Vous êtes ici : Accueil / À consulter également

À consulter également

55 ressources contiennent le mot-clé Argentine.

Rechercher aussi dans titre et résumé (recherche structurée).

La Noche de los Lápices (1986) de Héctor Olivera

par Tatiana Beltran, publié le 07/12/2023

article.png Presentación de la película argentina inspirada de hechos reales y pistas de utilizaciones pedagógicas.

La violencia del primer año de la dictadura argentina en el diario La Opinión

par Aurélia Gafsi, publié le 18/01/2022

article.png El golpe de Estado militar del 24 de marzo de 1976 marcó el inicio de la última dictadura argentina que duró hasta 1983. El primer año de la dictadura se caracterizó por una violencia omnipresente que la prensa del país hizo visible. Un estudio de la cobertura periodística de la violencia en el diario nacional La Opinión permite destacar la variedad de violencias que marcaron la sociedad argentina. La elección de este diario se relaciona con el público lector que tenía. El periódico era uno de los cuatro diarios nacionales con amplia difusión —los otros diarios del mismo tipo son La Nación, Clarín, La Prensa. Por consiguiente, se puede considerar que este diario da a ver las elecciones de un equipo editorial que no escribía para una minoría. Sin embargo, queremos subrayar que César Díaz en La cuenta regresiva indica que La Opinión no tenía un público lector tan amplio como otros diarios nacionales. Es decir que los argentinos que leían el diario eran sobre todo universitarios, intelectuales y políticos. Y César Díaz precisa que Jacobo Timerman —fundador del diario y director hasta su secuestro en abril de 1977— tenía conciencia de que su diario no se dirigía a la « inmensa mayoría ». Así el diario elegido, era paradójicamente un diario con difusión nacional pero también el diario nacional con más reducido lectorado. Entonces se trata de plantear cómo los periodistas mostraron a sus lectores esas violencias múltiples durante los primeros meses de la dictadura.

Terror, de Mariana Enríquez

par Mariana Enríquez, publié le 06/10/2017

article.png Texte inédit de Mariana Enríquez, écrivaine argentine.

Entrevista a Mariana Enríquez

par Laura Baldacchino, publié le 03/10/2017

article.png entretien.png Interview de l'écrivaine argentine Mariana Enríquez dans le cadre des Assises Internationales du Roman organisées par la Villa Gillet à Lyon en 2017.

Ser cristiano, peronista, revolucionario...

par Alvar de la llosa, publié le 10/04/2017

type-video.png conference.png Captation vidéo d'une présentation des mouvements sociaux en Argentine juste avant le coup d'état militaire de 1976.

"Le crime des crimes" : les mécanismes de la disparition forcée sous la dictature civico-militaire argentine

par Amandine Cerutti, publié le 09/05/2016

article.png Tout au long des années de plomb en Argentine (1976-1983), une violence souterraine, clandestine et silencieuse règne dans le pays, par le biais de la généralisation de la « disparition forcée ». Cette méthodologie criminelle se cristallise en une multitude de stratégies mises en œuvre par la junte militaire au pouvoir. Le présent travail s'efforcera de mettre en lumière ces mécanismes silencieux.

El cuerpo: inspiración y genealogía en El hacedor de Borges

par Martín Lombardo, publié le 08/10/2014

article.png A partir de una breve reflexión acerca de la concepción homérica del cuerpo, en el presente artículo proponemos un análisis de las maneras en que aparece la inspiración y la muerte en el libro El hacedor de Jorge Luis Borges. Las ideas de George Steiner acerca del escritor argentino así como el concepto de máscara nos permiten remarcar algunas singularidades que supone este libro en el conjunto de la obra de Borges. En paralelo a la figura de la máscara, para finalizar, señalamos las formas en que funcionan el nombre propio y la genealogía, así como su vínculo con la muerte.

