Vous êtes ici : Accueil / Arts et sciences / Culture scientifique et technologique / Médecine arabe médiévale

Médecine arabe médiévale

Publié par Narimane Abd Alrahman le 12/05/2011


avicenne_1364581560968-jpg


Lecture épistémiologique de l'autobiographie d'Avicenne.
Floréal Sanagustin
220px-avicenna-miniatur_1370368432082-jpg


Dans cette intervention, Floréal Sanagustin nous transporte dans la vie d'Avicenne (980-1037), auteur du Canon. Nous découvrons le parcours hors du commun de ce personnage haut en couleurs, bien loin de l'image figée et stricte que nous pouvons  avoir d'un savant de l'époque.


Voir la vidéo



Des sommaires alexandrins aux questions sur l'oeil de Hunain Ibn Ishaaq.
Nashat Hamarneh
Conférence en arabe

Ancien Président de la faculté de Médecine à l'université de Damas, Nashat Hamarneh, ophtalmologue, souligne l'apport essentiel de Hunain Ibn Ishaq dans la transmission de la médecine grecque en général et de l'ophtalmologie en particulier. Il montre notamment que si la transmission du savoir grec a rencontré un véritable succès à Bagdad à l'époque de Hunain, c'est grâce au niveau scientifique très élevé de la médecine arabe.
Conférence enregistrée en arabe dans le cadre du colloque international sur : Traduction, transmission, transformation : Les racines de la médecine arabe médiévale, qui a eu lieu au mois de mai 2010 à l'Institut Français du Proche Orient à Damas.

Voir la vidéo
 


Fidélité et clareté des concepts chez les premiers transmetteurs.
Kassem Sara, conseiller régional du programme arabe de l'OMS.
Conférence en arabe.

Les premiers transmetteurs des textes médicaux grecs ont-ils traduit d'une manière fidèle et précise les concepts utilisés dans les manuscrits sources ?
Kassem Sara tente de répondre à cette question en se basant sur la science terminologique moderne.
La conférence est enregistrée en arabe dans le cadre d'un colloque international sur : Traduction, transmission, transformation : Les racines de la médecine arabe médiévale,qui a eu lieu au mois de mai 2010 à l''Institut Français du Proche Orient  à Damas.

Voir la vidéo
 


Les maladies des yeux dans la biographie de Grégoire Abul al-Faraj. La place de la médecine syriaque dans la médecine arabe médiévale.
Hazar Abram

Conférence en arabe.

Dans le cadre d'un colloque international sur : Traduction, transmission, transformation : Les racines de la médecine arabe médiévale, qui a eu lieu au mois de mai 2010 à l'Institut Français du Proche Orient  à Damas, Hazar Abram, de l'université d'Alep, présente l'influence de la médecine syriaque sur la médecine arabe, notamment en matière de terminologie.

Voir la vidéo

De Hunayn Ibn Ishaac à Abu al-Hassan al-Tabary.
Iktimal Rajab, Université de Damas
Conférence en arabe.

Comparaison méthodoligque entre deux savants arabes, Hunayn Ibn Ishaq (IXème siècle) et Abu al-Hassan al-Tabary (Xème siècle), tous deux médecins et grands connaisseurs de la médecine et de la philosophie grecques. Le premier a traduit nombre de manuscrits médicaux grecs vers le syriaque et l'arabe. C'est à lui que Galien doit d'être nommé Père de la médecine arabe. Il fut la source principale d'al-Razi.
Le second, médecin à la cour Bouweyhide, est connu pour être le plus savant et le plus expérimenté des médecins arabes.
Conférence enregistrée en arabe dans le cadre du colloque international sur : Traduction, transmission, transformation : Les racines de la médecine arabe médiévale, qui a eu lieu au mois de mai 2010 à l'Institut Français du Proche Orient à Damas.

Voir la vidéo

Nos dossiers thématiques :


L'Algérie
L'art de vivre au Levant
Pour citer cette ressource :

"Médecine arabe médiévale", La Clé des Langues [en ligne], Lyon, ENS de LYON/DGESCO (ISSN 2107-7029), mai 2011. Consulté le 23/04/2018. URL: http://cle.ens-lyon.fr/arabe/arts/culture-scientifique-et-technologique/medecine-arabe-medievale