Vous êtes ici : Accueil / Se former / Workbook et précis / Précis de grammaire / Les énoncés complexes : le choix du connecteur (Partie 2)

Les énoncés complexes : le choix du connecteur (Partie 2)

Publié par Clifford Armion le 03/05/2012
Cette partie du précis de grammaire anglaise aborde la question des énoncés complexes et des différents connecteurs permettant la réalisation de ces énoncés (suite).

Revenir à la première partie de ce chapitre

Les propositions relatives

Une proposition relative se greffe sur un nom qu'elle développe, enrichit, précise, au sein d'un énoncé.

Les pronoms relatifs anglais ont en commun d'être presque tous construits sur WH-: who ; whom ; whose ; what ; where ; when ; which ; why.
A cette liste il faut ajouter that, sans oublier la non présence d'un pronom spécifique:
L'homme que j'aime… The man ØI love…

Présentation des pronoms relatifs

Les pronoms varient en fonction du nom qu'ils reprennent : nom désignant un humain ou un non-humain. Ils dépendent aussi de la fonction qu'ils ont dans l'énoncé – sujet, complément d'objet, complément du nom, complément de lieu etc. Le nom repris est traditionnellement appelé l'antécédent.

Pronoms relatifs renvoyant aux humains (et "assimilés" : animaux familiers etc.)

sujet : who 
complément d'objet : whom
génitif : whose
le pronom thatpeut être sujet ou complément d'objet (pas génitif)

Pronoms relatifs renvoyant aux non-humains (et "assimilés" : noms d'organisations etc.)

sujet : which
complément d'objet : which
génitif : whose
le pronom that peut être sujet ou complément d'objet (pas génitif)

Le pronom what est un cas un peu à part : il est à la fois antécédent et pronom, ce que le français réunit sous deux mots : "ce qui" ou "ce que"

Les pronoms when, where, why sont respectivement employés pour le temps, le lieu et la cause.

Emploi des pronoms relatifs

Pronoms relatifs à antécédents humains

WHO

Scientists at Cambrigde University, who are examining a possible link between the male hormone and autism, began tracking the development of 70 children.
He who controls the cheese controls the universe. (Qui contrôle le fromage contrôle l’univers.)

WHOM

We have a president for whom English is a second language. (Nous avons un président pour qui l’anglais est une langue seconde.)
A friend is someone with whom you can be yourself.

Whom est plus sollicité qu'on ne le pense ; il est très présent dans la langue écrite. Oralement, il est fréquent que Ø prenne le relais, et ceci s'accompagne d’ajustements :
A friend is someone Ø you can be yourself with.

WHOSE

This is the man whose car was stolen last night. (Voici l’homme dont la voiture a été volée la nuit dernière.)

Pronoms relatifs à antécédents non-humains

WHICH : sujet

Which peut reprendre un nom ou un groupe nominal :
The government car service, which ferries around ministers, has already taken delivery of six electric car.
(Le service automobile du gouvernement, qui assure les déplacements des ministres, a déjà reçu six voitures électriques.)

Which peut reprendre toute une proposition :
The guests were all members of the aristocracy, which struck me.
(Les invités étaient tous membres de l’aristocratie, ce qui m’a frappé.)

WHICH : complément

England is highly industrialized and was the country in which the earliest developments of modern industry took place.

WHOSE

The government car service has already taken delivery of six electric cars whose batteries can take them up to 35 mph.
(… dont les batteries peuvent les faire rouler à près de 50 km/heure.)

WHEN

Tune in next week, when we will return to our regular programme.
(Branchez-vous la semaine prochaine, date à laquelle nous reviendrons à notre programme habituel.)

Comparaison :
I'll call you on Tuesday when we leave. = …à notre départ.
= subordonnée de temps
I'll call you on Tuesday, when we willleave. = …, le jour où nous partirons.
= subordonnée relative

WHERE

This is the town where it all started. (C’est la ville dans laquelle tout a commencé.)

WHY

There is no reason why the Princess of Wales should not be crowned Queen in due course.
(Il n’y a aucune raison pour laquelle la Princesse de Galles ne soit pas couronnée Reine le moment venu.)

Why n’est pas traduit par "pourquoi" ici, mais par laquelle : la raison pour laquelle…

WHAT

What est à la fois antécédent et pronom relatif. Il est soit sujet soit complément.

