Vous êtes ici : Accueil / Langue(s) / Didactique / Enseignement de l'espagnol / Représentations, mythes et didactique: enseigner l’espagnol aux futurs ingénieurs

Représentations, mythes et didactique: enseigner l’espagnol aux futurs ingénieurs

Par Enrique Sanchez Albarracin : Professeur agrégé d'espagnol, Docteur - Insa de Lyon
Publié par Christine Bini le 17/03/2010
A quoi servent les langues dans une école d'ingénieurs ? Ne suffit-il pas d'un échange académique ou d'un stage en entreprise à l'étranger pour acquérir toutes les compétences visées par le cadre européen de référence ou par la commission du titre d'ingénieur ? Ces questions que d'aucuns pourraient encore trouver saugrenues ne cessent d'être tambourinées pourtant dans les couloirs et les commissions des grandes écoles françaises. S'agit-il de revoir les fonctions et les compétences des enseignants de langue recrutés dans l'enseignement supérieur ? Faut-il remettre en cause des finalités ou des moyens pédagogiques inadaptés aux profils des étudiants ? Doit-on se tourner davantage vers des enseignements transversaux plus conformes à la dimension professionnelle recherchée ?

La deuxième rencontre hispano-française de chercheurs (SHF-APFUE) s'est déroulée du 26 au 29 novembre 2008 à l'École Normale Supérieure de Lyon. Elle a donné lieu a plusieurs publications sur La Clé des Langues.

 

Accéder à la présentation

Accéder à l'introduction

Enrique SANCHEZ ALBARRACIN, INSA de Lyon 

A quoi servent les langues dans une école d'ingénieurs ? Ne suffit-il pas d'un échange académique ou d'un stage en entreprise à l'étranger pour acquérir toutes les compétences visées par le cadre européen de référence ou par la commission du titre d'ingénieur ? Ces questions que d'aucuns pourraient encore trouver saugrenues ne cessent d'être tambourinées pourtant dans les couloirs et les commissions des grandes écoles françaises. S'agit-il de revoir les fonctions et les compétences des enseignants de langue recrutés dans l'enseignement supérieur ? Faut-il remettre en cause des finalités ou des moyens pédagogiques inadaptés aux profils des étudiants ? Doit-on se tourner davantage vers des enseignements transversaux plus conformes à la dimension professionnelle recherchée ? Restons sur nos gardes et méfions-nous des envolées faciles ! Montaigne nous enseigne depuis des siècles que la parole est moitié à celui qui parle et moitié à celui qui écoute.  Cette observation prend tout son sens dans nos cours de langue, lieux d'échange de paroles par essence. Face à l'internationalisation croissante de nos établissements et aux gageures de la société de l'information et de la communication, il faut cependant reprendre de temps en temps de la distance et revenir aux sources, à Descartes, par exemple, ou à Camponanes, pour comprendre le rôle et les besoins des ingénieurs dans la société, à Nebrija ou à Andrés Bello, pour restituer à la langue espagnole ses multiples dimensions historiques, affectives ou culturelles. Au-delà des acquisitions linguistiques fondamentales et du nécessaire dialogue interdisciplinaire, l'histoire et la culture constituent plus que jamais aujourd'hui des points d'ancrage ou des boussoles didactiques pour aborder ce monde de complexité croissante de plus en plus incertain dans lequel sont appelés à naviguer les futurs ingénieurs. C'est ce que nous essaierons de démontrer dans cette communication en nous appuyant à la fois sur une démarche historique et anthropologique basée sur l'expérience des filières françaises de formations d'ingénieur.

 
Pour citer cette ressource :

Enrique Sanchez Albarracin, "Représentations, mythes et didactique: enseigner l’espagnol aux futurs ingénieurs", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), mars 2010. Consulté le 20/10/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/espagnol/langue/didactique/enseignement-de-lespagnol/representations-mythes-et-didactique-enseigner-l-espagnol-aux-futurs-ingenieurs

Mots-Clés
  • internationalisation
  • interdisciplinarité
  • école d'ingénieur
  • plurilinguisme
  • langue technique
  • langue généraliste
  • environnement pédagogique