Accès par volet
Navigation

Aller au contenu. | Aller à la navigation

  • icone-facebook

Outils personnels

Vous êtes ici : Accueil / Langue(s) / Le changement linguistique / De l'universel au spécifique : analyse translinguistique du babillage

De l'universel au spécifique : analyse translinguistique du babillage

Par Sophie Kern : Chargée de Recherche - CNRS (Laboratoire Dynamique Du langage - UMR 5596)
Publié par Clifford Armion le 05/11/2009
Conférence de Sophie Kern, Chercheure CNRS au sein du laboratoire Dynamique Du langage (UMR 5596).

A  l'heure  actuelle,  tout  le  monde  s'accorde  pour  souligner l'importance  de  la  période prélinguistique  et  en  particulier  de  l'étape  du  babillage  dans  le  développement  langagier  de l'enfant.

Par contre, bien que nos connaissances à propos du babillage se soient considérablement améliorées depuis les travaux princeps de Jakobson, toutes ne font pas l'unanimité et il reste des zones d'ombre en particulier sur l'influence de la langue environnante sur les caractèristiques segmentales du babillage.

Nous apporterons notre éclairage à cette problématique en présentant les résultats d'une étude longitudinale  portant  sur  les  sons  en  isolation  et  les  associations  inter-  et  intra-syllabiques  de  26  enfants  entre  8  et  12  mois  en  voie  d'acquisition  de  langues  différentes (français, roumain, flamand, tunisien, turc et anglais). Globalement, les données révèlent peu de changements entre 8 et 12 mois et peu de différences inter langues.

http://video.ens-lyon.fr/eduscol-cdl/2009/2009-12-03_KERN.mp4

Pour citer cette ressource :

Sophie Kern, "De l'universel au spécifique : analyse translinguistique du babillage", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), novembre 2009. Consulté le 13/11/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/plurilangues/langue/le-changement-linguistique/de-l-universel-au-specifique-analyse-translinguistique-du-babillage