsese…) vont du côté de la télévision et Woody Allen qui vient de faire une série a dit qu’il ne recommencerait plus jamais.

Paolo Sorrentino :

Infatti è molto faticoso. Capisco Woody Allen quando dice che non lo vuole più fare. Per me la scrittura della serie è esattamente l’opposto della scrittura cinematografica. La scrittura cinematografica per me è tutta a togliere, il momento più importante della scrittura cinematografica è trovare le sintesi che siano esemplificative del film mentre la scrittura televisiva è tutta basata sulla dilatazione.
Però dato che io vengo dal cinema e al cinema torno, ho provato a portare dentro la serie certi sintesi che sono proprie del cinema.

Thierry Frémaux :

Par exemple ?

Paolo Sorrentino :

Perché di solito nelle serie alle volte non ci sono scene madri. Anche le serie che ci piacciono molto poi tendiamo a dimenticarle. Invece ho cercato di fare scene che spero non si dimentichino. Come ci sono tanti film che amiamo dove ci sono scene che non riusciamo a dimenticare.

Thierry Frémaux :

Jude Law, Diane Keaton, Ludivine Sagner, Cécile de France : tu as eu le pouvoir de choisir tes comédiens ?

Paolo Sorrentino :

Sì, sono stato molto libero anche perché è una coproduzione con tanti soggetti : c’è Canal +, c’è Sky, c’è HBO. Quindi nessuno era più importante dell’altro e questo mi ha messo della posizione di essere libero.

Thierry Frémaux :

Pour quand est prévu le prochain film ?

Paolo Sorrentino :

Il prossimo film, spero di girarlo l’anno prossimo ma non riesco ancora a capire quale film sarà. Però ho tanta voglia di fare un film.

 

Pour citer cette ressource :

Alison Carton-Vincent, "Paolo Sorrentino présente sa nouvelle série The Young Pope", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), octobre 2016. Consulté le 18/10/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/italien/arts/cinema/paolo-sorrentino-presente-sa-nouvelle-serie-the-young-pope