Vous êtes ici : Accueil / Arts / Cinéma / Il ragazzo invisibile - Gabriele Salvatores (2015)

Il ragazzo invisibile - Gabriele Salvatores (2015)

Par Susanna Longo : Maître de conférences - Université Lyon 3 Jean Moulin
Publié par Alison Carton-Vincent le 05/03/2017
A l'occasion des ((Rencontres autour du cinéma italien d'aujourd'hui)), organisées par l'Université Lyon 3 en collaboration avec le cinéma Le Comoedia de Lyon et avec le soutien de l'Institut Culturel italien de Lyon, Susanna Longo, MCF d'Etudes Italiennes, a présenté le 3 février 2017 le film ((Il ragazzo invisibile)) de Gabriele Salvatores (2015) à un public de collégiens. Nous retranscrivons ici son intervention, modifiée par endroits pour l'adapter au format écrit.
locandina salvatore ragazzo invisibile

Il ragazzo invisibile raconte l'histoire d'un jeune garçon, Michele. L'action se passe à Trieste, une ville du bord de mer que l'on a rarement l'occasion de voir au cinéma. 

Si le film de superhéros est un genre typiquement américain, Gabriele Salvatores, réalisateur italien, va tenter un genre que l'on peut qualifier de "superhéros à l'italienne", avec un budget beaucoup plus réduit et avec une certaine forme de modestie. Loin des réalisations américaines, il cherche à faire un film beaucoup plus intime, qui parle certes de superhéros mais aussi de nous. Il parle d'un adolescent qui a des problèmes familiaux comme tout le monde, et qui réfléchit à ses sentiments, à sa vie intime, à ses peurs et à ses faiblesses. 

Un autre thème important du film est lié au fait que le protagoniste se fasse harceler par les caïds de son école. Au début du film, Michele est une victime. On assiste ensuite à une évolution de son rapport à ceux face à qui il était en position de faiblesse, sans que cela ne passe par un renversement de rôles, puisqu'il ne va pas devenir un caïd à son tour.

Le troisième thème est lié à la question du bien et des idéaux. Dans ce film, le besoin de faire du bien, de rendre le monde meilleur, qui est un trait de la jeunesse, est traduit par la création d'un superhéros. Pour faire du bien, pour pouvoir changer, pour lutter contre le mal, il faut devenir superhéros. Il faut donc se poser la question suivante : pourquoi doit-on penser des superhéros pour lutter contre le mal ?

video youtube

 
Pour citer cette ressource :

Susanna Longo, "Il ragazzo invisibile - Gabriele Salvatores (2015)", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), mars 2017. Consulté le 18/10/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/italien/arts/cinema/il-ragazzo-invisibile-gabriele-salvatores-2015-