Accès par volet
Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

  • icone-facebook

Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / Langue(s) / Domaine de la linguistique / “De la bouche même des indigènes” : Faire de la sociolinguistique dans les archives coloniales

“De la bouche même des indigènes” : Faire de la sociolinguistique dans les archives coloniales

Par Cécile Van Den Avenne : Professeure des Universités - Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle
Publié par Marion Coste le 25/11/2017
Cécile Van Den Avenne présente son dernier ouvrage, "De la bouche même des indigènes, Échanges linguistiques en Afrique coloniale".

Lorsque débute la conquête coloniale de l'Afrique subsaharienne par le pouvoir impérial français, peu de choses sont connues sur les populations de l'intérieur du continent et sur les langues qu'ils parlent. Or la conquête ne s'est pas faite que par le pouvoir des armes et la nécessité de communiquer, même a minima, pour trouver des vivres, réquisitionner des hommes, se faire indiquer les itinéraires praticables, fait que dès les débuts la question d'un code de communication s'est posée de façon aiguë. Cependant, si l'histoire de l'exploration puis de la conquête européenne de l'Afrique sub-saharienne s'est intéressé aux figures d'intermédiaires qui ont servi d'interface entre explorateurs, conquérants, administrateurs européens et populations locales, les modalités linguistiques du contact ont été peu étudiées. Quelle(s) langue(s) parlaient les différents acteurs en contact, Africains et Européens ? comment se comprenaient-ils ? Quelles types de relation les parlers utilisés recouvraient-ils ? et au delà, comment les pratiques langagières ont-elles pu médiatiser les perceptions qu'avaient les uns des autres explorateurs, colonisateurs et populations «rencontrées» ?

 

http://video.ens-lyon.fr/eduscol-cdl/2017/PLU_2017_cvandenavenne_confapero_02.mp4

 

Plan de la conférence

► Introduction

Éléments de cadrage

► Le mandingue comme langue de contact


La notion de "zone de contact" (Mary-Louise Pratt)

► Une étude des carnets de Louis-Gustave BINGER

► Conclusion

Bilbliographie

Fabian, Johannes (2000) Out of our Minds. Reason and Madness in the Exploration of Central Africa, University of California Press.

Fabian, Johannes (1986) Language and Colonial Power. The Appropriation of Swahili in the Former Belgian Congo 1880-1938, University of California Press.

Fabian, Johannes (1985) Language on the Road. Notes on Swahili in two Nineteenth Century Travelogues, Hamburg, Helmut Buske Verlag.

Van den Avenne, Cécile (2017) "L'exploration coloniale en ses langues. Une philologie des carnets africains du capitaine Binger", Genèses 2017/1 (n°106), p. 131-153.

Van den Avenne, Cécile (2012a) Le petit manuel français-bambara à l'époque coloniale, entre description et appropriation pratique. Canadian Journal of African Studies / Journal canadien des études africaines, volume 46, issue 2, 251-270.

Van den Avenne, Cécile (2012b) "De la bouche même des indigènes". Le statut de l'informateur dans les premières descriptions de langues africaines à l'époque coloniale. Glottopol, 20, http://www.univ-rouen.fr/dyalang/glottopol.

Van den Avenne, Cécile (2005) Bambara et français-tirailleur. Une analyse de la politique linguistique de l'armée coloniale française : la Grande Guerre et après. Documents pour l'histoire du français langue étrangère ou seconde, 35, 123-150.

Pour citer cette ressource :

Cécile Van Den Avenne, "“De la bouche même des indigènes” : Faire de la sociolinguistique dans les archives coloniales", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), novembre 2017. Consulté le 14/12/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/plurilangues/langue/domaine-de-la-linguistique/201cde-la-bouche-meme-des-indigenes201d-faire-de-la-sociolinguistique-dans-les-archives-coloniales