What happened on September 11 compels us to focus on what we stand for, what really matters in our lives - family, friends, faith and freedom.
(Ce qui s’est produit le 11 septembre nous oblige à nous concentrer sur ce que nous défendons, sur ce qui compte réellement dans nos vies.)
what sujet : what happened ; what really matters
what complément : what we stand for

Le pronom relatif that : emploi

Le pronom relatif that entre en compétition avec who et which. Comment fait-on pour choisir ? Le français n'a pas ce problème de choix pour les pronoms relatifs, mais permet quand même de comprendre ce qui est en jeu :
1/ Je cherche un restaurant qui est ouvert le lundi. (indicatif : est)
2/ Je cherche un restaurant qui soit ouvert le lundi. (subjonctif : soit)

En 1/ je suis sûr que ce restaurant existe – je cherche donc un restaurant précis, que je définis pour mon interlocuteur.
En 2/ je ne sais pas si ce restaurant existe, et n'importe lequel fera l'affaire. Je suis moins incisif dans mon choix qui n'est pas restreint à un élément précis.

Traduction :
I am looking for a restaurant which is open on Mondays.
I am looking for a restaurant that is open on Mondays.

Avec who/which - l'énonciateur a pour but de définir, de poser des données, voire de faire passer un avis personnel non admis de tous. Avec that l'énonciateur n'est pas aussi incisif.

Les exemples suivants le montrent :

We can send a man to the moon and build cars that talk - why can't we keep bicycles from being stolen?
(On sait envoyer un homme dans la lune et fabriquer des voitures qui parlent. Pourquoi est-ce qu’on ne peut pas empêcher les vélos d’être volés ?)

"You're trying to blackmail me, that's all. You're trying to take the children away from me to make me stay home."
"I'm not trying to take them anywhere. It's you that's wanting to take them away."
(Je n’essaie de les emmener nulle part. C’est toi qui veux les emmener.)
Wanting to take them away est de l’information reprise. Dans ce cas, le pronom relatif est that.

What we have once enjoyed we can never lose. All that we love deeply becomes a part of us.
(Ce que nous avons aimé, nous ne pouvons jamais le perdre. Tout ce que nous aimons profondément devient une partie de nous.)
Ce que nous aimons : what we love
Tout ce que nous aimons : all that we love…
All comme antécédent impose that comme pronom relatif.

Les nominalisations

Nominaliser signifie faire prendre la place d'un groupe nominal. Il existe différents procédés :

Nominalisation en that

a. He passed all his exams. That is a surprise.
b. That [he passed all his exams] was a surprise / surprised us all.

Le groupe nominal ainsi obtenu est :
That [he passed all his exams]
qui est le “sujet” de was ou surprised.

Le français connaît un assemblage comparable :
a. Il a été reçu à tous ses examens. C’est une surprise.
b. Qu'il ait été reçu à tous ses examens est une surprise / nous a tous surpris.

Nominalisations en For…to

For permet d'introduire un groupe nominal / pronom dans un énoncé :

It is for Charles.
It is for me.

Puis :

It is for Charles to decide. (C’est à Charles de décider.)
It is not for me to say. (Ce n’est pas à moi de le dire.)
for Charles to decide = nom, GN
for me to say = pronom

On trouve aussi :

For a man of his age to run so fast is amazing. (Pour un homme de son âge c’est surprenant de courir si vite.)
For a man of his age to run so fast = nom. Cette proposition nominalisée est sujet de is.
For Peter to get up late is unusual. (Il est inhabituel pour Peter de se lever si tard.)

Nom + to + V

Cette construction ne pose pas de problème particulier; le français offre une façon de procéder comparable.
He was the first man to set foot on the moon. (Il fut le premier homme à poser le pied sur la lune.)

- Nom to V : le nom est sujet du V

Tori Murden McClure is the first American woman to row solo across the Atlantic.

- Nom to V : le nom est objet du V

I have some shopping to do.
There are plants to water.

Nominalisations en -ing

Le suffixe -ing est l'outil de la nominalisation universel. Il transforme ainsi n'importe quel verbe du dictionnaire en nom :
cookDo you like French cooking?
talkHe did all the talking.
washHave you done the washing?

Le nom ainsi créé fonctionne comme n'importe quel autre nom :
There was no waiting at all.
John's reading was superb!('s = génitif) = La lecture de John a été superbe.
etc.

La nominalisation en -ing peut porter sur un nom complexe :
Finding a five bedroom flat in Bradford is no easy job!

Il est important de bien maîtriser ce procédé car il est non seulement très sollicité par les anglophones mais de plus il permet bien des économies. Voici quelques exemples :
I am not wearing a tie. I hope you don't mind.
I hope you don't mind my not wearing a tie.
There is no way for us to know where she went.
There is no knowing where she went.

 

Pour citer cette ressource :

"Les énoncés complexes : le choix du connecteur (Partie 2)", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), mai 2012. Consulté le 25/09/2021. URL: http://cle.ens-lyon.fr/anglais/se-former/les-precis-et-le-workbook/precis-de-grammaire/les-enonces-complexes-le-choix-du-connecteur-partie-2-