Rencontre avec Luisa Valenzuela

par Luisa Valenzuela, Caroline Bojarski, publié le 20/06/2014

entretien.png type-video.png Cette page propose deux entretiens avec l'auteure argentine Luisa Valenzuela, l'un où elle parle de son roman "Hay que sonreir", l'autre dans lequel elle s'entretient avec son éditeur français Daniel Cohen et sa traductrice française.

L'Argentine, pays invité d'honneur du Salon du Livre de Paris 2014

par Caroline Bojarski, Christine Bini, publié le 16/06/2014

dossier.png Ce dossier consacré au Salon du Livre de Paris 2014 permet d'accéder aux entretiens vidéo réalisés avec les auteurs argentins pendant l'évènement, et propose également des ressources pour prolonger et compléter ces entretiens.

Samanta Schweblin - SDL 2014

par Samanta Schweblin, Caroline Bojarski, publié le 16/06/2014

entretien.png type-video.png Entretien avec l'auteure argentine Samanta Schweblin lors du Salon du Livre de Paris qui s'est tenu en mars 2014.

José Muñoz - SDL 2014

par José Muñoz, Caroline Bojarski, publié le 16/06/2014

entretien.png type-video.png Entretien avec le dessinateur argentin José Muñoz lors du Salon du Livre de Paris 2014 à propos de son travail d'illustration du roman "L'étranger" d'Albert Camus.

Fernanda García Lao - SDL 2014

par Fernanda García Lao, Caroline Bojarski, publié le 16/06/2014

entretien.png type-video.png Entretien avec l'auteure argentine Fernanda García Lao lors du Salon du Livre de Paris 2014 à propos de son roman "La peau dure" ("La piel dura" en espagnol).

Leandro Ávalos Blacha - SDL 2014

par Leandro Ávalos Blacha, Caroline Bojarski, publié le 06/06/2014

entretien.png type-video.png Entretien avec l'auteur argentin Leandro Ávalos Blacha lors du Salon du Livre de Paris 2014 : l'entretien est en deux parties, la première à propos de son livre "Berazachussetts", la seconde concernant l'ouvrage "Côté cour".

Martín Caparrós - entrevista (AIR 2014)

par Martín Caparrós, Paola Rho Mas, publié le 03/06/2014

article.png Cette page présente la vidéo de l'entretien avec l'auteur argentin Martín Caparrós, dans le cadre des Assises Internationales du Roman 2014, ainsi qu'une transcription de cet entretien.

Le sort des enfants des opposants sous la dictature en Argentine

par Viviane Petit, publié le 23/05/2014

article.png La dictature militaire argentine, de 1976 à 1983, est tristement célèbre pour l’énorme répression qui a été mise en place durant cette période, dans l’objectif d’une « réorganisation nationale » qui ne peut se faire qu’en luttant « contre la subversion ». Des milliers de personnes en ont été les victimes : la torture, les exécutions et les disparitions deviennent quelque chose de quotidien dans le pays. De nombreux centres clandestins de détention et de torture sont ouverts et une grande partie des prisonniers n’en est jamais revenue. Parmi ces personnes, il y avait des femmes avec des enfants ou des femmes enceintes. Cet article, comprenant des témoignages traitant du sujet de ces enfants disparus, détaille le contexte historique.

Le Cercle des Douze, de Pablo de Santis

par Christine Bini, publié le 24/03/2014

article.png Présentation du roman « Le Cercle des Douze » de Pablo de Santis.

SDL – Microfictions, fictions majeures

par Christine Bini, publié le 23/03/2014

article.png Compte-rendu de la rencontre organisée par le CNL (Centre National du Livre) le 22 mars 2014 au Salon du Livre de Paris. Cette rencontre réunissait quatre nouvellistes argentines (Selva Almada, Inés Garland, Samanta Schweblin, Ana María Shua) et un nouvelliste français (Georges-Olivier Châteaureynaud), les débats étant dirigés par Jean-Claude Perrier.

Cortázar, pour mémoire

par Christine Bini, publié le 14/03/2014

article.png Présentation de deux oeuvres de Julio Cortázar.

