Vous êtes ici : Accueil / Se former / Workbook et précis / Précis de grammaire / La voix : active, passive, moyenne, réfléchie, réciproque

La voix : active, passive, moyenne, réfléchie, réciproque

Publié par Clifford Armion le 04/05/2012

Introduction

a. A  45 year-old man killed a policeman last night.
(Un homme de 45 ans a tué un policier la nuit dernière.)

b. A policeman was killed by a 45 year-old man last night.
(Un policier a été tué par un homme de 45 ans la nuit dernière.)

c. Japanese cars sell well in Britain.
(Les voitures japonaises se vendent bien en Grande Bretagne.)

d. Peter looked at himself in the mirror.
(Peter s’est regardé dans le miroir.)

e. Peter and John looked at each other without a word.
(Peter et John se sont regardés sans rien dire.)

La question de la « voix » en anglais comme en français revient à poser la question suivante : comment choisit-on le point de départ - le sujet grammatical - d’un énoncé ? L’énoncé a. est à la voix dite « active » et l’énoncé b. à la voix dite « passive ». Mais la vraie question est de savoir pourquoi on est amené à produire l’un ou l’autre de ces deux énoncés ; qu’est-ce qui fait que l’énonciateur opte pour un énoncé plutôt qu’un autre ?

L’énoncé c. est à la voix dite « moyenne ». On parle en effet des voitures, mais ce ne sont pas les voitures qui « vendent », et comme on ne parle pas non plus des acheteurs – Les gens achètent beaucoup de voitures japonaises – l’étiquette voix « moyenne » est employée ; « moyenne » car à mi-chemin entre voix active et voix passive.

En d. Peter a regardé… lui-même. On parle alors de voix « réfléchie ».
Et en e. Peter regarde John et John regarde Peter, d’où l’étiquette voix « réciproque ».

Remarque :

Les étiquettes voix « active » et voix « passive » sont les appellations qui sont employées depuis longtemps dans les livres de grammaire. Elles présentent pourtant quelques inconvénients car dans un énoncé à la voix « active », le sujet n’est pas forcément actif, il peut même subir :

Pierre a reçu une lettre de son père.
Pierre a reçu un coup sur la tête.

et un énoncé à la voix dite « passive » n’implique pas forcément que le sujet subisse :

Un loup a été vu près de la bergerie hier soir.

Si ces étiquettes sont conservées ici c’est par simple souci de commodité car tout le monde les connaît. Il faut juste savoir qu’elles décrivent mal les faits grammaticaux.

Voix active, voix passive, voix moyenne en anglais : comment choisir ?

Ce qui détermine le choix entre ces trois voix est avant tout le choix du sujet grammatical qui est le point de départ de l’énoncé. Exemple : à partir des éléments suivants - jewels ; police ; find ; révolu - on peut fabriquer au moins deux énoncés :

a. The jewels were found by the police.(Les bijoux ont été retrouvés par la police.)
b. The police found the jewels.( La police a retrouvé les bijoux.)

Selon le contexte qui a précédé, soit on s’intéresse aux bijoux – où sont les bijoux ? – soit on s’intéresse à ceux qui ont retrouvé les bijoux – the police. Selon donc le choix effectué, l’énonciateur produit a. ou b. Les deux énoncés ne veulent pas dire la même chose du tout.

Que l’on soit à la voix passive ou active, en anglais comme en français, c’est avant tout le choix du sujet de la phrase qui conduit ensuite l’énonciateur à choisir la voix, et non pas l’inverse.

Where is Peter?
Don’t worry, he’s coming. He has been delayed by traffic.
(Il a été retardé par la circulation)

La logique d’enchaînement des énoncés fait qu’il est normal de conserver Peter comme sujet jusqu’au bout. D’abord avec un énoncé à la voix active, puis à la voix passive. Le choix du sujet d’un énoncé dépend donc de la stratégie de l’énonciateur, de ce qu’il veut privilégier. Son choix dépend de ce qui a été dit avant, de ce qu’il a en en tête etc.

Exemple :
He stopped in front of  room 121 and knocked.

Voici 3 suites possibles :

a. The door opened immediately (La porte s’ouvrit immédiatement…)
b. The door was opened by a woman dressed in white. (la porte fut ouverte par une femme vêtue de blanc.)
c. A girl dressed in white opened the door… (une femme vêtue de blanc ouvrit la porte.)

La suite la plus neutre, la plus en cohésion avec l’énoncé qui précède est la a. : on frappe et la porte s’ouvre.
La suite b. indique déjà une intervention supplémentaire – a woman dressed in white – mais on conserve la logique : on frappe, la porte est ouverte par
La suite c. est en rupture avec ce qui précède : l’énonciateur, en mettant a woman dressed in white en sujet de l’énoncé crée un effet de surprise car manifestement on ne s’attend pas à voir cette personne.
Un énoncé à la voix passive n’est pas la transformation d’un énoncé à la voix active. L’énonciateur, en fonction du message à transmettre, opte directement pour un sujet et ajuste l’énoncé à ce sujet. Il n’y a que dans les exercices de grammaire que l’on transforme la voix active en voix passive. Jamais dans la vraie vie.

Côté technique

La voix active

La voix active en anglais ne pose pas de problème particulier au francophone. On trouve l’ordre des mots tel que présenté au premier chapitre. (voir conjugaisons de l’anglais).

La voix passive

La voix passive en anglais a de nombreux points communs avec la voix passive en français, mais il y a aussi des différences.

