Vous êtes ici : Accueil / Civilisation / Domaine américain / Les grands courants politiques

Les grands courants politiques

Andrew Ives - publié le 29/02/2016

This article argues that the ideological shift undertaken by the Republican Party in the late 1970s, namely the move away from the consensus politics of Eisenhower’s Modern Republicanism towards the so-called Reagan Revolution, was motivated primarily by electoral considerations and the pursuit of power. The southern strategy, the adoption of socially conservative policies and the embracing of supply side economics, are analyzed in light of their electoral appeal, and are seen as a delayed ...

Andrew Ives - publié le 03/05/2015

This paper will argue that Franklin Delano Roosevelt’s political discourse was profoundly influenced by his liberal Protestant worldview. The paper begins with some background on Roosevelt’s Christian upbringing. It moves on to show how FDR consistently used Protestant precepts and Biblical allusions as a rhetorical tool to gain electoral support. However, the author argues that Roosevelt’s simple yet profound Christian faith went far beyond this purely rhetorical usage and that liberal ...

Aurélie Godet - publié le 30/04/2012

Since the 1990s, a new generation of American historians has been exploring the “other,” counter-countercultural side of the 1960s, focusing on either the higher echelons of conservative power, the work of conservative militants at the grassroots, or on the ideas of specific conservative thinkers. This article aims to review some of the existing literature, while providing insight into what a comprehensive history of the conservative sixties should also include.

Frédéric Robert - publié le 01/03/2011

La Nouvelle Gauche américaine occupa le devant de la scène politique américaine entre 1960 et 1970. D'abord adepte de la réforme stricto sensu, entre 1960 et 1965, elle dut se résoudre à s'engager dans la révolution (1965-1970), ce qui précipita sa désintégration. Malgré un passage relativement court dans le paysage politique américain, il est frappant de constater qu'elle a contribué, peu ou prou, à transformer la société américaine et qu'elle a servi d'inspiration, voire de ...

Frédéric Robert - publié le 01/03/2011

Après cinq années passées à tenter de réformer la société américaine (entre 1960 et 1965) sans obtenir de véritables résultats probants, la Nouvelle Gauche américaine, particulièrement sa branche étudiante, le Students for a Democratic Society (SDS) changea radicalement de cap, renonçant ainsi à ses principes originels. Elle s'engagea ouvertement dans la révolution entre 1965 et 1970, car il s'agissait, à ses yeux, de la seule manière d'ébranler la société américaine. ...

Frédéric Robert - publié le 01/03/2011

Lorsqu'elle émergea sur la scène politique américaine en 1960, la Nouvelle Gauche, et plus particulièrement le Students for a Democratic Society (SDS), son porte-drapeau, décida de se démarquer de la « vieille » gauche marxiste idéologique et doctrinaire. Entre 1960 et 1965, elle adopta une stratégie résolument réformatrice reposant sur un idéalisme convaincu, une spontanéité à toute épreuve et une prédilection pour les actions directes dont les résultats étaient tangibles, ...

Frédéric Robert - publié le 18/11/2010

Sous la houlette du Students for a Democratic Society (SDS), la Nouvelle Gauche étudiante des années soixante souhaita à la fois transformer le microcosme universitaire et la société américaine dans son ensemble. L'activisme étudiant se propagea comme une traînée de poudre : les campus se soulevèrent les uns après les autres. Celui de Berkeley, en Californie, en 1964, en fut un exemple majeur. Les étudiants californiens s'opposèrent à leur université, véritable « multiversité ...

Frédéric Robert - publié le 10/04/2010

Comment la Nouvelle Gauche américaine, courant contestataire aux facettes multiples qui a animé la scène politique américaine entre 1960 et 1972, a-t-elle vu le jour ? Quelles sont les différentes étapes qui ont conduit à son éclosion sur la scène politique américaine ? S'inscrit-elle dans une certaine tradition politico-philosophique de progrès ? En quoi se différencie-t-elle de la « vieille » gauche et en quoi incarne-t-elle une « nouvelle » politique ?

Frédéric Robert - publié le 10/04/2010

Introduction : vers un mouvement contestataire étudiant / 1. Auteur et théorie politique / 2. Approche thématique du « Port Huron Statement », document novateur et rejet de la politique américaine / 3. Portée du « Port Huron Statement » : programme politique de toute une génération - Démocratie américaine

Michel Granger - publié le 16/01/2008

Très connu pour avoir inspiré l'action de Gandhi et de Martin Luther King, « Résistance au gouvernement civil » (« La désobéissance civile ») entre à l'évidence dans la catégorie des essais politiques, mais Thoreau y traite de politique à sa manière, selon le point de vue d'un individualiste qui possède un certain sens de la collectivité. On n'y trouvera pas de théorie du gouvernement : l'organisation de la société et l'exercice du pouvoir passent au second plan, car tout est ...

Aurélie Godet - publié le 04/05/2007

Aurélie Godet s'interroge ici sur le statut de l'idéologie conservatrice aux Etats-Unis, remettant en cause l'idée d'une tradition conservatrice ancrée dans le pays au profit d'une idéologie qui se développe en réaction à une conjoncture sociale ou économique particulière.

David O'Brien - publié le 24/04/2007

A partir d'une définition de 5 piliers du conservatisme américain, David O'Brien nous explique comment l'action des élites conservatrices américaines au cours des 25 dernières années a conduit à un renversement de ces valeurs menant à la crise qui s'est révélée dans l'échec électoral des républicains en novembre 2006.