Dialogue entre Eduardo Berti et Hakan Günday

par Edna Córdoba, publié le 20/02/2014

article.png Eduardo Berti, écrivain argentin résidant en France, était présent à la Fête du livre de Bron, le dimanche 18 février 2014. Dans le cadre d’un dialogue autour du réalisme magique, il a partagé la tribune avec Hakan Günday, écrivain turc dont l’œuvre peut s’inscrire dans la tradition de la littérature fantastique tout comme celle d’Eduardo Berti. La table ronde a eu pour objet la présentation des romans récemment traduits en français des deux écrivains : Le pays imaginé d’Eduardo Berti et Ziyan d’Hakan Günday. Dans ce compte-rendu, nous allons nous concentrer sur les aspects de la vie et de l’œuvre d’Eduardo Berti traités lors de cette table ronde, en ajoutant quelques informations sur les interventions d’Hakan Günday qui font écho aux idées et anecdotes exposées par l’écrivain argentin.

"Respiration artificielle" de Ricardo Piglia

par Luisa Valenzuela, Caroline Bojarski, publié le 18/03/2013

entretien.png texte.png Présentation de "Respiration artificielle" de Ricardo Piglia.

Luisa Valenzuela - Il se passe des choses bizarres (nouvelle)

par Luisa Valenzuela, Caroline Bojarski, publié le 21/12/2012

texte.png Cette page propose une traduction de la nouvelle "Il se passe des choses bizarres", extraite du recueil éponyme de l'auteure argentine Luisa Valenzuela.

Luisa Valenzuela - Présentation du recueil Aquí pasan cosas raras - Traduction originale

par Luisa Valenzuela, Caroline Bojarski, publié le 21/12/2012

article.png Cette page propose une traduction d'un texte de l'auteure argentine Luisa Valenzuela où celle-ci explique comment elle a commencé à écrire son recueil de nouvelles "Il se passe des choses bizarres" durant la dictature.

Hay que sonreír

par Caroline Bojarski, publié le 21/12/2012

monographie.png Fiche de lecture du roman Hay que sonreír de l'auteure argentine Luisa Valenzuela.

Malgré tout, contes à voix basse des prisons d'Argentine

par Caroline Bojarski, publié le 21/12/2012

monographie.png Fiche de lecture du roman "Malgré tout, contes à voix basse des prisons d'Argentine" de l'auteur franco-argentin Miguel Benasayag.

Dossier Luisa Valenzuela

par Caroline Bojarski, publié le 20/12/2012

article.png Luisa Valenzuela es una escritora argentina de reconocimiento internacional. Nacida en 1938 en Buenos Aires, publicó más de veinte libros entre los cuales se destacan novelas, cuentos, microrelatos y ensayos. Su obra es un verdadero cuestionamiento acerca del lenguaje y del acto creativo que representa la escritura. Influenciada por la historia de su Argentina natal o por los muchos lugares donde vivió, sus libros nos proponen –con elementos esenciales como el humor y el erotismo– una reflexión sobre las estructuras sociales y culturales de la sociedad.

Entretien avec Luisa Valenzuela

par Luisa Valenzuela, Caroline Bojarski, publié le 20/12/2012

entretien.png texte.png Cette page propose un entretien avec l'auteure argentine Luisa Valenzuela, à propos de son recueil de nouvelles "Aquí pasan cosas raras" et à propos de son actualité.

Espacio, frontera y márgenes en la novela de Matías Néspolo, Siete maneras de matar a un gato

par Martin Lombardo, publié le 03/11/2012

monographie.png Cette page propose une critique du roman "Siete maneras de matar a un gato" de l'écrivain argentin Matías Néspolo.

