Vous êtes ici : Accueil / Se former / Les précis et le Workbook / Précis de grammaire / Le Présent be+ing

Le Présent be+ing

Publié par Clifford Armion le 22/03/2012

Cet « assemblage » réunit be conjugué au Présent et -ing qui est collé à un verbe à l’infinitif. Comme c’est be (verbe d’état) qui est conjugué, un énoncé qui comporte cet assemblage ne peut permettre d’aller de l’avant. On ne peut parler d’« actions » puisqu’il s’agit avant tout de dire dans quelle situation, dans quel état se trouve le sujet pour justifier, expliciter des faits antérieurs ou à venir. Il est capital de bien comprendre cela.

Conditions d’emploi du Présent be+ing

a./ Ce que dit l’énonciateur est considéré comme vrai à 100% au moment de parole.
b./ L’énoncé peut faire référence au révolu, au moment présent, ou encore à l’avenir.
c./ Au contraire de ce qu’il fait avec le Présent, l’énonciateur ne pose pas des données mais il explicite, revient sur, développe ce qui a déjà été dit ou sous-entendu, évoque les circonstances dans lesquelles une chose est accomplie. Il ne peut pas aller de l’avant, informer directement, poser des données, comme avec le Présent.

Exemples de situations dans lesquelles l’énonciateur emploie le Présent be+ing

L’énonciateur justifie, explicite des choses que le sujet a dites, ou subies (ou non) avant

No wine for me, thank you. I’m driving
(Pas de vin pour moi, merci. Je conduis.)
L’énonciateur justifie son refus – il prend le volant. Il est à table quand il parle.

I cannot stay for dinner. I’m getting up early tomorrow.
(Je ne peux pas rester dîner. Je me lève tôt demain.)
Remarque :
L’énonciateur justifie ici un fait présent en évoquant des choses qui auront lieu plus tard.

Don’t be angry! What your mother is saying is that you should be more careful.
(Ne te fâche pas ! Ce que dit ta mère c’est que tu devrais être plus prudent.)

I’m opening the window because it is too hot.
(J’ouvre la fenêtre car il fait trop chaud.)
L’énonciateur vient d’ouvrir la fenêtre et justifie son acte après coup.

I’m taking my raincoat because it looks like rain today.
(Je prends mon imperméable car on dirait qu’il va pleuvoir aujourd’hui.)
L’énonciateur dit cela alors qu’il a déjà pris son imperméable, pour s’expliquer.

Hurry up! The bus is coming. (Dépêche-toi, voilà le bus).
Remarque :
On dit aussi : Here comes the bus, quand on annonce l’arrivée du bus, sans vouloir justifier quoi que ce soit.

L’énonciateur justifie, explicite des choses que le sujet fait ou dit au moment de parole

Dinner is ready!
Just a minute. I’m sending an e-mail to my boss.”
(« Le dîner est prêt. » 
« J’arrive dans une minute. Je suis en train d’envoyer un e-mail à mon patron. »)

“Don’t break that vase!” (« Ne casse pas ce vase ! »)
Why should I break it?” (« Pourquoi voudrais-tu que je le casse ? »)
I am not wanting you to break it… But I know you! (« Je ne veux pas que tu le casses… Mais je te connais ! »)

“And stop smiling!” (« Et arrête de sourire ! »)
“But I’m just being nice, that’s all.”  (« Mais je fais juste en sorte d’être gentil, c’est tout. »)

You got it all wrong. I'm not going out without you!
Traductions possibles :
Tu as tout faux… je ne sors pas sans toi – pour rassurer l’interlocuteur
Tu n'as pas compris. Il est hors de question que je sorte sans toi !! – pour obliger l’interlocuteur  à sortir aussi.

L'énonciateur justifie, explicite des choses que le sujet fait de façon habituelle

Are you sure Emma is not mad at me? I’m always asking her for advice you see, and I want to make sure she doesn’t mind.
(Tu es sure qu’Emma n’est pas fâchée après moi ? Je n’arrête pas de lui demander conseil et je veux être sûre que ça ne la dérange pas.)
The disease starts on average at the age of 18, vomiting begins at 21 and sufferers are attending a clinic by their mid-twenties.
(La maladie commence en moyenne vers l’âge de 18 ans, les vomissements commencent à 21 ans, et les malades viennent à la clinique vers l’âge de 25 ans.)