Points communs français / anglais

Français :
Sujet + ETRE + participe passé

Il est accusé de meurtre.
Il  fut accusé de meurtre.

Anglais :
Sujet + BE + Participe passé

He is accused of murder.
He was accused of murder
.

Remarque :
BE peut entrer dans différents assemblages

- avec be+ing

He is being accused of murder.
He was being accused of murder.

- avec le Parfait

He has been accused of murder.
He had been accused of murder.

- avec un modal

He will be accused of murder.
He might be accused of murder.
etc.

Les deux langues peuvent faire apparaître ou pas ce qui est appelé le complément d’agent :

My dog has been run over. (Mon chien a été écrasé.)
My dog has been run over by a red Citroën. (Mon chien a été écrasé par une Citroën rouge.)

Le complément d’agent apparaît s’il apporte une information capitale. Sinon il est tout simplement évident et donc superflu.

Différences français / anglais

a. En anglais comme en français des verbes comme give/donner ou lend /prêterpeuvent gérer trois noms : le donneur/le prêteur ; la personne à qui on donne/prête, la chose donnée/prêtée.
En français voici les possibilités d’énoncés avec ces verbes :

voix active : Pierre a donné une orange à Marc.
voix passive : Une orange a été donnée à Marc (par Pierre).
voix passive : Marc a été donné une orange. : impossible

Ce qui ne marche pas en français marche en anglais

voix active : Peter gave an orange to Mark.
voix passive : An orange was given to Mark.
voix passive : Mark was given an orange.

b. En français,  un verbe comme « dormir », qui n’admet pas de complément d’objet direct, fonctionne de la façon suivante :

voix active :  Pierre a dormi dans mon lit.
voix active : Quelqu’un a dormi dans mon lit.
voix passive : Mon lit a été dormi dedans. : impossible

Ce qui ne marche pas en français marche en anglais

voix active : Peter has slept in my bed.
voix active : Somebody has slept in my bed.
voix passive : My bed has been slept in.

Face à des énoncés tels que My bed has been slept in la langue française dispose de “on” :
On a dormi dans mon lit.

On trouve sur le même modèle :

I have been laughed at. On s’est moqué de moi.
I have been spat at. On m’a craché dessus. / Je me suis fait cracher dessus.
I have been smiled at. On m’a souri.
Has the doctor been sent for? Est-ce qu’on a envoyé chercher le docteur ?
My house has been broken into. On est entré chez moi par effraction.
I was bumped into. On m’est rentré dedans / Je me suis fait rentrer dedans.
This chair has been sat on. On s’est assis sur cette chaise.
My razor has been shaved with. On s’est servi de mon rasoir.
I have not been agreed with. On n’a pas été d’accord avec moi.

Le principe de fabrication est simple : il faut conserver la préposition – at, for, in, into, off, on, with… après le verbe.

c. Face aux énoncés français tels que :

On dit que
On sait que
On rapporte que
La rumeur dit que
etc.

l’anglais a recours à la voix passive :

On dit qu’il est malade. He is said to be ill.
On dit qu’il a été malade. He is said to have been ill.
On sait qu’il est riche. He is said to be rich.
On rapporte qu’il est malade. He is reported to be ill.
La rumeur dit qu’il est malade. → He is reported to be ill.

Sans oublier :

Tu es censé être à l’heure tu sais! → You are supposed to be on time you know!
On s’attend à ce qu’il neige au cours de la nuit. → Snow is expected to fall during the night.

fig2_1333629906805.png

La voix moyenne

La voix moyenne en anglais peut surprendre le francophone car la langue française a un fonctionnement différent :

This book sells well Ce livre se vend bien
The door opened   La porte s’ouvrit

Là où la langue française a recours au pronom réfléchi "se", la langue anglaise procède autrement et ne fait donc pas de différence

Peter sells well : Peter vend bien = il est bon vendeur
et
This book sells well : Ce livre se vend bien = Lots of people buy it

Peter sells well, si Peter est par exemple auteur de livres, pourrait aussi signifier :
Peter se vend bien.

Voici quelques exemples d'énoncés à la voix moyenne :

The new Volvo drives smoothly. (La nouvelle Volvo se conduit en douceur.)
His latest novel reads well. ( Son tout dernier roman se lit bien.)
These new shirts iron very easily. Ces nouvelles chemises se repassent facilement.)
He knocked. The door opened (Il frappa. La porte s'ouvrit…)
She does not photograph well. ( Elle n'est pas très photogénique.)
My old records still play beautifully. (Mes vieux disques passent encore très bien.)

La voix réfléchie

La langue anglaise a recours aux pronoms appelés « pronoms réfléchis »  caractérisés par les terminaison –self / –selves :

I → myself
you yourself
he himself
she herself
it itself
we ourselves
you yourselves
they themselves

I cut myself. : Je me suis coupé.
Don’t hurt yourself! : Ne te/vous faites pas mal !
Don’t hurt yourselves! : Ne vous faites pas mal – you = plusieurs personnes

La voix réciproque

La langue anglaise a recours à each other pour indiquer la réciprocité :

John looked at Peter and Peter looked at John John and Peter looked at each other.

On trouve aussi one another :

Love one another! Aimez-vous les uns les autres !

They killed one another. Ils se sont entretués.

 
 

Pour citer cette ressource :

"La voix : active, passive, moyenne, réfléchie, réciproque", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), mai 2012. Consulté le 15/12/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/anglais/se-former/les-precis-et-le-workbook/precis-de-grammaire/la-voix-active-passive-moyenne-reflechie-reciproque