Alberto Breccia et Juan Sasturain - Perramus

par Jérémy Perradin, publié le 31/01/2012

article.png El 22 de octubre de 2011, nos enteramos de que se recuperaron 193 dibujos, acuarelas y laminas originales de Alberto Breccia, que habían sido robados. Conviene considerar la importancia de este encuentro desde el lugar que ocupa el dibujante uruguayo en el noveno arte. Fue un artista popular, que encontró el éxito en los años cincuenta con series como Vito Nervio y Sherlock Times, y que revolucionó el género con obras cumbres de la historieta argentina : Mort Cinder, una versión de El Eternauta, ambas con guión de Oesterheld, Buscavidas, escrita por Carlos Trillo, y adaptaciones de cuentos o novelas de, entre otros, Quiroga, Poe, Stoker, Lovecraft y Sábato, en las cuales culminaron su expresionismo y sus búsquedas formales.

El laberinto

par Jorge Luis Borges, Christine Bini, publié le 25/11/2011

article.png Cette ressource propose une analyse du poème "El labirento" de l'écrivain argentin Jorge Luis Borges.

La reprise du fantastique au XXe siècle en Argentine et ses sources au XIXe siècle français

par Fernanda Salomão Vilar, publié le 24/05/2011

article.png Notre démarche s'effectuera en trois temps. La première partie sera consacrée à l'évolution du genre en Europe et son arrivée en Amérique du Sud. Dans la deuxième partie on présentera un panorama de la définition de cette littérature. Dans la troisième partie de ce travail nous établirons une comparaison entre quelques nouvelles choisies afin de déterminer et d'analyser les thématiques qui s'y répètent, dans le but d'établir aussi bien les convergences que les divergences existant au cœur de cette littérature à chacune des époques concernées. Nous les analyserons et en débattrons au fur et à mesure, pour montrer exactement sur quoi repose cette influence, et dans quelle mesure le fantastique du XIXe siècle peut être considéré comme précurseur de celui du XXe siècle, et si l'on a finalement des différences ou seulement une répétition.

Jouer à la Marelle de Cortázar avec le pli deleuzien

par Fernanda Salomão Vilar, publié le 20/03/2011

article.png Les caractéristiques qu'on trouve dans la structure narrative de Marelle tels que le jeu, le labyrinthe, l'infini, les réalités simultanées, les doubles, le mouvement, le fragmentaire et le pli nous permettent de proposer une nouvelle lecture de cette œuvre de Cortázar. En effet, nous pouvons lire Marelle comme une œuvre baroque par les problèmes qu'elle pose, de ses personnages à sa structure. Les caractéristiques qui nous autorisent cette nouvelle lecture proviennent en réalité de l'histoire des transformations du concept de « baroque » dans l'histoire des arts plastiques. À la suite de Deleuze, nous voudrions étendre cette catégorie au delà de son champ, car elle permet d'ajouter à la lecture de Cortázar le concept du pli. Le pli est un concept actif, une fonction opératoire qui tient davantage d'une sensibilité que d'un moment historique. Il nous permettra de définir l'œuvre comme un tissu. Les plis que recèle ce « tissu » nous semblent être les caractéristiques baroques présentes dans Marelle.

Borges et le fantastique - un pli baroque

par Fernanda Salomão Vilar, publié le 15/03/2011

article.png La nouvelle de Borges « Le Jardin aux sentiers qui bifurquent » nous permet de réaliser une lecture baroque-fantastique à partir de deux éléments communs à ces deux mouvements esthétiques : le labyrinthe et l'infini. L'actualisation de la philosophie de Leibniz faite par Deleuze nous permettra de faire cette approche, le pli en étant le concept clé.

Ernesto Sabato

par ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 09/02/2011

texte.png Cette page regroupe un certain nombre de ressources sur Ernesto Sabato : articles littéraires et universitaires, vidéos, pages web...

Les Taupes

par Christine Bini, publié le 20/07/2010

article.png Le roman de Félix Bruzzone se déroule après la dictature. Le protagoniste, fils de disparus, est élevé par ses grands-parents maternels. Sa grand-mère Léla est persuadée que sa fille a eu un autre enfant, en captivité, qu'elle veut retrouver. Le récit, à la première personne, livre une sorte d'épopée picaresque et sentimentale poignante. Le roman est articulé en deux parties d'égale longueur, la première se déroulant à Buenos Aires, et la seconde dans le sud du pays, à Bariloche, près de la frontière chilienne.