Every cigarette is doing you damage.
(Chaque cigarette vous fait du mal – slogan d’une campagne anti-tabac qui accompagne des images “choc”. Le slogan explicite les images.)

A recent report warned that young people under the age of 16 are drinking twice as much as 10 years ago.
(Un rapport récent a révélé que les jeunes de moins de 16 ans boivent deux fois plus qu’il y a 10 ans.)

 Ghost patients costing NHS £100m a year.
(Patients fantômes : un coût de 100 millions de £ (livres) par an pour la Sécurité Sociale britannique.)

The NHS is spending some £100m a year on "ghost patients" who, when they die, are not deleted from surgery lists by doctors
(La Sécurité Sociale dépense quelque 100 millions de £ (livres) chaque année pour des patients « fantômes » qui, quand ils meurent, ne sont pas rayés des listes par les médecins.)

L’énonciateur s’interroge à propos du sujet, demande à son interlocuteur d’en dire plus, de s’expliquer

Detective : “Where were you yesterday between 10 and midnight?” (Où étiez-vous hier entre 22 heures et minuit?)
Steve : Are you suspecting me of murder or what?” (Vous me soupçonnez de meurtre ou quoi ?)

What are you saying exactly? I can't understand.
(Qu’est-ce que tu dis précisément ?  Je ne comprends pas. – ce qu’a dit l’interlocuteur auparavant n’est pas clair.)
Remarque :
On dit What do you say? quand on demande un avis, quand l’interlocuteur n’a encore rien dit.

What are you doing tonight? (Qu'est-ce que tu fais ce soir ?)

I wonder what the children are doing. (Je me demande ce que font les enfants.)
I wonder what Peter is doing in London. (Je me demande ce que Peter fait à Londres.)
I wonder what the President is doing to help the country get back on feet. (Je me demande ce que fait le Président pour aider le pays à se relever.)

Pour ces trois derniers énoncés l’énonciateur se demande ce que fait le sujet car :

  • il est inquiet à propos des enfants
  • il est intrigué par la présence de Peter à Londres
  • il se demande si le Président est vraiment efficace

Il dirait I wonder what the President does to help the country get back on feet si son but était de savoir ce que fait le Président, sans aucun sous-entendu.

L’énonciateur « vise » le sujet : il le met en garde, lui adresse des reproches ou le complimente etc. mais toujours en liaison avec une situation précise qui déclenche cette réaction

re talking! (Mary, tu bavardes !) = Shut up ! (Tais-toi.)

Paul, you’re smoking! (Paul, tu fumes !) = Don’t smoke in the house.
Mary, you’re not eating enough. (Mary, tu ne manges pas assez) = You look skinny. (Tu as l’air maigre.)

With a ten per cent increase in unemployment figures over the last twelve months we are looking at a major crisis.
(Avec un hausse du chômage de dix pour cent au cours des douze derniers mois nous faisons face à une crise de grande ampleur.)

I hate these beaches!” (Je les déteste ces plages !)
“When you talk like that you are spoiling our holiday.” (Quand tu parles comme ça tu nous gâches les vacances.)

Friends, acquaintances, and relatives who kiss promiscuously, every time they meet, are not displaying good taste.
(Les gens qui embrassent leurs amis, leurs relations et les membres de leur famille de façon trop visible chaque fois qu’ils les voient ne font pas preuve de bon goût.)

Are you eating too much sugar? Canada's Food Guide advises limiting your consumption of food and beverages that are high in sugar.
(Vous mangez trop de sucre ? L’agence canadienne de conseil en nutrition vous recommande de restreindre votre consommation d’aliments et de boissons trop riches en sucre.)

And you do not even know who the prime minister is... You are living on another planet!
(Et tu ne connais même pas le nom du premier ministre… Toi, tu vis sur une autre planète !)

“I am sure I’ll win this time.” (Je suis sûr que je vais gagner cette fois.)
“You are being optimistic!” (Je te trouve bien optimiste !)

