Vous êtes ici : Accueil / Se former / Les précis et le Workbook / Précis d'anglais oral / Phénomènes accentuels et rythmiques

Phénomènes accentuels et rythmiques

Par Natalie Mandon
Publié par Clifford Armion le 10/03/2012
Cette partie du précis d'anglais oral, consacrée à la chaîne parlée, aborde la question des phénomènes accentuels et rythmiques.

Le rythme et le principe d’isochronie

En anglais, le rythme de la chaîne parlée est déterminé par l’alternance de syllabes accentuées (fortes) et de syllabes inaccentuées (faibles). Le rythme d’un énoncé repose sur la production de syllabes accentuées à intervalles réguliers. Ces syllabes accentuées sont prononcées avec plus d’énergie articulatoire que les syllabes inaccentuées. Elles se distinguent par leur durée et par leur intensité, constituant un véritable « drum-beat » pour l’ensemble de l’énoncé. Ainsi on dit que l’anglais est « a stress-timed language » (le rythme des énoncés est régi par le nombre de syllabes accentuées) alors que le français est « a syllable-timed language » (rythme des énoncés régi par le nombre de syllabes).

Lisez à voix haute les énoncés suivants. Les syllabes accentuées sont en gras. Le schéma rythmique est donné pour chaque énoncé. O = syllabe accentuée, o = syllabe inaccentuée.

1. What are you going to do ? – O o o Oo o O

2. Jack and his Mum are leaving in ten days.   O o o O o Oo o O O –

3. The children like to play in the garden for hours. – o Oo O o O o o Oo o O

4. Four small kittens had been left on my neighbour’s doorstep.
O O Oo o o O  o o Oo Oo

5. She constantly complained to her husband that the women in the village were watching her. – o Ooo oO o o Oo o o – Oo o o Oo o Oo o

L’anglais est une langue à tendance « isochronique ». Le terme « isochronie » vient du grec iso/isos signifiant « même/égal » et chronos, « le temps ». Ainsi dans un énoncé, les intervalles de temps entre les syllabes accentuées doivent être de durée égale. Dans le premier énoncé ci-dessus, l’intervalle entre « What » et « go- » est le même que celui qu’on entend entre « go- » et « do ». Cela est plutôt facile pour ce premier énoncé : le nombre de syllabes inaccentuées se trouvant entre les syllabes accentuées est à chaque fois le même (2) ! Mais dans les autres énoncés, ce n’est pas le cas. Dans le deuxième énoncé, le nombre de syllabes se trouvant dans l’intervalle est parfois 2 (« Jack and his Mum »), parfois 1 (« Mum are leav- »), parfois 0 (« ten days »). Pourtant, les intervalles entre « Jack » et « Mum », puis entre « Mum » et « leav- », entre « leav-» et « ten » et enfin, entre « ten » et « days » sont bien délimités par le « drum beat » des syllabes accentuées. Ces intervalles sont de durée quasi-égale, quel que soit le nombre de syllabes inaccentuées. On constate la même chose avec les autres énoncés. Dans l’énoncé 4, le nombre de syllabes inaccentuées varie de 0 à 3. Malgré cela, chez l’anglophone, les syllabes accentuées tombent à intervalles plutôt réguliers (approximativement une seconde en conversation spontanée). On peut représenter les segments ou “pieds” ainsi créés de la manière suivante :

| What are you  | going to – | do?

| Jack and his – | Mum are – | leaving in – – – | ten – – – | days.

| Four – – –   | small – – | kittens had been  | left on my – | neighbour’s | doorstep.

Quelles syllabes accentuer ?

Les mots grammaticaux, qui n’ont pas de sens à proprement parler mais une fonction, restent généralement inaccentués (sauf les auxiliaires à la forme négative eg. can’t, don’t, won’t, shouldn’t, etc.). Le verbe « be » est rarement accentué, qu’il soit l’auxiliaire ou le verbe principal de l’énoncé. Les syllabes accentuées d’un énoncé sont donc celles des mots lexicaux auxquelles s’ajoutent les mots interrogatifs (who, what, why, etc.) et les démonstratifs (this, that, these, those).

Vous trouverez ci-dessous des énoncés simples qui illustrent bien ce fonctionnement.

