Vous êtes ici : Accueil / par_theme

Recherche multi-critères

Liste des résultats

Il y a 5 éléments qui correspondent à vos termes de recherche.
Norte, d'Edmundo Paz Soldán par Élodie Pietriga, publié le 18/12/2015
Norte, c'est le fameux Nord, le nord du continent américain (les États-Unis), qui fait rêver tant de Latinos, même s'il est loin d'être idyllique. De fait, ce Nord, décrit par Edmundo Paz Soldán fait plutôt cauchemarder. Le livre se compose de trois récits qui s'entrecroisent. Trois destins différents à des époques différentes, mais les trois témoignent d'une incompréhension du monde américain, ou du moins d'une grande difficulté d'intégration, qui peut expliquer peut-être la violence des personnages contre les autres, ou contre eux-mêmes.
article.png
La Lumière est plus ancienne que l’amour par Christine Bini, publié le 02/10/2012
Cette page propose une chronique critique du roman "La Lumière est plus ancienne que l’amour" de l'écrivain espagnol Ricardo Menéndez Salmón.
monographie.png
Elena Poniatowska, Querido Diego, te abraza Quiela par Caroline Bojarski, publié le 26/04/2012
Elena Poniatowska est une écrivaine mexicaine d'origine polonaise de renommée internationale. Journaliste de formation, ses romans sont souvent le fruit d'un savant mélange entre réalité et fiction, déconstruction et dénonciation. Repoussant les limites des genres littéraires en ayant recours au témoignage, à l'essai, au roman ou à la photographie sans s'y enfermer, ses romans sont à la fois des instantanés d'une époque et une plongée au cœur de l'intimité. Dans Cher Diego, Quiela t'embrasse, elle met en scène une femme oubliée, effacée, qui partagea la vie du célèbre peintre mexicain Diego Rivera pendant dix ans. Dans ce roman épistolaire, la frontière entre la fiction et la réalité n'est encore une fois pas hermétique, à la manière des tableaux du Paris des années 1920.
article.png
L'espace Diego Rivera de Lyon par Sylvia Perrin, publié le 15/07/2010
Le projet de l'espace Diego Rivera vit le jour en mai 2006, à Mexico, lors de la Rencontre Internationale d'Art Mural organisée par la Fondation Diego Rivera. Cité Création connut à l'occasion une très forte reconnaissance mondiale et fut approchée par Guadalupe Rivera, fille du célèbre peintre et présidente de la fondation Diego Rivera, pour créer une œuvre en Europe qui célébrerait le cinquantenaire de la mort de son père (1957). La SACVL, sous la direction de Gérard Klein, proposa de mettre à disposition un HLM et de construire deux autres parois ainsi qu'une placette pour concevoir un réel espace de convivialité. En août, Cité Création convia Guadalupe Rivera à Lyon pour une visite des principales fresques de la ville. Charmée par la splendeur des réalisations, elle jeta son dévolu sur cette métropole pour mettre en œuvre son projet.
article.png
La figure féminine chez Arturo Pérez Reverte par Emmanuelle Zolesio, publié le 12/06/2008
Dans un article sur Georges Simenon, Benard Lahire invitait à analyser dans les œuvres littéraires la « sociologie implicite » de leurs auteurs et à mettre en lien celle-ci avec leur trajectoire personnelle et leurs expériences socialisatrices passées. L'interrogation sur les liens entre la « vie » et « l'œuvre » à partir des romans d'Arturo Pérez-Reverte apparaît tout à fait légitime. Dans Le peintre de batailles, qu'il considère comme la pièce angulaire de toute son œuvre, l'écrivain espagnol revient sur ses 21 ans passés comme reporter puis correspondant de guerre, s'interrogeant sur sa responsabilité morale. Il explique avoir pendant longtemps « scindé sa vie en deux » (journalisme d'un côté, littérature de l'autre), le temps était venu pour lui de la rassembler. Ce livre est en partie un témoignage (il explique qu'il n'avait jamais véritablement parlé auparavant de ces années professionnelles à son épouse, sa fille ou ses amis sinon de façon allusive), qu'il a « composé, la tête froide, prenant dans [s]on sac à dos ce qu'il [lui] fallait, juste ce qu'il fallait - en faisant le tri et en tentant de mettre chaque chose précisément à sa place ». Mais l'auteur n'avait pas attendu ce roman pour mettre de lui-même dans sa fiction...
article.png