Vous êtes ici : Accueil / À propos / Lettre d'information / Lettre d'information - Archives 2012 / Lettre n°42 - mars 2012

Lettre n°42 - mars 2012

Publié par Clifford Armion le 04/06/2012


"Je n'ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c'est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson ou une prostituée."
– – – – – – – – – Rebecca West

Chers collègues,

– C'est par cette parole édifiante de la femme de lettres anglo-irlandaise Rebecca West que nous ouvrons cette lettre d'information du 8 mars, journée internationale des droits de la femme, qui trouve son origine dans les manifestations féministes du début du 20eme siècle en Europe et aux Etats-Unis.
– A cette occasion, le volet allemand de La Clé des langues vous propose une conférence sur les féminismes allemands et américains. Parmi nos publications récentes, vous trouverez aussi un article sur les Aborigènes d'Australie, un dossier sur Dario Fo et des entretiens avec des auteurs latino-américains.

– – – – – –   Bonne lecture!

– L'équipe éditoriale


Passé & Présent


ALLEMAND - Les féminismes allemand et américain (1848-1930) : regards croisés (Hélène Quanquin)

Hélène Quanquin s'intéresse aux liens qui ont existé entre les premières féministes allemandes et les premières féministes américaines, mobilisées pour l'obtention du droit de vote. Ces liens préfigurent la naissance d'une conscience féministe internationale. Les émigrés allemands installés aux États-Unis ont joué un rôle d'intermédiaire. Mathilde Franziska Annecke, Allemande qui prit la tête du mouvement féministe américain, incarne ces échanges entre Allemagne et États-Unis.
ALLEMAND - Johann Chapoutot : Nazisme et Antiquité
Afin de trouver une légitimité, le IIIe Reich a utilisé les références à l'Antiquité qu'il a soumises à une relecture raciale. La propagande puise dans le répertoire antique et exalte le canon physique grec au moment des jeux olympiques de 1936 ou à travers les représentations du corps dans les films de Leni Riefenstahl. Le concept de communauté de Platon ou la chute de l'empire grec sont réinterprétés en termes raciaux. Naît un discours racialisé qui instrumentalise le passé antique.


ITALIEN - Rire de spectateur, rire d'électeur : Dario Fo vs Silvio Berlusconi

Cette intervention est consacrée au pouvoir politique du comique et du rire, idée défendue, dans le champ théâtral, par Dario Fo qui voit dans le comique une force intrinsèquement subversive, voire révolutionnaire, et lui donne un pouvoir d'opposition au pouvoir ; idée expérimentée, sur le terrain politique, par Silvio Berlusconi, qui fait de sa bonne humeur l'instrument d'un consensus qui sert justement à asseoir son pouvoir, avec un rire qui s'adresse à de potentiels électeurs.
ANGLAIS - The US presidential election: how does it work?
According to the United States Constitution, a presidential election is to be held once every fourth year. The process of electing a President and Vice-President begins long before Election Day. Candidates from both major and minor political parties and independent candidates begin to raise money and campaign at least one year in advance of the general presidential election. In order to officially represent a political party, a candidate must be nominated by that party...
ANGLAIS - Mise en perspective historique et politique des relations Blancs/Aborigènes en Australie, un texte d'Isabelle Bénigno
Le destin des tribus aborigènes a été scellé par l'arrivée des Européens en 1788. La première flotte de forçats transporte environ mille hommes et femmes. L'effectif britannique est à peu près identique à la tribu aborigène locale, la tribu des Eora, installée aux abords de Botany Bay. Sur l'ensemble du continent australien, il y a environ un million d'Aborigènes. Numériquement parlant, le rapport de force n'est pas en faveur des Européens...
ANGLAIS - For Free Union in Criticism, un texte de Pierre Bayard