Neobarrocos, objetivistas, epifánicos y realistas: nuevos apuntes para la historia de la nueva poesía argentina

par Martín Prieto, publié le 11/05/2010

article.png Si tuviéramos que darle una «fecha de inicio» a la «nueva» poesía argentina el adjetivo, «nueva», claro está, es provisorio, obligadamente perecedero y, aun en este caso, un poco anacrónico, toda vez que estamos hablando de algo que empezó hace ya más de veinte años , aun a conciencia de que esa fecha será una línea trazada sobre la corriente de un río cuyo mismo movimiento corregirá, y dejando de lado, por lo menos por esta vez, los fastidiosos «antecedentes» (pero necesarios si pensamos, como pensamos, que toda literatura nacional es un proceso y en cuyo relato obligadamente deben ingresar asuntos en definitiva poco importantes, libros, revistas, autores, polémicas, a los que toca la rigurosa vara de la historia pero no el polvo de oro de la literatura), si tuviéramos, si pudiéramos por lo menos por esta vez, deberíamos decir que lo que aun hoy llamamos nueva poesía argentina empieza a comienzos de la década del 80 del siglo que pasó.

Pedro Mairal - Poemas

par Pedro Mairal, publié le 11/05/2010

texte.png Trois poèmes extraits du recueil "Consumidor final" de Pedro Mairal, ainsi que leurs traductions en français.

Baja Andesia: sed y poéticas tramontinas. Un desvío etnográfico a mano alzada

par Pedro Araya, publié le 11/05/2010

article.png Si tuviéramos que darle una «fecha de inicio» a la «nueva» poesía argentina el adjetivo, «nueva», claro está, es provisorio, obligadamente perecedero y, aun en este caso, un poco anacrónico, toda vez que estamos hablando de algo que empezó hace ya más de veinte años , aun a conciencia de que esa fecha será una línea trazada sobre la corriente de un río cuyo mismo movimiento corregirá, y dejando de lado, por lo menos por esta vez, los fastidiosos «antecedentes» (pero necesarios si pensamos, como pensamos, que toda literatura nacional es un proceso y en cuyo relato obligadamente deben ingresar asuntos en definitiva poco importantes, libros, revistas, autores, polémicas, a los que toca la rigurosa vara de la historia pero no el polvo de oro de la literatura), si tuviéramos, si pudiéramos por lo menos por esta vez, deberíamos decir que lo que aun hoy llamamos nueva poesía argentina empieza a comienzos de la década del 80 del siglo que pasó.

Un panorama de la poésie argentine contemporaine

par Julia Azaretto, publié le 10/05/2010

dossier.png À travers ce dossier, nous souhaitons présenter l'état actuel de la création poétique en Argentine, et montrer ainsi sa richesse et son extrême originalité. Avec ce dossier nous prétendons aussi accompagner le mouvement d'échange franco-argentin, déjà mis en œuvre par des chercheurs, des écrivains et des artistes, lors de festivals et de rencontres littéraires. La publication de l' "Anthologie de poésie argentine" chez Apogée, les résidences d'auteurs latino-américains à la maison d'écrivains étrangers et de traducteurs (M.E.E.T. Saint-Nazaire), et le colloque organisé en 2006 par Sergio Delgado et Julio Premat à l'université de Bretagne-Sud son un très bon exemple de cet échange fécond.

Joaquín O. Giannuzzi

par Julia Azaretto, publié le 10/05/2010

texte.png Présentation du poète argentin, quatre poèmes et leurs traductions en français, ainsi que des enregistrements audio des lectures de quatre autres poèmes.

Fabián Casas - Preguntas y respuestas

par Fabián Casas, Julia Azaretto, publié le 10/05/2010

texte.png Fabián Casas - Questions et réponses.

