Vous êtes ici : Accueil / Arts / À la une - Arts - Espagnol

À la une - Arts - Espagnol

Recorrido panorámico del teatro como espacio de protesta en España
El teatro siempre ha desarrollado una función contestaria, agudizada en tiempos de crisis. En el caso español, el franquismo y sus diferentes abusos fomentaron una producción crítica con el sistema que buscaba nuevos lenguajes para evitar la censura. Así, a finales de los años 50 empezaron a surgir nuevas corrientes estéticas, unas más ideológicas y politizadas que otras. De este modo, la escena teatral se ha convertido en un verdadero espacio de protesta. En la actualidad, los dramaturgos continúan dando voz a los marginados y defendiendo reivindicaciones de diversa índole (política, social o cultural).
Goya, une histoire de la violence
Vidéo d'une conférence sur le thème de la violence dans l'oeuvre de Goya.
Dossier sur Ximena Escalante
Dossier sur Ximena Escalante, dramaturge mexicaine. Lectures et retours sur les trois pièces grecques de Ximena Escalante : Phèdre, Andromaque et Electre.
«Guernica» de Pablo Picasso
Une lecture du tableau de Picasso par Didier Ayres.
Périodes historiques récurrentes dans la peinture de Diego Rivera
Cet article reprend les six périodes historiques que l'on retrouve principalement dans l'oeuvre de Diego Rivera : l'époque pré-colombienne, la conquête espagnole, l'époque coloniale, l'Indépendance, les invasions, et enfin la révolution sociale et agraire.
«De L'espoir» à «Sierra de Teruel» : De l'espoir à la réalité
Du roman ((L'espoir)) à son adaptation au cinéma intitulée ((Sierra de Teruel)), André Malraux propose un vaste panorama du conflit sanglant qui affronta entre 1936 et 1939 deux idéologies antagonistes ; d'un côté la République et de l'autre le Fascisme. Si le roman retrace les événements qui se déroulèrent entre le 18 Juillet 1936 et le 18 Mars 1937, Malraux commença le tournage le 20 Juillet 1938, jusqu'à ce jour de 1939 où il prit la fuite pour la France, lorsque les troupes de Franco entrèrent à Barcelone. Mais il existe une nuance primordiale liée au contexte de création. Quand Malraux publie L'espoir, la guerre d'Espagne n'est ni perdue ni gagnée. Malraux attache le sort de sa fiction à l'issue d'un événement historique non encore dénoué. Par contre, lors de son adaptation au cinéma, il exprime un sentiment tragique, dû à la vision réelle du conflit.