Vous êtes ici : Accueil / contributeurs / Buil, Francis

Buil, Francis

Publié par Vutheany Loch le 10/10/2017
  • Grade/Statut : ATER en espagnol
  • Établissement : Université Jean Moulin Lyon3
  • Volet : Espagnol
    • Septembre 2005 : Master 2 - Etudes Hispanophones - Sous la direction de Mr Jacques POULET - Université Lumière Lyon 2. Sujet du Mémoire : Cortázar, Bach, Gesualdo, "Clone a tre"
    • Doctorant depuis septembre 2005 - sous la direction de María Angélica SEMILLA DURAN - Université Lumière Lyon 2. sujet de thèse : Transposition ou transcription musicale et hypertextualité dans l'œuvre de Cortázar à travers El Perseguidor, Las Menades, Rayuela et Clone

     Il s'agit dans ce travail de réaliser une étude transversale entre musique et littérature. Voir de quelle façon Julio Cortázar intègre la musique dans ces quatre œuvres, soit par l'utilisation d'un vocabulaire musical, soit au moyen de l'allusion et de la citation musicale. Grâce à ces deux éléments Cortázar nous permet d'aller plus loin car en effet, il ne se contente pas de citer des œuvres, des chanteurs, des musiciens, il intègre complètement soit l'histoire ou le propos d'une œuvre ou d'une chanson dans le récit par un travail d'hypertextualité, soit il fusionne parfaitement le récit avec la structure et le rythme musical comme le ferait un transcripteur ou arrangeur en musique. Il a, entre autres, dans « Clone », qui est inspiré de L'Offrande Musicale de Bach, transposé la partition musicale en récit et transposé les instruments en personnages. Il utilise également la grammaire musicale dans ses écrits.  

    •  Depuis septembre 2007 - ATER en espagnol à l'Université Jean Moulin Lyon3
    • Participation colloques : Lundi 12 mars 2007 à 18h30 à la Maison de l'Amérique latine  à PARIS : Invitation à un jeu de lectures croisées, à partir de La Sombra de Meyerbeer, conte inachevé de Villiers de l'Isle-Adam traduit par Cortázar en 1949.