Vous êtes ici : Accueil / Littérature / Foire internationale du livre arabe au Caire

Foire internationale du livre arabe au Caire

Publié par Salam Diab Duranton le 05/10/2007

Pour sa 39ème édition, la foire du livre arabe a continué de connaître un succès considérable avec un taux de fréquentation qui dépasse les deux millions de visiteurs, chiffre largement supérieur à celui de la foire du livre de Francfort.

Considérée, à juste titre, comme l'une des plus grandes manifestations culturelles du Moyen Orient en faveur du livre et de la lecture, la foire du Caire a réuni  cette année seize pays arabes et dix pays étrangers dont l'Italie, invitée d'honneur. La France en fut un partenaire très actif, grâce à un pavillon de grandes dimensions, et aussi par les diverses activités culturelles qu'elle a organisées durant cette période, réunissant de grandes figures françaises comme Ignaco Ramonet, Michel Butor ou Mohamed Arkoun, et des établissements comme l'Institut du Monde arabe (IMA), les éditions Actes Sud qui ont rejoints des organismes déjà présents en Egypte comme l'Institut français d'archéologie orientale (IFAO) ou le Centre français de culture et de coopération (CFCC) de l'Ambassade de France.

Les axes principaux de cette manifestation culturelle

Hommage au prix Nobel de la littérature arabe, Naguib Mahfouz dont le portrait a constitué, cette année, l'emblème du salon (Une première !). Un très bel espace a été dédié aux œuvres de ce penseur et intellectuel égyptien disparu l'an dernier, ainsi qu'à quelques-uns de ses objets personnels. Plusieurs débats ont également été organisés traitant de son rôle politique, social et littéraire.

Après l'Allemagne l'an dernier, c'est l'Italie qui fut l'invitée d'honneur de la foire. Elle a été choisie pour ses relations culturelles et historiques avec l'Egypte, ainsi que pour son poids politique au sein de la communauté européenne et son rôle dans le bassin méditerranéen. Parmi les manifestations organisées par l'Italie, on note une série des débats, notamment un consacré à l'orientalisme (interrogation sur la continuité de son rôle : pérennité ou fin ?) Un autre fut dédié à la rencontre des cultures, sous le titre : « Face à face : un auteur italien et un auteur égyptien. » Des évènements artistiques ont également eu lieu dans le cadre de l'Opéra du Caire.

Les liens de l'Islam avec l'Occident : malentendu ou tentative de domination, ont donné matière à des débats animés par de grands islamologues comme Mohamed Arkoun. L'actualité de cette interrogation se trouvait justifiée par le nombre imposant de stands consacrés à la religion musulmane et par d'autres, nettement moins nombreux, à la religion chrétienne.

Romans et romanciers ont occupé une place éminente, à en juger par la quantité de stands qui leur étaient dédiés. 25 romans récemment publiés ont été discutés. La majorité des romanciers de toute l'aire géographique arabe ont défilé sur les stands. De plus, la foire a réservé un accueil privilégié aux lauréats des grands prix littéraires. La place d'honneur a bien entendu été réservée au prix Nobel de littérature de l'année 2006, l'écrivain turc Orhan Pamuk qui a donné plusieurs conférences.

Stand des livres

La poésie a également été à l'honneur dans cette manifestation internationale. Des soirées poétiques ont eu leur part des festivités, à travers la récitation de poèmes appartenant aux écoles les plus diverses. La rencontre avec la littérature s'est prolongée par la projection de films et la représentation de pièces de théâtre. Les œuvres de Naguib Mahfouz y ont eu la place d'honneur.

L'importance du livre et de la lecture a été au centre des débats menées dans les tables rondes. La discussion  a notamment porté sur l'avenir du livre face aux menaces de l'édition électronique. Ont aussi été abordés les problèmes liés à l'édition et à la traduction. Quant aux cafés culturels, ils se sont focalisés, pour leur part, sur l'analyse des phénomènes socioculturels de l'Egypte. On n'oubliera pas pour finir l'épineux problème de l'énergie nucléaire et de son usage à visées pacifiques, qui fut traité à travers des conférences et des débats par un ensemble de personnalités scientifiques, arabes comme occidentales.

Par ailleurs, la foire a accueilli en son sein la 23ème édition de la fête du livre pour la jeunesse. Des nombreux espaces ont salué cet évènement. Le pavillon français y a participé en proposant des ateliers d'écriture et des contes réservés à la jeunesse égyptienne.

Ecoutez l'entretien avec le Président de l'Office égyptien du livre, M. Nâsser al-Ansârî
Pour citer cette ressource :

"Foire internationale du livre arabe au Caire", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), octobre 2007. Consulté le 21/05/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/arabe/litterature/foire-internationale-du-livre-arabe-au-caire