Vous êtes ici : Accueil / Se former / Les précis et le Workbook / Précis d'anglais oral / La prononciation de -ed, -s et -th

La prononciation de -ed, -s et -th

Par Manuel Jobert : Professeur des Universités - Université Jean Moulin Lyon 3
Publié par Clifford Armion le 07/10/2012
Cette partie du précis d'anglais oral, consacrée à l'orthographe et à la prononciation, aborde la question de la prononciation des terminaisons ‹-ed› et ‹-s›, ainsi que du son ‹th›.

La prononciation de <-ed>

 

La terminaison grammaticale <-ed> sert essentiellement à former le prétérit (opened) et le participe passé (opened). On la rencontre aussi dans la formation de certains adjectifs (beloved). Sa prononciation est régie par des règles articulatoires qui se sont fossilisées. On a soit assimilation, soit dissimilation. L’assimilation est le fait de rendre une consonne plus ou moins semblable à une consonne contiguë : elle prend un trait appartenant à la consonne voisine. La dissimilation est le fait de rendre une consonne dissemblable par rapport à une consonne contiguë.

 

 

consonne sourde v. consonne sonore
Une consonne sourde est produite sans vibration des cordes vocales : /p, t, k, f, θ, s/
Une consonne sonore est produite avec vibration des cordes vocales : /b, d, g, v, ð, z/

 

 

Assimilation

 

 

On considère que <-ed> se réalise comme une plosive alvéolaire, sonore /d/ ou sourde /t/ selon le contexte.
1. Quand <-ed> suit une consonne sourde, on utilise sa forme sourde /t/. On peut symboliser cette règle comme suit : <-ed> → /t/ / consonne sourde / ___ #
Cette règle se lit ainsi : la terminaison <-ed> se prononce /t/ quand elle suit une consonne sourde.

 

laughed, licked, hoped, hissed

2. Quand <-ed> suit une consonne sonore ou une voyelle, on utilise sa forme sonore /d/. On peut symboliser cette règle comme suit : <-ed> → /d/ /consonne sonore ou voyelle/ ___ #
Cette règle se lit ainsi : la terminaison <-ed> se prononce /d/ quand elle suit une consonne sonore ou une voyelle.

sobbed, lagged, heaved, judged
 

Dissimilation


Un problème se pose si l’on applique la règle d’assimilation aux cas où la consonne qui précède est un <t> ou un <d>. En effet, le verbe part + -ed donnerait */ˈpɑːt+t /, ce qui est difficile à prononcer et encore plus difficile à percevoir auditivement. De même, le verbe end + -ed donnerait */ˈend+d /. Dans les deux cas, la désinence serait mal perçue. Pour remédier à ce problème, on insère un son voyelle /ə/ ou /ɪ/ entre la consonne finale et la désinence. C’est la dissimilation. Puisque la désinence est alors précédée par un son voyelle /ə/ ou /ɪ/, on utilise la prononciation /d/ (règle d’assimilation indiquée plus haut). On peut symboliser cette règle comme suit : <-ed> à /ɪd/ ou /əd/ / <t> <d> ___ #
Cette règle se lit ainsi : la terminaison <-ed> se prononce /ɪd/ ou /əd/ quand elle suit <t> <d> .

 

granted, ended, parted, fainted
 

La prononciation de <-ed> dans les adjectifs


<-ed> se prononce /əd/ ou /ɪd/ dans les adjectifs qui suivent ainsi que dans le nom hatred :

 

wicked, wretched, ragged, rugged, jagged, crooked, dogged, naked, sacred, blessed, learned, aged, beloved
Pour les quatre derniers (bless, learn, age et beloved), notez que le participe passé est régulier et la prononciation est /d/.

 

 

La prononciation du <-s> grammatical


Le <-s> grammatical concerne :

 

  • la marque du pluriel (dogs)
  • la troisième personne du singulier au présent simple (he sings)
  • les cas possessifs (Paul’s car).

Comme <-ed>, la prononciation de <-s> peut être expliquée en termes d’assimilation et de dissimilation. On considère que <-s> se réalise comme une fricative alvéolaire, soit sonore /z/, soit sourde /s/.
 

