Vous êtes ici : Accueil / Civilisation et société / Histoire de la pensée / La langue du Coran, entre sacralité de la lettre et sacralité du sens

La langue du Coran, entre sacralité de la lettre et sacralité du sens

Par Lahcen Daaïf : Enseignant Chercheur - Lyon 2/CIHAM UMR 5648
Publié par Narimane Abd Alrahman le 28/03/2018
Le texte coranique est un texte pluriel, soumis à des variantes et des lectures (qirâ'ât') divergentes. La conception de la sacralité du texte a en effet varié à travers les âges et les aires linguistiques, s'ancrant, dès les premiers temps de l'islam, dans une conception polyvalente de la sacralité entre l'époque des compagnons du Prophète et celle de leurs successeurs. D'où la nécessité, pour une approche scientifique rigoureuse du texte coranique, de prendre en compte parallèlement à l'existence d'une vulgate uthmanienne majoritairement admise par la communauté des croyants, le fait que cette vulgate n'a pas résolu le problème des lectures ''excentriques''.
Pour citer cette ressource :

Lahcen Daaïf, "La langue du Coran, entre sacralité de la lettre et sacralité du sens ", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), mars 2018. Consulté le 26/05/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/arabe/civilisation/histoire-de-la-pensee/la-langue-du-coran-entre-sacralite-de-la-lettre-et-sacralite-du-sens