Pedro Mairal

par Julia Azaretto, publié le 10/05/2010

article.png Consumidor final est le deuxième ouvrage de poésie de Pedro Mairal, publié après la crise politico-économique de 2001. L'ouvrage rassemble deux livres de poésie : Todos los días (Tous les jours, écrit entre 1997-1999), et Consumidor final (Consommateur final : celui qui ne déduit pas la TVA, écrit entre 2000-2002). C'est dans cet ouvrage que Pedro Mairal trouve une forme pertinente pour évoquer, avec un ton désabusé et drôle, les péripéties économiques, sociales et politiques de la société argentine post-crise.

Fabián Casas - poemas

par Fabián Casas, publié le 10/05/2010

texte.png Huit poèmes extraits du recueil El salmón de Fabián Casas, accompagnés de leurs traductions en français.

Fabián Casas - El salmón

par Julia Azaretto, publié le 10/05/2010

article.png El salmón est un recueil à structure cyclique (à l'instar du voyage entrepris par le saumon, lors de la période de reproduction, vers la source où il est né) où l'écriture poétique telle que l'on peut l'entendre parfois décrite : « usage peu ou prou maniéré du langage », n'existe que comme l'ombre de ce qu'il faut anéantir. Dans un registre langagier simple, cet ouvrage revisite les thèmes universels de la poésie : la mort, l'amour, l'autre, la famille, l'amitié, toujours dans un style débraillé, qui revendique le parler populaire ou les tournures langagières de l'homme de la rue...

Hospital Británico de Héctor Viel Temperley

par Julia Azaretto, publié le 09/05/2010

article.png Né en 1933 à Buenos Aires, Héctor Viel Temperley est mort en 1987 d'une tumeur cérébrale. À l'âge de 23 ans, lorsqu'il édite son premier livre, il obtient une distinction de la Société argentine d'écrivains (SADE). Sa vie durant, il continue à publier à compte d'auteur, et demeure éloigné des modes de l'époque, des groupes littéraires et des présentations de livres. Ce fut un homme en marge, contemporain d'A. Pizarnik, F. Urondo, J. Gelman, et d'autres poètes de la génération des années 60. Peu avant de mourir, il reconnût qu'il n'avait pas beaucoup œuvré pour sa reconnaissance littéraire. L'intéressait-elle vraiment, ne serait-ce qu'un peu ?

Una impresión luminosa : Pedro Mairal sobre Héctor Viel Temperley

par Pedro Mairal, publié le 09/05/2010

article.png Yo no sabía que años después iba a ir a su entierro, no sabía que su hijo me iba a prestar sus libros de poemas y que me iban a impresionar tanto. Caminé por la playa hacia el sur buscando a mi amigo; la madre me dijo que se había ido a almorzar con el padre a un parador ahí cerca...

Martín Kohan o la desarticulación de las figuras míticas argentinas

par Cécile Cifola Ramirez, publié le 26/03/2010

article.png Che Guevara, Evita, Maradona, Carlos Gardel, San Martín, Borges : Argentina es sin duda uno de los primeros países productores de mitos en el mundo. La presencia iconográfica de esas figuras en las calles de Buenos Aires, la devoción y la pasión que nunca cesan de inspirar, el número incalculable de textos que las homenajean o se empeñan en cuestionarlas, pero también el poder de identificación que llevan en sí : tal amplitud es fascinante y genera muchas preguntas. ¿De qué necesidades, por ejemplo, nacen los mitos, qué papel desempeñan en la sociedad argentina, qué podrían revelar acerca de una identidad nacional ? ¿Por qué esa adoración que linda a veces con la patología ? Martín Kohan (Buenos Aires, 1967), novelista y crítico argentino, autor de siete novelas, tres ensayos y dos libros de cuentos, se interesa mucho por estas cuestiones y trata de contestarlas tanto en sus ficciones como en sus ensayos y crónicas periodísticas.

Eduardo Berti et son traducteur

par Eduardo Berti, Jean-Marie Saint-Lu, publié le 18/11/2009

son.png L'occasion d'écouter le dialogue entre l'auteur argentin Eduardo Berti et son traducteur en français Jean-Marie Saint-Lu.