Assimilation


1. La désinence <-s> se prononce /s/ quand elle suit les phonèmes suivants : /p, t, k, f, θ/. On peut symboliser cette règle comme suit :

 

<s> → /s/ – / [p] ; [t] ; [k] ; [f] ; [θ] ___
Cette règle se lit comme suit : <s> se prononce /s/ quand il suit [p] ; [t] ; [k] ; [f] ou [θ].

 

 

tops, cats, clocks, sniffs


2. La désinence <-s> se prononce /z/ après une consonne sonore ou une voyelle. On peut symboliser cette règle comme suit :

 

 

<s> → /z/ – / consonne sonore ou voyelle ___
Cette règle se lit comme suit : <s> se prononce /z/ quand il suit une consonne sonore ou une voyelle.

 

 

man’s, boys, pains, pigs, Jane’s
 

Dissimilation


Un problème se pose si l’on applique ces règles d’assimilation aux cas où le mot se termine par des fricatives ou des affriquées alvéolaires ou post-alvéolaires (/s, z, s, z, tʃ, dʒ/). En effet, ces sons sont trop proches de /s/ et de /z/ et la désinence ne serait pas clairement perçue. On insère donc un son voyelle /ɪ/ ou parfois /ə/ entre la fin du mot et la désinence. On peut symboliser cette règle comme suit :

 

 

 

<s> → /ɪz/ /əz/ – / [s] ; [z] ; [ʃ] ; [ʒ] ; [tʃ] ; [dʒ] ___
Cette règle se lit comme suit : <s> se prononce /ɪz/ /əz/ quand il suit [s], [z], [ʃ], [ʒ], [tʃ] ou [dʒ]. L’ajout du <e> orthographique est un bon moyen de se souvenir de cette règle.

 

 

buses, barrages, bushes, riches, judges, passages, messages

 

 

Attention:

La prononciation /əz/ se répand de plus en plus mais peut donner lieu à quelques confusions : offices / officers. Cette homophonie ne pose généralement pas de problème de compréhension.
Offices – /ˈɒfɪsɪz/ /ˈɒfɪsəz/
Officers –   /ˈɒfɪsəz/

 

La prononciation de <th>

 

Ce digraphe pose un double problème aux francophones. D’une part, la dentale fricative est souvent remplacée par /s/ - /z/ ou par /v/ - /f/. Sur la prononciation de <th>, revoir le chapitre 1 de ce précis. D’autre part, il faut choisir entre la version sourde /θ/ et la version sonore /ð/. Heureusement, il existe des règles assez simples qui permettent de choisir entre ces deux formes.

 

  • Si <th> apparaît dans un mot grammatical, il est prononcé /ð/ :

This, they, the, that, thus, therefore, then, there, with etc.

Attention : en anglais américain, with est plus généralement prononcé /θ/ même si la prononciation sonore /ð/ reste possible.

Exceptions :
both, beneath, through

  • Si <th> apparaît dans un mot d’origine grecque ou latine (c’est-à-dire un mot qui ressemble à un mot qui existe aussi en français), il sera prononcé /θ/ :

Method, cathedral, sympathy, pathetic, pathos, arthiritis etc.

Exceptions :
rhythm/ˈrɪðəm/ et asthma /ˈæsmə/

  • Si <th> apparaît dans un mot d’origine germanique ou scandinave (pas d’équivalent transparent en français), il faut prendre en compte sa place dans le mot :


-S’il est à l’initiale ou à la finale, il sera prononcé /θ/ :

Thunder, thing, bath, breath, path etc.

Deux exceptions notables : booth et smooth /ð/.
En anglais américain, booth peut être prononcé /θ/.


-S’il est à l’inter-vocalique (entre deux sons voyelle), il sera prononcé /ð/ :

Other, weather, feather, heather, worthy etc.

Deux exceptions notables : Catherine et Arthur /θ/.

A noter que dans les mots suivants, <th> se realize /t/:
Anthony, discotheque, Neanderthal, Thai, Thames, Theresa, Thomas, Thomson, thyme et Apartheid.

 

 

Pour citer cette ressource :

Manuel Jobert, "La prononciation de -ed, -s et -th", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), octobre 2012. Consulté le 25/04/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/anglais/se-former/les-precis-et-le-workbook/precis-danglais-oral/la-prononciation-de-ed-s-et-th