Vous êtes ici : Accueil / Se former / Les précis et le Workbook / Précis de grammaire / Introduction au précis de grammaire

Introduction au précis de grammaire

Publié par Clifford Armion le 27/02/2012

La grammaire, qu'est-ce que c'est ?

La grammaire c'est l'ensemble des lois d'assemblage qui permettent à une langue de former un système cohérent. Dans ce système cohérent, il n'y pas d'exceptions, pas de pièges tendus. Maîtriser la grammaire d'une langue peut se faire de façon inconsciente : la plupart des gens parlent leur langue maternelle sans pour autant être en mesure d'expliquer pourquoi ils emploient tel ou tel outil grammatical. Mais même de façon inconsciente, les locuteurs natifs d'une langue donnée ne se trompent pas. Ils effectuent toujours le bon choix, au bon moment. Un francophone ne dira pas, par exemple :

« C'est bizarre qu'il vient demain »

mais ne saura pas forcément dire pourquoi cette phrase n'est pas du bon français.

Est-ce que la grammaire anglaise est difficile pour un francophone ?

La difficulté majeure pour un francophone qui apprend l'anglais est avant tout ... la prononciation. Comprendre l'anglais oral des anglophones est une tâche ardue, mais rien n'est impossible avec une bonne préparation. La grammaire de l'anglais, quant à elle, n'est pas insurmontable pour un francophone. Le trousseau grammatical qui est proposé ici fait le point sur les mécanismes de base. Les voici : (l'ordre retenu  n'est pas un classement )

  • Emploi des  « conjugaisons » qui  sont au nombre de deux : Présent et Prétérit, et pas une de plus.
  • Maîtrise des assemblages sans ou avec be+ing ( formes simples /forme en be+ing).
  • Maîtrise de la dizaine de « mots » organisés en système - may/can, shall/will, might/could, should/would, must, need - et de leur fonctionnement en « bloc » avec sujet et verbe ( ex : he must be working ; you should have told me etc.).
  • Fonctionnement du «  bloc » Auxiliaire - sujet - verbe pour poser des questions et y répondre.
  • Maîtrise des types de noms et des outils qui les introduisent dans les énoncés : Ø, a(n), the, this/that (these/those), no, some, any, a little/ a few, much/many etc.
  • Ordre des mots dans les énoncés.
  • Fabrication du lexique - un exemple : on dit allumer en français (un mot) mais  switch + on (deux mots) en anglais et c'est finalement on qui indique que le courant passe !

Méthode de travail

Au lycée il est de coutume d'aborder la grammaire - les points de grammaire - au fil des documents étudiés, c'est à dire au hasard des rencontres « grammaticales », ce qui n'est pas, bien entendu, la meilleure façon de procéder. L'idéal serait d'étudier la grammaire de façon construite, organisée, certains chapitres pouvant servir de tremplin à d'autres. Il sera néanmoins possible (et conseillé) de lire le trousseau grammatical que nous proposons de façon ordonnée - et donc en le lisant comme un roman policier, de la première à la dernière page sans en sauter une seule - ou bien de le consulter pour un éclairage ponctuel pour approfondir ses connaissances sur un point délicat.

Mots employés dans le précis

choix ; coder ; conjugaisons ; contexte ; situation ; énoncé ; énonciateur ; grammaire ; information ;  interlocuteur ;  message ; opérateurs

Parler une langue signifie faire des choix. Celui qui parle, l'énonciateur, produit des énoncés. Ces énoncés sont construits, assemblés, en respectant des règles bien précises. C'est ce qu'on appelle la grammaire. Selon la nature des informations qu'il veut transmettre à son (ou ses) interlocuteur(s), et selon la situation dans laquelle il se trouve au moment où il parle, l'énonciateur est amené à faire des choix qui portent à la fois sur le vocabulaire et la grammaire.

Les « mots » grammaticaux ne veulent rien dire seuls. Ils sont à la fois très importants sans signifier quoi que ce soit dans le dictionnaire. Les articles a ou the, par exemple, ne veulent rien dire. Mais ils permettent à l'énonciateur de coder les messages qu'il envoie : en disant « a car » il peut indiquer qu'il parle d'une voiture inconnue de son interlocuteur, tandis qu'avec « the car » il signale à son interlocuteur qu'ils savent tous les deux, en principe, de quelle voiture il s'agit. Les articles a et the ont donc un rôle grammatical indispensable. En grammaire moderne, on appelle souvent tous ces mots grammaticaux des opérateurs - de la racine latine opera qui signifie... travail.

Nous sommes, au début du 21ème siècle, à une période où la recherche grammaticale permet de mieux comprendre comment fonctionnent les langues. Certaines des explications qui figurent dans le précis sont parfois bien différentes de ce qui est encore très souvent enseigné dans les collèges et les lycées. Cela n'a rien d'anormal. Il y a toujours un temps de décalage entre le moment où des recherches aboutissent et le moment où ces recherches parviennent au grand public.

Pour citer cette ressource :

"Introduction au précis de grammaire", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), février 2012. Consulté le 24/05/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/anglais/se-former/les-precis-et-le-workbook/precis-de-grammaire/introduction-au-precis-de-grammaire