Lisez à voix haute les énoncés suivants. Ils ont été classés selon le schéma rythmique qui leur correspond.  Le schéma rythmique est donné pour chaque énoncé. O = syllabe accentuée, o = syllabe inaccentuée.

oO He can’t. / I know. / We’ll leave. / She’s out. / It’s gone. / Beware!
Oo Sorry! / Jack is. / Eat it. / Take one. / Tell me. / This  one.
OO Take care. / Don’t cry. / Why not? / Sit down. / Yes please! / Who cares?
oOo Excuse me. / They saw you. / It wasn’t. / She’s happy. / Remind me. / I’ll ask her.
Ooo Carry them. / Answer me. / Give him one. / Didn’t she? / Wasn’t it?
ooO I can tell. / I’ll be back. / He’s with Jane. / Is it true? / They had gone.
OoO What’s the time? / Don’t you know? / Go and see. / No, you can’t. –
OOo – Please ask him. / No problem. / Jack wants it. / Who told you?
oOO   I don’t know. / The night fell. / I eat meat. / The dog barked.
OOO Bill came home. / Can’t John swim? / Please ask Mum. / Boys don’t cry.

Cas particuliers

Si « have » est utilisé comme auxiliaire, il reste inaccentué alors que s’il constitue un verbe lexical, il est accentué au même titre que les autres mots lexicaux. Il en va de même pour « do ». Comparez :

John has finished. OoOo
John has coffee for breakfast. OOOooOo
John has to go home. OOoOO

What
does he eat? OooO
He does his best. oOoO


Contraintes syntaxiques

1. Pour les auxiliaires et le verbe « be », on notera quelques cas particuliers dans lesquels ces mots sont accentués.

- Réponses courtes
Dans les réponses courtes citées ci-dessous, l’auxiliaire, qui se trouve en fin d’énoncé, sera accentué. Il en va de même pour « be ».

Yes, I do. OoO
She has.
oO
Yes
, we are.
OoO
Of course you can.
oOoO

- Question tags
Dans les « question tags », on retrouve le même phénomène.

You don’t like it, do you? oOOoOo
She hasn’t told them, has she? oOoOoOo
You aren’t leaving, are you? oOOoOo
You’re not happy, are you? oOOoOo

- Yes/no-questions
Dans les « yes/no  questions », les auxiliaires et « be » sont parfois accentués en tête d’énoncé. Ainsi on trouve:

Will he tell her? ooOo mais aussi   Will he tell her? OoOo
Do you like it? ooOo – mais aussi   Do you like it? OoOo
Can you be quiet please ? oooOoO mais aussi Can you be quiet please? OooOoO
Are you ready to leave? ooOooO – mais aussi – Are you ready to leave? OoOooO


2. Phrasal Verbs

Les particules des verbes à particule (« phrasal verbs ») sont généralement accentuées.

Sit down. OO
Look out ! OO
Don’t show off ! OOO
Clear up ! OO

Notez que dans les structures transitives, le verbe à particule est utilisé avec un complément.  Lorsqu’il s’agit d’un complément qui est un pronom, la particule se place obligatoirement après ce pronom et elle reste accentuée :

She took it off.  oOoO – She took off it.
They broke them down. oOoO
Please fill it in. OOoO

Attention : lorsque le verbe à particule est utilisé avec un complément qui est un nom ou un groupe nominal, la particule n’est pas accentuée. La particule peut se placer avant ou après le complément mais dans les deux cas, elle est inaccentuée :

She took off her coat.  oOooO mais aussi   She took her coat off. oOoOo
They broke down the doors. oOooO mais aussi   They broke the doors down. oOoOo
You’ll wake up the children. oOooOo mais aussi – You’ll wake the children up. oOoOoo

3. Prépositions

Il existe aussi des contraintes syntaxiques qui peuvent nous amener à accentuer une préposition.

- Entre 2 pronoms
Si la préposition est située entre deux pronoms, elle est parfois accentuée.

Give it to her. OoOo
He  threw it at me. oOoOo

- Enoncé sans verbe accentué

Si la préposition se trouve dans un énoncé qui ne contient pas de verbe accentué, elle sera accentuée.

Where are you from? OooO (Comparez avec Where do you come from ? OooOo)
What’s it for? OoO (Comparez avec What’s it used for? OoOo)






Pour citer cette ressource :

Natalie Mandon, "Phénomènes accentuels et rythmiques", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), mars 2012. Consulté le 20/10/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/anglais/se-former/les-precis-et-le-workbook/precis-d-anglais-oral/phenomenes-accentuels-et-rythmiques