Las esculturas de Nora Herman

par Nora Herman, ENS Lyon La Clé des Langues, publié le 20/05/2009

albumimage.png Une sélection de photographies de sculptures de l'artiste argentine.

Encuentro con Nora Herman

par Julia Azaretto, publié le 18/05/2009

dossier.png Nora Herman, artiste polycéphale, est venue présenter ses livres au Marché de la poésie, de la petite édition et du livre d'artiste qui eut lieu en décembre 2008 à Saint-Martin d'Hères. Invitée par la Maison de la poésie Rhône-Alpes -avec laquelle elle a collaboré en illustrant l'Anthologie de la poésie Amérindienne-, Nora Herman a participé à la table ronde « Être artiste c'est être engagé ? », où elle a rendu hommage aux disparus de la dernière dictature militaire argentine. La Clé des langues s'est emparée de l'occasion pour aller à sa rencontre, et lors d'une causerie conviviale, essayer de comprendre les cheminements qui l'ont menée à pratiquer de façon concomitante la sculpture, la peinture, la gravure, le dessin et l'écriture.

Cartas para que la alegría

par Julia Azaretto, publié le 07/02/2009

article.png Cartas para que la alegría est une pépite qui nous ramène vertigineusement vers la notion de jeu en poésie. Dans vingt-deux lettres-tableaux, Calveyra fabrique des jouets visuels, rythmés par les choses simples de l'enfance (un cerf-volant, le train du village ou la cloche de l'école), ayant, de surcroît, la vertu de dégager des arômes, des rires, des voix d'une très grande légèreté.

Entretien avec Guillermo Martínez

par Guillermo Martínez, Maria Semilla Durán , publié le 04/12/2008

son.png Entretien audio en espagnol mené par Maria Semilla Durán, et réalisé le 16 octobre 2007 à l'Université Lumière Lyon 2 à l'occasion des Belles Latinas.

Lo fantástico en La vida imposible de Eduardo Berti

par Emilie Delafosse, publié le 14/06/2008

article.png Eduardo Berti (Buenos Aires, 1964) es conocido por su talento multifacético. Periodista, traductor, editor, guionista, es también un escritor notable de la nueva generación argentina. Entre su producción literaria, diversificada y exitosa, destacamos su llamativa vuelta a la narración breve con los ciento dos textos de La vida imposible. Se trata de una colección de miniaturas, microrrelatos extraños reunidos en un conjunto coherente que permite plantear unas problemáticas recurrentes en toda la obra ficcional de E. Berti. Primero, impacta la brevedad de estos textos cuya amplitud se extiende desde las quince palabras (incluyendo el título) hasta unas seiscientas palabras (o sea dos páginas, en esta edición). Pero el objeto-libro, con un título, una tapa, un índice, nos incita a mirar más allá de la fragmentación de estas ciento dos miniaturas.

Cortázar, ou l'oeuvre d'un compositeur

par Francis Buil , publié le 19/02/2008

article.png Dans "Clone", tiré de Queremos Tanto a Glenda, Cortázar nous invite à un voyage musical.

La vida imposible

par Émilie Delafosse, publié le 15/02/2008

article.png Article sur l'écrivain argentin, Eduardo Berti et en particulier sur son oeuvre La vida imposible. L'article analyse l'aspect fantastique de l'oeuvre.

La bête des diagonales

par Christine Bini, publié le 08/11/2007

article.png Le 19 novembre 1882, la première pierre de la ville de La Plata est posée. Dans cette ville surgie du néant des meurtres vont avoir lieu, on y tue des femmes et une petite fille, on a affaire à un serial killer dans la plus pure tradition romanesque. La Bête des diagonales est un roman policier. Et il est hors de question de dévoiler ici quoi que ce soit de l'intrigue, du déroulement de l'enquête, du dénouement. Parce qu'il y a un vrai plaisir de lecteur à se plonger dans cette histoire, à tenter d'en démêler les fils, à se laisser surprendre. Mais La Bête des diagonales n'est pas qu'un roman policier.