Vous êtes ici : Accueil / À propos / Lettre d'information / Lettre d'information - Archives 2011 / Lettre n°39 - décembre 2011

Lettre n°39 - décembre 2011

Publié par Clifford Armion le 01/05/2012

"A Noël je n'ai pas plus envie de rose que je ne voudrais de neige au printemps. J'aime chaque saison pour ce qu'elle apporte."

– – – – – – – – – William Shakespeare

Chers collègues,

– Nous profitons de cette dernière lettre de l'année 2011 pour souhaiter à tous nos lecteurs d'excellentes fêtes. Au seuil de la nouvelle année, nous avons le plaisir de vous proposer un vaste recueil de textes sur les horizons de la Renaissance anglaise. Egalement sous le sapin de la clé, un article sur les contes de Grimm et quelques belles surprises pour les italianistes.

– Vous aurez peut être remarqué l'absence de la culture arabe dans les premières lettres de l'année scolaire. Après quelques mois de flottement suite au départ de Salam Duranton qui dirigeait de volet arabe du site depuis sa création, nous avons le plaisir d'accueillir Narimane Abd Alrahman Boulkroune, enseignante au Lycée Lacassagne de Lyon.

– Pour revenir sur les bons mots de Shakespeare, à Noël, nous avons envie de neige, mais nous avons aussi envie de repos et d'agréables lectures. Nous espérons que nos pages vous en offriront quelques-unes.

– Bonne lecture!

L'équipe éditoriale

 

Passé & Présent

ITALIEN - La vie politique italienne des 20 dernière années - Une lecture franco-italienne. Introduction à la journée d'étude. Maurizia Morini explique ici, brièvement, les enjeux et les attentes de la journée d'étude. Elle prend le temps de rappeler le poids de l'actualité et la nature des interventions qui jalonneront cette journée d'étude du 18 novembre 2011 dédiée à la politique italienne. ITALIEN - La vie politique italienne des 20 dernière années - Une lecture franco-italienne. Origines des "grands" partis politiques italiens d'aujourd'hui (1992-2009) Damien Prévost se propose, dans cette intervention, d'expliquer la formation des grandes structures politiques actuelles à travers les lois électorales de 1946, 1993 (Mattarellum) et de 2005 (Porcellum) ainsi que leur impact dans la tentative de bipolarisation de la vie politique. Il reviendra sur les événements récents pour montrer que la stabilité tant espérée et presque acquise était en réalité encore bien fragile. Cette intervention fait partie de la journée d'étude du 18 novembre 2011. [EN FRANÇAIS] ITALIEN - Forum Libé de Lyon : Intervista a Umberto Eco Abbiamo incontrato Umberto Eco nell'ambito del Forum Libé di Lione svoltosi dal 25 al 27 novembre 2011. Malgrado molti impegni, Umberto Eco ha cordialmente accettato di rispondere, non senza ironia, alle nostre domande alla fine del dibattito con Frédéric Mitterrand... Ci parlerà brevemente di cultura. [IN ITALIANO] ITALIEN - Forum Libé de Lyon : Umberto Eco, "La culture peut-elle donner un sens à l'Europe?" Intervention préliminaire d'Umberto Eco au débat "La culture peut-elle donner un sens à l'Europe?" dans le cadre du Forum Libé de Lyon qui s'est déroulé du 25 au 27 novembre 2011. Dans cette présentation, Umberto Eco évoquera ce qu'il appelle cette "culture impalpable" qui dépasse le cadre de la variation linguistique au sein de l'Europe... [EN FRANÇAIS]