The idea of attributing old works to new authors is not original. It has long been practiced by those lovers of literature, our students, who do not hesitate to attribute The Old Man and the Sea to Melville or War and Peace to Dostoevsky. What is interesting is that this kind of reinvention is not always properly appreciated by teachers. Students are not the only readers to practice reattribution. Scientific discoveries have on occasion forced historians of literature - and even more, of art - to ascribe works to creators other than those to whom they were at first incorrectly attributed...
ANGLAIS - Three Words for Dmitri Dmitriyevich Shostakovich, un texte de Wendy Lesser
As an element in Shostakovich's music, the shame is perhaps not as audible as the dread, but it is everpresent nonetheless. One cannot point to a precise place in the music where you can hear it, but it underlies and supports most of the other painful emotions, and if it were removed from the mix, you would certainly notice the difference. The shame is apparent in the harshness with which Shostakovich treats himself and his own feelings; it saves the saddest quartets (like the Eighth) from self-pity, and it saves the more cheerful ones (like the Sixth) from any tincture of smugness or self-assurance...
ANGLAIS - Beauty, Intensity, Asymmetry, un texte de François Chaignaud
Beauty, Intensity, Asymmetry are born in my mouth like three goddesses ripe for veneration - far more than Identity, Gender, or Transgression, and utterly different from them. But this Beauty, of which we know only that some wish to buy but never to sell it, much less allow it to disappear or cause it to flee - nor to be the man or woman who no longer possesses anything but memories of it - is she a prescriptive goddess? An authoritarian agency, or vagueness hovering in convenient imprecision? Goddess Beauty to be worshiped or adjective Beauty to be claimed with pride? ...


ANGLAIS - Narration in the Human Mind, un texte de Siri Husdvedt

Human beings are forever explaining themselves to themselves. This is the nature of our self-consciousness. We are not only awake and aware of the world around us, but are able to reflect on ourselves as actors in that world. We reason and we tell stories. Unlike our mammalian relatives who do not narrate their own lives, we become characters in our own tales, both when we recollect ourselves in the past and imagine ourselves in the future. Our ability to represent our experience  in language - in those sounds and signs of our essential intersubjectivity - allows us the necessary symbolic alienation required for mental time travel...

ANGLAIS - The Neurosciences & Literature: an exquisite corpse or a meeting of the minds? Un texte de Lionel Naccache

In the context of the Walls and Bridges project in New York, a meeting has been organized for October between an American novelist - Siri Hustvedt - and a French neuroscientist on the topic of "fiction," both mental and literary. This will obviously be the time to ask ourselves: can we imagine a promising future for meetings between the neurosciences of cognition and the world of literary creation? Is this merely the random juxtaposition of two terms to which we are attached, or the genuine dialectical culmination of self-consciousness? An amusing, trendy quid pro quo, or a key moment in our knowledge of ourselves as tale tellers?...

