Vous êtes ici : Accueil / À propos / Lettre d'information / Lettre d'information - Archives 2011 / Lettre n°37 - octobre 2011

Lettre n°37 - octobre 2011

Publié par Clifford Armion le 11/08/2011

"L'innovation, c'est une situation qu'on choisit parce qu'on a une passion brûlante pour quelque chose."

– Steve Jobs

Chers collègues,

– C'est avec une citation de l'inventeur visionnaire Steve Jobs, décédé hier, que nous ouvrons cette nouvelle lettre d'information. Ironie du sort, le volet anglais de la Clé des langues publie un dossier sur la perte de liberté causée par le développement d'internet et des technologies de communication. – Vous trouverez également sur nos pages des ressources liées aux programmes d'enseignement des lycées, ainsi que des entretiens et des fiches de lecture sur les œuvres de Rosetta Loy, Primo Levi, Reinhard Jirgl, Antoni Casas Ros, Richard Russo ou encore Percival Everett. Nous vous laissons le plaisir de découvrir le reste de nos nouveautés.

– Bonne lecture!

– L'équipe éditoriale –

Passé & Présent

ALLEMAND - Programme de seconde : les ressources de "La Clé des langues" Ce document dresse la liste des ressources de La Clé des langues qui éclairent et développent les thèmes culturels proposés pour la classe de seconde sur le site eduscol. Organisées autour des notions de la mémoire, du sentiment d'appartenance et des visions d'avenir, ces ressources permettent à l'enseignant d'approfondir ses connaissances du sujet et de connaître le contexte ou l'arrière-plan culturel qui en facilitent la compréhension. ALLEMAND - Le 3 octobre comme fête nationale : histoire d'un choix (Myriam Renaudot) Pourquoi le 3 octobre a-t-il été préféré au 9 novembre, au 18 mars ou au 17 juin comme date de la fête nationale ? Cet article fait le point sur le choix du 3 octobre et sur les débats qui l'ont entouré. La fête nationale allemande a une spécificité : elle ne marque pas "un événement que la mémoire a choisi de retenir, c'est plutôt le choix de la date qui crée l'événement". ANGLAIS - The end of privacy: the state and surveillance La Clé des langues vous propose de lire et d'écouter les points de vue engagés de Didier Bigo, Jeffrey Rosen et Mireille Delmas-Marty sur l'enregistrement et la diffusion d'informations personnelles par diverses administrations et entreprises. Le degré de surveillance auquel les Etats occidentaux astreignent leurs citoyens a considérablement augmenté au cours des dernières années, que ce soit dans les espaces publics ou sur internet. La menace du terrorisme a généré d'innombrables mesures, mais dans l'après-11 septembre, quelle part de notre liberté sommes-nous prêts à sacrifier au nom de la sécurité ? - A debate between Jeffrey Rosen and Didier Bigo - Jeffrey Rosen - The End of Forgetting - Didier Bigo / Mireille Delmas-Marty - The State and Surveillance: Fear and Control

Art & Littérature

ITALIEN - Enseignement de la littérature en langue étrangère

Une nouvelle section est désormais dédiée plus particulièrement à l'enseignement de la littérature en langue étrangère. Le choix des oeuvres se fera en fonction du programme Esabac de manière à soutenir plus particulièrement des collègues enseignant dans cette section même si ces articles s'adressent à tout le monde! Il s'agira de fournir des outils utiles à la construction d'un cours : pour chaque oeuvre il y aura un article synthétique intitulé "invitation à la lecture de..." et des extraits commentés. Nous inaugurons cette section avec Se questo è un uomo ; le premier extrait commenté - "Il canto di Ulisse" - sera publié prochainement et sera accompagné d'une illustration originale exploitable en cours.

  ITALIEN - Invitation à la lecture de Se questo è un uomo.

