Vous êtes ici : Accueil / Se former / Les précis et le Workbook / Précis d'anglais oral / Diphtongues

Diphtongues

Par Natalie Mandon
Publié par Clifford Armion le 18/05/2012
Cette partie du précis d'anglais oral décrit les différentes diphtongues de la langue anglaise.

– Les diphtongues occupent une place très importante dans la langue anglaise. Rappelons qu’il s’agit d’un glissement progressif, sans interruption, d’une voyelle forte à une voyelle faible et qu’une diphtongue sera le sommet d’une seule syllabe. Le premier élément de la diphtongue est toujours l’élément dominant, prononcé avec beaucoup plus de force que le second.

/eɪ/ day


Diphtongue non labialisée, nécessitant un glissement progressif de la voyelle /e/ (mi-ouverte) à la voyelle /ɪ/ (mi-fermée).
EN PRATIQUE
• Il est important de partir précisément du degré d’aperture de /e/ qui est un degré intermédiaire, situé entre mi-fermé et mi-ouvert. (Voir /e/). De même, le point d’arrivée ne doit pas être trop fermé. (Voir /ɪ/). Comparez « paye » (du verbe français « payer ») prononcé /pɛj/ et l’anglais « pay » /peɪ/.
• Les Français ont tendance à substituer à /eɪ/ la voyelle pure /e/, voire la voyelle ouverte française /ɛ/ (« père »). On veillera à distinguer « late » et « let », « paste » et « pest », « weight/wait » et « wet », etc. Petit conseil : face au miroir, on doit constater un mouvement de la mâchoire inférieure de bas en haut.


aim, late, age, they, eight, weight, waste, say, steak, great, basis, famous

They came mainly to weigh the grey case.
Say we may pay for potatoes for eight neighbours.
James hastily arranged to change trains the same day.
In Wales and in Cambridge, they claim angels convey great danger.

/aɪ/ eye


Cette diphtongue a pour point de départ un timbre ouvert, proche du /a/ français («cape»). Le point d’arrivée est le même que pour /eɪ/, à savoir /ɪ/.
EN PRATIQUE
Il est important de déterminer avec précision le son initial. De même, et comme nous l’avons dit pour /eɪ/, le timbre final ne doit pas être trop fermé. Comparez le français «paille» /paj/ et l’anglais «pie» /paɪ/.


Bye, buy, alive, bright, quite, pie, nice, sigh, height, island, Irish, irony

Buy a nice pie.
Flying high in the sky.
Guy was a bright, lively child.
Quite right to fight the knight.
His height kept him alive while in the wild.

/ɔɪ/ boy


On part de la voyelle labialisée /ɔː/ (“door”) pour aller, comme pour /eɪ/ et pour /aɪ/, vers /ɪ/. 
EN PRATIQUE
Cette diphtongue ne présente pas de difficulté particulière pour les Français.


oil, spoil, coin, join, boy, toy, choice, moist, annoy, destroy, oyster, rejoice

A choice of noisy boys’ toys.
The poison spoiled the enjoyment.
His joyful voice was a foil to annoy the Royals.

/əʊ/ go


Le point de départ est la voyelle centralisée non labialisée /ə/. On glisse ensuite vers /ʊ/. L’arrondissement des lèvres est faible et doit se faire progressivement.
EN PRATIQUE
Veillez à ce que la diphtongaison soit suffisante. Evitez surtout de substituer à /əʊ/ le /o/ fermé français (« mot »). Evitez également de prononcer /ɒ/. On doit distinguer très clairement « coat » et « cot », « hope » et « hop », « holy » et « holly », etc.


no, blow, boat, rope, don’t, both, told, most, know, shoulder, sew, soul

Most nosey folk won’t grow old alone.
Both were told that only the soul of a ghost would know.
So don’t go below and show Joe your revolting shoulders and toes.
Joan’s mouldy photos of rows of golden oaks and potent roses aren’t supposed to be holy.

/aʊ/ how


Le point de départ de cette diphtongue est proche du son /a/ de « cape ». On glisse ensuite vers le son /ʊ/sans vraiment l’atteindre.
EN PRATIQUE
Cette diphtongue ne présente pas de difficulté particulière pour les Français.


clown, growl, around, house, mouse, thousand, lounge, couch, proud, aloud, allow, minor

“Ouch!”
How now brown cow?
We counted about a thousand houses.
Louts flouting rules in the lounge allowed for rows.
He was aroused by the sound of a lousy crowd of scouts pounding the ground.

/ɪə/ dear


Le point de départ est proche du /ɪ/ mi-fermé de « ship ». On glisse ensuite vers /ə/, voyelle centrale non labialisée.
EN PRATIQUE
Pas de difficulté majeure. On veillera toutefois à ne pas partir d’un son trop fermé.


beer, cheer, clear, hear, mere, idea, we’re, fierce, appear, series, career, weird

Year zero.
In theory, tears for our nearest and dearest.
I really fear the mere idea of sneering or jeering at the theatre.
I clearly hear a series of fierce cheers for the weary hero at the rear.

/eə/ hair


On part d’une voyelle qui est très proche du /ɛ/ français de père, voyelle un peu plus ouverte que celle de « pet ». Comme pour /ɪə/, on glisse ensuite vers /ə/. Cette diphtongue n’est donc pas labialisée.
EN PRATIQUE
/eə/ ne présente pas de difficulté particulière.


chair, where, wear, rare, stare, bear, tear (v.), aware, scarcely, wary, various, prayer

There, there.
Vary their prayers.
Share the pear with the fairy.
Mary’s wary parents barely care.
I’m aware the mayor’s chairs are subject to wear and tear.

/ʊə/ moor


On part de la voyelle mi-fermée /ʊ/. Ce premier élément est légèrement labialisé. Comme pour les deux diphtongues précédentes, on glisse vers /ə/.
EN PRATIQUE
/ʊə/ ne présente pas de difficulté particulière. On notera qu’actuellement, chez beaucoup d’anglophones, y compris chez les locuteurs du RP, cette diphtongue est remplacée par la voyelle /ɔː/. Ainsi les mots donnés ci-dessous peuvent se prononcer de deux façons. Pour le mot poor, par exemple, la prononciation /pɔː/ est majoritaire, alors que pour sure, c’est la variante avec /ʊə/ qui reste la plus répandue.


poor, tourist, sure, cure, lure, jury, rural, curious, sewerage

A two-euro cure.
Purely rural Europe.
Endure furious tourists.
He was sure to lure the curious jury.


Pour citer cette ressource :

Natalie Mandon, "Diphtongues", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), mai 2012. Consulté le 13/11/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/anglais/se-former/les-precis-et-le-workbook/precis-d-anglais-oral/diphtongues