Vous êtes ici : Accueil / Civilisation / Histoire latino-américaine / Argentine et Uruguay

Argentine et Uruguay

Argentine et Uruguay
Ser cristiano, peronista, revolucionario...
Conférence vidéo sur les mouvements sociaux en Argentine juste avant le coup d'état militaire de 1976.
"La fábrica la manejamos nostros". Huelga productiva y control obrero en PASA San Lorenzo (1974)
Conférence vidéo sur les mouvements ouvriers en Argentine en 1974.
La justice transitionnelle dans le Cône Sud. Le cas de l'Uruguay
Conférence vidéo sur la justice dans le cône sud, en particulier en Uruguay.
Le sort des enfants des opposants sous la dictature en Argentine
La dictature militaire argentine, de 1976 à 1983, est tristement célèbre pour l’énorme répression qui a été mise en place durant cette période, dans l’objectif d’une « réorganisation nationale » qui ne peut se faire qu’en luttant « contre la subversion ». Des milliers de personnes en ont été les victimes : la torture, les exécutions et les disparitions deviennent quelque chose de quotidien dans le pays. De nombreux centres clandestins de détention et de torture sont ouverts et une grande partie des prisonniers n’en est jamais revenue. Parmi ces personnes, il y avait des femmes avec des enfants ou des femmes enceintes. Cet article, comprenant des témoignages traitant du sujet de ces enfants disparus, détaille le contexte historique.
Entrevista a Macarena Gelman
Con ocasión de la conmemoración de los 40 años del golpe de estado militar en la Argentina la asociación Sol-Ar (Solidaridad con Argentina) organizó un encuentro con víctimas de la represión. Aprovechamos la ocasión para pedirle una entrevista a Macarena Gelman que muy amablemente accedió. La entrevista tuvo lugar el 4 de abril de 2016 en un bar cerca del IEP de Lyon donde Macarena Gelman había dado una charla.
"Le crime des crimes" : les mécanismes de la disparition forcée sous la dictature civico-militaire argentine
Tout au long des années de plomb en Argentine (1976-1983), une violence souterraine, clandestine et silencieuse règne dans le pays, par le biais de la généralisation de la « disparition forcée ». Cette méthodologie criminelle se cristallise en une multitude de stratégies mises en œuvre par la junte militaire au pouvoir. Le présent travail s'efforcera de mettre en lumière ces mécanismes silencieux.
40 años del golpe de estado en Argentina
Sélection de ressources publiées à l'occasion du 40ème anniversaire du coup d'état militaire en Argentine (24 mars 1976).