Vous êtes ici : Accueil / Littérature / Période contemporaine / Formes de l'utopie chez Elio Vittorini et Italo Calvino. Un parcours historique

Formes de l'utopie chez Elio Vittorini et Italo Calvino. Un parcours historique

Par Marie Fabre : Maître de Conférences - ENS de LYON
Publié par Damien Prévost le 14/12/2012
Dans le cadre du séminaire d'études italiennes organisé par l'ENS de Lyon et l'Université Lyon 3, Marie Fabre propose une conférence sur le sujet de sa thèse qu'elle s'apprêtait alors à soutenir. Elle explore les rapports entre utopie et littérature chez Elio Vittorini et Italo Calvino. À travers ce parcours, c’est une petite parabole de l’utopisme littéraire dans le second XXe siècle italien qu'elle cherche à tracer, en partant des années quarante, où le travail littéraire était fonction d’un engagement politique externe, pour arriver, à travers une série de déconvenues politiques et de transformations sociales, à une tentative de redéfinition des fonctions politiques de la littérature qui nous mène jusqu’aux années soixante-dix. La trentaine d’années est, en effet, riche en évolutions : du détachement des écrivains du Parti communiste, au passage à une nouvelle phase néocapitaliste dont l’Italie sort considérablement transformée. Nous nous trouvons donc à l’articulation entre deux périodes, moderne et postmoderne, dans une transition qui correspond aussi à une crise et à une remise en question de l’utopie, à travers les notions de progrès, de perfectibilité, de téléologie et de totalité qui lui étaient liées.
Pour citer cette ressource :

Marie Fabre, "Formes de l'utopie chez Elio Vittorini et Italo Calvino. Un parcours historique", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), décembre 2012. Consulté le 02/12/2020. URL: http://cle.ens-lyon.fr/italien/litterature/periode-contemporaine/formes-de-l-utopie-chez-elio-vittorini-et-italo-calvino-un-parcours-historique