Vous êtes ici : Accueil / Langue / Linguistique / La racine en question

La racine en question

Publié par Salam Diab Duranton le 22/05/2007
Mise en évidence naïve de la nécessité d'un niveau plus explicatif que celui de la racine. Pour les savants du XIXe siècle, il était évident que la racine triconsonantique n'était pas le constituant ultime dans l'organisation du lexique. On trouvera dans mon livre [BOHAS, G., 2000, Matrices et étymons, développements de la théorie, Lausanne, éditions du Zèbre] une traduction d'un passage de la grammaire de Gesenius particulièrement pertinent à ce sujet.
Mise e évidence naïve de la nécessité d'un niveau plus explicatif que celui de la racine.

Pour les savants du XIXe siècle, il était évident que la racine triconsonantique n'était pas le constituant ultime dans l'organisation du lexique. On trouvera dans mon livre [BOHAS, G., 2000, Matrices et étymons, développements de la théorie, Lausanne, éditions du Zèbre] une traduction d'un passage de la grammaire de Gesenius particulièrement pertinent à ce sujet.

Sous-titre : Georges Bohas

Documents à télécharger

Pour citer cette ressource :

"La racine en question", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), mai 2007. Consulté le 19/06/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/arabe/langue/linguistique/la-racine-en-question

Mots-Clés
Erreur
Une erreur est survenue lors de la mise en place du portlet.