When you give a pound (£1) to charity you’re giving more than a pound. You’re giving a bit of love.
(Quand tu donnes une livre à une oeuvre de charité tu donnes plus qu’une livre. Tu donnes un peu d’amour.)

Dans un récit, les énoncés en be+ingpermettent de dire où en est la situation pour introduire les énoncés au Présent qui eux font avancer les choses

It is the story of a man who is having breakfast one morning when he hears a noise behind him. So he turns round and he sees a cat and… and that cat is chewing a dead mouse!
(C’est l’histoire d’un homme qui prend son petit déjeuner un matin quand il entend un bruit derrière lui. Il se retourne et voit un chat… et ce chat est en train de mâchonner une souris morte !)

Conclusion

Tous les exemples d’emploi de l’assemblage be+ing ont en commun la chose suivante : l’énonciateur revient forcément sur des propos, sur une situation qui concerne le sujet de l’énoncé. Il commente, justifie, explicite, développe, mais ne pose pas de données nouvelles. Même quand on dit « It is raining! » on ne le dit pas simplement pour annoncer la pluie. Parfois même, on dit « It is raining. »… parce qu’on n’a rien à dire !

 

Côté technique

Présent be+ing et ordre des mots

Enoncés affirmatifs
Sujet + am/ is/are + verb-ing (+ compléments)

Exemples :
am waiting for the bus.
Peter is buying a new computer.
The Wilsons are coming on Friday
.

Enoncés négatifs
Sujet + am/ is/are + not + verb-ing (+ compléments)

Exemples :
am not waiting for you.
Peter is not buying a new computer.
The Wilsons are not coming on Friday
.

Enoncés interrogatifs
Noyau de base : am/is/are + sujet + verb-ing : questions à réponse yes/no

Exemples :
Am I calling at a bad time? (Est-ce j’appelle au mauvais moment ?)
Are you waiting for the bus? (Tu attends le bus ?)
Is Tracy coming with us? (Est-ce que Tracy vient avec nous ?)
Are we going or what? (On y va ou quoi ?)
Are the Wilsons coming on Friday? (Ils viennent les Wilson vendredi ?)

Enoncés interro-négatifs
Noyau de base : am/is/are + not + sujet + verb-ing : questions à réponse yes ou no

Exemples :
Aren’t I / Am I not seeing you next week? (Je ne te vois pas la semaine prochaine ?)
Aren’t you waiting for the bus? (Tu n’attends pas le bus ?)
Isn’t Tracy coming with us? (Tracy ne vient pas avec nous ?)
Aren’t you and I going today? (On ne part pas aujourd’hui toi et moi ?)
Aren’t they going away? (Ils ne partent pas ?)

Questions en wh-
(what, when, where, who, whose, why et même how)

Mot interrogatif + noyau de base

Exemples :
What am I  doing here? (Qu’est-ce je fais là ?)
Where are you going? (Tu vas où ?)
Whose car is Tracy taking? (Elle prend la voiture de qui Tracy ?)
Why are you and I staying? (On séjourne où toi et moi ?)
Why aren’t they staying? (Pourquoi est-ce qu’ils ne restent pas ?)
How are they paying? (Ils payent comment ?)

Reprises de fin d’énoncé – question tags

Enoncé affirmatif,  am/is/are + not + pronom sujet + intonation montante (vraie question) ou descendante (fausse question)

Exemples :
I’m staying with you, aren’t I? (Je reste avec toi, non ?)
Your brother is working in the garden, isn’t he? (Ton frère travaille au jardin, non ?)
Your parents are going to Greece, aren’t they? (Tes parents vont en Grèce pas vrai ?)

Enoncé négatif, am/is/are + pronom sujet + intonation montante (vraie question) ou descendante (fausse question)

Exemples :
I’m not causing any trouble, am I?
 (Je ne crée pas d’ennuis, j’espère ?)
Your brother isn’t working in the garden, is he? (Ton frère ne travaille pas au jardin, c’est ça ?)
Your parents are not going to Greece, are they? (Tes parents ne vont pas en Grèce, hein ?)

 

Pour citer cette ressource :

"Le Présent be+ing", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), mars 2012. Consulté le 23/04/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/anglais/se-former/les-precis-et-le-workbook/precis-de-grammaire/le-present-be-ing