Se questo è un uomo est sûrement l'oeuvre la plus connue de Primo Levi. Cet article qui s'inscrit dans une nouvelle section "enseignement de la littérature en langue étrangère" est le premier d'une série que nous espérons longue ! Cette "invitation à la lecture" a pour but d'offrir une analyse rapide des thèmes porteurs d'une oeuvre. S'ensuivront des "commentaires" de textes tirés de cette oeuvre et qui viendront compléter cette "introduction". Pour ceux qui veulent découvrir ou relire une oeuvre incontournable de la littérature italienne. ITALIEN - FICHE DE LECTURE : Rosetta Loy, La prima mano. Accompagnano il testo belle fotografie di attimi della vita familiare, come quella iniziale, appunto, della bambina sull'automobilina davanti alla casa di famiglia di Mirabello, nel Monferrato. "È Mirabello il nome simbolo dell'esistere. La casa, all'apparenza simile a uno sfilatino, si allunga giallina in una sequela di stanze (quante? Non le ho mai contate) nello sbattere inconfondibile di inconfondibile porte, affiancate sul retro dall'interminabile budello del corridoio. Scritte in latino, incorniciate da volute color ocra, sovrastano beneauguranti le numerose porte-finestre mentre un'aura che non ha eguali si avverte già nel suono dei passi sul viottolo che conduce all'ingresso. Nell'odore di mele e pietra appena si varca la soglia" (p. 115). [IN ITALIANO]

