Vous êtes ici : Accueil / Civilisation et société / Maghreb / De l'imprévu à l'imprévisible

De l'imprévu à l'imprévisible

Par Fethi Benslama : Professeur - Université Paris 7
Publié par Narimane Abd Alrahman le 05/01/2014
Le soulèvement tunisien est un évènement au sens radical du terme. Il fut imprévu et a ouvert à l’imprévisible. Alors que l’horizon du monde arabe paraissait fermé, il a déclenché la possibilité d’un devenir qui a échappé au calcul et à l’anticipation.

On peut penser un tel évènement en le ramenant à ses causes sociales, économiques et politiques qui se trouvaient déjà là. Il semble alors « rétrospectivement prévisible ». Cette expression témoigne de l’illusion de la détermination, de la programmation, de la maîtrise qui annule l’imprévu dans l’existence humaine. Si on s’en tenait à cette approche, on oublierait que ce qui est arrivé était inimaginable. Quoi que le « déjà là » soit vrai et logique, l’ébranlement n’est pas pensable sans prendre en compte le surgissement de l’invraisemblable et de l’illogique.

Ce qui est arrivé en Tunisie montre que l’évènement résulte de la création d’une chaîne composée de séquences possibles et impossibles, réelles et fictives, logiques et illogiques, conscientes er inconscientes. L explosion puissante qu’elle a provoquée n’a pas pour but que d’abattre le pouvoir pour le remplacer par un autre.

http://video.ens-lyon.fr/eduscol-cdl/2014/2014-01-05_ARA_Benslama.mp4

 

Pour citer cette ressource :

Fethi Benslama, "De l'imprévu à l'imprévisible", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), janvier 2014. Consulté le 21/08/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/arabe/civilisation/maghreb/de-l-imprevu-a-l-imprevisible