Vous êtes ici : Accueil / Civilisation / XXe - XXIe / La mafia

La mafia

Charlotte Moge - publié le 22/05/2017

L'héritage mémoriel de l’antimafia a donné vie à une culture de la légalité qui nourrit une nouvelle approche de la citoyenneté, développée notamment dans les écoles. Les assassinats de Pio La Torre (député et secrétaire régional du PCI), de Carlo Alberto dalla Chiesa (assassiné alors qu’il était préfet de Palerme en 1982, trois mois après Pio La Torre), de Giovanni Falcone et de Paolo Borsellino (magistrats, tués dans des attentats spectaculaires en mai et juillet 1992) ...

Charlotte Moge - publié le 11/02/2016

Si la mafia est un objet d’étude, certes récent, l’antimafia reste en revanche un trou noir de l’historiographie du Mezzogiorno alors que les assasssinats des représentants de l’État sont des moments de tensions dans l’histoire de l’Italie républicaine. Charlotte Moge a choisi de se concentrer sur quatre figures emblématiques assassinées au cours des crises de violence mafieuse de 1982 et 1992 : Pio La Torre (député et secrétaire régional du PCI) ; Carlo Alberto dalla ...

Nando dalla Chiesa, Romain Descendre, Charlotte Moge, Maurizia Morini - publié le 13/03/2015

Comme l’écrit Nando dalla Chiesa dans son dernier livre, Manifeste de l’Antimafia (Einaudi 2014), comprendre que la vraie force de la mafia se trouve hors d’elle-même, dans les alliances et les services qui lui viennent d’une zone grise protéiforme, ainsi que dans de multiples formes de négligence et de paresse culturelle, conduit aussi à repenser radicalement les façons de s’opposer à la mafia. Depuis les nombreuses actions et activités de formation de Libera, la loi sur la ...

Charlotte Moge - publié le 17/12/2014

Entre la fin des années 1970 et le début des années 1980, alors qu’une guerre intestine fait rage pour redéfinir les équilibres internes (on compte près de 1000 victimes en 5 ans), Cosa Nostra déclare également la guerre à l’État en s’attaquant à des figures essentielles de l’antimafia : policiers, juges, hommes politiques... On parle alors d’« homicides excellents » pour qualifier les assassinats de personnalités importantes. En 1982, la crise de violence mafieuse ...

Charlotte Moge - publié le 16/12/2014

Entre la fin des années 1970 et le début des années 1980, alors qu’une guerre intestine fait rage pour redéfinir les équilibres internes (on compte près de 1000 victimes en 5 ans), Cosa Nostra déclare également la guerre à l’État en s’attaquant à des figures essentielles de l’antimafia : policiers, juges, hommes politiques... On parle alors d’« homicides excellents » pour qualifier les assassinats de personnalités importantes. En 1982, la crise de violence mafieuse ...

Marcelle Padovani - publié le 20/05/2011

Au cours de cette conférence donnée à Lyon le 06 avril 2010, Marcelle Padovani (journaliste au Nouvel Observateur et docteur en sciences politiques) fait le point sur la mafia ou plutôt sur "les mafias". En effet, si les mafias italiennes ont de nombreux points communs, elles ont aussi de grandes différences et leur diffusion dans et hors de la péninsule italienne est inégale selon qu'il s'agisse de la Camorra, de la 'Ndrangheta ou de Cosa Nostra. Marcelle Padovani explique aussi ...