ESPAGNOL - Dossier Antoni Casas Ros (Présentation). Antoni Casas Ros est un écrivain français qui a choisi de rester caché. Personne ne connaît son visage. Les quatre ouvrages qu'il a fait paraître à ce jour ont tous un fond hispanique indéniable (Barcelone, le Mexique, références à Roberto Bolaño, Enrique Vila-Matas...). Nous proposons une analyse de trois de ses publications, et un entretien exclusif. Par Christine Bini.   ESPAGNOL - Sur le roman Enigma d'Antoni Casas Ros : "méta-littérature, tu vas prendre froid". Enigma est le deuxième roman publié sous le nom d'Antoni Casas Ros. On y entend quatre voix narratives qui s'expriment dans de courtes séquences, accolées les unes aux autres. Ce parti pris périlleux n'est en rien lassant, et le lecteur est happé par la trame. Ne parlons pas encore d'intrigue, car l'intrigue, finalement, est ailleurs. La trame, elle, met en scène Joaquim Santz, un professeur d'Université ; Zoé, son étudiante ; Naoki Ozokura, une jeune japonaise disposant de grands moyens financiers ; Ricardo, un jeune poète qui gagne sa vie en exerçant les fonctions de tueur à gage, avant d'être embauché comme secrétaire de l'union des écrivains catalans. L'action se déroule à Barcelone, est même resserrée dans le quartier de Barceloneta, quartier dans lequel Joaquim Santz ouvre une librairie à l'enseigne de « Bartleby & Co ». Se profile ici l'ombre d'Enrique Vila-Matas, auteur de Bartleby y compañía, étrange ouvrage dont Joaquim dit, avec raison, que c'est « un roman sans histoire et sans fin avec les vraies histoires de vrais écrivains ».   ESPAGNOL - Sur le recueil de nouvelles Mort au romantisme d'Antoni Casas Ros : "Frida, le corps et le vertige". Ce qui nous intéresse ici, c'est le recueil Mort au romantisme. La couverture de la blanche de Gallimard mentionne « nouvelles », mais la simple mention « textes » aurait sans doute mieux convenu. Mort au romantisme est un recueil de textes. Délectables. Absolument délectables, disons-le tout net. Mais ce ne sont pas à proprement parler des « nouvelles ». On trouve dans le recueil des impressions, des dialogues, un blason, des anecdotes, des histoires, des portraits. On y pioche à l'envi des thèmes de réflexion, des enthousiasmes à partager, des émotions. On s'y promène. Le recueil se compose de 39 textes, non datés, dont quelques-uns ont été publiés en revues. Il s'agit de textes brefs, cinq pages pour les plus longs (exception faite de « Ma nuit dans la Casa Azul »). L'ordre semble aléatoire, mais on subodore un classement réfléchi.   ESPAGNOL - Sur le roman Chroniques de la dernière révolution d'Antoni Casas Ros : "Les Chroniqueurs sauvages". Les Chroniques de la dernière révolution mettent en scène, très logiquement, des chroniqueurs qui ont pour mission de rendre compte de leur temps présent. Ces chroniqueurs sont jeunes - ils pourraient être « nos » jeunes -, post-ados pré-adultes. Une organisation très organisée les lance de par le vaste monde à traquer l'événement sur le vif. On leur procure le gîte et le couvert dans tous les pays, les billets d'avion, les contacts sur place, les faux papiers si nécessaire. Ces jeunes gens, qui ont entre 13 et 27 ans, publient leurs articles sur le web, et sont lus par neuf millions de personnes par jour. De la jeunesse, ils ont la fougue et la sensualité. Mais tous sont privés de ce qui devrait être le privilège du jeune âge : l'insouciance. Ils sont lancés, catapultés, en orbite post 11-septembre, ils postulent pour ce voyage, sont demandeurs, volontaires. Par idéalisme, ou pour combler des failles, des manques. Ils sont les témoins héroïques d'un monde en plein effondrement. Le nôtre.   ESPAGNOL - Quatre questions à Antoni Casas Ros . "La Catalogne, c'était un retour obligé à une partie de ma culture qui avait été gommée, elle s'est faite d'abord à travers la littérature en découvrant des auteurs catalans ou liés à la culture catalane comme Pere Calders, Sergi Pamiès, Quim Monzo, José Carlos Llop, puis par le voyage physique et la découverte de Barcelone qui est tellement inspirante pour moi. Le Mexique aussi est devenu essentiel par sa littérature avant la rencontre physique. Je n'ai jamais envie de visiter un pays dont la littérature ne me bouleverse pas". ALLEMAND - Fiche de lecture Reinhard Jirgl "Die Unvollendeten" (2003) Le récit de vie d'une famille des Sudètes contrainte à l'exil.   ANGLAIS - Interview de Richard Russo - Assises Internationnales du Roman 2011 Richard Russo won the 2002 Pulitzer Prize with his novel Empire Falls. In May 2011, he took part in the fifth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. He was kind enough to grant us an interview at the Hotel Carlton in Lyon. ANGLAIS - Interview de Percival Everett - Assises Internationnales du Roman 2011 In May 2011, Percival Everett took part in the fifth edition of the Assises Internationales du Roman, organised by the Villa Gillet and Le Monde. The author of Erasure and American Desert was kind enough to grant us an interview at the Hotel Carlton in Lyon.

Langue & Langues

PLURILANGUES - Les Français et leurs langues : enquêtes sur les patois, dialectes et mots régionaux (un texte de Brigitte Horiot) L'extension du français, langue romane, se fit à la fois au détriment du latin et des parlers locaux. Cependant, un siècle après l'édit de Villers-Cotterêts (1539), le français est loin d'être la langue de tous les Français et, plus près de nous, en 1914, sa compréhension posera encore quelques problèmes. Depuis plusieurs siècles ces parlers locaux intéressent les chercheurs et, au début du XXe siècle, paraît un monumental Atlas linguistique de la France qui consigne, sous forme de cartes, les patois recueillis dans 639 localités. L'entreprise sera reprise, régions par régions et avec un questionnaire adapté à chaque région, par le Nouvel Atlas linguistique de la France...

Pour citer cette ressource :

"Lettre n°37 - octobre 2011", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), août 2011. Consulté le 05/12/2020. URL: http://cle.ens-lyon.fr/a-propos/lettre-information/lettre-dinformation-archives-2011/lettre-n-37-octobre-2011