Art & Littérature


ITALIEN - Dossier Dario FO
Un dossier regroupant les contributions du site et des liens vers des articles externes vous est proposé : textes, images, vidéos, interview, journées d'études, articles d'universitaires, extraits d'oeuvres...
ITALIEN - I molti finali del Furioso par Alberto Casadei
In occasione di un invito dell'ENS de Lyon, Alberto Casadei affronta il tema del finale dell'Orlando Furioso dell'Ariosto evocandone il diversi finali e le loro implicazioni. [IN ITALIANO]
ITALIEN - Dario Fo / Franca Rame, un théâtre en actes
Communications de la journée d'étude consacrée à Dario Fo du 27 janvier 2012.
Pierre Katuszewski (Bordeaux) : Penser le théâtre avec Dario Fo.
Marie-José Tramuta (Caen) : Dario Fo, bête de scène, bête en scène.
Brigitte Poitrenaud (Caen) : Les choix scéniques de Dario Fo : Une esthétique minimaliste au service d'une exigence éthique.
Eva Susenna (Lyon III) : Texte de théâtre : mode d'emploi.
Jean-Claude Zancarini (Ens-Lyon) : Les deux fins de Morte accidentale et leur signification politique.
Stéphanie Laporte (Saint-Germain-en-Laye) : « Dans l'espace scénique vide, une femme ». Une lecture des monologues féminins de Dario Fo et Franca Rame.
ITALIEN - billet littéraire
Marina Addis Saba, Partigiane - Le donne della resistenza, Mursia, Milan, 1998
ESPAGNOL - Entretien avec Antonio Eduardo Parra.
Fernanda Vilar (ENS de Lyon) a rencontré l'écrivain mexicain Antonio Eduardo Parra lors de sa venue à Lyon pour Le festival des Belles Latinas. Nous proposons l'entretien vidéo, la transcription et la traduction de cette rencontre.
"El escritor mexicano Eduardo Antonio Parra es uno de los exponentes de la literatura mexicana. Su trabajo ya recibió varios premios, entre ellos el Juan Rulfo del año 2000 de Radio France. Su último libro de  cuentos, Sombras detrás de la ventana ganó en 2009 el premio Antonin Artaud, que le rindió una publicación y traducción en Francia. Su libro primer libro de cuentos Los límites de la noche fue traducido y publicado en Francia por las ediciones Zulma. Sus temas salen de la frontera y por eso su literatura es conocida por ser muy sombría y negra, llena de violencia. Nos explica el autor  su interés al retratar los personajes marginales: es a la vez el deseo un poco romántico de dar voz a los que no tienen derecho a ella, así como enseñarnos que de toda  basura podemos sacar un perla".
ESPAGNOL - Entretien avec Adriana Lisboa.
Fernanda Vilar (ENS de Lyon) a rencontré l'auteur brésilien Adriana Lisboa à Lyon lors du Festival des Belles Latinas. Une fois n'est pas coutume, nous abordons la création littéraire brésilienne, afin d'élargir notre vision de la littérature latino-américaine. Fernanda Vilar s'entretient en brésilien avec l'auteur (vidéo) et nous proposons une transcription de la rencontre, ainsi qu'une traduction en français.
Adriana Lisboa est une des auteures les plus en vue au Brésil. Après avoir remporté le prix José Saramago pour son livre Symphonie en Blanc, elle a gagné une visibilité internationale et son œuvre a été traduite dans différents pays, dont la France, où s'achève la publication de ce même roman, sous le titre Des roses rouge vif. Lisboa  est née en pleine dictature militaire, et l'écrivaine, qui est aussi musicienne, s'est inspiré de l'œuvre de divers auteurs pour écrire ses livres, dans une sorte d'hommage. L'inspiration musicale est présente dans la polyphonie de son écriture, entre passé et présent, où la mémoire tient un rôle fondamental.
ESPAGNOL - La Soif primordiale de Pablo de Santis
Buenos Aires, 1950. Le lieu et la date suffisent à planter le décor : nous sommes dans l'Argentine de Perón, les hommes portent chapeaux, on fume, on boit du gin et du maté, on va jouer sa paye au casino de Mar del Plata. C'est l'hiver en juin et l'été en décembre. Il pleut sur les demeures patriciennes. Buenos Aires est une ville littéraire, littéraire en diable. Buenos Aires est aussi, et plus encore que n'importe quelle autre ville latino-américaine, un petit bout d'Europe, un territoire culturellement européen. Buenos Aires est aussi - surtout ? - LA ville où le fantastique dessine un paysage - un labyrinthe ? - mental.
Mais n'allons pas trop vite, et concentrons-nous, tout d'abord, sur la trame de l'excellent roman de Pablo de Santis, La Soif primordiale, que les éditions Métailié publient en ce mois de février 2012. Le héros, Santiago Lebrón, arrive de son village, est petit apprenti puis rédacteur dans un journal. Puis libraire d'ancien. Il arrive à Buenos Aires à l'âge de vingt ans, se loge dans une pension modeste, et aide son oncle dans son atelier, où l'on répare des machines à écrire. (article de Christine Bini)

Langue & Langues


PLURILANGUES - Comment une langue crée et recrée sa grammaire? Une conférence d'Anne Carlier

Existe-t-il des langues sans grammaire ?  Comment se crée la grammaire d'une langue ? Une langue peut-elle complètement changer de système grammatical au cours de son histoire ?  Telles sont les questions qui seront abordées dans la conférence. Nous montrerons d'abord comment le partage entre grammaire et lexique varie d'après les langues et quelle est la diversité de marquages grammaticaux.  En retraçant ensuite l'évolution du latin au français, nous verrons que le français a en grande partie abandonné le système grammatical à flexions et a en revanche développé des petits mots comme les articles, les auxiliaires, les pronoms pour exprimer les oppositions grammaticales...


PLURILANGUES - Des nombres en lumière : explorations linguistiques de l'univers numérique, une conférence de Bertrand Richet

Les nombres constituent un territoire étrange, et pas seulement pour les linguistes. Il n'est qu'à songer au statut du « savoir compter » à l'école, à la fascination qu'exerce la numérologie sur de nombreux esprits et à la mainmise des chiffres et des notations sur notre société contemporaine pour avoir une idée de l'ampleur du phénomène. Mais ce n'est pas directement cela qui va nous préoccuper. Pour le linguiste et le traductologue que nous sommes, les nombres sont un terrain propice non seulement à la détermination des modalités de l'organisation du sens en langue et en discours, mais aussi à la mise au jour d'un facteur culturel dont on aurait pu considérer a priori qu'il était secondaire, le monde mathématique se donnant au départ comme universel.

Pour citer cette ressource :

"Lettre n°42 - mars 2012", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), juin 2012. Consulté le 15/12/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/a-propos/lettre-information/lettre-dinformation-archives-2012/lettre-n-42-mars-2012