Art & Littérature

ANGLAIS - La Renaissance anglaise : horizons passés, horizons futurs, un recueil dirigé par Michèle Vignaux La notion d'horizon, passé et futur, est au cœur de l'image que la Renaissance se faisait d'elle-même. Période Janus, la Re-naissance voyait dans le passé non pas un patrimoine fossilisé, mais une force vivifiante capable de féconder sa propre créativité. Qu'il soit simple ou double - voire multiple -, explicite ou implicite, ostensible ou dissimulé, externe ou interne, l'horizon informe, d'une manière ou d'une autre, l'acte d'écrire - ou au contraire de taire. Les contributions qui suivent invitent à l'exploration d'un large éventail d'horizons dans les domaines historique, religieux, politique, idéologique ou littéraire : plus ou moins tangible, passé, présent ou à venir, historique ou géographique, réel, imaginaire ou métaphorique, physique ou métaphysique, l'horizon, qu'il semble à portée de main ou au contraire se dérober sans cesse, est toujours l'objet d'une quête passionnée dans les textes présentés ici... -La difficile résurgence de la figure de la reine-consort dans les chroniques écossaises (1371-1655) (Armel Nayt-Dubois) -De Saxo à Axel, de Hamlet au Prince de Jutland : du texte source au cinéma : réécritures et résurgences de l'Histoire (Anne-Marie Costantini-Cornède) -Entre requête et chant d'espérance : la prière chez Thomas Becon (Christian Jérémie) -L'horizon de la fin des temps chez les réformateurs anglais de la période Tudor (Monique Vénuat) -La correspondance entre Elisabeth I et Jacques VI comme base d'une future unité britannique (Juillet Garzon) -La peinture de la vertu royale comme horizon du recueil d'emblèmes de Henry Peacham, Minerva Britanna (1612) (Julie Corre) -La vertu comme horizon : tentation et tentative dans The Faerie Queene (I-III) d'Edmund Spenser (Lætitia Sansonetti) -« A boldness of free speech » : le « discourse », une réponse anglaise aux enjeux des guerres de religion en France ? (Marie-Céline Daniel) -Le récit de voyage à l'épreuve des langues : Le cas des récits de voyage de Jacques Cartier (1534-1545) (Susan Baddeley) -De The Adventures of Master F.J. à The Pleasant Fable de G. Gascoigne, ou de l'art d'échapper à la censure (Anne Geoffroy) -De l'engendrement littéraire et artistique chez Montaigne (Essais II,8) et Shakespeare (The Winter's Tale) (Armelle Sabatier) -Horizons nouveaux , Souli (Alexander Abela) et Stage Beauty (Richard Eyre) : deux versions d'Othello en marge, à l'horizon du texte (Anne-Marie Costantini-Cornède)-Rêves d'horizon dans Julius Caesar (Laurence Crohem) -L'horizon interprétatif de The Taming of the Shrew (Natalie Roulon) -Shakespeare, Robert Greene et la théorie du plagiat : Nouveaux horizons (Jean-François Chappuit) ITALIEN - Lectures Margaret Mazzantini, Nessuno si salva da solo, Mondadori, 2011 ALLEMAND - Auf dem Weg ins Jenseits: die Reise in den "Kinder- und Hausmärchen" der Brüder Grimm (Natacha Rimasson-Fertin) Le départ vers l'inconnu est un trait constant du conte de Grimm. Dans la représentation du monde propre au conte, la frontière entre l'univers quotidien du héros et le pays qu'il découvre est franchie en un clin d'oeil grâce à un tapis volant, une monture ou un arbre magiques. Le voyage peut mener le héros jusqu'au royaume des morts, métaphore d'un passage dans l'au-delà comme prolongement de la vie. Natacha Rimasson-Fertin nous guide dans la forêt de "Hänsel und Gretel", dans le royaume de "Frau Holle" situé à la fois au-dessus et en-dessous du monde des hommes, dans le pays des sept nains, au-delà des montagnes, et à travers les espaces dessinés dans la multitude de contes écrits par les frères Grimm, toujours plus ou moins familiers au lecteur. L'article est accompagné d'une analyse de "Die Wichtelmänner" et d'une illustration permettant de lever les entraves lexicales pour une lecture en classe.

Langue & Langues

PLURILANGUES - Entre blanc et voix, syntaxe et ponctuation. Fragments de littérature du XXe siècle, une conférence de Véronique Braun Dahlet Lorsqu'elle s'est imposée comme support de l'écrit, la page a affranchi la pensée de la perception immédiate du monde. Cet exposé part de l'évolution de l'usage de la page, pour ensuite montrer comment l'écriture littéraire, après la poésie, s'est saisie de la ponctuation et de la syntaxe pour en faire des formants d'une esthétique littéraire. Ce faisant, on observera le paradoxe qui consiste à rendre sensible la linéarité de l'écrit sur le blanc de la page pour faire advenir de la voix dans la parole écrite.
Pour citer cette ressource :

"Lettre n°39 - décembre 2011", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), mai 2012. Consulté le 17/10/2021. URL: http://cle.ens-lyon.fr/a-propos/lettre-information/lettre-dinformation-archives-2011/lettre-n-39-decembre-2011