Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 4 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
La justice transitionnelle dans le Cône Sud. Le cas de l'Uruguay par Laurianne Bouvet, publié le 10/04/2017
Conférence sur la justice dans le cône sud, en particulier en Uruguay.
type-video.png conference.png
Printemps barbare par Caroline Bojarski, publié le 08/11/2012
Grâce à ce premier roman, Hector Tobar (journaliste américain d'origine guatémaltèque) s'est fait une place parmi les grands écrivains nord-américains actuels. À travers l'histoire apparemment banale d'une employée mexicaine, il dépeint la Californie d'aujourd'hui en se penchant sur l'immigration mexicaine, la justice américaine, l'engagement politique ou encore les médias de masse. Le tableau dressé n'est pas cynique, ironique ou accusateur, car la polyphonie est maîtresse du roman. Avec ses quatre cent pages, ce roman en impose, impressionne, mais il abrite en réalité une grande histoire, une extraordinaire aventure, car les personnages y sont nombreux et charismatiques. Araceli s'impose comme une grande figure dont la destinée n'était pas toute tracée et qui, finalement, prend petit à petit l'étoffe d'une héroïne des temps modernes.
monographie.png
L’interprète communautaire, garant du respect des droits fondamentaux de l’étranger dans l’Union européenne par Isabelle Tulekian Azeredo Lopes , publié le 12/08/2012
Quand, après la Seconde Guerre mondiale, l’Europe s’est vue confrontée au manque de main-d'œuvre pour se reconstruire, elle a ouvert ses portes à l’immigration. Il est indéniable que les populations immigrées ont largement contribué à la prospérité économique de l’Union Européenne qui est ainsi devenue terre d’immigration et d’asile. C’est dans ce contexte que l’Union Européenne, en 2010, a franchi une étape de plus dans le respect des droits de l’homme, des institutions démocratiques et de l’État de droit avec la concrétisation du projet d’un espace européen de justice où tout étranger s’est vu reconnaître le droit à l’interprétation et à la traduction dans le cadre des procédures pénales. After the Second World War, Europe faced a lack of workforce to rebuild itself and opened its doors to immigration. It is undeniable that migrant populations widely contributed to the economic prosperity of the European Union which turned to be a migration and asylum land. In this context, in 2010, the European Union reached a new step toward the full respect of human rights, of democratic institutions and of the rule of law through the realization of an european space of justice in which any foreigner can benefit of the right of interpretation and translation in criminal proceedings.
article.png
Elena Poniatowska, la "princesa roja" par Caroline Bojarski, publié le 26/04/2012
Nacida en 1932 en París, Elena Poniatowska viene de una familia cuyos orígenes son múltiples. Su madre, Dolores Amor era hija de una familia porfiriana, exiliada tras la revolución, que se casó en París con el heredero de la corona polaca, Jean Evremont Poniatowski Sperry. Nacen Elena y su hermana Sofia y viven en Francia hasta 1941 cuando emigran con su madre a México, huyendo la secunda guerra mondial. Su padre les seguirá más tarde. En México Elena aprende a hablar español con su nana Magdalena Castillo. En 1949, a los diecisiete años, es enviada a Estados Unidos en un convento de monjas. De regreso, en 1952, decide dedicarse a su primera vocación que hoy en día sigue ejerciendo : el periodismo.
article.png