Vous êtes ici : Accueil / Littérature / Contemporaine / Conférences / Dicible / indicible en lien avec les tentatives de coups d'Etat ratés au Maroc.

Dicible / indicible en lien avec les tentatives de coups d'Etat ratés au Maroc.

Par Jeanne Fouet-Fauvernier : Présidente de la CICLIM
Publié par Narimane Abd Alrahman le 31/01/2014
Les bouleversements sociaux et politiques ont-ils un effet direct sur les créations esthétiques, effet qui se manifesterait sur le mode de la surprise, de l’effraction quant à ce qui appartient au domaine du prévisible, de l’attendu, du répétable ? Nous nous proposons d’aborder cette question par l’étude du surgissement d’un nouveau genre littéraire au Maroc, et la constitution d’un nouveau corpus dont les critères de définition et de classement demeurent à affiner : la littérature carcérale issue des deux tentatives de Coups d’Etat contre le roi Hassan II, au début des années 1970. Nous envisagerons les aspects inattendus de cette écriture nouvelle dans ses liens avec l’effort d’arrachement à la tradition qui caractérise l’actuelle littérature francophone marocaine.

L'inattendu dans la création littéraire et artistique, à la lumière du "printemps arabe".

  Atelier N° 2a : L'inattendu dans l'écriture littéraire.
Modérateur : Touriya Fili-Tullon.
 
inattendu_1388950583651-jpgDicible / indicible en lien avec les tentatives de coups d'Etat ratés au Maroc.
Jeanne FOUET.

Les prémices d'un "printemps" : la fonction augurale de la littérature carcérale.
Abdellah BAÏDA.
Assia BELHABIB.
Rabâa ABDELKEFI.
Vidéos en cours de préparation :
Voyage littéraire dans un inattendu poético-politique.
Abdeljlil LAHJOMRI.
Le désordre du texte.
Amina Bekkat.

Les bouleversements sociaux et politiques ont-ils un effet direct sur les créations esthétiques, effet qui se manifesterait sur le mode de la surprise, de l’effraction quant à ce qui appartient au domaine du prévisible, de l’attendu, du répétable ? Nous nous proposons d’aborder cette question par l’étude du surgissement d’un nouveau genre littéraire au Maroc, et la constitution d’un nouveau corpus dont les critères de définition et de classement demeurent à affiner : la littérature carcérale issue des deux tentatives de Coups d’Etat contre le roi Hassan II, au début des années 1970. Nous envisagerons les aspects inattendus de cette écriture nouvelle dans ses liens avec l’effort d’arrachement à la tradition qui caractérise l’actuelle littérature francophone marocaine.

 
 
 
 
 
Pour citer cette ressource :

Jeanne Fouet-Fauvernier, "Dicible / indicible en lien avec les tentatives de coups d'Etat ratés au Maroc.", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), janvier 2014. Consulté le 23/06/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/arabe/litterature/contemporaine/conferences/dicible-indicible-en-lien-avec-les-tentatives-de-coups-d-etat-rates-au-maroc-